20/12/2017

L’US Air force prépare à la remotorisation des B-52 !

B-52H_006.jpg

L’US Air Force a publié cette semaine les détails, ainsi que le calendrier et les concurrents susceptibles de venir fournir un nouveau moteur pour la flotte de bombardier B-52 « Stratofortress ». Au total, se sont pas moins de 608 nouveaux turboréacteurs, qu’il faudra produire pour remplacer les huit Pratt & Whitney TF33 sur chacun des 76 bombardiers B-52H en service au sein de l'US Air Force.

Selon la Division de soutien logistique de l’USAF en charge des B-52, les centrales électriques des moteurs TF33 sont âgées de 60 ans et ne tiendront pas au-delà de 2030. De plus en raison de l'âge, les pièces sont en passe de venir obsolètes et la rareté ce celles-ci inquiète les équipent de maintenance.

Par ailleurs, une étude a démontré qu’une remotorisation pourrait réduire la consommation de carburant de 20à 40%. Le remplacement du moteur comprendrait donc la rénovation du système d'alimentation électrique du B-52H, l'installation de nouveaux générateurs et le câblage pour soutenir les nouveaux appareils électroniques.

Pour l'USAF, il existe deux options de remplacement. La première consisterait à déléguer la sélection du moteur à un entrepreneur d'intégration unique. La seconde stratégiesde l'USAF consiste à sélectionner l'entrepreneur d’un moteur, après une compétition en une étape ou un processus d'appel d'offres en deux étapes.

Un calendrier serré :

Un calendrier théorique utilisant le processus d'appel d'offres en deux étapes indique que le programme prendra 17 ans. L'USAF vient de recevoir des fonds de démarrage au cours de l'exercice 2018 pour consolider la stratégie d'acquisition et lancer une demande de propositions à l'industrie. Si l'US Air Force choisit un processus d'appel d'offres en deux étapes, la capacité opérationnelle initiale pour le B-52H remotorisé serait fixée pour l'exercice 2029, avec une capacité opérationnelle totale déclarée cinq ans plus tard.

La perspective de vendre plus de 600 moteurs aux États-Unis a attiré plusieurs soumissionnaires potentiels. En plus de titulaire P&W, Rolls-Royce et GE Aviation ont montré de l’intérêt. Le motoriste anglais a été le premier à se manifester en septembre dernier avec une offre.

Pour Rolls-Royce, un nouveau moteur permettrait de diminuer les besoins en ravitaillement en vol et évite les risques d'obsolescence que les moteurs plus anciens pourraient poser à terme.

Le BR725 de Rolls-Royce combine des fonctionnalités éprouvées des familles BR 700 et Trent et offre ainsi une puissance propre et efficace pour toute une nouvelle classe d’avions. Le BR725 est puissant, avec une poussée maximale de 16,100lb, est plus de 4 dB cumulatif plus silencieux. Il a une consommation de carburant spécifique de 34 % de mieux que les TF33 actuels.La technologie de pointe de ce moteur a considérablement augmenté les intervalles de maintenance, et permet d’éliminer les inspections à mi-parcours.

Le B-52 jusqu’en 2050 :

Une remotorisation semble aujourd’hui évidente, car Le B-52H demeurera opérationnel au-delà de 2050, alors que la flotte approche un siècle de service opérationnel en 2055.

B-52H-face_USAF.jpg

Photos : B-52H @ US Air Force

19/12/2017

Vol inaugural pour le prototype du V-280 « Valor » !

 

268231-280-1-68ac99-large-1513634579.jpg

                                                          

Amarillo au Texas, Bell Helicopter, a réalisé hier le premier vol de son V-280 « Valor ».  Le V-280 « Valor » est un « tilt-rotor » de nouvelle génération conçu pour offrir des capacités d'agilité, de vitesse, de portée et de charge utile inégalées à un coût abordable. Cette étape représente un progrès exceptionnel dans le programme de développement du V-280 et rapproche Bell Helicopter de la création de la prochaine génération d'aéronefs à levage vertical pour les États-Unis.  

