28/03/2013

Maintenance des SU-30MK Malaisiens !

 

sukhoi,su-30mk,sukhoi 30mk2,salon lima,malaisie

 

Salon aéronautique LIMA en Malaisie, le constructeur russe Sukhoi annonce la signature avec le ministère de la Défense malaisien d’un contrat de 100 millions de dollars pour l'entretien technique de la flotte de Su-30MKM.

 

Le contrat porte sur la maintenance technique ainsi que des fournitures de pièces de rechange pour 18 Su-30MKM qui ont été livrés à la Malaisie entre 2007 et 2009 dans le cadre d'un contrat de 900 millions de dollars signé en 2003.

 

En parallèle à ce contrat, la Russie se positionne pour la vente d’un second lot de SU-30, voir des modèles SU-35 à ce pays, dans le cadre d’un programme de remplacement des actuels MiG-29N en service depuis la fin des années 80.

 

Le remplacement des Mig-29N est actuellement l’élément clefs de ce salon où plusieurs avionneurs s’affrontent dans cette compétition. On retrouve le Rafale de Dassault, l’Eurofighter de Cassidan et le Gripen E de Saab.

 

Les Russes de Sukhoi espèrent gagner l’enjeu malaisien en complétant les actuels SU-30 avec une flotte additionnelle. Pour Sukhoi, les qualités de la gamme SU-30/35 associés à un prix inférieur aux appareils occidentaux, pourraient faire pencher la balance en leur faveur.

 

Sukhoi SU-30MK : 

 

La génération SU-30M est une version améliorée et totalement multirôle du Su-30 ayant vu le jour en 1991. Son premier prototype, développé à partir du Su-27UB, vola pour la première fois en 1992. La masse maxi au décollage a été portée à 34,5 tonnes et la motorisation est assurée par 2 réacteurs AL-35F. L’avionique ou les systèmes embarqués comme ceux d’autoprotection et de  guerre électronique ou de communications peuvent être remplacés par des modèles occidentaux (français ou israéliens généralement). L’intégration de pods et d’armements occidentaux ainsi que de différents modèles de radars russes ou de moteurs à poussée vectorielle est possible en option. Chaque pays ayant commandé le Su-30MK ainsi que les versions supérieur MKI & MKII, dispose d’une multitude d’options.

 

Photo : SU-30MKII Malaisien @ Sukhoi

 

 

 

14:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, su-30mk, sukhoi 30mk2, salon lima, malaisie |  Facebook | |

Deux nouvelles compagnies reçoivent le SSJ 100 !

 

SSJ100_Lao_Central.jpg

 

 

 

 Sukhoi Civil Aircraft Company vient de livrer à deux nouvelles compagnies son  Superjet 100, il s’agit de Lao Central, la compagnie aérienne basée en République démocratique populaire du  Laos et de la  compagnie indonésienne Sky Aviation.

 

Lao Central a effectué avec succès son premier vol commercial intérieur depuis la capitale de Vientiane pays en direction de Luangphabang (deuxième ville la plus importante historique et culturel du Laos). Ce vol de 30 minutes a transporté 60 passagers.

 

Lao centrale mettra le Sukhoi Superjet 100 vers les lignes intérieures et internationales du Laos à à destination de Bangkok, Hanoi, Ho Chi Ming, Singapour et d'autres destinations en Asie du Sud.

De son côté, Sky Aviation a effectué avec succès son premier vol commercial intérieur de Makassar (anciennement Ujung Pandang) à Sorong d’une durée de deux heures avec 67 passagers à son bord.

 

Rappel :

 

 Le SuperJet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes, il est équipé de deux réacteurs PowerJet SaM146 développé conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenus pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie Occidental avec écrans EFIS couleurs. Le marché visé est le remplacement des Yak-40, ainsi que les vénérables Tupolev-134. 

 

 

 

 



Photos : 1 SSJ 100 Lao Central 2 SSJ 100 Sky Aviation @ Sukhoi



11:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ssj 100, sukhoi superjet 100 |  Facebook | |

27/03/2013

Le KUH-1 «Surion» a réussi ses tests par grand froid !


12_(4)~1.JPG

L’hélicoptère KUH-1 « Surion » de Korean Aerospace Industrie (KAI)  développé en partenariat avec Eurocopter vient de réussir ses tests en conditions hivernales  en Alaska.

La validation des tests en conditions, grand nord, comprenait une série de 50 vols sur une période de 50 jours par moins 32 degrés Celsius en condition réelle.

