27/07/2022

La Pologne commande des KAI FA-50 !

 

kai,fa-50,pologne,les nouvelles de l'aviation

 

Le gouvernement polonais a signé ce 27 juillet un contrat avec la République de Corée pour l'achat d'avions de combat FA-50 à Korea Aerospace Industries (KAI). Ce contrat est estimé à près de 2,5 milliards de dollars et porte sur 48 appareils. Les 12 premiers avions devant être livrés d'ici le milieu de l'année prochaine déjà.

La guerre en Ukraine a été décisive

C'est la capacité de l’avionneur KAI à livrer l'avion rapidement qui a été le facteur décisif dans le choix du FA-50 par la Pologne, a déclaré Mariusz Blaszczak, vice-Premier ministre et ministre de la Défense, dans une interview accordée aux médias polonais. L'approvisionnement est devenu urgent à la lumière du conflit en Ukraine et du besoin croissant de remplacer le dernier des avions de combat MiG-29 et Su-22 dans le service de l'armée de l'air polonaise. Il s’agit surtout de venir compéter la capacité d’attaquer au sol.

Mariusz Blaszczak a également souligné les points communs entre le FA-50 qui a été développé conjointement avec Lockheed Martin et le F-16 en termes de systèmes, ce qui permettrait au nouvel avion de s'intégrer de manière transparente dans l'infrastructure existante. Cela rationaliserait également la formation, car la conversion entre le FA-50 et le F-16 peut être effectuée rapidement.

FA-50 polonais

Les FA-50 polonais seront fournis dans la configuration Block 20, qui a la capacité de tirer le missile air-air AIM-120 AMRAAM pour appuyer sa capacité air-air.  L'avion disposera des systèmes entièrement compatibles OTAN et pourrait être équipé du radar APG-83 SABR installé sur les dernières versions F-16 Block70/72. L'avion peut transporter une large gamme d'armes pour l’attaque au sol tel que le missile anti-char AGM-65 « Maverick », les lance-roquettes LOGIR, les bombes de types : GBU-58, MK-20, 82, 83, 84 en plus d’un canon interne de 20mm.

Les FA-50 polonais seront fournis dans la configuration Block 20, qui a la capacité de tirer le missile air-air AIM-120 AMRAAM. L'avion compatible Mach 1,5 sera fourni avec des systèmes entièrement compatibles OTAN et pourrait être équipé du radar APG-83 SABR "e-scan" tel qu'utilisé dans les dernières versions F-16. L'avion peut transporter une large gamme d'armes et est équipé d'un canon interne de 20mm.

Cet achat fait donc partie d’un lot plus important qui comportent des véhicules blindés (chars et obusiers) également d’origines coréennes. Ces choix se justifient pour Varsovie par le fait que ces systèmes sont livrables très rapidement à un prix défiant toute concurrence.

D’autres achats

Le gouvernement polonais prépare d’autres achat d’avions, avec un plan pour l'acquisition de Lockheed Martin F-35A supplémentaires au-delà des 32 commandés en janvier 2020. On notera également l’intérêt marqué de Varsovie pour le KAI KF-21 « Boromae », mais qui n’est pas encore disponible et le Boeing F-15 EX « Eagle II » dans une moindre mesure.

KAI T-50/FA-50 « Golden Eagle »

Le T-50 est un appareil école non armé, alors que le modèle FA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 « Golden Eagle » et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 « Fighting Falcon » et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin.

kai,fa-50,pologne,les nouvelles de l'aviation

 Photos : FA-50 @ KAI

Commentaires

Principale qualité : pas cher

Écrit par : ufo24 | 27/07/2022

Au risque de me faire allumer par certains, je pense qu'un tel appareil aurait été une solution intéressante pour la Suisse, même s'il arrive trop tard sur le marché (européen) pour être pris en compte :
- Opéré par une armée de l'air désormais "majeure" en Europe (avec potentiellement une construction sous licence en Pologne si j'ai bien compris),
- Avec un réacteur déjà connu de nos forces aériennes (ou en tout cas très proche de celui utilisé sur les F-18),
- Supersonique,
- Capable potentiellement d'emporter des AMRAAM,
- Capable d'être équipé d'un radar performant,
- Compatible OTAN,
- Pas cher.

Mais bon, pour la Suisse, espérons surtout que le F-35 ne rencontrera pas trop d'embuches sur son chemin.

Par contre, au niveau européen, on peut se poser la question de savoir s'il n'intéresserait pas d'autres "petits" pays comme l'Autriche ou certains pays de l'Est (encore que, vu la "menace russe" beaucoup préféreront probablement des F-35 ou à la limite des F-15 block 70).

