21/06/2016

Bombardier vend sa division amphibie !

86.jpg

Montréal, l’avionneur canadien Bombardier a décidé de vendre sa division d’avions amphibies, utilisés pour lutter contre les incendies de forêt. L’avionneur a signé une entente portant sur la vente de son programme d’avions amphibies à la société canadienne Viking Air Limited.

L’entente porte sur les certificats de type de toutes les versions des avions amphibies, soit les modèles CL-215, CL-215T et l’avion Bombardier 415 ainsi que sur les services après-vente.

La réalisation de cette transaction est soumise à l’accord de toutes les autorités gouvernementales et réglementaires pertinentes et à la satisfaction des conditions de clôture d’usage. La transaction devrait se conclure au cours des prochains mois.

Une division trop lourde :

Aucun avion amphibie n’a été fabriqué depuis décembre 2015, soit après que Bombardier ait mis le programme en pause. La décision de vendre le programme d’avions amphibies a été prise après mûre réflexion et une analyse rigoureuse. Cette division n’est plus en adéquation avec le développement du de la société sur le marché des avions de ligne et des jets d’affaires.

Viking Air, une société qui travaille avec Bombardier, représente le successeur idéal pour continuer à développer la valeur et la réputation du programme d’avions de lutte incendie. Viking Air procurera un service à la clientèle de qualité aux exploitants qui, compte tenu des capacités uniques des avions en matière de lutte contre les incendies, jouent un rôle essentiel pour la protection des collectivités, de l’environnement, des ressources et de la faune.

Une image de marque :

Les avions amphibies de Bombardier représentent un emblème pour le Canada et constituent l’épine dorsale de nombreuses opérations de lutte contre les incendies partout dans le monde. L’avion Bombardier 415 a été lancé en 1994, et s’est appuyé sur les succès obtenus par les versions antérieures, soit les appareils CL-215 et CL-215T, pour se positionner en tant que seul avion au monde construit spécifiquement pour la lutte contre les incendies. Près de 170 avions amphibies Bombardier sont en service à l’échelle internationale.

Un plan a été mis en place afin de transférer les 50 employés du programme d’avions amphibies dans d’autres secteurs de Bombardier lorsque la transition des activités aura été complétée.

 

765.jpg

Photos : 1 CL-215T espagnol @ Ismael Jorda 2 CL-215 du Minnesota @ A.Radecki

20/06/2016

Sikorsky PZL Mielec présentent la version armée du S-70I !

Weaponized_Polish-built_BLACK_HAWK.jpg

Sikorsky PZL Mielec ont présenté pour la première fois, lors de l’exercice multinational de l'OTAN « Anakonda » une version armée du S-70i « Black Hawk ».

Sikorsky PZL Mielec S-70i :

L’hélicoptère S-70i présenté par Sikorsky PZL Mielec dispose de quatre pylônes sous les ailes qui peuvent engagés des missiles Lockheed-Martin AGM-114 « Hellfire » avec des paniers lance-roquettes Hydra 70. L’hélicoptère offre également l’option d’emport d’une mitrailleuse M134 de 12,7mm ou deux canon GAU-19.

Selon PZL Mielec, l'architecture du système permettra au S-70i d'intégrer également d'autres armements selon l'inventaire des clients potentiels à l'exportation.

PZL Mielec offre également cette nouvelle variante à Varsovie, au cas ou le plan pour l'acquisition d'une flotte d'Airbus Hélicoptères H225M « Caracal » devait être annulé.

Le S-70I «Black-Hawk»: 

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau « Black-Hawk » «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. 

 

yourfile.jpg

Photos : Le S-70i armés durant « Anaconda » @ Sikorsky PZL Mielec

 

AgustaWestland vend 20 hélicoptères en Russie !

AW189-18h.jpg

 La société russe Rosneft-Aircraft a signé pour l’achat de vingt hélicoptères Leonardo-Finmeccanica AgustaWestland AW189. Ces hélicoptères font partie de l'accord-cadre signé en décembre 2014, avec l'opérateur russe Rosneft qui envisage de commander jusqu'à 160 unités d'ici 2025. Les livraisons devraient commencer en 2018 avec trois unités à assembler en Italie et dix-sept au sein de l'usine HeliVert dont le siège est à Tomilino près de Moscou.

