11/09/2011

UNI Air & Trip Linhas commandent des ATR !

 

ATR-72-600-UNI-AIR.jpg


 

La compagnie taïwanaise UNI Air, filiale d’Eva Air, et le constructeur européen d’avions turbopropulseurs ATR sont heureux d’annoncer la signature d’un contrat d’achat de 10 ATR 72-600. Les livraisons débuteront au troisième trimestre de 2012. Le contrat a été formalisé à Taiwan lors d’une cérémonie de signature.

Ces nouveaux avions ATR seront équipés des nouveaux développements technologiques de la série « -600 », incluant une nouvelle suite avionique tout écran et de nouveaux designs en cabine. La nouvelle cabine « Armonia » des ATR « -600 », spécialement développée pour ATR par le designer Italien Giugiaro Design, est équipée de nouveaux sièges plus fins et légers, ainsi que de coffres à bagages plus spacieux.

A propos d’UNI Air :

UNI Air est la plus grande compagnie domestique à Taiwan, où elle dessert 11 destinations avec 15 routes. La compagnie vole aussi entre Taiwan et le Vietnam et dessert neuf destinations en Chine, un marché en expansion, à travers 16 routes. Elle dessert également d’autres destinations internationales dans la région. La compagnie dispose d’une flotte qui inclut 11 jets MD-90 et huit turbopropulseurs DH8-300. UNI Air a obtenu la vérification de sureté opérationnelle de l’IATA (IATA Operational Safety Unit, IOSA) en avril 2006. Elle a obtenu la certification formelle de l’IOSA en Octobre de la même année.

Cette filiale d’UNI Air forme partie du Groupe Evergreen. Les deux compagnies, EVA Air et UNI Air, opèrent sur un réseau qui relie 17 destinations en Chine, et envisagent d’introduire des avions sur huit nouvelles villes dans un futur proche. Elles porteront ainsi leurs destinations à 25, et leurs routes à 39.

La compagnie Brésilienne vient d’acquérir 18 nouveaux ATR 72 :

Campinas, le 8 septembre 2011, TRIP Linhas Aéreas, leader dans l’aviation régionale en Amérique du Sud, vient d’annoncer une commande de 18 ATR -600, assortie de 22 options supplémentaires. Neuf de ces avions seront commandés directement au constructeur franco-italien. En outre, TRIP va louer 9 ATR 72-600 aux loueurs ALC (Air Lease Corporation) et GECAS. Le premier avion de ce nouveau modèle de la série -600 entrera en service au mois d’Octobre de cette année.
Avec l’entrée en service de ces 18 ATR 72-600, TRIP va devenir le plus gros opérateur d’ATR au monde, avec une flotte de 51 ATR. A ce jour, la plus grande flotte d’ATR, composée de 39 avions, est opérée aux Etats-Unis par American Eagle.

Ces 18 ATR 72-600 vont permettre à TRIP Linhas Aéreas d’étendre son réseau domestique à de nouvelles destinations, mais aussi d’accroitre l’offre de sièges et de fréquences sur des routes où la demande est grandissante. Les performances de ces avions notamment sur des pistes courtes vont permettre à TRIP de desservir les aéroports les plus contraignants du Brésil.

A propos de TRIP Linhas Aéreas :

Après plus de 13 ans d’activité au Brésil, TRIP est devenue la plus grande compagnie aérienne régionale d’Amérique du Sud, au regard du nombre de villes desservies et de la composition de sa flotte régionale. La compagnie est détenue par les groupes Caprioli et Aguia Branca, qui tout deux sont des groupes issus du transport de passagers, ayant eu des résultats stables et une croissance durable tout au long de leur histoire. La compagnie américaine SkyWest Inc, plus grande compagnie régionale au monde avec une flotte de plus de 700 avions, est l’un des investisseurs principaux de TRIP, et possède 20% de son capital.