Le programme Bell V-280 « Valor » fait partie de l'initiative de démonstrateur technologique interarmées polyvalent (JMR-TD). Le programme JMR-TD est le précurseur scientifique et technologique du programme « Future Vertical Lift » (FVL) du ministère de la Défense. Le programme V-280 rassemble les ressources techniques et les capacités industrielles de Bell Helicopter, Lockheed Martin, GE, Moog, IAI, TRU Simulation et formation, Astronics, Eaton, GKN Aerospace, Meggitt et Spirit AeroSystems.

Le Bell V-280 « Valor » est censé fournir à l’armée des États-Unis les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. L'aéronef est conçu pour offrir la meilleure valeur en termes d'approvisionnement, d'exploitation et de soutien, et de structure de force. Avec deux fois la vitesse et la portée des hélicoptères conventionnels.

Le Bell V-280 « Valor » dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler à une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 « Valor » est basé sur la gamme des « tilt-rotors » de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosses différences avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 « Valor » à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité.

bell textron,tilt-rotor,us army,blog défense,aviation et défense,nou

 

Photos : Premier vol du V-280 Valor @ Bell Textron

18/12/2017

La première femme pilote de F/A-18 est vaudoise !

image.jpg

Le 15 décembre dernier, neufs nouveaux pilotes militaires ont reçu leur brevet de pilote de carrière au terme d’une formation exigeante de plusieurs années. A lʼheure où la sélection et lʼinstruction des pilotes posent des exigences extrêmement élevées, il est intéressant de savoir qu’il y a cent ans, le simple fait de posséder un avion suffisait pour devenir pilote militaire en Suisse.

En plus de lʼinstruction militaire de base, les élèves ont accompli un cycle dʼétudes en aéronautique, une formation de pilote de ligne et près de 500 heures de vol au sein de lʼécole de pilotes des Forces aériennes, le tout sans accident.

Une grande première :

sphair,pk11,pilotes militaires,femmes dans l'armée,églalité homme femme,blog défense,aviation et défense,femme et armée,pilote femme,infos aviation

La promotion PilotenKlasse 11 revêt une grande première, en effet, la vaudoise Fanny Chollet « Shotty » va terminer l’année prochaine son cours de formation sur avion de combat Boeing F/A-18C/D « Hornet » devenant ainsi, la première femme pilote de chasse de notre pays.

Le lieutenant Fanny Chollet est sur le point de faire une grande carrière. Elle a complété sa formation de pilote militaire le 15 décembre 2017 avec l’obtention de son brevet. Maintenant, elle suit un cours de formation d'un an sur le F/A-18, jusqu'à ce qu'elle soit la première femme à recevoir une licence de pilote de chasseur à réaction après un total de six années de formation.

Le Lieutenant Fanny Chollet est accompagnée dans sa formation par deux camarades masculins, les Lieutenants Jean-Charles Linsi  et David Zuber. Les autres élèves de la promotion seront affectés sur les hélicoptères des Forces aériennes.

Des ailes tant attendues :

sphair,pk11,pilotes militaires,femmes dans l'armée,églalité homme femme,blog défense,aviation et défense,femme et armée,pilote femme,infos aviation

La certification solennelle de la mi-décembre a été un grand pas pour tous les membres de la classe: «Avec l'obtention des ailes de pilote, nous sommes maintenant des pilotes militaires professionnels de l'armée de l'air suisse. Cependant, l'entraînement se poursuit: nous passons maintenant de l'avion d'entraînement PC-21 à l'avion de combat F/A-18, plus lourd. « Cependant, les pilotes d'hélicoptères connaissent déjà leur hélicoptère de sauvetage EC635. Sur lui, ils ont été formés à l'école pilote au cours des deux dernières années. Pour eux suit maintenant le cours de formation sur les SuperPuma/Cougar.

 Le Lieutenant Fanny Chollet :

Fanny "Shotty" Chollet est née en 1991, vient de Saint-Légier / VD, est diplômée de Pully High School avec une majeure en biologie et chimie et a fait sa formation d'officier dans l'armée de l'air. Elle a gagné sa vie sur les aérodromes militaires Payerne, Dübendorf et Alpnach. Depuis 2012, Chollet est employé par l'armée de l'air suisse et membre de la classe pilote 11 dans l'école de pilote d'Emmen. Elle a complété sa première partie de sa formation avec la licence de pilote professionnel civil de Swiss Aviation Training (SAT, aujourd'hui Lufthansa Aviation Training) et le Bachelor in Aviation de l'Université des Sciences Appliquées de Zurich (ZHAW) à Winterthur. Puis elle a suivi les phases d'un an sur Pilatus PC-7 et Pilatus PC-21.(Sources DDPS).

