19/11/2016

Premier vol pour le drone Avenger ER !

avengerercopy.jpg

Le drone Genetal Atomics « Avenger ER » a effectué son premier vol en octobre. Le constructeur General Atomics Aeronautical Systems a annoncé la nouvelle ce mois seulement.

Le vol inaugural de l'Avenger ER (Predator C) a eu lieu le 27 octobre à l'usine de Gray Butte, située à Palmdale en Californie. Le constructeur n'a pas divulgué de détails sur la performance du drone et la durée du vol.

Dérivé du drone MQ-1 « Predator », l’Avanger ER est propulsé par un moteur à réaction Pratt & Whitney PW545B avec une entrée d’air montée sur le dessus. Le prototype de développement nommé à l’époque « Predator C » avait volé en avril 2009. La version « Avenger ER » est plus long que son prédescesseur avec une longueur de 13,5 mètres pour une envergure de 22 m. Il serait capable de voler à une vitesse de 740km/h à une altitude estimée de 15'000 mètres.

L’Avenger ER dispose d’une capacité de carburant augmentée de 2.200 livres à 10.100 livres par rapport aux spécifications précédentes. Le drone peut transporter jusqu'à 3000 livres dans sa baie de charge utile interne. Les modifications étendent son endurance des 15 heures à l’origine à près de 20 heures.

L’Avenger ER peut emporter plusieurs charges utiles comme un radar multi-mode Lynx de GA-ASI, un capteur d'imagerie multi-spectrale MS-177 et de la munition d'attaque directe. General Atomics Aeronautical Systems propose deux versions de son « Avenger ER », l’une pour l’US Air Force et l’autre pour la Marine des Etats-Unis. Aux sein de la Marine le drone porte le nom de « Stingray MQ-25A ».

A_Predator_C_Avenger_unmanned_aircraft_system_and_inert_ordnance_sit_on_display_on_a_tarmac_at_Palmdale,_Calif.,_Aug._8,_2012_120808-N-WL435-054.jpg

 

Photos : l’Avenger ER @ General Atomics Aeronautical Systems

18/11/2016

Le M-346 arrive en Pologne !

M-346 Master dla Polski 2.jpg

Les deux premiers aéronefs écoles Leonardo Aermacchi M-346 ont été livré à la 41e base d'entraînement de la Force aérienne polonaise de Deblin cette semaine.

Les deux premiers M-346 destinés à l’école des Forces aériennes polonaise sont numérotés 7702 et 7703 ont été convoyé par des pilotes de l'armée de l'air italienne.

La prochaine étape concerne la validation des appareils avec des vols de vérification, effectués conjointement par des pilotes italiens et polonais. Ceux-ci examineront les performances de l'avion et des équipements, soit l'avionique et les adaptations aux exigences polonaises. La simulation des systèmes d'arme, la capacité d'effectuer des opérations de vol aux instruments et l'utilisation d'un nouveau parachute de freinage seront également validées. Une fois validé, le processus de mise en service du type pourra alors débuter.

A signaler qu’à la fin octobre, le premier groupe de six pilotes polonais a obtenu son diplôme du cours d'instructeur sur M-346 à la base aérienne de Lecce en Italie.

Les livraisons seront terminées d'ici novembre 2017. Les M-346 entreront en service au sein du 4e escadron de formation sur la base polonaise de Deblin.

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire » programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

leonardo,alenia aermacchi,m-346,avions écoles,pologne,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : M-346 polonais @ Leonardo

 

Peach Aviation commande l’A320neo !

csm_A320neo_Peach_Aviation_3fe34b7448.jpg

La compagnie aérienne japonaise Peach Aviation a signé un contrat ferme avec Airbus pour l'achat de 10 A320neo et de trois A320ceo. L'ordre a été annoncé lors d'une cérémonie de signature à Tokyo à laquelle ont assisté Shinichi Inoue, PDG de Peach Aviation et Fabrice Brégier, président et chef de la direction d'Airbus.

Les avions nouvellement commandés se joindront à une flotte de la famille A320 existante qui actuellement 18 A320ceo et deux autres sur commande. Avec l'ajout de l'A320neo, la compagnie aérienne deviendra le premier transporteur à faible coût (LCC) au Japon à exploiter le dernier membre de la populaire famille A320.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4’500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 %de part de marché.

La famille A320 est la plus vendue au monde, avec plus de 12’750 commandes depuis le lancement et plus de 7’200 avions livrés à plus de 300 opérateurs dans le monde. La famille A320neo intègre les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et les dispositifs de bout d'ailes « Sharklet » qui, ensemble, fournissent plus de 15 % d'économies de carburant dès le premier jour et 20 %d'ici 2020.

 

Photo : A320neo aux couleurs de Peach Aviation@ Airbus

 

17/11/2016

La RAAF réceptionne son premier P-8A !

697096657.jpg

Le premier des 15 Boeing P-8A « Poséidon » de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine a été livré à la Royal Australian Air Force (RAAF). L'avion a été reçu lors d'une cérémonie qui s’est tenue à Canberra.

Une fois opérationnel ai sein de la RAAF, le P-8A remplacera les 19 avions de patrouille maritime Lockheed AP-3C « Orion » exploités par le 10e et le 11e Escadron de la RAAF d'Edimbourg en Australie-Méridionale. La RAAF envisage d'exploiter le P-8A en même temps que sept systèmes de drone Northrop Grumman MQ-4C « Triton » qui seront acquis sous réserve de l'achèvement du programme de développement de la Marine américaine (USN).

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

 

CtZIAfgUEAAiJXz.jpg

Photos : P-8A « Poseidon » de la RAAF @ Boeing

Air Vanuatu débute ses opérations avec l’ATR 72-600 !

AERO20161109180415.jpg

La compagnie aérienne nationale Air Vanuatu a démarrée les opérations de son tout premier ATR 72-600. L’appareil, fourni par la société de leasing Nordic Aviation Capital (NAC), avait été livré récemment à Toulouse.

L'appareil est doté de 70 sièges et est équipé d'un intérieur de cabine ultramoderne et des dernières technologies en termes d’aide à la navigation. Grâce à la certification « ETOPS 120 minutes » (Extended Range Twin-engine Performance Standards) de la famille ATR, le nouvel ATR 72-600 pourra assurer non seulement les liaisons intérieures de la compagnie, mais également opérer dans des territoires proches comme les Fidji, la Nouvelle-Calédonie et les îles Salomon. ATR est le seul constructeur de turbopropulseurs dont les appareils bénéficient de la certification ETOPS-120, qui garantit une souplesse d'exploitation nettement supérieure sur les liaisons inter-îles.

Air Vanuatu a démarré l'exploitation d'appareils ATR en 2004 et sa flotte compte aujourd'hui deux ATR 72-500.

 

Photo : ATR 72-600 Air Vanuatu @ ATR Aircraft