27/07/2017

Le SR-10 fait ses débuts au Salon de Zhukovsky !

3234.jpg

Un nouvel avion russe a fait ses débuts lors du Salon international MAKS 2017 qui a eu lieu près de Moscou la semaine dernière. Le SR-10 école développé par la SAT est un acronyme russe pour "Modern Aviation Technologies".

Le KB SAT SR-10 :

Ce nouveau venu a été développé par un bureau d'études privé russe appelé KB SAT, l'avion dispose d'une aile en flèche inversée (FSW). Le développement de l’avion école SR-10 a débuté en 2007 par le bureau de design et d'ingénierie des technologies d'aviation modernes (KB SAT). Le développement de celui-ci a pris quelques années de retard suite à des problèmes de financement, aujourd’hui résolu. La première apparition de ce projet, date du Salon aéronautique de Moscou en 2009, avec la présentation à l’époque d’une maquette grandeur nature.

Le SR-10 est entièrement construit en matériaux composites et reprend la technologie de l’aile inversée qui offre une meilleure maniabilité à haute incidence grâce à son angle d'attaque. Le FSW est caractérisée par une instabilité directionnelle importante autour de l'axe de lacet et est sujet à des problèmes de aéroélasticité à la pointe de l'aile, et est assez instable dans des conditions de décrochage. Plusieurs appareils de démonstration comme le X-29 de l’américain Grumman et le Sukhoi Su-47 « Berkut » ont, par le passé, démontrés les caractéristiques de ce type d’aérodynamisme. Jusqu’ici, cette technologie n’a jamais été reprise en vue de la production d’un aéronef et ceci à cause de l'instabilité structurelle.

Le SR-10 dispose d’une masse maximale au décollage atteint 2.700 kilogrammes, sa vitesse maximale est de 900 km/h (il est capable de voler dans une très large plage de vitesses), et son rayon d'action est de 1.500 kilomètres. L’avion est motorisé par une NPO Saturn AL-55 . Sa configuration aérodynamique à l'aile en flèche inversée permet d'effectuer toutes les figures de la haute voltige caractéristiques des appareils de la génération 4 et 4+.Selon son concepteur, le SR-10 pourra venir concurrencer les actuels avions écoles.

Bientôt dans l’armée russe ?

L'armée de l'air russe a l'intention d'utiliser le SR-10 en remplacement direct de l'Aéro L-39 Albatros pour les cours de formation initiale et principale. Le Yak-130 sera confiné à la formation d'armes.

 

232.jpg

Photos : le SR-10 @ Sergey Lybianov

 

 

Philippine Airlines a réceptionné son premier Q400 !

original.jpeg

 

Bombardier Avions commerciaux a livré le premier avion turbopropulsé de 86 sièges, à deux classes au monde à la société Philippine Airlines. Ce modèle d’avion est assemblé aux installations de Bombardier à Toronto (Canada).

«Nous félicitons Philippine Airlines qui prend possession du premier avion Q400 de 86 sièges à deux classes au monde et nous sommes persuadés que la compagnie aérienne continuera à tirer parti de la performance exceptionnelle des turbopropulseurs de Bombardier, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Cette livraison démontre que l’avion Q400 est une solution idéale pour les sociétés aériennes qui ont besoin de turbopropulseurs plus gros et plus performants afin de développer davantage de liaisons régionales pour ultimement répondre à la demande croissante des passagers. Bombardier est fier de proposer le seul turbopropulseur commercial d’une capacité maximale de 90 places qui est actuellement offert sur le marché. »

Le nouveau Q400 de Philippine Airlines compte 86 places et deux classes, soit la classe économique, avec un espacement de 29 po, et la classe économique supérieure avec un espacement de 33 po. L’avion livré aujourd’hui doit entrer en service dans deux semaines.

Cet avion historique fait partie de la commande ferme de cinq avions Q400, avec droits d’achat pour sept autres, que Bombardier et Philippine Airlines ont annoncé le 8 décembre 2016. L’exercice des droits d’achats annoncé au Salon international de l’Aéronautique tenu à Paris en 2017 porte à 12 le nombre d’avions Q400 en commande ferme pour la société Philippine Airlines.

À propos de Philippines Airlines :

Philippine Airlines (PAL) est le transporteur national des Philippines. Première société aérienne commerciale en Asie, Philippine Airlines, dont le siège social est situé à Manille, célèbre son 76e anniversaire cette année. Exerçant ses activités à partir de ses centres aux aéroports internationaux de Ninoy Aquino, à Manille, et de Mactan-Cebu, à Cebu, Philippine Airlines possède une flotte de 81 avions et dessert 30 destinations aux Philippines ainsi que plus de 45 destinations ailleurs dans le monde.

