24/11/2022

Les P-8A « Poseidon » de la Navy dotés de l’HAAWC ! 

p-8a-poseidon_009.jpg

Les avions de patrouille Boeing P-8 "Poseidon" de l'US Navy (USN) sont dotés d’une nouvelle arme, capable de lancer des torpilles anti-sous-marines en altitude, avec le système HAAWC (High Altitude Anti-Submarine Warfare Weapon Capability) développé par Boeing.  

Rappel

C’est en août dernier que la division armement de Boeing a remporté un contrat de production à plein régime pour la capacité d'arme de guerre anti-sous-marine à haute altitude (HAAWC) soit, un kit qui transforme une torpille Raytheon Technologies Mk-54 standard en une munition à guidage de précision pouvant être lancée à haute altitude. 

L’HAAWC 

unnamed.jpg

La torpille Mk-54 de l'US Navy devait auparavant être larguée à des altitudes basses de 100 pieds et à proximité du sous-marin ciblé. Avec l’adjonction du kit HAAWC d'accessoires de lancement aérien modulaire, ou ALA, qui se fixe à une torpille MK 54, cette dernière se transforme en une arme de glisse guidée avec précision guidée par GPS. Le kit comprend des petites ailes dépliables et un parachute pour ralentir avant d'entrer dans l'eau. Une fois dans l’eau, le kit se sépare de la torpille. Lorsqu'il est sous l'eau et à proximité d'un sous-marin, le système de guidage embarqué de la torpille Mk-54 dirige de manière autonome la torpille vers sa cible. Avec ce système, les P-8A peuvent désormais de déployer des torpilles Mk-54 en altitude sur de plus longue distances. 

IOC

L'US Navy a déclaré la capacité opérationnelle initiale (IOC) pour le programme HAAWC le 22 novembre, ce qui signifie que le service dispose de suffisamment d'armes et de formation sur le système pour qu'il soit au moins minimalement prêt pour un déploiement opérationnel dans des délais très courts.  

La mise en service supplémentaire d'unités HAAWC est prévue jusqu'en 2024, avec la possibilité que la production se poursuive jusqu'en 2030 dans le cadre du contrat actuel. 

Boeing P-8A « Poseidon »

Le P-8A « Poseidon » de Boeing est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demande moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il est possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration les autres aéronefs. 

HAAWC_hires.jpg

Photos : 1 P-8A USN tirant une torpille classique@ USN 2 Principe de l’HAAWC 3 l’HAAWC @ Boeing

09:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a, haawc, lutte anti-sous-marine |  Facebook | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.