Écrit par : chris2002 | 27/07/2022

@chris2002, sans vouloir vous allumez, le FA-50 est un avion secondaire et non un appareils de supériorités aériennes. Seul il ne peut assurer une sécurité et une supériorité pour un pays. D’ailleurs en Corée comme en Pologne il sera sous la protection de F-35. Bref un avion de couverture aérienne un comme l’était le F-5 sous couvert du Mirage IIIS Suisse.

Écrit par : Marco | 27/07/2022

Après l'Allemagne et sa prévision de 100 mds de commande d'armements dont une partie importante aux US (F35, P8A, Patriot, Apache, CH-47, Arrow3,...), c'est la Pologne qui en quelques mois aura passée pour 19 mds € de commande à 95% hors Europe (K2, K2PL, K9, FA50, M1A3, S70, F35...) et elle dit s'intéresser au KF-21 et aux F15EX... Ah l'Europe de la défense... Chimère. C'est pas comme si on n'avait pas d'équipements made in Europe performants et ops (genre caesar, léopard 2, Gripen, EH101mk3, Aster, Tigre,...) pouvant ouvrir des coopérations. D'après eux, c'est dut à l'urgence et aux meilleures capacités offertes... Peut-être mais en même temps elle n'a pas trop aidée jusqu'à maintenant à créer un effet de série pour le matos Européens, comme d'autres d'ailleurs.

Écrit par : Foudre | 27/07/2022

@Marco. ça dépend tout ce qu'on attend de nos forces aériennes.

Avec seulement 32 F-35, nous ne pourrons jamais faire beaucoup plus que de la police du ciel, même aidé de quelques batteries anti-aériennes, à moins d'être face à des nations vraiment peu équipées.
Or si on regarde les forces à disposition de nos 3 principaux voisins (France, Allemagne et Italie), et aussi la politique de nos forces aériennes qui consiste à concentrer nos forces aériennes sur 3 bases seulement (Payerne, Emmen et Meiringen), en n'ayant, au mieux, qu'une à deux bases supplémentaires "en sommeil" (Sion et Buochs, si cette dernière n'a pas été complètement désactivée), penser que la Suisse peut assurer des missions de supériorité aérienne lors d'un vrai conflit me semble assez peu réaliste.

A partir de là, s'il s'agit d'intercepter des avions civils perdus/en détresse/entrain de commettre un acte terroriste ou d'empêcher des avions militaires de traverser notre espace aérien pour préserver notre neutralité, des FA-50 équipés d'un bon radar et de missiles AMRAAM pourraient suffire.

Maintenant, le choix a déjà été fait, et cela sera le F-35. Tant mieux pour les forces aériennes. Espérons juste qu'au niveau politique cela passe, car à ce niveau c'était clairement le choix le plus risqué...

PS : N'oublions pas que nous avons failli acheter des Gripen, qui sont quasiment de la même taille que les FA-50 sud-coréens...

Écrit par : chris2002 | 27/07/2022

@chris2002: Là je vais vous allumez! Pas 32 mais 36 petite différence me direz-vous mais si l’ont tient compte des capacités du F-35 par rapport à notre territoire c’est plutôt énorme.Red Flag 22 : le F-35 joue à 20 contre 1 (ennemis représentés par toutes la gammes US plus des Rafale et Eurofighter). Ce qui explique la différence phénoménale lors des essais en Suisse comme en Finlande. Certes il faudrait un peu plus d’avions en cas de guerre mais le rapport technologique est bien présent. Et non, vous avez faux, en cas de guerre les avions seront décentralisés des aérodromes classiques, les aéroports de dégagement réactivités ainsi que les pistes sur autoroutes . Des exercices de réactions été effectués l’année dernière et vont se poursuivre. Par ailleurs on a besoin de l’avion de demain le FA-50 n’est qu’un complément et ne représente pas l’évolution.

Écrit par : Marco | 27/07/2022

@chris2002 : Police du ciel avec le FA-50 ? Sauf que son plafond pratique 14. 600 mètres ne lui permet pas de rejoindre un simple avion de ligne volant entre 15’000 et 16’000 mètres par beau temps ! Donc inutile ! Vous avez suivi les cours du PS et des Écolos en ce qui concerne la compétence aérienne ? Ne le prenez pas mal mais c’est typiquement leur argument.

