20/02/2013

Le drone P.1HH dérivé de l’Avanti !

Piaggio_Aero_PHH_HammerHead_Roll_Out-88757.jpg


 

Piaggio Aero Industries et Selex ES ont présenté un nouveau drone au salon IDEX 2013, le Piaggio Aero P.1HH "Hammerhead" - Unmanned Aerial système (UAS).

 

Le P.1HH est dérivé du biturbopropulseur Piaggio P.180 « Avanti ». Ce drone est doté de deux moteurs Pratt & Whithney  PT6-66B à hélices propulsives Hartzell à cinq pales. Il a une envergure de 15,5. Ce drone est capable de décoller et de se poser de manière autonome et d’évoluer à 45.000 ft d’altitude soit environ 15.000 m durant des vols de 16 heures. Le P.1HH est destiné à des missions de surveillance et de renseignement, comme les missions aériennes, terrestres, côtières et maritime et de la sécurité en mer, COMINT / ELINT ainsi que la guerre électronique.

Piaggio prévoit de faire voler son drone d’ici quelques mois, les essais de roulage au sol ont déjà débuté.

Ce projet du constructeur italien vise à combler les faibles ventes du modèle d’origine P.180 «Avanti» et vise le marché beaucoup plus rentable de la surveillance. 

Photo : Le drone P.1HH @ Piaggio Aero

12:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : piaggio aero, p.10 avanti, drone p.1hh |  Facebook | |

19/02/2013

Le Pérou cherche un nouvel avion de combat !

MIG-29yMirage2000FAP3.jpg


 

 

Le Pérou a l'intention d'acheter un nouvel avion de combat pour remplacer sa flotte actuelle d’avions plutôt hétéroclite qui comprend : 12 Mirages 2000P, 19 Mig-29 et 18 SU-25. Ce large panel d’avion pose aujourd’hui un sérieux problème d’organisation et surtout de modernisation à ce pays. En effet, le gouvernement péruvien désirait dans un premier temps moderniser sa flotte d’avions de combat, mais les différences de coûts et de standards compliqueraient les choses sans apporter une combativité suffisante à long terme. Le Pérou étudie donc l’option d’acquisition d’un nouvel appareil. 

Le gouvernement péruvien vient de se tourner vers divers avionneurs pour demander des informations d’offres.

Avions neufs ou d’occasions ?

Les moyens financiers du Pérou sont actuellement très limités et ce pays a pris l’habitude de se fournir auprès de la Russie. Pourtant, les avionneurs occidentaux ont été sollicités. Première offre arrivée à Lima concerne l’Eurofighter. En effet, l’Espagne tente de céder 12 Eurofighter Typhhoon II DA1 tranche 1 d’occasions pour un montant de 61 millions de dollars l’unité. L’Espagne en difficulté tente tout comme l’Allemagne de se séparer de la première génération d’Eurofighter dans l’attente de la tranche 3, plutôt que d’entreprendre une coûteuse modernisation.

 

Du côté des offres d’avions neufs, on retrouve côté occident, le Boeing F/A-18E/F « Super Hornet », le Dassault Rafale et le Saab JAS39 Gripen E.  

 

Mais les deux offrent qui semblent déjà intéresser le gouvernement péruvien proviennent de Russie avec le MIG-35 et Sukhoi SU-35. En effet, les avions russes ont l’avantage de satisfaire les besoins  péruviens en matière de prix et de politique.


 

08.jpg


 

Photos : 1 Mirage 2000P & MIG-29 péruviens @ FAP 2 MIG-35 @ MIG

 

21:39 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fap, mirage 2000p, mig-29, mig-35, su-35 |  Facebook | |

La Patrouille Suisse va perdurer !

ueli-maurer-patrouille-suisse-wird-es-weiterhin-geben-126085103.jpg

Décidément, le journalisme dans notre pays a perdu de sa superbe, autrefois précis, aujourd’hui l’information rapide et non vérifiée est de mise. En résulte une désinformation sur des sujets importants, comme le printemps dernier, à propos des Gripen E et aujourd’hui avec la Patrouille Suisse.

La décision en 2005, de Samuel Schmid, de prévoir le remplacement partiel de la flotte d’avions F-5 (TTE) allait irrémédiablement poser un problème sur la forme de la Patrouille Suisse. Dans le monde de l’aviation, tout le monde était au courant. Dès lors, annoncer la semaine dernière que Monsieur Maurer a décidé de supprimer la Patrouille Suisse était une information fausse !

Il est donc évident que depuis le lancement du programme de remplacement partiel des F-5 diverses alternatives sont à l’étude au sein du DDPS et de Forces aériennes.

