12/09/2018

Embraer présente son E190-E2 « Shark face » en Europe !

profit-hunter.png

Après une tournée réussie en Afrique et aux États-Unis, l’avionneur brésilien Embraer lance maintenant la partie européenne de la tournée mondiale de démonstration de son E190-E2. L’avion visitera plus de 15 pays dès septembre. À chaque arrêt, Embraer montrera les capacités de l’avion monocouloir de nouvelle génération. La première étape de la tournée européenne commence à Varsovie, en Pologne. Pour cette présentation l'avionneur brésilien a opté pour une livrée spéciale à tête de requin. A noter que d'autres livrées existent, dont une tête de tigre.

Le E190-E2 a démarré ses vols d’affaires en Europe au début de l’année et, après une présentation réussie au salon Farnborough Airshow, l’équipe d’Embraer démarre une présentation pour les différents opérateurs de la région. Avec plus de 45 clients et plus de 350 avions dans la région, les avions de ligne Embraer sont  bien représentés et l’avionneur espère ainsi que de nouveaux transporteurs adhère au programme E190.

Le E190-E2 est actuellement en exploitation commerciale avec Widerøe en Norvège depuis avril de cette année. Trois jets ont déjà accumulé près de 2’000 heures de vol, ce qui a permis d’atteindre une fiabilité de planification exceptionnelle de plus de 99%. L'E190-E2 apporte une flexibilité avec une portée maximale de 5’300 km ou environ 1’000 km de plus que la génération actuelle des E190.

L'E190-E2 permet également aux compagnies aériennes de réaliser des économies importantes en termes de coûts de maintenance, avec une réduction allant jusqu'à 25% grâce à une conception intelligente basée sur le retour d'informations direct des opérateurs. Il dispose des intervalles de maintenance les plus longs avec 10’000 heures de vol pour les vérifications de base et aucune limite de calendrier pour une utilisation typique des E-Jets. Cela signifie 15 jours supplémentaires d'utilisation de l'aéronef sur une période de dix ans.

Le E190-E2 a également obtenu de meilleurs résultats que les attentes initiales en matière de formation de transition pilote. Les pilotes des E-Jets de la génération actuelle n'ont besoin que de 2,5 jours de formation et pas de simulateur de vol complet pour piloter l'E2. «Diminuer le fardeau de formation des pilotes en transition depuis l’E1 est une autre réduction considérable du temps et des coûts pour nos opérateurs. Associé au rendement énergétique inégalé et à la plus faible empreinte sonore, l’E2 est l’avion le plus économique et le plus respectueux de l’environnement de la planète.

Embraer prévoit que 2’820 avions commerciaux, jusqu’à 150 sièges, seront livrés au cours des 20 prochaines années aux opérateurs européens et de la CEI. Alors que l’industrie européenne du transport aérien intra-régional passe de la dynamique des «transporteurs à bas coûts et des transporteurs à service complet» à un modèle hybride unique, les E-Jets E2 joueront un rôle de plus en plus important dans la région. Au-delà de son opération traditionnelle d’alimentation par concentrateur, l’E2 aura davantage recours aux LCC pour expérimenter les stratégies de FSC telles que le type multi-flottes et se concentrer sur les passagers d’affaires.

11145452.jpg

La nouvelle famille E2-Jet : 

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 a un coût par siège similaire à celle des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. La famille E-Jet E2 dispose actuellement d'un portefeuille de 267 commandes fermes, plus de 373 options et droits d'achat, composés de compagnies aériennes et des sociétés de leasing.

Embraer-E190-E2-PR-ZGQ-Embraer-2-728x404.jpg

Photos : 1 E190-E2 Shark @ Sam Shui2  Cockpitl’E190-E2 « Shark Face »  @ Embraer

 

 

11/09/2018

Nouveau contrat pour le KC-46A !

_F2A2130_high-res.jpg

L'US Air Force a décerné aujourd'hui à l’avionnieur Boeing un contrat de 2,9 milliards de dollars l’acaht d’un lot portatn sur 18 avions ravitailleurs KC-46A. Ce contrat comprend également  l’acquisition de pièces de rechange de équipement de soutien, les moteurs de rechange et des kits de nacelle de ravitaillement. Avec ce quatrième lot de production, Boeing est désormais contrat pour  52 avions KC-46.A « Pegasus »

Boeing a reçu ses deux premiers lots de production, pour 7 et puis 12 avions, en août 2016. Le troisième lot, pour 15 avions, a étéreçu en janvier 2017. 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo : KC-46A @ Boeing

10/09/2018

Biman Airlines veut plus de Q400 !

original-1.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui que Biman Bangladesh Airlines Ltd. a fait l’acquisition de trois nouveaux biturbopropulseurs Q400 avec le soutien de la Corporation commerciale canadienne (CCC). Selon le prix courant de l’avion Q400, la valeur de cette commande s’élève à près de 106 millions de dollars américains.