ATR-72-TRIP.jpg

 

 

Photos : 1 ATR72-600 aux couleurs d’UNI Air 2 ATR 72-600 TRIP Linhas @ ATR Aircraft

 

22:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : uni air, trip linhas aeras, atr 72-600 |  Facebook | |

08/09/2011

Ne manquez pas le Breitling Sion Air Show !

 

logo2.png


 

Dans notre pays les manifestations offrant un spectacle aérien se succèdent durant la période estivale, agrémenté de salons réservés aux professionnels de la branche. La saison touche presque à sa fin et pourtant, la semaine prochaine se déroulera sur l’aérodrome de Sion le plus grand meeting de l’année !

lbg_013.jpg

 

Les 16,17,18 septembre prochains :

Sion est en soi une référence en la matière, on se souvient encore, des fabuleux meetings internationaux qui se déroulaient régulièrement dans les années quatre-vingt et une dernière fois en 97, puis, ce fut le grand vide (sauf les portes ouvertes organisées par les Forces aériennes) ! Par chance, une nouvelle organisation s’est mise en place pour relancer de manière régulière cette manifestation. Le meeting est organisé en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la région, soit la ville de Sion, l’aéroport, les Forces aériennes, les autorités communales ainsi que l’Association des Riverains de l’aéroport de  Sion.

DSC_0036.JPG

 

 

Un programme de choix :

Je vous livre ici quelques points forts du meeting, vous trouverez en lien le programme complet !

Jet Solo Display :

Rafale

Gripen

Eurofighter

F/A-18 Hornet

riat2010_148.jpg

 

 

Patrouilles :

Midnight Hawk (Finlande) - Hawk

Patrouille de France - Alpha Jet

Breitling Jet Team - L-39

Patrouille Suisse - F-5

NCPC7 Team

Breitling Wingwalkers - Stearman E75

Captens - Cap 10

Tango Bleu  - R22

Pionner Team - Pioneer 300

Hold Warbird :

Morane 406 (D3801)

Spitfire

Yak-9

Grumman Avenger

Hunter

DH-100 Vampire

Mirage IIIS

Et bien d’autres :

P3flyer, Super constellation, DC3, Jetman (Yves Rossi), Catalina, Bucker 131, PC-21 (..)!

Les mises à jours :

9/9 (14:10) Possibilité de s'asseoir dans un cockpit d'Eurofighter !

9/9  (14:49) les démonstrations en vol des trois chasseurs militaires se dérouleront à deux reprises pour chacun d’entre eux :

-      L’Eurofighter le samedi 17 septembre à 16h30 et le dimanche 18  à 15h05 ;
-      Le Dassault Rafale le vendredi 16 septembre à 14h35 et le samedi 17 à 15h00 ;
-      Le Gripen le vendredi 16 septembre à 16h45 et le dimanche 18 à 13h30.

9/9 (15:43) Samedi 17 septembre une surprise, le night glow (gonflage des montgolfières) verra même la présence de Brian Jones fameux pilote du Breitling Orbiter 3 qui a fait le tour du monde en compagnie de Bertrand Piccard. Une raison de plus de venir à Sion et de rester le soir.

11/9 (18.26)«Dix-huit pilotes ont accepté d'embarquer des caméras à bord. Le public pourra ainsi découvrir sur grand écran des éléments invisibles à l'oeil nu, comme le visage d'un pilote en pleine action».

12/9 (18.00)

Sion Air show une grande exposition statique d'avions 

Vous verrez plus de 60 avions en exposition statique devant vous, rencontrerez leur pilote, vous pourrez même vous asseoir au cockpit ou visiter la cabine de certains d'entre eux. Un privilège pour ceux qui seront sur le terrain.


Recommandations des organisateurs :

Déplacez-vous de préférence avec le train, des billets combinés trains + manifestation sont disponibles notamment en ligne sur le cite (voir lien).