Ce matin, Monsieur Maurer confirme les éléments suivants : La Patrouille Suisse va continuer d’exister, mais sous une forme qu’il reste à définir. Trois options sont possibles : Les NCPC-7, Les F/A-18 Hornet voir le Gripen E. Mais, il ne sera pas question de peindre les Hornet ou les Gripen avec des couleurs voyantes, dans le cas d’un tel choix.

Dans le cas du choix du Hornet, par exemple, il faudra également définir si, il est optimum de doter la PS de 6 avions ou de 4. Cette définition et directement liée au nombre de Hornet disponible, soit 33.

 

1838.jpg

Photos : 1 Patrouille Suisse sur F-5 2 Hornet en formation @ Swiss Air Force

 

Batteries, Airbus jour l’alternative !

 

800x600_1354610769_A350_XWB_MSN1_journey_to_station_30_HG.jpg

Airbus est confiant dans la robustesse et la sécurité de l’architecture des batteries principales au lithium-ion (Li-ion) que l’avionneur a développé avec Saft et qualifié pour l’avion A350 XWB. Le programme d’essais en vol de l’A350 XWB se poursuivra comme prévu avec les batteries principales Li-ion qualifiées.

 

Toutefois, les causes fondamentales des deux incidents récents impliquant des batteries Li-ion sur des B787 « Dreamliner » restent à ce jour, et en l’état des connaissances, inexpliquées. Dans ce contexte et afin de garantir le calendrier du programme, Airbus a décidé d’activer son “Plan B” et de revenir au nickel-cadmium pour ses batteries principales, technologie éprouvée et maîtrisée, pour l’entrée en service de son programme A350 XWB. Airbus considère qu’il s’agit là de la meilleure option possible dans l’intérêt de l’exécution du programme et de la fiabilité operationnelle de l’A350 XWB.

 

Parallèlement, Airbus a lancé des études de maturité supplémentaires sur le comportement des batteries principales Li-ion en conditions d’exploitation aéronautique et tirera naturellement toutes les conséquences des résultats de l’enquête officielle actuellement en cours.

En prenant cette décision à ce stade du programme, Airbus ne prévoit pas d’impact sur le calendrier d’entrée en service de l’A350 XWB.

 

Photo :  L’A350XWB no : MSN1 à sa sortie d’assemblage @ Airbus

 

12:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a350xwb, batteries, b787 |  Facebook | |

18/02/2013

Pilatus livre le premier PC-7MKII à l’Inde !

iaf,pilatus aircraft,pc-7mkii,pc-7 iaf,pilatus pc-7 india,avion école


 

BANGALORE, Salon Aero India, C’est avec une précision horlogère que Pilatus Aircraft a livré le premier exemplaire destiné l’Indian Air Force (IAF) du Pilatus PC-7 MKII, sur une première commande de 75 appareils. Il était en effet, très important selon le cahier des charges de l’IAF que celle-ci puisse recevoir très rapidement ses premiers exemplaires du nouvel appareil école, soit neuf mois à peine après avoir finalisé le choix de l’appareil.

 

Le premier exemplaire du Pilatus PC-7 MKII qui vient d’être livré à l’IAF a été exposé au Salon Aero India. Ce premier exemplaire a été monté sous licence à Hyderabad en Inde et sera prochainement rejoint par trois exemplaires montés à Stans au sein des installations de Pilatus. Le constructeur suisse Pilatus a mis les bouchées double pour pouvoir satisfaire les exigences de l’IAF et va livrer 14 appareils d’ici le mois de juin, permettant ainsi à l’IAF de mettre en service le premier escadron école de formation de pilotes. Le PC-7 MKII replace les vieux HAL HPT-32 «Deepaks», qui souffrent de nombreuses pannes moteur et d'autres défaillances et ceci à tel point que l’écolage au sein de l’IAF est devenue quasi impossible.

 

L’Inde le contrat du siècle :


 

843793051.jpg


 

Avec ce contrat, Pilatus Aircraft a décroché le plus gros contrat jamais réalisé avec la livraison d'un premier lot de 75 appareils d’entrainement pour l’Indian  Air Force (IAF), soit, un contrat estimé à près de 1 milliard de dollars ! Au total avec la seconde série d’avions de 106 appareils, c’est un total de 181 aéronefs qui seront livrés, un record !

Les avantages du PC-7MKII :

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proches techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouve aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-30, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).


 

2-2013-3-pc-7-at-aero-india.jpg


Photos : 1 & 3 PC-7MKII à Stans chez Pilatus aux couleurs de l’IAF 2 Cockpit PC-7MKII @ Pilatus Aircraft