18/01/2017

Avian Lineas Aéreas a reçu son ATR 72-600 !

ATR-66664.jpg

Toulouse, Avian Líneas Aéreas, la nouvelle filiale de l'entreprise sud-américaine Synergy Aerospace, a pris livraison du tout premier ATR 72-600 de dernière génération destiné au marché régional argentin. La compagnie, actuellement en cours de certification,  a l’intention de démarrer les opérations de sa nouvelle flotte d’ATR -600 au cours du premier trimestre 2017, sous le nom d'Avianca Argentina. Cette livraison fait suite à l'annonce, l’an dernier, d'un contrat entre ATR et Synergy Aerospace portant sur l'achat ferme de 12 ATR 72-600 assorti de 6 options supplémentaires.

Économes en carburant, les nouveaux ATR 72-600 assureront une desserte essentielle sur l'ensemble du marché argentin en ouvrant de nouvelles connexions et liaisons régionales au départ et à destination des principaux aéroports, en commençant par Buenos Aires, puis Tucumán et Córdoba.

 ATR est bien implanté en Amérique latine et dans les Caraïbes, où l'on compte quelque 160 appareils en service, sous les couleurs de 30 compagnies différentes.

 

Photo : ATR 72-600 @ ATR Aircraft

 

17/01/2017

Taïwan débute la modernisation de ses F-16 !

2522910791.jpg

Taïwan a débuté le processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en standard Block70/75« Viper ». Les quatre premiers avions sont arrivés à l'usine d’Aerospace Industrial Development Corporation l’île (AIDC) dans le nord-ouest de l’île. Au total se sont 142 F-16A/B qui sont concernés par cette importante mise à jour. Les travaux devront être terminés en mai 2022.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprend l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques, ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’une nacelle de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

 

2661336344.jpg

Photos : 1 F-16 au standard Block70 Viper@ Lockheed-Martin 2 F-16 A taïwanais @H.Kao

 

 

 

16/01/2017

L’Italie lance le programme de replacement de l’AW129 « Mangusta » !

A129-98h.jpg

L'Italie a entamé le processus de remplacement de sa flotte d'hélicoptères d'attaque et de reconnaissance AW129 « Mangusta ». Un contrat pluriannuel de 487 millions d'euros (515 millions de dollars) a été signé par le ministère de la Défense avec Leonardo.

Dans un premier temps, Rome envisage une première commande de 48 hélicoptères, en remplacement des actuels 59 AW129 « Mangusta ». Selon les prévisions de l’Armée italienne l’AW129 devrait prendre sa retraite à partir de 2025. Une seconde tranche pourrait être commandée à l’aube de 2030.

Le programme NEES :

Sous l’appellation NEES « New Exploration and Escort Helicopters » le nouvel hélicoptère devrait utiliser certaines technologies déjà mûres, comme la transmission et le rotor de queue de l’AW149, le missile Rafael Spike et le système de ciblage « Toplite », ainsi que le canon TM197B de 20mm. Le cahier des charges impose par contre de nouvelles capacités en matière de performances, d’autonomie et de survie. Les capacités offensives, les communications numériques seront également renforcées.

Le contrat de développement couvre la conception, la fabrication et la qualification de cinq appareils, un prototype, trois exemplaires de présérie et un premier hélicoptère de production avec la configuration de la capacité opérationnelle initiale (COI).

 

Photo : l’AW129 « Mangusta » aura bientôt un remplaçant@ Armée Italienne

15/01/2017

Italie, première commande pour le M-345HET !

CAcNYwjWUAAKxcz.jpg

Leonardo a signé avec la Direction nationale de l'armement italien du ministère italien de la Défense un premier contrat pour un premier lot de cinq avions d'entraînement Aermacchi M-345HET.