Photo : Le Premier Q400 de Philippine Airlines @ Bombardier aviation

 

26/07/2017

Premier PC-7 néerlandais modernisé !

L07.png

Les Pays-Bas ont reçu leur premier avion école PC-7 modernisé des mains de l’avionneur suisse Pilatus. L'avion est le premier des PC-7 du programme Elementaire Militaire Vlieger Opleiding (Basic Virtual Pilot Training, EMVO) néerlandais à être mis à niveau.

La mise à niveau comprend le remplacement du cockpit analogique par une nouvelle avionique numérique et augmentation la durée de vie du PC-7 avec des renforts pour les ailes et le train d'atterrissage, ce qui assurera un potentiel de 60’000 heures de vol pour la flotte modernisée.

Les instructeurs de vol hollandais vont être formés sur la version modernisée du PC-7 et le programme de formation sera adapté pour inclure les nouveaux systèmes de l'avion. Le premier PC-7 est utilisé pour le développement et la certification de la mise à niveau.

Rappel :

Le ministère néerlandais de la Défense a signé un contrat avec Pilatus pour la mise à jour des avion école PC-7 de la Koninklijke Luchtmacht (KLu - Royal Netherlands Air Force) en 2015.  Stationné à Woensdrecht AB avec au sein du 131 (EMVO) Sqn (EMVO - Elementaire Militaire Vlieg Opleiding).

La RNLAF possède une flotte de 13 Pilatus PC-7, dont le premiera été livré en 1989. L'armée de l'air prévoit d'utiliser l'avion comme plateforme pour une formation de vol de base pendant un certain temps encore. La durée de vie devrait durer jusqu'en 2027 au moins.

Photo : Pilatus PC-7 de la Koninklijke Luchtmacht @ RNLAF

 

Airbus livre le 100ème A350 !

airbus,a350-900 xwb. china airlines,nouveaux avions de lignes,compagnies aériennes,infos aviation

 

L’avionneur européen a livré aujourd’hui le 100ème exemplaire de son A350 XWB à la compagnie China Airlines. Pour le transporteur il s’agit de son septième A350 XWB.

L'avion est une version A350-900, qui se joint à la flotte des A350 de China Airlines, s’ajoutant à la gamme des A330 et A340 qui équipent déjà la compagnie basée à Taiwan.

L'A350 XWB dispose du dernier design aérodynamique, du fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce économes en carburant. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux inégalés d'efficacité opérationnelle, avec une réduction de 25 % de la combustion du combustible et des émissions, et des coûts d'entretien nettement plus faibles. L'espace, la tranquillité, l’intérieur et l'éclairage d'ambiance dans la cabine contribuent à des niveaux supérieurs de confort et de bien-être, établissant de nouvelles normes en termes d'expérience de vol pour tous les passagers.

À ce jour, Airbus a enregistré un total de 810 commandes fermes pour l'A350 XWB auprès de 43 clients dans le monde, ce qui en fait déjà l'un des avions à large fuselage les plus réussis jamais.

Photo : livraison du 100ème A350 @ Airbus/A.Pigeyre

25/07/2017

Sukhoi prépare la production du T-50 !

4345.jpg

Lord du salon international de l'aviation et de l'espace MAKS 2017 de Zhukovsky près de Moscou, le général Victor Bondarev, commandant de la Force aérienne et spatiale russe (VKS), a déclaré que la première phase des essais d'acceptation T-50 est terminée est réussie. L’avionneur Sukhoi va maintenant commencer la construction d'un premier lot des premiers 12 exemplaires opérationnels.

Les premières livraisons à VKS auront lieu en 2019. Le Général Bondarev a également annoncé le début d'une deuxième phase du test, qui mettra l'accent sur les systèmes embarqués.

Le T-50 (PAK-FA) :

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur actuelle est le NPO Saturn AL-41F 117S de 14,5 tonnes de poussée. Mais les derniers prototypes volent avec une motorisation plus puissante, le NPO Saturn AL-41-30 de 40'000 lb.

Le radar du PAK-FA T-50 :

Le radar AESA SH121 du T-50 russo-indien est développé par le centre INPI Tikhomirov, ce radar fonctionne en bande X (N036B) comprend également  deux antennes en bande L implantées dans les bords d'attaque de voilure (N036L) et dispose d’éléments internes basés sur l'arséniure de Gallium couplé à des technologies en nano-hétérostructures. Les Russes confirment l’incorporation de modules à électroluminescences (AESA MMIC).

sukhoi,aviation russe salon maks 2017,t-50 pak fa,nouveau avions russes,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 T-50 lors du salon MAKS 2017 @ Peter Stehouwer 2  T-50 @Fyodor Borisov