Pas d’animaux ! Pour des raisons de sécurité et de protection des animaux, les organisateurs n’autorisent aucun animal dans l’enceinte de la manifestation.  Ne laissez pas non plus votre animal dans votre véhicule !

Lien sur le Breitling Air Show :

http://www.breitlingsionairshow.com/intro.html

avia news : sera présent durant les 3 jours et mettra en ligne tous les soirs les meilleures photos et vous tiendra au courant des dernières infos ou modifications, avec : Paul Marais-Hayer, Viviane, Béatrice, Alex et moi-même !

bildergalerie.parsys.33509.1.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

ATTENTION  : MISE A JOUR REGULIERE EN FONCTIONS DES INFOS DISPONIBLES !

Photos : 1 Rafale Solo Display au Bourget @ Paul Marais-Hayer 2 Wingwalkers à Lausanne @ Pascal Kümmerling 3 Patrouille de France Air Tattoo @ Peter Steehouwer 4 NCPC-7 Team en vol @ Swiss Air Force

 

L’USAF modernise ses A-10 Thunderbolt II !

 

 

1966115.jpg

 

 

ST. LOUIS,  Boeing a annoncé aujourd'hui qu'elle a obtenu un contrat de  2,9 millions de dollars pour  développer la numérisation des systèmes  de l’avion d’attaque au sol tactique Fairchild A-10 Thunderbolt II.

Amélioration des performances :

Cette modernisation du célèbre avion anti-chars des années quatre-vingt et la plus importante jamais réalisée, elle vise à permettre une augmentation de la précision de tir de jour comme de nuit. Les A-10 auront pourront alors disposer d’une augmentation de vie. Cette modernisation comprend une modernisation de l’avionique d’une part et le montage d’une nouvelle génération de systèmes  de détection et de guidage passif/actif. Le ciblage au sol en proximité des forces terrestres doit être améliorés avec une notamment une précision jamais atteinte aujourd’hui et ceci avec une grande variété des munitions conventionnelles. 

L'A-10 Thunderbolt II, également connu sous la dénomination de  «Warthog» a été introduit dans l'inventaire de l’Air Force en 1976. Le bi-moteur, un appareil monoplace fournit un appui aérien rapproché aux forces terrestres et emploie une grande variété de munitions. Cette modernisation doit permettre aux A-10 d’être opérationnel jusqu’en 2028 au sein de l’Air Force.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeur de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthan, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 Thunderbolt II a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines ; les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

Photo : A-10 @ Aldo Bidini

 

07/09/2011

Un Super Sukhoi-30 pour l’Inde ?

 

924642270.jpg

 

 

Le consortium Sukhoi/Irkut envisage la modernisation des Sukhoi SU-30MKI avec pour objectif la mise à niveau des modèles en cours de livraison à l’Indian Air Force (IAF).

 

 

Super Sukhoi 30 :

 

Pour  le groupe Sukhoi/Irkut, le Super SU-30 aura des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil modernisé sera doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA plus puissant et une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar.

 

La  nouvelle version du Sukhoi SU-30MK devrait donc disposer d’une nouvelle antenne à balayage électronique (AESA)  montée sur le radar Phazotron Zhuk-MA. L’appareil sera alors capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière.

L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique disposera d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage  longue portée TV


L’appareil sera doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permettra une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

 

Zhuk-AE-MiG-35-2S.jpg

 

 

L’Inde comme premier client ?

 

Selon les responsables d’Irkut, les négociations de mise à niveau du SU-30MKI sont déjà bien avancées et concernerait un total de 272 appareils. En effet, l’ensemble des appareils livrés et ceux qui restent à livrés seraient concernés par ce chantier. L’intégration se ferait par l’intermédiaire du constructeur indien Hindustan Aeronautic Limited (HAL).  Depuis l’année 2000, un groupe de travail indien collabore directement avec les équipes de Sukhoi/Irkut  à la livraison des diverses versions de l’appareil à l’IAF et ceci dans le cadre du développement et de la coopération entre les deux pays. Ce groupe de travail reprendrait donc la continuité sur la modernisation au standard « Super 30 » pour l’Inde avec en pointe de mire la capacité de doter  l’avion d’une gamme complète de missiles  indiens en plus des modèles russes.

