02/08/2022

Le YY-20 ravitailleur en service !

xian yy-20,ravitailleur en vol,les nouvelles de l'aviation

La Chine avance vite, très vite ! L’armée de l’air de l’Armée populaire de libération (PLAAF) a commandé la variante de ravitaillement en vol du transport stratégique Xian Y-20, sous l’appellation YY-20 initialement nommée Y-20U. Cette nouvelle variante est déjà en service avec ses premiers exemplaires.

Les premiers YY-20 ravitailleurs travaillent actuellement à des exercices de ravitaillement en vol avec des avions de combat J-16 a confirmé l’agence de presse Xinhua le 31 juillet dernier. Plus précisément, le porte-parole de l'Air Force, Shen Jinke, a présenté lors de l'Open Event de l'Air Force Aviation et de la conférence de presse du Changchun Air Show le 31 juillet que récemment, les avions YY-20 et J-16 ont effectué des entraînements de ravitaillement en vol en direction de la mer et amélioré le niveau d'entraînement au combat. Et d’ajouté : « Sous la direction des réflexions de Xi Jinping sur le renforcement de l'armée, l'armée de l'air a systématiquement développé des armes et des équipements de haute technologie conformément à l'objectif stratégique d’ intégration de l'air et de l'espace, à la fois offensive et défensive ».

Le Xian YY-20 représente la nouvelle génération d'équipements de ravitaillement en vol de la Chine, qui peut améliorer efficacement la portée à longue distance de la force aérienne.

Le Xian Y-20 « Kunpeng »

Le Xian Aircraft Industrial Corporation Y-20 « Kunpeng » est l’aboutissement d’un long programme, devant permettre à la Chine de se doter d’un appareil lourd de transport militaire stratégique. Les ingénieurs chinois n’ayant pas d’expérience pour un tel appareil, ils ont dû faire appel à des consultants russes et ukrainiens en ce qui concerne les domaines critiques de l’avion. D’une envergure de 50 mètres, l’Y-20 est propulsé par quatre réacteurs d’origine russe de type Soloviev D-30P-2 pour l’instant. Selon les premières déclarations chinoises, les avions sont dotés des réacteurs WS-20 chinois. L’avion utilise de nombreux matériaux composites. Pour abaisser les coûts de fabrication, plusieurs éléments ont été produits à l’aide d’imprimantes 3-D.

Exploité par un équipage de trois personnes, l’Y-20 est conçu pour transporter jusqu’à 60 tonnes de fret jusqu’à 4’400km (2'734 miles) à une vitesse de croisière de mach 0,75 et avec un plafond pratique de 13'000 mètres (42'700 pieds). Selon l’avionneur chinois, l’avion est capable de décoller sur 700 mètres. L’avionique comprend quatre grands écrans couleurs EFIS.

L’avion existe en version ravitailleur et une version dotée d’un radar d'alerte précoce (AEW), d’une version de guerre électronique et en préparation.

xian yy-20,ravitailleur en vol,les nouvelles de l'aviation

Photos : YY-20 ravitailleurs pour les J16 et J-31 @ Xinhua

 

Commentaires

Bonjour Pk,
Pourquoi est ce que les USA privilégient des avions dérivés du civil (B-707 , B737) pour le refueling (DC-10, B707, B767) et la chasse aux sous-marins (B-737), alors que RUssie et Chine utilisent des appareils militaires ?

Écrit par : Ciceron | 02/08/2022

Ça chauffe avec l’arrivé mme Pelosi à Taïwan : La Chine a fermé son espace aérien en direction du détroit de Taiwan aux avions civils, les systèmes de défense aérienne de l'aéroport de Taipei sont en état d'alerte maximale.

Écrit par : Fabio | 02/08/2022

@Ciceron. Ne serait-ce que pour l'instant ni les russes ni les chinois n'ont d'avion civils qu'ils pourraient "facilement" convertir en ravitailleur??

Écrit par : Baz driver | 02/08/2022

@Fabio: oui réaction Chinoise dans le but de marquer les positions avec des "exercices militaires importants", y compris des exercices de tir réel.

Écrit par : Martin | 02/08/2022

@Fabio et Martin. Certes, cette visite est une première depuis 25ans. Mais bon, on est dans la gesticulation politique habituelle, très tendue mais habituelle. Les Chinois n'entreprendrons rien de réellement agressif. Il veulent juste manifester leur réprobation...

