01/08/2022

L’Inde a testé discrètement le Tejas Mk1A !

hal-tejas-mk1a-750x500.jpg

L'Inde a mené les premiers essais en vol de la variante Mk 1A de son avion de combat léger (LCA) Tejas de manière très discrète. L’avionneur Hindustan Aeronautics Limited (HAL), a confirmé que la semaine dernière que le premier Mk 1A est entré dans les essais en vol en avril dernier.

Les essais en vol n'ont pas été rendus publics car HAL a déclaré que les vols faisaient partie des activités de production. "Nous nous efforçons de garantir que les avions soient livrés à l'Indian Air Force (IAF) à temps et dans les délais d'ici 2024", a déclaré la source chez HAL.

Une certaine discrétion entour ces essais, en effet, Un responsable du projet, a déclaré que les essais en vol étaient tenus secrets. « Nous n'avons pas annoncé publiquement cette campagne. HAL a mis à niveau un avion avec le numéro de production en série SP-25, qui était au niveau de Tejas Mk1, au niveau Tejas Mk1A. Le SP-25 et un autre avion, en cours de modification, serviront de plate-forme de test pour toute la chaîne de production de la version Mk1A ».

Le Tejas Mk1A est une version améliorée par rapport au sandard Mk1 qui a atteint la pleine capacité opérationnelle (FOC) en 2020. Actuellement, l'armée de l'air indienne (IAF) exploite 40 avions Tejas Mk1. En janvier 2021, l'IAF a attribué à HAL un contrat d'une valeur de 6,07 milliards de dollars pour 73 avions de chasse Tejas Mk1A et 10 avions d'entraînement LCA Tejas Mk1.

Le standard Mk 1 déjà dépassé

L'IAF est mécontente du standard Mk 1, car il ne répond pas à ses besoins opérationnels. Par conséquent, le programme MK 1A vise à améliorer les capacités opérationnelles du Tejas LCA sur la base des retours d'expérience de l'IAF. Parmi les lacunes soulignées par l'IAF dans le Mk1 figuraient l'augmentation du poids et la réduction de la vitesse, ce qui a nui aux performances de l'avion. Le nouveau Mk1A comportera de meilleurs composites pour réduire le poids de la cellule et un nombre accru de pylônes aérodynamiques pour réduire la traînée supersonique. Le LCA Mk1 manquait également de capacités de guerre électronique (EW), car il y avait des problèmes de performances avec le récepteur d'alerte radar et le système de distribution de contre-mesures (CMDS). L'IAF veut un brouilleur d'autoprotection (SPJ) à des fins de contre-mesures électroniques (ECM) qui font également défaut.

De plus, la variante Mk1A comportera le radar à balayage électronique actif «Uttam» (AESA) construit localement qui peut suivre 50 cibles dans le ciel à une distance de plus de 100 kilomètres et engager environ quatre d'entre elles en même temps, selon les demandes de l'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO).

Le HAL Tejas MK 1A 

Le LCA Mk1A est un Mk1 amélioré. Une partie de ces dernières proviennent des améliorations testées sur le prototype du MkII. Il s’agit des capacités suivantes : ravitaillements en vol, des capacités de guerre électronique améliorées et l’adjonction du radar Elta EL/M-2052 de type AESA dans un premier temps. Puis l’avion doit recevoir le radar AESA de conception indienne «Uttam» construit localement qui peut suivre 50 cibles dans le ciel à une distance de plus de 100 kilomètres et engager environ quatre d'entre elles en même temps, selon les réclamations de l'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO). La variante est capable de tirer le missile MBDA ASRAAM et les missiles air-air au-delà de la portée visuelle (BVR) Astra, en plus de la combinaison actuelle du Vympel R-73 / Rafael Derby-ER. Doté d'un guidage terminal radar actif et d'une liaison de données, l'Astra a été développé par l'Organisation indienne de recherche et de développement pour la défense (DRDO). 

pic.jpg

L’avion est doté du système de génération d'oxygène de bord (OBOGS). Les affichages du cockpit seront également améliorés. L’avion est motorisé par un General Electric F404-F2J3 de 53,9 kN et de 85 kN avec postcombustion.

Photos : 1 Tejas MK1A 2 Radar AESA Uttam@ HAL