Historique du KUH :


 

1434615890.jpg


Le programme coréen pour un hélicoptère multi-rôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement Coréen. Compte tenu des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des Coréens était de pouvoir compter sur la collaboration avec un constructeur étranger reconnu pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme.  Plusieurs sociétés étrangères telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Eurocopter, AgustaWestland en Europe, une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 Décembre 2005 déjà, le gouvernement coréen a annoncé le  choix d'Eurocopter comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen.

Répartition des tâches :

Kai est le maître d'œuvre du programme d’hélicoptère coréen. En tant que partenaire principal de KAI, Eurocopter fournit une assistance technique, les sous-ensembles de transmission et du pilote automatique de l'hélicoptère. Eurocopter détient une participation de 30% dans la phase de développement et 20% dans la phase de production.


 

1759685090.jpg


 

Photos : 1 Fin des tests hivernaux 2 Cockpit 3 le KAI KUH-1 «Surion» @ KAI


21:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai hélicoptère, kai surion, kuh-1 surion |  Facebook | |

L’A350XWB a reçu ses moteurs !

 

800x600_1364299418_A350_XWB_Trent_Engine_mounting4.jpg

 

 

TOULOUSE, Airbus a installé sur le premier A350 XWB (MSN001) destiné aux essais en vol les deux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce ‘bons pour vol’, et procède actuellement à l’installation du nouvel APU (Auxiliary Power Unit) HGT1700 d’Honeywell dans son usine de Toulouse. 

 

Les nouveaux réacteurs Trent ont tous deux été livrés par UTC Aerospace Systems (ex-Goodrich) qui a récemment préparé les systèmes de motorisation entièrement intégrés pour leur installation sur les mâts réacteurs de l’appareil. Le mois dernier, le réacteur Trent XWB a obtenu sa Certification de Type de l’AESA, confirmant qu’il satisfait l’ensemble de ses exigences de navigabilité. Le réacteur Trent XWB, déjà soumis à une série d’essais en vol réalisés sur le “banc d’essai volant” A380 d’Airbus depuis février 2012, affiche un haut niveau de maturité.

Trent-XWB_tcm92-43888.jpg

 

Parallèlement à l’assemblage des deux réacteurs Trent XWB à Toulouse, l’A350 XWB sera également équipé cette semaine de son tout nouvel APU HGT1700 spécialement développé par Honeywell pour cet appareil, qui affiche une puissance et une efficience plus élevées que les APU de la génération précédente. 

 

Lorsque les réacteurs et l’APU seront installés, l’A350 XWB MSN001 sera un appareil ‘complet’, prêt à entrer dans la phase de préparation du vol. Suite aux essais au sol actuellement en cours, et aux autres tâches de préparation, dont les travaux de peinture qui sont prévus pour les semaines à venir, le MSN001 sera confié à l’équipe d’essais en vol d’Airbus qui le préparera pour les points fixes moteurs et son premier vol cet été. 

 

Photos : 1 A350 XWN MSN001 recevant ses moteurs @ Airbus 2 le Rolls-Royce Trent XWB en coupe @ Rolls-Royce

12:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a350 xwb, rolls-royce trent xwb |  Facebook | |

26/03/2013

Le premier T-50i «Golden Eagle» indonésien a volé !

t-50terbang3.jpg


 

 

Le premier avion d’entrainement KAI T-50 «Golden Eagle» destiné à la Force aérienne indonésienne a volé. L’Indonésie avait choisi et commandé en 2011, pour 400 millions de dollars, 16 appareils écoles de type T-50i (pour indonésie), auprès du constructeur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), faisant de ce pays le premier client export de cet avion. Le prix de vente avait été jugé excessivement bradé à l’époque et cette vente s’était effectuée suite à un accord entre la République de Corée du sud et l’Indonésie pour élargir la coopération économique et industrielle entre les deux nations.

 

Les pilotes et les mécaniciens indonésiens vont débuter prochainement une formation sur le T-50,  afin de pouvoir le réceptionné plus tard dans l’année. Les KAI T-50i vont remplacer les BAE Hawk Mk 53 en service depuis 30 ans au sein de l’escadron de formation 15.


 

598836_319948468108612_48506044_n.jpg


 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» :


 

product_0101.gif


 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspiré de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments, d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie  (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.

 

Photos : 1 & 2 Le premier T-50i @ KAI