11/01/2017

Airbus & Boeing continuent de dominer le marché !

dec9c8b00ea5ba86e677f76957185.jpg

Les deux avionneurs continuent de dominer le marché des avions civils et se retrouvent même dans une presque égalité. Pourtant, l’année 2016 n’a pas été simple pour le secteur de l’aviation, les commandes ont évolué de manières très irrégulières, en cause les difficultés économiques, les crises géopolitiques et le prix du baril de pétrole qui a augmenté.

Le nombre d'avions civils livrés par Airbus en 2016 a augmenté pour la 14ème année consécutive, atteignant un nouveau record avec 688 appareils livrés à 82 clients. Ce nombre de livraisons est supérieur de plus de 8% au record précédent de 635 appareils atteint en 2015, et comprend 545 monocouloirs de la famille A320 (dont 68 A320neo), 66 A330, 49 A350 XWB et 28 A380. Les A321, de plus grande capacité, constituent plus de 40 pour cent des livraisons de monocouloirs.  

Airbus a enregistré 731 commandes nettes émanant de 51 clients, dont 8 sont nouveaux. Ces commandes comprennent 607 monocouloirs et 124 gros-porteurs.

De son côté Boeing fait mieux en termes de livraisons d'avions avec 748 appareils remis à ses clients. C'est donc une soixantaine de plus que l’avionneur européen. En terme de commande Boeing affiche 668 commandes et doit livrer 5’715 avions, ce qui représente plus de sept ans de production. Le B737MAX tend de son côté à rattraper l’A320neo en terme de commande.

Par contre l’avionneur européen comble progressivement son retard en ce qui concerne les gros bimoteurs long-courriers. Les deux avionneurs semblent donc plus que jamais complémentaire et son en passe d’obtenir un Status quo.

 

Photo: A350-1000 & B787-900

 

10/01/2017

Jeju Air commande de trois B737-800 NG !

Jeju 2.jpg

Seattle, Jeju Air a annoncé une commande aujourd'hui pour trois B737-800 « Next Generation ». La commande, évaluée à près de 300 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

«Cette acquisition est une étape importante dans notre stratégie de croissance», a déclaré Ken Choi, chef de la direction, Jeju Air.

Le B737 Next Generation » :

Le Boeing 737 « Next Generation », communément appelé Boeing 737NG, est le nom donné aux versions 600, 700, 800 et 900 de la famille Boeing 737. C'est la troisième génération dérivée du « 737 » et suit la série des 737-300, -400 et -500), dont la production a commencé dans les années 1980. Produit depuis 1996 dans l'usine de Boeing à Renton le « 737NG » est vendu dans quatre tailles différentes, de 110 à 210 passagers. A partir de 2012, Boeing a mis en place un nouvel intérieur le « SkyInterior ».

Ce nouveau design intérieur et novateur a été repensé de bout en bout. Une entrée accueillante avec un nouvel éclairage et une architecture toute en courbes crée une ambiance chaleureuse. Les passagers ont l’impression de se trouver sous un ciel bleu simulé par des LED et d’être dans une cabine plus large. Ils disposent de plus d’espace pour les bagages de cabine, dans les compartiments supérieurs au-dessus de leurs sièges. La forme des compartiments rehausse la cabine, la rendant plus spacieuse et les passagers disposent de plus d’espace en dessous des sièges pour leur permettre d’étendre leurs jambes. Les boutons de contrôle pour allumer la lumière et appeler l’hôtesse ou le steward, sont plus facilement accessibles et mieux séparés. Les passagers disposent également de haut-parleurs de meilleures qualités. La décoration de la cabine a été améliorée avec des parois au design moderne et des hublots plus agréables, offrant aux passagers une réelle sensation de vol. Les écrans tactiles réunissent tous les contrôles existants, y compris ceux pour allumer ou éteindre la lampe de lecture personnelle. Ils sont plus larges et possèdent une meilleure résolution pour regarder les programmes de divertissement à bord de façon automatisée. 

 

Photo : B737-800NG aux couleurs de Jeju Air @ Boeing

 

09/01/2017

Les AW159 « Wildcat » anglais au complet !

2229998.jpg

Le 14 décembre dernier, l’hélicoptériste Leonardo (ex AgustaWestland) a remis le 62e et dernier hélicoptère AW159 « Wildcat » au ministère britannique de la Défense. L’hélicoptère a rejoint la base aérienne de Yeovilton, principale base d'opération de l'armée britannique et de la Royal Navy pour l’AW159 « Wildcat ».

La Royal Navy a commandé un total de 28 hélicoptères « Wildcat » HMA.2 pour remplacer les anciens  Lynx HMA.8 qui vont progressivement partir à la retraite d’ici 2017. De son côté l'armée britannique a passé commande pour 34 AW159 « Wildcat » de reconnaissances désignés AH.1.