« Nous sommes très heureux que Biman accroisse sa flotte de Q400 avec cette commande de trois nouveaux avions, a dit François Cognard, vice-président, Ventes, Asie-Pacifique. Le nombre plus élevé de sièges et la capacité d’emport de fret accrue du Q400 le distinguent nettement des concurrents. De plus, les économies d’un biturbopropulseur combiné à la performance de jet du Q400 présentaient la solution idéale aux activités de ligne court-courrier et long-courrier de Biman. Les opérateurs qui reviennent pour plus de commandes de Q400 confirment les avantages des caractéristiques uniques de cet avion. »

Le Bombardier Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 90 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Photo :Q400 aux couleurs de Biman Airlines@ Bombardier

09/09/2018

Arrivée du G550 EITAM de l’US Navy !

VX30.NC37B.jpg

L’US Navy a réceptionné en toute discrétion son Gulfstream G550 « EITAM » N° 166379 (codé 100) au sein de son escadron VX-30 "Bloodhounds" qui exploite actuellement 5 Orions NP-3D.  Désigné NC-37B, le G550 EITAM  va semble-t-il recevoir de équipement complémentaire.

Rappel :

L'US Navy a commandé un avion d'affaires unique Gulfstream G550 basé sur le modèle d'alerte précoce israélien de type « EITAM » pour les missions spéciales. Le NAVAIR (US Naval Air Systems Command), a déboursé 91,9 millions de dollars pour un avion d’alerte avancée. La marine étudie cet achat depuis octobre 2013 lorsqu'elle a publié un avis demandant qu'un avion de soutien de la gamme de remplacement soit utilisé par l'escadron de test et d'évaluation VX-30, basé à Point Mugu, en Californie en vue du remplacement progressif des Lockheed NP-3D "Billboard" Orion.

Le G550 a été choisi à la place du Bombardier Challenger 600, qui a été écarté parce que la «taille allouée pour héberger l’antenne est trop petite pour répondre aux exigences techniques du programme», selon le document de justification de la marine.

C’est l’avionneur Boeing proposent va modifier la cellule et monté le système d’alerte rapide et de contrôle aérien (AEW) 737. Le G550 de la marine américaine bénéficie des mêmes modifications structurelles actuellement utilisées par les forces aériennes israéliennes, singapouriennes et italiennes avec la gamme G550 EITAM & SHAVIT.

La marine a sélectionné la cellule en octobre 2014 et conclut des contrats distincts pour l'intégration de systèmes de collecte de données de télémétrie et des capteurs afin de prendre en charge diverses missions telles que les essais en vol de missiles navals et de roquettes. L’aviation israélienne fournit le radar à balayage électronique actif (AESA) à 360 ° en bande L.

Le G550 EITAM :

Basé sur une cellule d’avion d’affaires Gulfstream G550, le système EITAM est un appareil  de surveillance et d’alerte lointaine AEW & C. Israël Aerospace Industries (IAI) a installé un radar EL/W-2085 à antenne active (AESA) en bandes L et S. La matrice d'émission / réception (T / R) des modules permet au faisceau d'être dirigé électroniquement, ce qui permet au système ne pouvoir se passer d’un rotodome et de voir à 360°. Les israéliens étant très discrets sur les performances du système, on retiendra que celui-ci peut suivre au minimum 100 cibles en même temps et permet l’assistance du suivi d’interception air-air et air-sol de manière simultanée et ceci sur une distance de 200 mille nautiques (370 km).

 

Photo :le G550 EITAM aux couleurs de marines des Etats-Unis @ USN

 

Vol inaugural pour le T-625 !

t625---2-large.jpg.png

L'hélicoptère T625 Multirole de Turkish Aerospace Industries (TAI) a effectué son premier vol avec succès le 6 septembre 2018 depuis les installations de l’avionneur à Ankara, en Turquie.

Le premier prototype de la nouvelle génération d’hélicoptère T625 de 6 tonne, intermédiaire, entièrement conçu et développé par Turkish Aerospace, a effectué son premier vol après plusieurs essais au sol. Pendant ses 20 minutes de vol, l’appareil a effectué, comme prévu, une évaluation des systèmes généraux de manutention, de transmission et de rotor de l’hélicoptère.

Le T625 est un hélicoptère de nouvelle génération, bimoteur, 12 places + 2 membres d’équipage, spécialement conçu pour les militaires, les paramilitaires et les civils. Son avionique de pointe, ses systèmes de vision, ses nouvelles technologies de transmission et ses systèmes de rotor sont conçus pour des performances exceptionnelles dans des conditions géographiques difficiles et chaudes. Le T625 Multirole Helicopter prévoit de répondre à une gamme de nouvelles opportunités et exigences à l'exportation sur le marché mondial en changeant de jeu et en devenant un nouvel acteur, en dépassant les exigences multi-missions pour des conditions météorologiques défavorables grâce à son ratio MTOW / Cabin Size et des avantages opérationnels pour les opérateurs certifiés EASA.

 

Photo :Le T625 lors de son vol inaugural@ TAI