26/10/2014

EC-725 supplémentaires pour la RTAF !

eurocopter_ec725_cougar.jpg

 

 

Bangkok, la Royal Thaï Air Force recevra deux hélicoptères Ec-725 supplémentaires de la part de l’hélicoptériste européen Airbus Helicopter.

 

Les deux EC-725 seront livrés à partir de 2017 et joindront les quatre EC-725 commandés en 2012, qui seront livrés à partir de 2015.

 

L’EC-725 : 

 

L’EC725 est la dernière version du Super Puma et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

 

Photo: EC-725 @ Airbus Helicopter

22:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ec-725, airbus helicopter, eurocopter, rtaf |  Facebook | |

25/10/2014

Kunming Airlines commande 10 B737 !

Kunming Airlines 737-700, 737 MAX 7 and 8.jpg

 

Seattle, La compagnie chinoise Kunming Airlines a commandé 10 B737, soit une commande estimée à pères de 897 millions au prix catalogue de l’avionneur américain.

Cette commande se décline de la manière suivante : quatre B737-700 «Next-Generation» et six B737-700 «MAX».

 

«Cet engagement est une étape importante dans notre stratégie de croissance", a déclaré Xuan Yuen, chef de la direction, Kunming Airlines. "Le 737 est l'épine dorsale de notre flotte et nous continuerons avec à l'avenir. Ces avions seront encore étendre et améliorer notre réseau de routes. ». 

 

Kunming Airlines, basée à l'aéroport international Changshui dans la capitale de la province du Yunnan, a commencé ses activités en 2009. Le transporteur dessert actuellement plus de 25 villes à travers la Chine par l'exploitation d'une flotte de 10 Boeing B737-700 et cinq B737-800.

 

Photos: les futurs  B737-700NG et MAX de Kunming Airlines 

 

 

24/10/2014

Le secteur du fret aérien se renforce !

62243_1307856603.jpg

La prévision de l’industrie aérienne pour la période de 2014 à 2018 émise par l’Association du transport aérien international (IATA) à Genève, laisse entrevoir que les volumes de fret aérien international vont augmenter selon un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 4,1 % pour les cinq prochaines années. Les économies émergentes, particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique, auront la plus rapide croissance.

« Le fret aérien demeure vital pour le système économique mondial. Cette année, les marchandises transportées par avion partout dans le monde auront une valeur de plus de
6,8 billions de dollars, soit l’équivalent de 35 % du commerce mondial. La perspective d’un retour à la croissance dans le secteur du fret aérien, après plusieurs années de stagnation, est donc bien accueillie. Une croissance moyenne de plus de 4 % au cours des cinq prochaines années représenterait une amélioration marquée par rapport aux récentes années. Depuis 2011, par exemple, la croissance annuelle moyenne du nombre de tonnes de fret a été de seulement 0,63 % », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

« Néanmoins, malgré un portrait positif, les risques associés aux prévisions économiques, et donc les risques pour le fret aérien, font craindre un recul. Le protectionnisme commercial est une menace constante. Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour la seule période de novembre 2013 à mai 2014, 112 nouvelles mesures restrictives ont été mises en place par les gouvernements du G20. Les préoccupations géopolitiques, la volatilité des prix du pétrole et la concurrence des secteurs ferroviaire et maritime pourraient aussi affecter ces prévisions. L’industrie du fret aérien ne peut certainement pas se permettre de relâcher ses efforts », selon M. Tyler.

Pour améliorer la compétitivité du fret aérien, l’industrie s’efforce de réduire la durée moyenne de l’acheminement de 48 heures d’ici 2020. Pour y arriver, le fret aérien modernise ses processus, améliore la qualité et la fiabilité et élargit son offre de service. Un des éléments clés de cette modernisation est le projet de fret électronique e-Freight, qui éliminera le papier des envois de fret aérien. Dans une première phase, l’industrie adopte collectivement la lettre de transport aérien électronique (e-Air Waybill – e-AWB). En septembre 2014, la pénétration mondiale de l’e-AWB était de 19,4 %, ce qui indique que l’objectif de 22 % pour 2014 était atteignable.

Points saillants de la prévision :


57469_1310311220.jpg


 Les volumes de fret aérien international devraient s’accroître selon un TCAC de 4,1 % sur cinq ans. 

Les États-Unis, la Chine et les Émirats arabes unis ajouteront chacun plus d’un million de tonnes de fret d’ici 2018. Les Émirats arabes unis supplanteront l’Allemagne au troisième rang des plus importants marchés. 

Les routes internationales qui auront la plus rapide croissance seront celles qui relient le Moyen-Orient et l’Asie, et le taux de croissance sera de 6,2 % par année. Il y aura aussi une forte croissance dans le marché intérieur du Moyen-Orient (4,6 %), sur les routes allant d’Amérique du Nord vers l’Amérique du Sud (3,9 %) et celles allant de l’Europe vers l’Afrique australe (3,8 %).


Des déséquilibres importants vont se maintenir dans les volumes. Le déséquilibre dans les

volumes acheminés de l’Asie vers l’Amérique du Nord devrait être de 1,1 million de tonnes en 2018, et de 0,6 million de tonnes pour les volumes acheminés d’Asie vers le Moyen-Orient.

Évolution du fret international :

Le Moyen-Orient devrait avoir la plus rapide croissance sur la période de prévision, avec un TCAC de 4,7 %. 

 L’Afrique viendra au second rang pour la croissance, avec un TCAC de 4,4 %. L’Asie- Pacifique et l’Amérique latine auront un TCAC de 3,8 %, ce qui les place ex aequo au troisième rang. 