Un contrat de 271 millions de livres sterling (environ 320 millions d'euros) a été signé avec le ministère britannique de la Défense et Leonardo pour fournir les services de soutien et de formation à l’ensemble de la flotte 62 hélicoptères AW159 « Wildcat », exploités par l'armée britannique et la Royal Navy.

183786.jpg

 AW159 Lynx Wildcat :

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multi-rôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011.

Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

 

Wildcat_01.jpg

Photos : 1 & 3 AW159 Wildcat HMA.2 t 2 AW159 Wildcat AH.1 de l’armée britannique @ Rick Ingham

 

Iran Air a reçu son premier A321 !

2345.jpg

L’avionneur européen a livré le premier Airbus A321 destiné à la compagnie iranienne Iran Air. L’avion un A321-200 immatriculé EP-IFA numéro de série 7418 a été enregistré a été accepté et par la compagnie et apparaît désormais sur le registre iranien des aéronefs civils.

L’avion sera transféré des installations d’Airbus l'A321 à Hambourg à la fin de la semaine en direction de Téhéran. Le contrat d'achat entre la compagnie Iran Air et Airbus comprend 46 avions de la famille A320, 38 de la famille A330 et 16 A350.

La famille Airbus A320 avec l’A318 à 107 sièges, l’A319 à 124 sièges, l’A320 à 150 sièges et l’A321 à 185 sièges constitue la gamme de mono couloirs best-sellers de tous les temps avec plus de 3.200 avions vendus à ce jour dans le monde entier. L’A321, le représentant le plus large de la famille A320, accueille 185 passagers dans sa configuration standard deux classes avec 16 sièges en première classe et 169 en classe économique et offre un rayon d’action de 5’550 km/3 000 nm. En configuration à classe unique, il offre un confort excellent pour 199 à 220 passagers. Son fuselage allongé mesure 44,51 mètres / 146 pieds.

Avec plus de 12.700 avions commandés, et plus de 7150 avions livrés à plus de 400 clients et utilisateurs dans le monde entier, La famille A320 d'Airbus est le plus vendu famille d'avions à couloir unique au monde.

 

Photo : A321 Iran Air @ Airbus

08/01/2017

La Chine se prépare à l’arrivée du J-20 !

58185d0dc46188fe4b8b456f.jpg

L'année 2016 a vu de grands progrès pour l'armée chinoise, avec de nombreuses réalisations liées à l'armement et l'équipement et notamment le début de production initiale à taux faible (CRTR) du J-20 de combat furtif. L’avion conçu par l'Institut 611 et construit par Chengdu sur les installations de l'aérodrome Huang Tianba.

Le chasseur furtif J-20 a fait ses débuts le 1er novembre dernier à l'aéroport de Sanzao à Zuhai, au 11e Salon international de l'aviation et de l'aérospatiale en Chine. Le J-20 va remplir un vide au sein l'armée de l'air chinoise.

Il est prévu que le premier avion de production à faible taux rejoigne le centre d'essai et de formation de la force aérienne chinoise à Cangzhou en 2017. Il donc fort probable, que c’est sur cette base aérienne que les formations de pilotes débuteront en 2019, selon l’annonce officielle. Les autorités chinoises ont indiqué que les exigences portent entre 500 et 700 avions de ce type.

Le Chengdu J-20 :

Le Chengdu J-20, soit un appareil de la cinquième génération de combat furtif, devra répondre à trois rôles bien précis. Ayant des capacités furtives semblables à celles du F-22 et F-35, l’avion semble offrir des capacités dans un certain nombre de rôles, de l’interception à l'attaque de précision à long rayon d’action. L’avion dispose de deux baies latérales pour les petits missiles air-air et une grande baie sous le fuselage pour accueillir des missiles de plus grandes tailles et des armes d'attaques de surface à guidage de précision.

Le moteur destiné au J-20 est le WS-15 chinois, mais de nombreux problèmes de mise au point retardent encore la mise en service de celui-ci. Les prototypes actuels au nombre de quatre sont dotés du moteur russe AL-31FN série 3 offrant 30.800 livres (137 kN) de poussée. Il faut noter que ce type de motorisation ne permet pas le mode « Supercruise ».

On apprend que le J-20 va recevoir une série de capteurs de type électro-optique de ciblage (EOTS) et un grand radar à antenne active (AESA) désigné KLJ-5, qui a été développé par l'Institut 14 près de Nanjing. L’avionique est dotée de trois grands écrans couleurs, ainsi que d'autres petits écrans, ainsi qu’un affichage tête haute holographique grand angle. Une liaison de données de pointe a été développée, et une sonde de ravitaillement rétractable située sur le côté droit de la partie avant du fuselage est installée.

 

J-20_at_Airshow_China_2016.jpg

Photos : Le J-20 lors du Salon international de l'aviation et de l'aérospatiale en Chine @ Zhong Wei