27/12/2017

Le Qatar signe pour 36 F-15QA !

3475655122.jpg

 

Après les commandes commande de Rafale et de l’Eurofighter l'armée de l'air du Qatar recevra un premier lot de 36 chasseurs Boeing F-15QA « Strike Eagle » dans le cadre d'un accord de 6,17 milliards de dollars confirmé par le département de la Défense des Etats-Unis peut avant Noël.

Jusqu’à 72 F-15 :

La commande intervient après que le DOD ait annoncé au Congrès en novembre 2016 que le Qatar pourrait acheter jusqu'à 72 F-15QA et équipements associés d'une valeur de 21 milliards de dollars à long terme. Le contrat exige toutes les livraisons avant 2023, indique l'annonce du DOD. Au milieu des tensions croissantes avec les voisins de la région, le contrat du F-15QA fait partie d'un important programme de renforcement de sa capacité de combat mis en place par l'État du Golfe.

Le F-15QA « Strike Eagle » :

Le Boeing F-15QA sera un dérivé du « E » « Strike Eagle » est doté du Tactical Electronic Warfare System (TEWS), c'est-à-dire d’un système électronique de guerre tactique qui intègre toutes les contres-mesures disponibles : récepteurs d'alerte radar (RSA), brouilleur de radar et lanceur de systèmes de leurres/paillettes. Il est doté du radar Raytheon AN/APG-82(v) de type AESA (Active Electronically Scanned Array Radar). Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN : Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night), monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques, et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

Il peut aussi être armé de missiles air-air AIM-9X Sidewinder, et de l'AIM 120 AMRAAM. Il emporte également un canon General Electrique M61A1 de 20mm. Le F-15 E peur emporter toute la palette de bombes guidées GPS disponible.

Photo : F-15 E @ Ralph Duenas

Royal Air Maroc commande le B787-9 !

Boeing787-Dreamliner-de-la-RAM-11-4-15.JPG

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé aujourd'hui une commande portant sur 4 Boeing B787-9 « Dreamliner ». Ce contrat est estimé à près de 1,1 milliard de dollars au prix catalogue de l’avionneur américian.

Royal Air Maroc, qui a déjà pris livraison de cinq B787-8, augmentera sa flotte de B787 pour un total de neuf avions. Royal Air Maroc vole le B787 sur les vols internationaux de Casablanca en Amérique du Nord, Amérique du Sud, au Moyen-Orient et en Europe. Les avions supplémentaires vont permettre d'étendre le service sur ces zones. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Photo : B787-8 RAM @ Boeing

26/12/2017

L’Indian Air Force finalise l’achat de Tejas !

8964.jpg

Hindustan Aeronautics Limited (HAL) a reçu une demande de proposition (RFP) portant sur 83 avions de combat Tejas Mk-1A. L’avionneur indien devrait recevoir une commande ferme de production à fin 2018.

Le Conseil de l'acquisition de la défense de l'Inde (DAC) avait autorisé l'achat de 83 avions Tejas Mk-1A en novembre 2016. Les 83 avions doivent être configurés selon la norme Tejas Mk-1A, soit une version sensiblement modifiée du Tejas Mk-1.

Rappel :

A ce jour, le ministère de la défense indien a passé un contrat avec HAL pour un total de 40 Tejas Mk-1 dans le cadre des commandes passées entre 2006 et 2010 pour 20 appareils. Mais suite à des retards de livraison, seul cinq avions ont été livrés à l'armée de l'air. Le de la première commande de Tajas Mk-1 sera livré en 2020.

Le Tejas MK-1A :

Hindustan Aeronautics et l'Agence de développement aéronautique (ADA) sont actuellement en phase de finalisation du développement du Tejas Mk-1A. Selon l’avionneur indien, la production du Mk-1A pourra commencer immédiatement après la fin des livraisons du premier lot de 20 avions au standard MK-1 en configuration d'Operational Operation (IOC).