Écrit par : Baz driver | 02/08/2022

@Baz Driver: jusqu’ici oui cependant ces exercices sont a proximité de Taïwan et je vous rappelle l’annonce faite en février par la CIA qui conformait une attaque chinoise sur l’île à l’automne. Bref, gesticulation qui pourraient ouvrir un nouveau conflit

Écrit par : Martin | 02/08/2022

Attention. depuis mao les chinois ont toujours dit que Formose était chinoise.
On ne pourra pas dire qu'on a pas été prévenu.
La visite de mme Pelosi à Taïwan est aussi inutile que dangereuse.

Écrit par : Le Parisien | 02/08/2022

Ça ressemble pas mal au Kawasaki C2 nan ?

Écrit par : yo | 02/08/2022

@Martin. J'ignore ce rapport. De plus même les militaires américains ne jugent pas les chinois capables d'envahir Taiwan au mieux avant 4 à 5 ans. De plus ils n'ont (les US) pas vraiment renforcé leurs forces en zone pacifique. La CIA n'est qu'une agence parmi de nombreuse autres aux US. Quant à ces exercices ne croyez pas que les militaires américains les ignoraient. Il faut savoir que les responsables militaires US,chinois ont régulièrement des contacts, et personne n'a envie de surprendre personne pour éviter toute méprise. La visite de Mme Pelosi, et son itinéraire etait connu a l'avance par les chinois, averti par les US eux-mêmes. Il est cependant habituel de ne denoncer publiquement certains faits qu'une fois ceux-ci accompli.

Écrit par : Baz driver | 03/08/2022

Non ça ne ressemble pas au C2, c'est plutot une copie dérivée de l'IL-76.
En règle générale les chinois partent très souvent d'une base existante à l'étranger qu'ils adaptent et modernisent à leur besoin.
Certains soulèvent le fait que ce ne soit pas basé sur un avion civile, la réponse est simple, les chinois n'ont pas d'avion civil capable d'etre avion nourrisse. Le C919 est trop petit et trop jeune (pas encore homologué). La chine n'a pas d'autres choix que de partir sur la base d'un avion de transport Y-20. Ce n'est pas le plus rationnel ni le moins couteux mais de toute façon la Chine n'a aucun soucis avec les couts. L'armée étant la priorité absolue du pays.

Écrit par : Gillo | 03/08/2022

@Le Parisien. Ca tombe bien, car à Taipei ils se disent aussi Chinois, ils sont globalement pour une union avec le continent et, cerise sur le gâteau, ni les États-Unis, ni l'Union Européenne, ni les Russes ne disent le contraire.
.
Le seul minuscule écueil dans cet océan d'unanimité est de savoir qui où se trouve le gouvernement légitime : à Pékin ou à Taipei ? Évidemment entre un gouvernement communiste et un gouvernement libéral, l'entente est compliquée.

Écrit par : Edgar | 03/08/2022

@ Baz Driver, Je ne dis pas le contraire, mais il y a des éléments particuliers, d’une part Biden s’est opposé à cette visite qui jette de l’huile sur le feu. On est loin de la visite de 1996. La Chine ayant durcit le ton. De l’autre le vol SPAR19 qui transportait Mme Pelosi à emprunter une trajectoire très éloignée de la Chine. Normal me direz-vous, mais on sent bien là, une grande prudence presque inhabituelle.
De l’autre, je ne suis pas sûr que les estimations d’une invasion d’ici 4 ou 5 ans soit exactes, l’armée taïwanaise semble plus pessimiste. Etrange également la concentration de troupes chinoises qui s’accumulent depuis plusieurs semaines en direction de la ville de Fujian soit la ville la plus proche de l’île de Taïwan, dont des véhicules amphibies. Alors oui, il y bien une forme « pression » à savoir qui arrivera à bomber le torse le plus fort, mais ce genre d’action est également sources de dérapage dont les conséquences peuvent être grave.

Écrit par : Martin | 03/08/2022

@Martin. Je n'exclue pas un dérapage non plus. Mais entre cela et une invasion il y a un grand pas. De plus la marine chinoise ne dispose pas encore de suffisamment de bateaux amphibies. Et comme je l'ai dit il n'y a pas d'agitation particulière ou de préparation renforcée actuellement en cours sur ce front au niveau des US. Il a une présence navale coutumière.

