04/02/2012

L’ALAT reçoit son premier NH90 TTH !

 


NH90_EXPH-0057-02.jpg

 

 

Eurocopter a livré le premier NH90 TTH qualifié en configuration opérationnelle finale (FOC) dans sa version de transport tactique (TTH)à la direction générale de l’Armement.

Cette première livraison, conforme au calendrier, fait suite à la qualification en configuration opérationnelle finale qui avait été attribuée en novembre dernier au NH90 TTH français par les Nations de la NAHEMA. L’hélicoptère aujourd’hui livré à la Direction Générale de l’Armement sera remis à l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) qui l’utilisera dans des missions opérationnelles de transport tactique pour lesquelles cet appareil a été spécifiquement développé.

«Cette livraison du 1er NH90 TTH en configuration opérationnelle finale marque l’aboutissement du plus important programme européen d’hélicoptère jamais lancé en Europe» a déclaré Lutz Bertling, Président d’Eurocopter, Société membre du consortium NHI en charge du programme NH90. « Nos partenaires et nous sommes fiers de ce résultat. Grâce à ses capacités opérationnelles, nous sommes certains que cet hélicoptère saura répondre aux exigences des forces armées françaises». Au total, la France a commandé 34 exemplaires du NH90 TTH assortis de 34 options. Ces appareils remplaceront progressivement les hélicoptères Puma en service au sein de l’ALAT.

 

NH90_ceremony_PET4887.JPG

 

 

Concernant le NH90 TTH :

L’hélicoptère NH90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les 25 premiers TTH ont été livrés à ce jour en parallèle à cinq pays. D’autres livraisons sont attendues en 2009. La France qui a commandé ses TTH en 2007 ne sera livrée qu’à partir de fin 2011.

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

Les deux versions :

TTH (Tactical Transport Helicopter), spécialement conçu pour le transport tactique de personnel (20 soldats équipés), le transport d’un véhicule tactique léger ou le transport de 2,5 tonnes de matériel, le suivi de terrain.

NFH (NATO Frigate Helicopter), spécialement conçu pour :

    • la lutte anti-sous-marine (ASW) : détection, classification, identification du type de la cible, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectif transhorizon (OTHT).
    • la lutte anti-surface (ASUW) : détection, poursuite, classification, identification du type de navire, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectifs transhorizon (OTHT).
    • Les missions SAR : détection et classification des bateaux en détresse, embarcations de sauvetage et/ou opérations de sauvetage.

 

AIR_NH90-TTH_Rocky_Hills_lg.jpg

 

 

Photos : remise du NH90 TTH @ Anthony Pecchi / Eurocopter


 

14:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, nh90 tth, alat |  Facebook | |

02/02/2012

La Hongrie confirme le Gripen !

 

1662980.jpg


 

La Hongrie à signifié son intention de poursuivre sa collaboration avec Saab concernant la flotte d’avions de combat Gripen. La Hongrie loue des avions de types Gripen C/D, le contrat actuel se terminait pour 2016. Ce renouvellement de confiance ainsi que l'extension de la coopération se poursuivra une dizaine d'années, jusqu'en 2026.

L'Agence suédoise de défense et de sécurité des exportations FXM ( Fösvarexportmyndigheten) a confirmé que la Suède et la Hongrie ont choisi de prolonger leur partenariat sur le Gripen pour  10 ans. Des négociations ont eu lieu ces derniers mois, et le nouveau contrat a été signé par le directeur général de FXM, Hammarström Ulf, et Gyula Keszthelyi directeur de l'Armement pour la Hongrie et l'Office intendant général.

«Nous sommes heureux que la Hongrie prenne ici  une décision stratégique à long terme pour continuer à fonctionner avec le Gripen et a ainsi choisi de continuer en partenariat avec la Suède et les autres opérateurs du Gripen», a déclaré Ulf Hammarström après la signature du contrat.

«Les nouvelles que la Hongrie prolonge le contrat Gripen de dix ans est extrêmement positif. Une fois encore, il confirme que le Gripen est l'un des avions de premier plan, qui répond aux exigences opérationnelles, techniques et de coût du marché », explique Lennart Sindahl, vice-président exécutif et chef de la Business Area aéronautique, Saab.

Rappel :

Depuis 2009 l’armée de l’air hongroise est  déclarée opérationnelles sur le Gripen de types   «Charlie» & «Delta» et assure les missions QRA (Quick Reaction Alert) au-dessus du territoire et dans l’espace aérien hongrois. Les Gripen sont resté en service alternativement avec les chasseurs MiG-29 Fulcrum encore en service et ceci jusqu’à la fin de l’année 2009 ou ils ont été complètement retiré du service.

Après la Suède et la République tchèque, la Hongrie est le troisième pays européen et le deuxième pays membre de l’OTAN à exploiter des Gripen. Les derniers des 14 chasseurs Gripen acquis dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre la Suède et la Hongrie, ont été livrés officiellement à la Hongrie le 28 janvier 2008. L’Armée de l’air hongroise a déjà utilisé ses chasseurs Gripen, tant dans le pays que lors d’exercices internationaux.

Photo : Gripen C «Charlie» hongrois @ Max Briansky

 

21:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (36) | Tags : hongire, saab aerospace, gripen cd |  Facebook | |

L’Indonésie opte pour 6 SU-30MKII

 20423604.jpg

La Russie va fournir 6 chasseur Sukhoi SU-30MKII à l’Indonésie, ce contrat de 500 millions de dollars est permet un repositionnement russe sur ce marché en vue de futurs exportations. Le Ministre de la Défense indonésien Purnomo Yusgiantoro avait déclaré en octobre 2010 que son pays avait besoin d’au minimum un escadron avec en dotation 16 avions de type Sukhoï.

La Russie avait déjà signé un contrat de vente de trois avions de combat Su-30MKII et de Su-27SKM en 2007. En 2003, la Russie a également signé un contrat de vente de deux avions Su-27SKM et deux avions de combat SU-30MK. Le grand perdant de cette vente sont les Etats-Unis qui convoitaient ce marché avec des Lockheed-Martin F-16 d’occasions.

Depuis l’embargo des États-Unis sur l’achat d’armes à l’Indonésie en sanction contre les violations des droits de l’Homme (Timor oriental), l’Indonésie se tourne vers la Russie et la Chine pour se procurer des avions de combat et d’entraînement. Au total, la Russie a déjà fourni dix chasseurs Sukhoi, dix hélicoptères Mi-35, 14 hélicoptères Mi-17, 17

Sukhoi SU-30MK :

La génération SU-30M est une version améliorée et totalement multirôle du Su-30 ayant vu le jour en 1991. Son premier prototype, développé à partir du Su-27UB, vola pour la première fois en 1992. La masse maxi au décollage a été portée à 34,5 tonnes et la motorisation est assurée par 2 réacteurs AL-35F. L’avionique ou les systèmes embarqués comme ceux d’autoprotection, de guerre électronique ou de communications peuvent être remplacés par des modèles occidentaux (français ou israéliens généralement). L’intégration de pods et d’armements occidentaux ainsi que de différents modèles de radars russes ou de moteurs à poussée vectorielle est possible en option. Chaque pays ayant commandé le Su-30MK ainsi que les version supérieur MKI & MKII dispose d’une multitudes d’options.

Photo : Su-30MK russe @ Oleg v. Belyakov.

08:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indonésie, sukhoi, su-30mk, su-30mk2 |  Facebook | |