Le Tejas Mk-1A emportera un radar israélien Elta 2052 AESA, une suite de guerre électronique (EW) et une sonde de ravitaillement en vol Cobham. De nouveaux missiles air-air et des munitions de précision sont également envisagés par l’ADA, en plus des R-73 et du Rafael Derby BVRAAM, déjà intégrés sur les avions Tejas Mk-1.

Des doutes sur le Tejas Mk-2 :

De fait, cette nouvelle version adaptée du Tejas et le lancement de la compétition pour un nouveau type de chasseur monomoteur en cours, semble jeter un doute sur l’avenir du Tejas MK-2. L’Inde est actuellement en phase de test avec le Lockheed.Martin F-16V et Saab Gripen E.

 

1509866_-_main.jpg

Photos : le Tejas @ HAL

Chine, le plus gros amphibie du monde s’est envolé !

DR3gQxVW4AAyuXJ.jpg


Zhuhaie en Chine, le plus grand amphibie au monde, l’AVIC (Aviation Industry Corporation of China) AG600 a effectué son vol inaugural le 24 décembre. Ce premier vol a été réalisé près de 17 mois après son « roll-out »

L’AG600 a décollé vers 09h39 heure de Pékin sous le regard de millions de téléspectateurs chinois. En effet, l’événement était très attendu et a été retransmis en direct sur la chaîne nationale CCTV. Ce premier vol d’une durée 64 minutes a permis de tester les éléments de l’avion et d’en vérifer le bon fonctionnement.

2123845439.2.jpg

L’AG600 « Kunlong » :

L'AVIC AG-600 est le plus grand avion-amphibie au monde avec un poids maximum au décollage de 53,5 t (53,500 kg; 118,000 lb) et une portée maximale de plus de 4’500 km. L'avion dispose d’une envergure de 38,8 mètres. Il est doté de quatre moteurs turbopropulseurs chinois WJ-6 d’une puissance de 3805 Kw chacun.

Dans son rôle de lutte contre l'incendie, l'avion peut récupérer 26’400 livres (12 tonnes) d'eau en 20 secondes, avant de la laisser tomber sur une zone de la taille d'un terrain de football. Pour les opérations de recherche et de sauvetage, il est conçu pour résister à des vagues allant jusqu'à 13 pieds (2 mètres). L'avion a une capacité de sièges pour 50 passagers.

L’avionneur chinois espère des ventes à l’exportation, en effet, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont manifesté leur intérêt pour cet appareil. En Chine l’avion pourrait avoir une forte valeur stratégique dans la mer de Chine du Sud.

DR4q7QLU8AA9FAF.jpg

Photos : 1 & 3 l’AG600 en vol 2 Au sol @CCTV

 

 

 

24/12/2017

Le Japon commande le KC-46A « Pegasus » !

5530d64b0d4e1.jpg

La force d'autodéfense (JASDF) du Japon a officiellement commandé l’avion ravitailleur Boeing KC-46A « Pegasus » auprès du Pentagone. Dans le cadre du processus de vente militaire à l'étranger, l'US Air Force a attribué à Boeing un contrat de 279 millions de dollars un premier ravitailleur KC-46 son soutien logistique, marquant ainsi la première vente internationale de l'avion. 

Le Japon a choisi le ravitailleur KC-46 de Boeing suite à son concours KC-X en octobre 2015. Le KC-46 sera ajouté à la flotte actuelle de quatre KC-767J. Selon Boeing, KC-46 est particulièrement intéressant pour le Japon, car il sera capable de ravitaillement l’ensemble de la flotte aérienne japonaise  d'autodéfense ainsi que les nouveaux  Bell-Boeing MV-22 « Osprey ».

« Nous sommes ravis de collaborer avec Boeing et le Japon à faire avancer les capacités de ravitaillement en vol du Pegasus », a déclaré le général Donna Shipton du programme de direction de l'US Air Force.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo : KC-46A Pegasus@ Boeing