Écrit par : Baz driver | 03/08/2022

@Martin. Il y a de quoi être très pessimiste, et d'excellents arguments pour l'être : sauter sur l'occasion d'un engagement de l'OTAN en Ukraine pour ouvrir un second front, battre le fer tant qu'il est chaud, les soucis de politique interne des chinois qui s'accumulent de façon exponentielle et on sait que pour beaucoup de dirigeants mieux vaut une mauvaise guerre que de perdre son poste.
.
Il y a aussi quelques éléments qui devraient inciter à un optimisme (très) modéré. Si Taïwan est bombardée ou bloquée, l'économie chinoise sera la première à en souffrir à cause de son poids dans les semi-conducteurs. L'argument est à double tranchant car beaucoup de zones économiques (dont les US, l'Europe et la Chine continentale) ont mis les bouchées doubles pour faire face à ce risque (officiellement pour cause de covid), mais à tout le moins, ça donne quelques années de préavis avant que ces installations soient dispo. en Chine, qui même en mettant tous les tractopelles du monde en parallèle ne pourra pas fondre ses semi-conducteurs sans une montée en puissance progressive, et pour l'heure l'Europe et les US ont soufflé la priorité à la Chine.

Écrit par : Edgar | 03/08/2022

Le Parisien : Formose est à la Chine continentale ce que l'Alsace-Lorraine est à l'Allemagne, et (pour se conformer à la thématique du blog) ce que l'hélicoptère est à l'avion.

Écrit par : Caramba | 04/08/2022

@ Caramba: votre remarque: "Formose est à la Chine continentale ce que l'Alsace-Lorraine est à l'Allemagne" ???!!!

Décidément depuis 18 mois, on ose écrire n'importe quoi sur ce blog!
Que les Pro et contre F-35 se déchaînent et écrivent tout et son contraire ne me perturbe pas nécessairement, mais comparer l'histoire de Formose avec celle de l'Alsace et de la Lorraine vis à vis de l'Allemagne, alors là c'est le comble!
Un peu de recul messieurs (mesdames?) SVP!

Écrit par : forêt10 | 04/08/2022

Forêt10 n'a pas compris le sens de l'expression qui n'est autre que démontrer l'absurdité de certains commentaires. Un peu de souplesse d'esprit Monsieur Forêt10 SVP

Écrit par : Caramba | 05/08/2022

@Ciceron,
Pour utiliser un avion civil et le dériver pour ce rôle, il faut déjà avoir un tel avion. Le seul avion civil russe qui pourrait entrer dans cette catégorie est le Il-96 sauf erreur (produit à 30 exemplaires seulement), et son prédécesseur, le Il-86, produit à 106 exemplaires.
Les ravitailleurs russes sont basés sur le Il-76 et 78. Le 78 est la version modifiée pour ravitaillement (et autres missions), 53 produits. L'Il-76 a été produit à un peu moins de 1000 exemplaires.
D'après vous, pour la Russie, lequel est le mieux adapté et le moins cher? L'Il-76 déjà en service dans les forces armées, avec donc des éléments en commun ce qui facilite la maintenance. Il y a bcp de pilotes formés sur ce type, de mécaniciens, donc ils doivent être formés pour la version adaptée.
Et à noter que le nb de ravitailleur n'était pas très élevé, donc il n'y a pas le volume qui permet de baisser la note à terme, donc l'appareil le moins cher est celui qui est produit le plus.

Pour la Chine, ils n'ont pas d'appareil civil pour réaliser cette mission. Donc un ravitailleur basé sur un avion de transport lourd est une bonne solution.

Pour l'Europe, l'A330-200 était une plateforme idéale pour plusieurs raisons.
1. il a été produit à de très nombreux exemplaires, il est donc pas cher. Et en plus, comme des avions plus modernes entrent en service, il y a des opportunités d'acheter des avions civils d'occasion pour un coût relativement limité avec encore un potentiel énorme.
2. L'A330 est une plateforme géniale puisque ses ailes qui sont basées sur celles de l'A340 ont déjà la structure conçue pour accrocher un réacteur. Donc pour le système de ravitaillement par panier, il y a tout ce qu'il faut pour y accrocher la structure et avoir accès au carburant !
Donc au final, l'A330 était en réalité la plateforme la plus intéressante et la plus évidente.

Aux USA, ils avaient des avions de transport lourd qui auraient pu être utilisés au lieu du B767, le C-17. Mais en termes de prix, il y a un monde qui les séparent. $340 millions pour le C-17, le B767-200 était dans les $150 millions.
Le volume de production de l'appareil de base fait une différence majeure.

Avantages d'avions civils comme base?:
- disponibilité des pièces détachées à travers le monde.
- les avions militaires peuvent être en service des décennies. Récupérer les pièces détachées des avions civils pour les cannibaliser et les utiliser à coût très limité pour maintenir les avions en service est très intéressant.
- avions civils sont conçus pour avoir une disponibilité optimale, et ont des millions d'heures de vol d'expérience, ce qui par conséquent permet d'avoir des avions militaires très très très fiables.

Bref, trop d'avantages pour considérer un avion militaire conçu pour cette mission, à moins de vouloir être furtif !

Écrit par : Fab | 05/08/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.