18/11/2022

Premier vol d’un A330MRTT avec 100% de biocarburant !

unnamed.jpg

C’est une première mondiale qui vient d’être réalisée avec le premier vol d’un avion ravitailleur A330MRTT dont les réservoir ont été rempli à 100 % avec du biocarburant. L’avion appartient à la Royal Air Force (RAF) qui participé à ce vol historique.

Une première

Ce 18 novembre le partenariat entre la RAF, Airbus, du Ministère britannique de la défense, de la société britannique de location d'avions AirTanker et du motoriste Rolls-Royce, avec le carburant fourni par Air BP.

Un A330MRTT « Voyager », soit la variante militaire de l'avion de ligne commercial Airbus A330  a pris son envol depuis la base aérienne de la RAF à Brize Norton dans l'Oxfordshire, en Angleterre, mercredi, entièrement alimenté par du carburant d'aviation 100% durable sur les deux moteurs, ouvrant la voie à une gamme de possibilités pour l'avenir du pilotage d'avions militaires.

Le vol de retour de 90 minutes depuis la RAF Brize Norton a reproduit une sortie de ravitaillement en vol et a été observé par des représentants de la RAF et de l'industrie. La RAF a déclaré avoir démontré le potentiel de sa future capacité opérationnelle, garantissant la capacité de contribuer à la défense britannique où et quand cela était nécessaire. 

Carburant durable

Le carburant d'aviation durable qui est fabriqué à partir de matières premières durables à base de déchets, dans ce cas de l'huile de cuisson usagée réduit les émissions de carbone du cycle de vie jusqu'à 80 % par rapport au carburant conventionnel qu'il remplace, réduit la dépendance de la RAF aux chaînes d'approvisionnement mondiales et améliore la résilience opérationnelle en réduisant la nécessité d'un réapprovisionnement en carburant.

Étant donné que différentes approches conviendront à différentes plates-formes et environnements, une gamme d'options de carburants alternatifs est à l'étude pour s'assurer que le Royaume-Uni est à la pointe de cette technologie en développement. 

L’Airbus A330MRTT

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT compte 14 pays comme clients. 

Photo : l’A330MRTT « Voyager » de la RAF @ RAF

Commentaires

les biocarburants sont présentés comme des carburants Verts alors que s’engager dans cette voie est un désastre écologique et humain à brève échéance :
Au début, c'était les déchets agricoles et forestiers, puis la demande à exploser!
Flairant l’aubaine, de grands groupes Agro-alimentaires défrichent en ce moment des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l’alimentation humaine par ces plantations destinées à la production de carburant « vert » (50 % de la production de maïs des USA aura été détourné cette année pour cette production, d’où la famine au Mexique, premier acheteur de ce maïs). Vous doutiez-vous de cet effet pervers du biocarburant ?

Écrit par : Loïc | 19/11/2022

Sourions, c'est le week-end.
Ne pas en déduire quand l'on considère ce progrès, qu'il faille pour autant manger plus de frites.
Soutenons plutôt et plus fort, les travaux de la Spin off de l'ETH de Zurich avec Swiss et plus, pour une mise à disposition plus rapide et en quantité de son prometteur carburant solaire .
A ce propos, voir aussi sur ce site l'exposé en 2022 ( mois ? ) consacré à ce carburant réalisé grâce à un procédé propre et de rupture.

Écrit par : Kero le vieux | 19/11/2022

@Loic : Ce que vous expliquer ici n'est pas exact, vous parlez d'un fléau qui a bien existé et qui perdure de manière limitée pour bientôt être totalement exclut. Pour ce faire des normes ont été creées. Quatre générations de biocarburants sont répertoriées :
1. sources alimentaire ( que vous décrivez)
2. non alimentaire (bois résidu de plantes)
3. Algues, sources huiles végérales de récupération et compost ménager
4 Autres sources de type synthèse comme la ionisation de CO2 (Découverte de l'EPFZ) StarUp Synelion (Synfuel).

De fait les certifications autorisées par les régulateurs de l'aviation comme L'EASA, la FAA et l'ICAO font partie des catégories 2, 3 et 4.
La catégorie 1 est bannie et n'est utlisée que pour des carburants destiné au véhucile de type voiture ou tracteur dans certains pays aux USA ou en Amérique latine.

Écrit par : PK | 19/11/2022

@ Loic: visiblement vos connaissances sur le sujet dates et sont très limitées voici ce qui ce fait de mieux : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2021/07/14/swiss-se-met-au-carburant-durable%C2%A0-871327.html

Écrit par : Martin | 19/11/2022

@Pk,martin, loic . Oui les bio carburants ont leur place. Il y a bien d'autres plateformes et moteurs qui ont été déjà certifiées pour leur usage. Le problème est actuellement le coût... Dans une recente audience du HASC, il a été mentionné le fait que ce type de carburant coûte 3 à 4 fois plus cher que le carburant fossile. Donc les US et les autres continueront à utiliser du carburant fossile aussi longtemps qu'il sera disponible et moins coûteux.

Écrit par : Baz driver | 20/11/2022

@Baz Driver: c'est absolument juste, comme toute les nouveautés, le biocarburant souffre de son coûts à la production. Pour l'instant celàreprésente un frein, mais au vue des développement et de la demande ces coûts devraient baisser rapidement.
On commence par ailleurs de manière insuffisante je dois l'admettre à voir des transporteurs faire la publicité de vol avec l'écocarburant. J'ai a cet effet pu voler de Genève à Narita au Japon via Abou Dabi avec un vol qui employait 50 % de biocarburant sans avoir pour autant eu une augmentation de prix du billet d'avion. Celà reste encore trop marginal, mais les choses changes et heureusement.

Écrit par : Pk | 20/11/2022

@Pk. Oui la solution viendra se l'aéronautique civile. En effet les grosses taxes imposées au carburant civil fossile rendent les biocarburants plus rapidement attractifs. Les militaires n'ont pas, eux, ces soucis de taxe aur le carburant fossile. Ils attendent donc que les courbes se rejoignent....

Écrit par : Baz driver | 21/11/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.