25/05/2017

Modernisation des E-3A saoudiens !

32345.jpg

Boeing travaille en ce moment à la modernisation des avions de contrôle et d’alerte lointaine E-3A AWACS de l’Arabie Saoudite. Cette mise à jour a été programmée en 2014 pour un montant de 2 milliards de dollars.

Parmi les améliorations, les ingénieurs de Boeing travaillent à la réduction du temps de réparation des systèmes. De l’autre, les capacités de détection du système radar sera augmentée, ainsi que le nombre des cibles pouvant être suivies. Les mises à niveau, comprennent l’amélioration des logiciels radars, l’amélioration du système (RSIP), réduction du temps de maintenance, l’adaptation d’un nouveau système d’identification ami-ennemi (IFF).  De plus, les appareils recevront de nouveaux appareils de communications.

La modernisation concerne 5 aéronefs de type Boeing E-3A «Sentry» de la Royal Saudi Air Force. L'Arabie saoudite prévoit de moderniser ses AWACS au standard blocs 40/45.

L’E-3A  «Sentry» : 

Le E-3A, la version initiale, fut testée à partir d'octobre 1975 par l'USAF. 34 exemplaires furent commandés par l'USAF, dont 24 en tant qu'E-3A, 9 en tant qu'E-3C, le dernier à la disposition de Boeing. Il entra en service en mars 1977, au sein du 552 Airborne Warning and Control Wing, basé à Tinker AFB, Oklahoma. Il fut dérivé en sous-variante KE-3A, qui sert au ravitaillement en vol et de transport. Il est destiné à l'Arabie Saoudite, qui en a commandé 8 exemplaires. Il est dépourvu de radar de veille aérienne. L'antenne du radar, installée dans un radôme non pressurisé de 30 feet (9,14 m), tourne à 6 tours-minutes en fonctionnement. L'APY-1 dispose de 7 modes : PDNES (Pulse Doppler Non-Elevating Scan), le mode de base sur 2 dimensions, PDES (Pulse Doppler Elevating Scan), qui fonctionne en 3 dimensions mais sur une portée réduite, BTH (Beyond The Horizon), qui sans utiliser l'effet Doppler, permet de répérer les avions à très haute altitude ou à la limite de la portée maximale, "Maritime" pour les navires, des combinaisons PDES+BTH et PDNES+MARITIME, et enfin un mode passif. L'appareil peut détecter des avions dans un rayon de 200 miles, sur 360°. Les opérateurs, au nombre de 13, disposent de 9 consoles de contrôle et d'un système de traitement des données radar IBM 4PICC-1. Il géra aussi la fonction dite C2, pour commandement-et-contrôle, et maintenant la fonction C3 (command, control and communications). Il dispose, outre d’une antenne radar IFF AN/APX-103 et d'une antenne TADIL0C (Data-link fighter-control). 

 L'Arabie Saoudite a acheté cinq E-3A en 1983, qui servent au sein du 18e squadron.

1830113037.jpg

 

Photos : E-3A saoudiens @ RSAF

EBACE, le Piper M600 certifié AESA !

3234.jpg

Salon EBACE à Genève, Piper Aircraft est heureux d'annoncer avoir a reçude l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) sa certification de type pour son turbopropulseur haut de gamme, le M600.

"C'est la cinquième certification que le M600 a eu en moins d'un an des autorités de l'aviation dans le monde", a déclaré Simon Caldecott, CEO de l'avion de Piper

La certification du M600 par l’EASA coïncide avec une solide tournée de démonstration européenne actuellement en cours. À ce jour, l'avion été montré à 55 reprises et sur près de 100 heures de vol dans six pays européens différents et a été exposé lors de trois événements commerciaux. La tournée devrait se poursuivre au cours du mois de juin. Le premier M600 qui sera livré sous le registre européen entrera en service au troisième trimestre de 2017 et est destiné à la République tchèque.