L’AW189:

L’AgustaWestland AW189 fait partie de la famille des hélicoptères bimoteur de moyen tonnage qui est composée des modèles : AW169, AW139 et AW189 (par ordre croissant de taille). Leurs masses maximales sont d’environ 5,5 t, 6,8 t et 8 t, respectivement. L'AW189 est conçu pour répondre à la demande croissante du marché pour les hélicoptères de moyen  tonnage, polyvalent et abordable. La nouvelle classe d’hélicoptère bimoteur de 8 tonnes est optimisée pour le transport à grande distance en mer et les missions SAR. Plus de 150 commandes sont déjà confirmées. 

 La cabine spacieuse est configurée avec 16 sièges en standard avec une option pour une densité à 18 sièges  maximum ou 12 en minimum. L'AW189 est le seul appareil à avoir une boîte de transmission principale capable d’un 'run- sec ' 50 à minutes (fonctionnement sans lubrification), dépassant les normes de certification actuels et offrant une sécurité et une fiabilité inégalées pour les opérations en mer à longue portée.

L’AW189 est motorisé par deux moteurs General-Electric CT7-2E1. AgustaWestland a essayé de rendre la cellule la plus aérodynamique que possible. De plus, les pales du rotor ont été dessinées de telle sorte que l'hélicoptère consomme moins de carburant et puisse voler plus vite. L’avionique a aussi bénéficié d'une mise à jour pour correspondre à ce qui se fait de plus moderne. Le cockpit est équipé de quatre écrans de 25 cm de haut sur 20 de large.

 

MOCKUP-1892011-10-18_13-53-58_display_8594.jpg

Photos : 1 AW189 2 Cockpit @ Leonardo-Finmeccanica

 

19/06/2016

Le Botswana veut remplacer ses CF-5A/B !

82316e52642c7e1099b2dec978febb60.jpg

Le Botswana exploite une petite flotte de 26 avions de combat de type CF-5A/B « Freedom Fighter » qui appartenait initialement au Canada. Ces appareils ont été acquis, il y a près de 20 ans après une remise à niveau.

Une compétition assez large :

Si, le petit pays africain ne dispose pas de beaucoup de moyens financiers, celui-ci désire acquérir une quinzaine d’avions de 4ème génération neufs ou éventuellement d’occasions. Pour ce faire plusieurs avionneurs sont aujourd’hui en concurrence.

Cette compétition voit s’affronter les appareils suivant : le MiG-29M/M2 de RACMiG, le JF-17 Thunder » fabriqué en collaboration entre le Pakistan et la Chine, le FA-50 du coréen KAI, le F-16C/D Block60 de Lockheed-Martin et le Gripen C/D du suédois Saab.

Avantage au Gripen C suédois :

1891356044.jpg

Il semble que les appareils russes et chinois puissent être mis de côté. Selon le Lt. Gen. Gaolathe Galebotswe, porte-parole de la Force aérienne du Botswana, le Gripen C/D suédois offrirait le meilleur coûts/efficacité de tous les candidats. De plus, en cas de choix, le pays pourrait exploiter l’avion en collaboration avec son grand voisin l’Afrique du Sud.

Une décision d’ici la fin de l’année :

Toujours selon le porte-parole de la Force aérienne, une décision pourrait être rendue d’ici la fin de cette année. Si l’avion suédois semble avoir une certaine préférence, le F-16 et le FA-50 sont eux aussi toujours dans la course.

 

080530-F-6184M-027.jpg

Photos 1 CF-5A du Botswana @ FAB 2 Gripen C suédois @ FAS 3 F-16 de la Garde nationale @ Lockheed-Martin

 

 

AW109 pour la police japonaise !

aw109-trekker_img_0894_barry-ambrose.jpg

Rome, la police de la ville de Tokyo au japon a sélectionné son nouvel hélicoptère avec l’AgustaWestland AW109 « Trekker ». Deux aéronefs sont en commande et seront livrés l’année prochaine.

La police japonaise de la ville de Tokyo devient ainsi le premier utilisateur en Asie pour la version « Trekker » de l’AW109. La certification civile de l'AW109 « Trekker » est attendue pour la fin de cette année.

L’AW109 « Tekker » :

Avec plus de 20 unités déjà commandées, l'AW109 « Trekker » est premier hélicoptère bimoteur léger de la société à offrir un train d'atterrissage à patins, offrant une polyvalence élevée pour fournir la solution parfaite pour les services publics, les secours en cas de catastrophe et les opérations de travail aérien. L'AW109 « Trekker » est équipé d'un cockpit en verre « state-of-the-art » avec une avionique intégrée pour améliorer la sensibilisation et la sécurité de la situation, tout en réduisant la charge de travail pilote dans toutes les phases de vol.

 

006.jpg

Photo : AW109 « Trekker »@ Leonardo-Finmeccanica