Écrit par : Thomas | 27/07/2022

Chris2002,Vous évaluez le F-35 comme un avion qui aurait les capacités d'un avion de quatrième génération !C'est une erreur, le F-35 ultra connecté bénéficie d'une supériorité situationnelle bien supérieure à tout ce qu'on a vu jusqu'ici !Je ne pense pas que la Suisse ne soit un jour interventionniste, mais avec les interactions avec les autres utilisateurs de F-35, il est certain que la sécurisation de la Suisse s'étendra bien plus loin qu'aux frontières ! Les F-35 allemands, italiens, grecs, espagnols, belges et hollandais suffiraient à sécuriser le sud de l'Europe grâce à leur inter-connectivité. Cette interopérabilité est inédite et propulse cet avion dans le futur, le meilleur choix technologique qui se répète à peu près partout en Europe en ce moment !

Écrit par : Sitras | 27/07/2022

Bonjour @Marco,
Quelles sont vos sources pour le 20 contre 1 à red flag 2022?
Je ne doute pas d'une certaine supériorité du F35 mais la...
Merci

Écrit par : Didier | 27/07/2022

Heureusement que les gauchistes ont des connaissances quasi inexistantes en matière d’aéronautique et donc ignorent même l’existence du FA-50, sinon ils nous auraient gonflés en disant qu’il faut acheter l’avion coréen!a

Écrit par : Harry Spotter | 28/07/2022

@Thomas. Les avions de ligne ne volent pas aux altitudes que vous mentionnez. Ils se tiennent généralement entre 30000ft et 40-42000ft. De plus sachez que dans toutes les forces aériennes du monde, nous ne volons au-dessus de 50000ft que revêtu d'une combinaison pressurisé. Personne n'a envie de risquer sa vie en cas de deppressurisation rapide du cockpit....Donc les vols sont prohibés au-dessus de ce niveau. Point.

@Marco. Ne mélangez pas tout, les F-35 ne jouent pas à un contre vingt. Ce qui est mentionné c'est le kill ratio. Et ce taux de 20:1 n'est pas toujours là. Ensuite renseignez vous sur les exercices Red Flag 22 avant de dire n'importe quoi. Il n'y a que dans Red flag 22-1 que des Eurofighter étaient présents. Rien dans Red flag 22-2 ni Red flag 22-3. Et encore moins des Rafales. Si ma mémoire est bonne la dernière participation française remonte à 2012.. Et depuis aucun Rafale, jamais. Un peu de précision dans vos propos.

Écrit par : Baz driver | 28/07/2022

@Baz driver : Navré mais les vols occupe les altitudes entre 12 et 14’500 mètres sans oublier les vols en jets privés dont certains atteignent les 15’000 et 15´500 mètres, plus rares mais bien présent. Alors hormis les changements de pression atmosphérique et dont les variations de calmage altimetrique, le FA-50 est pas trop mal mais un peu court sur mottes dans certains cas. Normal ce n’est pas sa spécialité.

Écrit par : Thomas | 29/07/2022

@Baz driver : on parle bien de 20 contre 1 ne vous en déplaise. De l’autre, ce ratio semble bien être confirmé via les exercices Ocean Hit 22 et Frisian Flag 22 et Blue Flag en Israël. En Israël justement on parle même d’un possible ration de 25 contre 1 vis à vis des aéronefs russes… à vérifier mais cela paraît bien possible.

Écrit par : Marco | 29/07/2022

@Baz driver, Marco: cette question de la supériorité du F-35 de l’ordre de 20:1 tel que décrite par le décrite par le servi de de presse de l’USaF dans le cadre du dernier Red Flag est a prendre avec certaines réserves. Pour autant ce chiffre pourrait être plus large. Interrogé à ce sujet le Chef pilote Armasuisse me confirmait que les équipent avaient été très surpris de part la supériorité des systèmes du F-35 et des résultats obtenus dans l’ensemble des configurations testées. On est même dans un ratio supérieur à ce que l’ont avait constater entre le Mirage III et le Hornet. La réalité ne sera jamais rendue publique. Mais ce que l’on nous explique en Suisse ou ailleurs en Israël par exemple, correspond et montre une supériorité que l’ont peux qualifié de phénoménale. Alors des paroles ? Certes mais les réponses sonnent avec une égalité qui semble bien se confirmer. Pour avoir eu l’occasion de pratique le simulateur lors d’une mission de police du ciel, j’ai été bluffé par le système d’identification de cible (bibliothèque des menaces ), jamais rien vu de tel avec les autres appareils. Et ceci ne représentait qu’une infime démonstration des possibilités du F-35.