Félicitations à nos nouveaux pilotes !

sphair,pk11,pilotes militaires,femmes dans l'armée,églalité homme femme,blog défense,aviation et défense,femme et armée,pilote femme,infos aviation

Photos : Promotion PK11 @ DDPS

17/12/2017

Les F-16 indonésiens bientôt au complet !

FG6PCSWFGRDIFGZ4GG5PWACZ4E.jpg

L'Indonésie va prochainement mettre en service les six derniers avions de combat Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » acquis d’occasions auprès de l'US Air Force (USAF). Ces avions de type F-16 C Block 25 monoplaces font partie d’un lot remis à neuf et modernisés par l'USAF et commandés en 2014 par l’Indonésie.

Les six derniers F-16 sont maintenant modernisés et vont prochainement entreprendre leur vol de convoyage pour rejoindre la force aérienne indonésienne. Les 24 F-16 acquis par l’Indonésie viennent renforcer une flotte actuelle composée de 12 F-16 A/B Block20 livrés en 1989. Outre les F-16, la flotte de combat de première ligne comprend six chasseurs Northrop F-5E « Tiger II », cinq Sukhoi Su-27SK/SKM «Flanker-B» et 11 chasseurs multirôles «Flanker» Su-30MK/MK2, et 21 BAe Systems Hawk 200 d'attaque légère.

24 F-16 modernisés :

La mise à niveau inclut les principaux systèmes et composants suivants: lanceurs LAU-129A / A, récepteurs d'alerte radar ALR-69, radios ARC-164/186, contrôle de tir amélioré étendu (EEFC) 213 Systèmes de gestion de guerre électronique, Systèmes de distribution de contre-mesures ALE-47, dispositifs à cartouche activée / Dispositifs actionnés par propulseur (CAD / PAD), modernisation de la liaisons de données, amélioration des systèmes de localisation de position (EPLRS), LN-260 ). Adaptation des logiciels de ciblage pour nacelle AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING. Le contrat comprend également du matériel de soutien et d'essai, des pièces de rechange et de réparation, des publications et des documents techniques, des équipements de formation et de formation du personnel, des services de soutien techniques et logistiques et d'autres éléments connexes de soutien logistique. 

L'Indonésie désire que les avions F-16 modernisent la flotte de l'armée de l'air indonésienne (IAF) pour mener des opérations dans les régions frontalières les plus périphériques de l'Indonésie. La flotte actuelle des F-16 de l'IAF ne peut pas remplir ce rôle et les avions Northrop F-5 vieillissants sont coûteux à entretenir et à exploiter en raison de la diminution des ressources existantes pour soutenir l'aéronef. La modernisation de l'avionique fournira à l'IAF une capacité supplémentaire qui bénéficiera pour la sécurité en modernisant la structure des forces et en améliorant l'interopérabilité en utilisant davantage l'équipement produit par les Etats-Unis.

567.jpg

Photos : 1 F-16 indonésien @ TNI AU 2 F-16 au sol @ Tri Bowo

 

Philippines Airlines a reçu son 10ème B777 !

777-300ER PAL #1535-WE798_109.jpg

Everett, Washington, la compagnie Philippines Airlines a réceptionné son 10ème B777-300ER (Extended Range). L’avion est en location auprès de la société Avation PLC.

« L'avion Boeing servira nos opérations long-courriers, un mouvement visant à améliorer principalement l'expérience totale de Voyage des passagers et la prestation des services en vol », a déclaré Jaime Bautista, président PAL et chef de l' exploitation.

Philippine Airlines a pris livraison de son 9ème B777-300ER plus tôt dans la semaine et utilisera les nouveaux avions , principalement sur les routes de Manille vers l' Amérique du Nord. Le transporteur desservira le B777-300ER directement à partir de Everett, Washington. À Vancouver en Colombie - Britannique avec des vols dirests sur Manille.

Le B777-300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 40 clients à travers le monde entier. Trente-huit clients opèrent maintenant le B777-300ER. Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base « 777 ». Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit, le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commerciale, avec 512 kN de poussée.

Photo : le 10ème B777ER de Philippoines airlines @ Boeing