Le Piper M600 : 

Le Piper M600 dispose d'une nouvelle aile et d'une avionique contrôlée tactiles Garmin G3000. Le M600 dispose d’un moteur Prash & Whitney PT6A-42A de 600shp. L'avion a une vitesse de croisière maximale de 274 ktas / 507 km/h, une portée maximale de 1484 nm / 2 748 km, et une charge utile standard de 2,400 lbs. / 1.089 kg. La suite avionique G3000 offre le package le plus complet, intuitif et technologiquement avancé sur le marché actuel.

DSC_7074.jpg

Photos : 1 Certifiaction du M600 Le Piper M600@ P.Kümmerling

PlaneSense client de lancement du PC-24 !

DSC_7023.jpg

EBACE, salon de Genève, la société américaine PlaneSense est heureuse d'être le client de lancement du Pilatus PC-24. Le tout premier PC-24, MSN 101, sera livré durant le quatrième tiers.

La société à actuellement six PC-24 « Super Versatile Jet » en commande, mais prévoit de placer une commande importante supplémentaire, dès que Pilatus rouvrira le carnet de commandes l'année prochaine.

PlaneSense déclare avoir reçu grand enthousiasme de ses clients pour le PC-24, qui se compose de clients professionnels et de loisirs. Pour la société qui exploite principalement des jets de type Nextant Beech 400XT , le Pilatus PC-24 viendra progressivement prendre la place du jet américain dans les prochaines années. Au côté du turbopropulseur PC-12.

L’arrivée du PC-24 au sein de la société américaine, va lui permettre d’étendre sa zone de service en direction de la côte est américaine au Colorado. En mars, la société à ajouté Cuba et les Bermudes dans sa zone de services internationaux. Le service à Cuba est actuellement réalisé en utilisant le turbopropulseur PC-12, mais sera également proposé avec le jet suisse. A terme la société PlaneSense utilisera exclusivement des PC-12 et des PC-24.

2224224314.11.jpg

A propos de PlaneSense: 

PlaneSense, Inc. a été fondée en 1996, selon la conviction qu'il existe un moyen plus intelligent de voler que la propriété d'un avion entier. La société offre la possibilité de louer des part d’un jet privé.

Ces options de propriété d'avion fractionnées, offre à ses propriétaires une expérience d'aviation remarquable combinée à un engagement éprouvé en matière de sécurité, de service et d'excellence, le tout avec plus d'économies, plus de commodité et plus d'options d'heure de vol! La société utilise des Pilatus PC-24 et des jets Beech 400.

A propos du Super Jet Polyvalent PC-24 :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et de venir avec une porte cargo en standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un larges éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un « Super Jet polyvalent », conçu pour répondre à une grande variété de profils et de mission individuels.

DSC_7085.jpg

Photos : 1 & 3 Le PC-24 à EBACE @ P.Kümmerling 2 Le premier PC-24 de PlaneSense @ Pilatus

 

24/05/2017

EBACE : les G500 et Longitude traversent l’Atlantique !

DSC_7141.jpg

Genève, salon EBACE, pour la première fois un Gulfstream G500 et un Cessna Longitude ont traversé l’Atlantique pour venir se présenter en Europe.

Sur le statique de Genève Cointrin, l’on pouvait admirer en grande première en Europe, les nouveaux G500 de Gulftream et le Longitude de Cessna. Ces deux avions ayant pour l’événement réalisés leur premier vol transatlantique pour venir rejoindre le salon.

Du côté du G500, l’avion avait réalisé un nouveau record entre les installations de Gulfstream de Savannah et Paris, en parcourant une distance de 7'015 km en seulement 7h40. De son côté le Cessna Longitude a quitté les instalaltion de l’avionneur dans le Kansas pour rejoindre la Suisse avec deux escales dans le Maine et en Islande.