Les marchés matures d’Europe et d’Amérique du Nord auront des TCAC de 3,0 % et 2,8 % respectivement. 

D’ici 2018, les dix plus grands marchés de fret aérien international seront Les États-Unis (10 054 000 de tonnes), la Chine (5 639 000), les Émirats arabes unis (4 974 000), l’Allemagne (4 763 000), Hong Kong (4 648 000), la République de Corée (3 487 000), le Japon (3 480 000), le Royaume-Uni (2 808 000), Taïwan (2 350 000) et l’Inde (2 223 000). 

L’Iran sera le pays ayant la plus rapide croissance des volumes de fret aérien (parmi les pays acheminant plus de 100 000 tonnes de fret par année) sur la période de prévision, avec un TCAC de 7,0 %. Toutefois, cette croissance est calculée par rapport à un seuil de départ faible, de sorte que l’Iran n’ajoutera que 44 000 tonnes de fret d’ici 2018, pour un total de 156 000 tonnes.

L’Inde viendra au second rang pour la croissance la plus rapide, avec un TCAC de 6,8 %,
ajoutant 622 000 tonnes. Le Bangladesh (339 000 tonnes), l’Éthiopie (319 000 tonnes) et le Nigéria (276 000 tonnes) complètent le palmarès des cinq pays ayant la plus forte prévision de croissance. 

Il faut aussi noter la croissance prévue au Qatar. Avec un TCAC de 5,7 %, ce pays aura la sixième plus rapide croissance, ajoutant 361 000 tonnes pour porter son total à 1 484 000 tonnes de fret. 


37735_1322982529.jpg


 

Photos : 1 MD-11 Martinair Cargo 2 B767 MasAir 3 B727-300 DHL @ Fabricio Jimenez

19:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret aérien, transport cargo, iata |  Facebook | |

Senegal Airlines met en ligne le Q400!

original.jpeg



Senegal Airlines a inauguré un service incluant location avec équipage d’un biturbopropulseur de ligne Q400 NextGen auprès de Falcon Aviation Services LLC d’Abu Dhabi. L’avion est le premier de deux avions faisant partie de la commande ferme signée, entre Bombardier et Falcon, au mois de février 2014.

 

Falcon et Bombardier ont signé un protocole d’entente où elles s’engagent conjointement à répondre aux besoins, en Afrique, de plusieurs solutions d’avions modernes de haute qualité satisfaisant aux normes internationales. L’entrée en service de l’avion Q400 NextGen pour Senegal Airlines est le premier exemple de la collaboration prévue en vertu de ce protocole d’entente.

 

Senegal Airlines est une société en partenariat avec le gouvernement sénégalais et le secteur privé national. La société a débuté ses activités le 25 janvier 2011 et dessert présentement treize pays en Afrique. Un plan de réseau aérien stratégique ainsi qu’une révision complète de la flotte est en développement afin de servir intelligemment les routes régionales et intercontinentales. La vision de Senegal Airlines est de devenir « La Société de Transport Aérien de l’Ouest Africain » à partir de 2015.

 

Photo: Le premier Q400 de Senegal Airlines @ Bombardier

 

 

23/10/2014

L’Argentine négocie l’achat de Gripen E !

FX_story_-_main.jpg

 

 

Buenos Aires, je l’avais écrit, lors du choix du Brésil, l’avionneur suédois a mis un pied en Amérique latines et compte bien y mettre le second. Le gouvernement argentin a entamé des négociations en vue de l’acquisition d’avions de combat Gripen E.

 

24 appareils : 

 

Ces négociations portent sur l’achat de 24 Saab JAS-39 Gripen E MS21, qui seront très probablement produits sur la future chaine de fabrication en préparation au Brésil.  Le ministère brésilien de la Défense (MoD) confirme de son côté l’information.

Le ministère de la Défense a déclaré que le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi avait conditionné l'acquisition du Gripen E sur la participation de l'industrie aérospatiale de l'Argentine sur le projet. 

 

De sources concordantes, les 24 Gripen E argentins devraient être commandés en parallèle avec les 36 Gripen E de la première tranche destinée au Brésil. Ce panachage permettra de réduire les coûts de fabrication.

 

Cette acquisition doit permettre à l’Argentine de remplacer les actuels Mirage IIIEA/DA, Mirage 5PA et autres IAI Dagger  en service. Dans un premier temps l’Argentine avait étudié le remplacement de ces appareils par des aéronefs d’occasions, Lockheed-Martin avait offert des F-16C/D Block50 et Airbus Group des Eurofighter T1 en service en Allemagne. Mais ces solutions se sont avérées inadaptées au cahier des charges de la Force aérienne.


0973076.jpg


 

La signature avec le Brésil se précise : 

 

L’avionneur suédois Saab est en voie de signer le contrat avec le Brésil, pour fournir son armée de l'air avec l’avion de combat Gripen E, la signature devrait intervenir d’ici la mi-décembre.

Le contrat prévoit une première tranche de 36 Gripen E pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Les livraisons devraient débuter 48 mois après la signature du contrat et finiront par atteindre un taux de 12 avions par an. A terme, la Force aérienne brésilienne (FAB) prévoit d’acquérir jusqu’à 120 Gripen E en trois tranches.


fabgripen_saabgroup_svud.jpg


 

 

Photos : 1 Gripen NG de démonstration 2 IAI Dagger argentin @ Cris Lofting  3 Aux couleurs du Brésil @ Saab