 

Le lancement  d’un Kit de modernisation « Super 30 » serait à l’avenir susceptible d’intéresser d’autres clients comme l’Algérie par exemple qui s’est dotée de la version SU-30MKAs globalement similaire à la version actuelle indienne.

 

800px-SU-30MKI_India.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 SU-30MKI IAF @ Ted Lachenmaier 2 Antenne AESA radar Phazotron ici sur un MIG-35 @ Irkut

 

 

08:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sukhoi, su-30mki, irkut, iaf |  Facebook | |

06/09/2011

L’hélicoptère MIL MI-26 modernisé !

??-26???.jpg

 

L’énorme hélicoptère russe MI-26 existe aujourd’hui dans une version modernisée que l’on a pu découvrir en exclusivité au salon aéronautique MAKS de Moscou. L’appareil a démontré sa puissance élevée couplé à une avionique modernisée.

Le MI-26T2 :

Le MI-26T2 est destiné à la fois pour les clients militaires et civils l’appareil reprend certains algorithmes de contrôle de vol déjà éprouvé sur le Mi-28N. Le modèle a réussi les essais préliminaires du fabricant de cette année, et les essais de certification vont bientôt commencer.

Le MI-26T2 est alimenté par deux turbines  Ivtchenko-Progress D-136-2 dotées d’un FADEC, développant chacunes 12’500 shp, avec une capacité de 250 shp supplémentaire en mode décollage avec charge lourde. Cette nouvelle version dispose  d'un cockpit en verre avec écrans LCD de cinq pouces,  un pilote automatique numérique et un système Glonass de navigation assistée qui  permet les opérations IFR. L’utilisation de lunettes de vision nocturnes est désormais possible.

Cette version ne nécessite que deux membres d'équipage de vol, contre cinq auparavant. Une caméra TSL-1600 rotative permet une surveillance  en mode standard ou infrarouge permet de la cargaison transportée.

En compétition pour l’Inde :

Cette version de l'hélicoptère de transport lourd est en compétition contre les Chinook de Boeing pour une commande de l'Inde, qui exploite déjà quatre MI-26S.

Historique :

Le MI-26 effectua son premier vol en le 14 décembre 1977 avant d’être rejoint par un second exemplaire pour le programme d’essais en vol qui durera jusqu’en 1980. Le premier MI-26 entrera en service en 1983. Dès juin 1981, il fait sa première apparition en public au salon du Bourget à Paris et obtient plusieurs records mondiaux en 1982 dont l’un pour un vol à 4 060 mètres d’altitude avec une charge de 25 tonnes et un autre pour un vol à 2 000 mètres avec une charge de 56,7 tonnes ! La production totale atteindra environ 300 exemplaires (civils et militaires) dont la majeure partie pour l’Armée russe, le Ministère de l’intérieur et les garde-frontières. Quelques exemplaires seront livrés à l’export. Plusieurs variantes ont été envisagées mais peu ont réellement été lancées. De même, plusieurs projets de modernisation du cockpit et de l’avionique n’ont pas abouti par manque de financements dès le début des années 1990. Le MI-26 reste aujourd’hui un formidable appareil sans équivalent dans le monde. Sa rusticité et son énorme capacité d’emport ont été largement démontré en opérations qu’il soit employé par l’Armée russe, des sociétés civiles ou lors de missions sous les couleurs de l’ONU. IL est toujours le plus gros hélicoptère du monde en service, environ une centaine volent actuellement dans le monde entier.

Photo : MIL MI-26T2 en vol  @ Alexander Martynov

08:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mil mi-26t2, hélicopètre lourd |  Facebook | |