05/10/2009

Pologne, des Mig aux F-16

 

 

 

f16dj.jpg

 

 

Faisant suite à la chute du mur de Berlin en 89 la Force aérienne polonaise à subit une forte compression des moyens. Le renouvellement du matériel fût stoppé avant de pouvoir enfin se concrétiser.

l’héritage soviétique :

Au début des années 1990, l’essentiel de l’aviation polonaise se composait d’avion du bloc soviétique, Mig-21, Mig-23, Mig-29 ainsi que les Sukhoi 7/17, Su-20 et Su-22.

du fait de leur ancienneté, les Su-7/17 et Su-20 ont été rapidement retiré du service, puis suivi les Mig-23 trop peu nombreux et chères à l’entretien.

Les problèmes budgétaires ne permirent pas durant ces années d’acquérir des avions neufs, seul une poignée de Mig-29 provenant des stock de la République tchèque et de l’ex RDA purent venir compléter le dispositif aérien polonais. L’arrivée des ces Mig d’occasion permit de retirer les bons vieux Mig-21 arrivés à bout de souffle!

A ce jour, la Pologne utilise 35 Mig-29 A/UB, qui équipent le 41ST de Malbork et le 1ST de Minsk Mazowiecki. La Pologne est devenue le principal utilisateur de Mig-29 au sein des Forces de l’OTAN. Pour la petite histoire, notons au passage le prêt d’une de ces machines à Israël, à des fins d’évaluation au combat.

diversmig:su.jpg

 

 

l’OTAN et le nouveau souffle :

L’entrée dans l’OTAN de la Pologne, lui ouvrit l’opportunité  de renouveler son aviation. En 2003, et suite à un rocambolesque feuilleton la Pologne choisit le Lockheed F-16 C/D Block 52 au détriment du JAS-39 Gripen et du Dassault Mirage 2000.

Les livraisons du Fighting Falcon se sont déroulées de 2006 à 2008 (Opération Peace Sky). La Pologne dispose de trois escadrons de F-16 soit 36 monoplaces et 12 biplaces qui équipent le 31ST  de Pozdan et le 10Th de Lask, qui seront pleinement opérationnel d’ici 2012. Les F-16 polonais désignés DJ sont dotés du réacteur Pratt & Whithey F-11-229 et dotés du radar APG-68 (V) 9, couplé au système de suivi de terrain ALQ-211 (V)4. Ils disposent des derniers missiles AIM-9X couplé au viseur de casque JHMCS  ainsi que du missile AIM-120C-5 AMRAAM.

Transition pour le JSF :

L’acquisition du F-16 permet à la Pologne de préparer l’arrivée du JSF, soit le F-35 Lightning II d’ici 2020-2025. Les F-35 remplaceront les Mig-29 Fulcrum et permettront dès lors, à la Pologne de disposer d’une Force aérienne à la pointe de la technologie avec le Tandem F-16/F-35.

l’industrie polonaise sera directement mise à contribution pour la sous traitance de pièces pour le F-35.

mig29a.jpg

 

 

Photos : 1 F-16 DJ, on notera les réservoirs longitudinaux. @ Piotr Zdunek. 2 des vieux Mig-21, SU-7/17, Su-22 et un Mig-23.@ Miloslav Storoska 3 Mig-29 UB. @ Piotr Zdunek.

 

03/10/2009

10’000 heures de vol pour les Typhoon italiens

 

 

highres_img_6591-2.jpg

 

 

Après les Autrichiens, ce sont les Italiens qui viennent de boucler les 10’000 heures de vol sur avec l’Eurofighter Typhoon.

Les Forces aériennes italiennes du 4e Stormo ont atteint ce volume d’heures le 1er octobre 2009 ! Basé à Grosseto, en Italie centrale, la 4e Escadre aérienne a été la première unité de la Force aérienne italienne à recevoir le Typhoon en 2004. Pour célébrer l'événement, l'un des avions de l'escadre arborait un schéma de peinture spéciale sur sa dérive.

Les Typhoon italiens sont utilisés ont pour rôle essentiel d'assurer la sécurité de l'espace aérien national de l'Italie, mais participe également au programme d’assistance de sécurité aérienne pour les Etats dont les Forces aériennes sont insuffisantes, comme l’Albanie.

