04/08/2022

Campagne réussie de gestion de drones depuis un Super Hornet !

1525077298.jpg

Boeing et l'US Navy ont terminé une série d'essais en vol qui comprenait le contrôle en vol de plusieurs drones depuis un Super Hornet. Pour ce faire un F/A-18 Super Hornet Block III a démontré avec succès le commandement et le contrôle (MUM-T)de trois véhicules aériens sans pilote (UAV).

Les ingénieurs système de Boeing ont connecté le processeur auxiliaire de Block III, connu sous le nom de processeur de ciblage distribué en réseau (DTP-N), avec une tablette tierce pour faire équipe avec les drones.

La société a développé de nouvelles charges logicielles pour le DTP-N spécifiques à l'exécution de la tablette tierce et à la transmission de commandes. Le développement du logiciel, la connexion de la tablette au chasseur et tous les tests en vol ont été achevés en moins de six mois.

Boeing s'est associé au bureau du programme F A-18 et EA-18G, aux escadrons d'essai et d'évaluation aériens (VX) 23 et 31, à la division Naval Air Warfare Center-Weapons à China Lake, en Californie, et à un fournisseur tiers sur la démonstration.

Pendant les vols d'essai, les pilotes de F/A-18 ont saisi des commandes dans la tablette, qui ont été traitées et transmises via le matériel du Block III. Les drones ont exécuté toutes les commandes données par les pilotes de F/A-18 lors de tests sur une période de deux semaines.

Un premier test au printemps

drones-team-up-with-manned-military-aircraft-in-combat-mission-flight-test-182931-7.jpg

Cette campagne fait suite à un test effectué ce printemps par BAE Systems.  Le test a été réalisé en collaboration avec le Bureau des capacités stratégiques (SCO) du Bureau du sous-secrétaire à la Défense. Il comprenait plusieurs plates-formes militaires sans pilote et un avion de combat  de type Super Hornet habité pour démontrer les capacités du MUM-T dans une mission de combat. Pendant le test en vol, les véhicules aériens sans équipage (UAV) ont fonctionné ensemble pour concevoir et exécuter les tactiques nécessaires, ainsi que pour mener à bien la mission de manière autonome.

Le pilote du jet surveillait la progression de la mission et interagissait avec les plates-formes sans pilote selon les besoins à l'aide de l'interface homme-machine (IHM) de BAE Systems.

Drone ravitailleur

4294358219.jpg

Dans un cadre différent ces nouveaux tests ajout aux capacités déjà testées de ravitaillement en vol effectué depuis un drone MQ-25A « Stingray » en direction de Super Hornet ou d’un E2C.  

Photos : 1 Super Hornet Block III 2 Drones BAE systems 3 MQ-25 ravitailleur et Super Hornet@ Boieng