Le Gulfstream G500 :

DSC_7020.jpg

Le G500 est capable de voler 5,000nm (9’260 km) et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Le G500 est doté de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. 

ebace,genève cointrin,palexpo,jet d'affaires,gulfstream,g500,cessna,citation longitude,bizjet,nbaa,aviation privées,info aviation,les nouvelles de l'aviation

Le G500 représente l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

DSC_234.jpg

Le Cessna Longitude : 

DSC_7034.jpg

Le Citation Longitude est la dernière innovation de l’avionneur Cessna. L'avion a été conçu spécifiquement pour le confort des passagers et offrira la plus basse pression cabine de sa catégorie à 5.950 pieds. La technologie de la cabine permet aux passagers de gérer leur environnement et le divertissement des appareils mobiles, tandis qu’il sera possible de disposer d’un réseau Internet à haute vitesse. L’appareil peut accueillir jusqu'à 12 passagers avec un plancher de cabine plat et une configuration à double club standard et une classe dirigeante. Le compartiment à bagages entièrement accessible en vol.

DSC_7033.jpg

Le Citation Longitude intègre la dernière technologie, il dispose de la prochaine évolution du poste de pilotage de type Garmin G5000 avec un affichage tête haute. L’avion est alimenté par deux réacteurs Honeywell HTF7700L avec FADEC. Les turboréacteurs sont dotés du système d’auto-manettes entièrement intégré. L'avion offre une charge utile de carburant plein de 1500 livres, une vitesse de croisière maximale de 476 noeuds et une gamme à grande vitesse de 3.400 miles nautiques. Le prix de base du Longitude est estimé à 19,2 millions de dollars.

DSC_7032.jpg

Photos : 1 G500 2 le G500 3 Cockpit G500Intérieur 5 Cessna Longitude 6 Cockpit 7 Intérieur @ P.Kümmerling

 

23/05/2017

Le Cirrus SF-50 certifié AESA !

DSC_7139.jpg

Salon EBACE de Genève, le drôle de petit jet privé Cirrus SF-50 Vision Jet a reçu sa certification de type monoréacteur de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Cette certification implique la validation d'un nouveau type d'aéronef privé doté d’un réacteur unique.

L'approbation par l'EASA du certificat pour la Vision Jet ouvre la voie à des livraisons d'avions en Europe, tandis que Cirrus Aircraft pourra ainsi à l’avenir prospecter sur de nouveaux marchés dans le monde entier.

A noter que cette approbation de l'AESA se produit après Cirrus Aircraft a reçu le certificat de type pour le Vision Jet de la Federal Aviation Administration américaine (FAA) en octobre dernier.

231.jpg

Le Cirrus SF-50 Visio Jet :

L'avion a initialement été développé sous le nom de projet "Le Jet", mais Cirrus annonça son nom commercial "Vision SF50", le 9 juillet 2008. Le prototype fut dévoilé pour la première fois, le 26 juin 2008, et effectua son premier vol, le 3 juillet 2008.

Le Cirrus Vision SF50 n'est pas destiné à rivaliser avec des jets d'affaire légers déjà existant, selon ses concepteurs, l’avion vise plutôt une utilisation personnelle.

L'avion est équipé du système de parachute CAPS (Cirrus Airframe Parachute System) qui équipe déjà les SR20 et SR22 de l'avionneur, et sa construction fait également largement appel aux matériaux composites.

Le Cirrus Vision Jet peut transporter cinq adultes et deux enfants en trois rangées de sièges. Le fuselage est en fibre de carbone. L’avion est doté d’un réacteur Williams FJ33-5A équipe d’un FADEC, qui permet de voler une vitesse de croisière de 300 noeuds (555 km/h). L’avion est doté d’une avionique L-3 SmartDeck a été utilisée pendant la phase de développement du SF50, mais sera remplacée par le système Gramin 3000 pour la version de production.

A ce jouir la société Cirrus revendique un carnet de commandes de plus de 600 avions en attente de fabrication. Le Cirrus SF-50 est vendu avec un prix de départ d'environ 1,9 million de dollars.

 

DSC_7051.jpg

Photos : 1 Cirrus SF-50 2 Certification à EBACE 3 Vue de l’arrière @ P.Kummerling