21/04/2017

Le Kazakhstan veut plus de CN-295 !

3234.jpg

 

Le Kazakhstan va renforcer sa flotte d’avions de transport moyens de type Airbus Cn-295 à huit appareils. Un accord a été signé avec l’avionneur européen pour l’acquisition de 2 appareils supplémentaires. Les deux avions seront livrés au deuxième semestre de cette année.

A propos du CN-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

Photo : C295 de l’armée de l’air du Kazakhstan @ Timerbayey

20/04/2017

Singapour va moderniser sa flotte d'hélicoptères Apache !

8907.jpg

La Force aérienne singapourienne va moderniser sa flotte d’hélicoptère d’attaque Boeing AH-64D « Apache » a déclaré le ministère de la Défense de Singapour.

Le ministère de la Défense n'a pas nommé le fournisseur pour le nouvel équipement, mais indique que le projet devrait être complété «au cours des prochaines années». La modernisation impliquera l'installation d'un système de guerre électronique intégré (HIEWS) avec un nouveau système de communications par satellite.

Rappel :

La Singapor Air Force (SAF) a acheté huit hélicoptères Boieng AH-64D Apache « Longbow » en 1999 et 12 autres en 2001. L'acquisition des « Apache » marque une étape importante dans le développement des opérations d'hélicoptères de la SAF. Les Apaches ont améliorés les capacités opérationnelles et on permis de créer une force de défense intégrée et équilibrée. Le programme « Apache » de la SAF est géré par l'Agence de la science et de la technologie de la défense (DSTA).

 

1668160.jpg

Photos : 1 L’Apache et le F-15 représente le fleuron de la SAF @ Yang Qize 2 AH-64D de la SAF @ Foxy

 

Virgin America a reçu son premier A321neo !

VirginAmerica_A321neo_01.jpg

Airbus a livré le premier A321neo destiné à la compagnie américain Virgin America, lors d’une cérémonie à Hambourg en Allemagne.

"Après que Virgin America ait été le premier client à signer pour l'A320neo en décembre 2010, nous sommes ravis de d’offrir le premier A321neo", a déclaré Fabrice Brégier, Directeur Général d'Airbus et Président Commercial Aircraft.

Le nouveau A321neo alimenté des moteurs CFM LEAP-1A garantit de nouveaux niveaux d'efficacité et une plus longue portée pour ses opérateurs, un plus grand confort pour le public volant et avec moins d'émissions et de bruit pour les communautés aéroportuaires. Grâce à ses technologies de pointe, il est aujourd'hui l'avion le plus écosensible des aéronef à un seul couloir. L'A321neo est le plus grand membre de la famille A320neo. Il couvre l'ensemble du marché, de la haute densité aux lignes à longue portée. Il y a actuellement plus de 1’300 unités sur commande.

Virgin America exploite actuellement une flotte de 63 avions de la famille Airbus A320 composés d'avions A319ceo et A320ceo alimentés par les moteurs CFM56-5B de CFM.

 

Photo : l’A321neo de Virgin America @ Airbus

Boeing abandonne la compétition en Belgique !

hd-aspect-1483029725-hornet-sunset.jpg

Boeing a renoncé hier à sa participation à la compétition en vue du remplacement des Lockheed-Martin F-16 A/B en Belgique. Dans un communiqué, la division « avions de combat » de l’avionneur américain a confirmé qu’elle ne participera pas à la conférence des soumissionnaires, et ne répondra pas à la demande de propositions de Bruxelles pour un nouvel avion de combat.

Les raisons de ce choix :

Pour Boeing, l’examen de la demande belge ne permet pas de concourir de manière égale. Clairement pour l’avionneur américain, le cahier des charges favoriserait l’un des concurrents. Sans le nommer, il semble bien que Boeing pense au F-35 de Lockheed-Martin.

Dans ce choix on ne peut que penser à la volonté du gouvernement belge au maintien de la capacité à l’engagement de la bombe nucléaire B61, qui n’est possible qu’avec le F-35.

La Finlande et la Suisse :

Ce choix va par contre permettre à Boeing de concentrer ses efforts et ses ressources sur le support de ses clients, de sécuriser de nouveaux ordres et d'investir dans la technologie et les systèmes requis pour faire face aux menaces d'aujourd'hui et de demain. Par ailleurs, l’avionneur se prépare sur deux autres opportunités de concours en Finlande et en Suisse. A noter, que pour l’instant Boeing n’est officiellement déclaré pas en course pour notre pays, l’avionneur attend de connaître le cahier des charges.

Et les autres ?

Après cette défection, il va être intéressant de voir combien de concurrents vont encore rester en course. On se rappelle le « coup de sang » d’Eric Trappier président-directeur général du groupe Dassault Aviation, en début d’année à propos justement d’une favorisation en Europe du F-35 américain au détriment du Rafale et d’une manière générale des avions européens.

 

Photo : F/A-18 E Super Hornet @ US Navy

 

19/04/2017

Russie : plus de Su-34 « Fullback » !

5456.jpg

Moscou, le vice-ministre russe de la Défense pour l'approvisionnement Yuri Borisov a annoncé que les Forces Aérospatiales (VKS) du pays recevraient 16 nouveaux avions de combat Sukhoi Su-34 « Fullback » en 2017. Un nouveau contrat a été conclu avec le ministère de la Défense pour un total de 92 Sukhoi Su-34 additionnels.

Nouvelles armes :

Par ailleurs, le vice-ministre confirme que de nouvelles armes seront également ajoutées. Ces nouvelles armes font parties de la nouvelle génération, testée en Syrie. L'avion peut déjà transporter une large gamme de munitions air-sol et peut même effectuer des missions qui ont déjà été assignées à l’époque aux bombardiers Tupolev Tu-22M3 « Backfire ». Le Su-34 dispose désormais de six nouvelles armes, y compris des armes à longue portée telles que les missiles Kh-38 « Raduga » et Kh-59MK2 et les derniers missiles air-air disponibles.

Le fer de lance pour les frappes terrestres et navales :

Selon l’avionneur russe, le Su-34 « Fullback » dans sa configuration actuelle est un avion de quatrième capable de pouvoir encore évoluer. Aujourd’hui, le « Fullback » dispose d’un système de bord susceptible de tirer toutes sortes d'armes guidées de précision.

Le Su-34 est progressivement devenu le cheval de bataille en matière de frappes au sol de la VKS.

 

8976.jpg

Photos : Su-34 « Fullback@ Nickolay Krasnov