L'Armée de l'Air italienne a besoin d'environ 45 M-345HET (désignés T-345 par les Forces armées italiennes) pour remplacer progressivement les 137 appareils en service de type MB-339 qui sont entrés en service en 1982. Le nouvel avion fonctionnera a côté de la flotte de 18 bimoteurs Aermacchi M-346 déjà commandés et actuellement utilisés par l'armée de l'air italienne pour la phase avancée de la formation des pilotes. Ensemble, les deux types d'avions formeront un système de formation avancé pour les pilotes militaires italiens. Le M-345, grâce à ses systèmes de formation à la pointe du progrès et à la pointe du terrain, permettra à l'armée de l'air italienne d'améliorer considérablement l'efficacité de la formation et permettra une réduction des coûts opérationnels. La première livraison est prévue pour 2019. Le M-345 viendra également remplacer les MB-339 de la patrouille acrobatique italienne, les Frecce Tricolori.

 

Le M-345HET :

Le M-345 est une modernisation du M-311, qui n’est autre qu’une version améliorée du S-211. Le SIAI-Marchetti S-211 est un développement qui date de 1976, sa voilure est positionnée en position haute et affecte une très légère flèche.  Cette voilure rendait le S-211 très manoeuvrant. Le cockpit est allongé et abrite un pilote et un instructeur, ce dernier occupant un siège légèrement surélevé. Chacun des membres d'équipages dispose d'un siège éjectable Martin-Baker. La motorisation est assurée par un unique moteur, un turbofan à double flux Pratt & Whitney, moins gourmand en carburant que la plupart des moteurs de l'époque. Mais, la faible puissance délivrée par ce moteur, utilisé initialement par des jets d'affaires, ne rend pas le S-211 très performant, bien au contraire.

En 2005 Alenia-Aermacchi tente une première fois de relancer le petit jet avec une nouvelle version, le M-311. Par rapport au S-211, les modifications aérodynamiques portent sur de nouveaux saumons de voilure, une modification des cloisons d’aile, l'apparition de quilles ventrales. La structure et le train d’atterrissage ont été renforcés pour autoriser des facteurs de charge de +7 G à -3,5 G à 3100 kg en configuration lisse au décollage. Le réacteur Pratt & Whitney JT15D-5C de 1450Kg  a une puissance supérieure de 30 %. L'avionique est entièrement revue : écrans multifonctions, affichage tête haute à l’avant avec reproduction au poste arrière, plate-forme GPS inertielle, deux ordinateurs de bord pour simuler les missions. L’accent a aussi été mis sur la maintenance, facilitée par une modification des trappes d’accès, l’installation d’un générateur autonome d’oxygène (OBOGS), afin d’améliorer la disponibilité de l’appareil.

Mais depuis plus rien, le projet M-311 a été mis en cocon, jusqu’au dernier Salon du Bourget, ou le constructeur italien a annoncé la relance du programme sous le nom de M-345.

Reprenant les mêmes arguments qu’en 2005, Alenia Aermacchi propose le M-345 en complément du biréacteur M-346 qui se place sur le haut de gamme de ce créneau. Le M-345 va assurer la formation de base des pilotes. 

 

M345HET_foto_EH.jpg

Photos : 1 M-345HET lors de son vol inaugural 2 Prototype au couleurs des Frecce Tricolori @ Leonardo

14/01/2017

Un A321 pour la Luftwaffe !

yourfile.jpg

Berlin, l'Allemagne a signé un accord avec la division des missions spéciales du fournisseur MRO Lufthansa Technik (LHT) pour l'acquisition et la conversion d'un Airbus A321 pour sa force aérienne. Le contrat est estimé à près de 90 millions d'euros (96 millions de dollars) et comprend également des pièces de rechange et la formation.

Les travaux de conversion de l’A321 doivent avoir lieu à l'usine de LHT à Hambourg et seront d'abord exécutés conformément aux normes de certification civile. Par la suite, l’avion recevra une approbation de la navigabilité militaire pour les modifications avec notamment un système de guerre électronique.

Cet A321 converti devrait entrer en service en 2018, indique le ministère de la Défense, et sera basé aux côtés de ses autres avions VIP à la base aérienne de Cologne-Wahn. L'Allemagne exploite actuellement deux ACJ319, une paire de A340 et quatre Bombardier Global 5000. Avec cette nouvelle acquisition le programme de modernisation de l’escadre des missions aériennes spéciales du ministère de la Défense allemand est maintenant terminé.

 

Photo : Flotte actuelle de transport VIP de la Luftwaffe @ Luftwaffe