Les Forces aériennes italiennes assure la surveillance et la défense de l'espace aérien national 365 jours par an, 24 heures par jour, à travers un système intégré de radars, d'avions et systèmes de missiles, avec les systèmes des autres pays membres de l'OTAN. En plus, de la 4e Escadre de Grosseto, la 36e Escadre aérienne de Gioia del Colle est également équipé d'Eurofighter Typhoon.  En outre, le 5th Air Wing (près de Ravenne, sur la côte orientale) et celle de Trapani 37e escadre aérienne en Sicile complètent le dispositif avec des F-16 en location, le temps de recevoir l’ensemble des Thyphoon.

highres_1818 efa special color.jpg

 

 

Photos : Thyphoon italien avec la déco spéciale. @ Eurofighter press.

 

02/10/2009

USAF : relance de l’offre des avions ravitailleurs

foto_kc135d[1].jpg

Le troisième volet du feuilleton du nouvel avion de ravitaillement de l’US Air Force vient de démarrer ! L’appel d’offres qui vise le remplacement des vénérables KC-135 vient d’être relancé, deux constructeurs s’affrontent pour ce troisième round, l’européen Airbus et l’américain Boeing. L’enjeu est de fournir 179 appareils à l’US Air Force, pour un montant estimé à 35 milliards de dollars.

Rappel :

Une première fois attribué à Boeing, avec son KC-767 Advanced Tanker, le contrat avait été ensuite confié, en mars 2008, aux constructeurs EADS et Northrop-Grumman, avec le KC-45 (A330 MRTT), avant d’être une nouvelle fois dénoncé par le Government Accountability Office (GAO) pour un vice de procédure.

1802251432[1].jpg

Nouveau délai et exigences :

Les deux concurrents en lice et le Congrès ont désormais soixante jours pour faire part de leurs éventuelles remarques avant que la publication définitive du cahier des charges. Une fois le processus de sélection engagé, l’annonce du vainqueur de l’appel d’offres ne sera connu qu’à la mi-2010. Les premiers avions ravitailleurs devraient être livrés à partir de 2015, sauf nouveau rebondissement !

Le projet de cahier de charges contient 370 spécifications techniques, contre 800 pour le précédent appel d’offres. Il s’agit ici de faire vite, car l’US Air Force n’a plus de temps à perdre, une douzaine de vieux KC-135 seront retiré du service chaque année en cours ! Cependant, si ce cahier est restreint, de nouvelles spécificités sont demandées en ce qui concerne l’avionique, les questions d’emploi, chères aux Président Obama.

La problématique du prix à l’exploitation et de la maintenance seront là des facteurs déterminant dans le choix final.

Il n’est pas exclut non plus, que la commande puisse être partagée entre les deux constructeurs, cette éventualité avait déjà été exposée, afin de garantir  du travail à l’ensemble des entreprises concurrentes.

Airbus A330 MRTT :

L’A330 MRTT est inter opérable avec les avions receveurs de l’OTAN et alliés sans reconfiguration au sol. La grande capacité en carburant de 111 000 kg (245 000 lb) héritée de l’avion de ligne à succès A330-200 dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller en mission de ravitaillement de vol, et ce, sans réservoirs de carburant supplémentaires.

 

Les clients actuels sont : l’Australie, Arabie Saoudite, l’Angleterre.

F15_767Tanker_lg[1].jpg

 

Boeing KC-767 Advanced Tanker :

Dérivé avancé du futur avion cargo Boeing 767-200 Freighter LR à rayon d’action étendu, ce nouveau ravitailleur sera fabriqué dans les usines Boeing d’Everett, dans l’état de Washington, sur la chaîne d’où sont sortis plus de 950 Boeing 767.

Grâce à sa consommation de carburant optimisée et à ses performances exceptionnelles au décollage, le KC-767 permettra en effet de mieux ravitailler les théâtres d’opérations en desservant plus d’un millier de bases supplémentaires par rapport au KC-135.

 

Les clients du KC-767 AT : Le Japon et l’Italie.

 

Lien déjà publié sur le sujet :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/25/a330-mrtt-que-va-decider-obama.html

 

 

Photos : 1 le vénérable KC-135 ici avec un F-16. @ USAF. 2 l’Airbus A330 MRTT ici un australien en compagnie du F/A-18 A espagnol. @ EADS. 3 KC-767 AT italien avec un F-15. @ Boeing Press.