Écrit par : PK | 29/07/2022

@Thomas, non. Et la prochaine fois que vous serez dans un avion de ligne, prenez bien note des indications d'altitude.... Au fait mon propos n'est nullement de défendre le petit FA-50.

Écrit par : Baz driver | 29/07/2022

Bon ok, 36 et pas 32. Après, 4ème ou 5ème génération, je rappellerai juste que
1) ces avions n'ont pas le don de billocation ni ne peuvent emporter plus de 6 à 10 missiles AA par avion (et que le nombre de batteries AA est limité). Dans un conflit avec les pays voisins, l'Italie et l'Allemagne en auraient autant voir plus, et la France 4 à 5 fois plus de Rafale, au moins. + des AWACS et autres équipements du genre qui aide.

2) pour pouvoir les engager depuis des aéroports délocalisés, il faut 1) avoir suffisamment de moyens humains (pour s'occuper des avions et sécuriser le périmètre) 2) avoir suffisamment d'équipement sol pour le faire. Est-ce que c'est vraiment le cas actuellement ?

3) dans un scénario où la Suisse est partenaire d'une coalition avec d'autres pays, nos potentiels FA-50 pourraient, comme en pologne, être complémentaire avec les F-35 d'autres pays.

4) concernant la Police du Ciel, il me semble avoir lu sur plusieurs sites spécialisés que les FA-50 polonais permettraient (en tout cas en partie) de libérer les F-16 et les F-35 des missions à plus bas profil, notamment la police du ciel.

Après soyons clair, je fais confiance à nos forces aériennes sur leur choix. Techniquement c'est clairement le meilleur. Et s'il devait y avoir un vote je voterai pour l'achat.
Reste que ce choix pose quand même des questions de doctrine et politique qui sont je pense valide.
Connaissant un peu le fonctionnement des forces aériennes pour y avoir fait mon service militaire il y a bien longtemps et voyant aussi les menaces potentielles que la suisse pourrait affronter, la question des choix doctrinaux me pose quand même parfois un peu question. Et si moi je me les pose, d'autres beaucoup plus hostiles se les poseront aussi. Et voteront peut-être non.
Si un pays (forcément voisin) décidait de neutraliser notre force aérienne, avoir 36 F-35 ne changerait à mon avis pas grand chose, le rapport de force étant bien trop élevé (surtout que 2 des 3 gros pays auront aussi des F-35).
S'il s'agit principalement d'assurer la sécurité de notre espace aérien en temps de paix (y compris intercepter des avions militaires étrangers voulant transiter par la suisse), est-ce qu'il y a vraiment besoin de F-35 pour cela ? Elever 30 tonnes dans le ciel consommera toujours plus qu'en élever 15...
etc.

Écrit par : chris2002 | 29/07/2022

@chris2002 : En fait vous ne comprenez rien et mélanger tout ! Non il y a plusieurs différences entre la 4ème et la 5 ème génération (furtivité, gestion des menaces, guerre en réseau). Les essais l’ont démontré en Suisse comme en Finlande, dans les deux cas le F-35 a surpassé ses adversaires. D’où tenez-vous que nous pourrions avoir un conflit avec nos voisins ? Le risque est bien plus large. A ce propos, le F-35 est en soi un petit AWACS à lui seul et apportera une vision particulièrement large en comparaison des moyens actuels. La Suisse n’a pas le territoire de la Pologne un seul avion suffit et le cas échéant il toujours possible d’en acheter d’autres si besoin.
La doctrine est clair : Police du ciel, capacité de surveillance 24/24 en cas de crise grave. Capacité d’appuis au sol rapproché, neutralisation des menaces tels que drones furtifs, missiles balistiques en lien avec le Patriot. Reco et transmission d’informations direct au sol (Forces terrestre) guerre électronique et échange de données avec nos voisins. Bref, un avion capable de tout en temps de paix, de crise et de conflit et qui s’adapte en temps réelle aux menaces.

Écrit par : Martin | 29/07/2022

@chris2002 : Nous avons choisi le meilleurs au prix le plus bas et qui représente l’avenir d d’la guerre aérienne avec en plus des améliorations en termes de police du ciel. Que voulez-vous de plus ?

Écrit par : Nico | 29/07/2022

@chris,
Sans vous persécuter, vous persistez à essayer de lire le F-35 sur base des capacités connues des avions actuels de quatrième génération. Le F-35 est un saut technologique qui ouvre de nouvelles perspectives encore inconnues.
Par exemple, concernant votre question sur le nombre de missiles emportés ; la guerre en réseau basée sur le partage d'informations rend le tir opérant depuis une batterie de missiles située au sol (l'avion communique avec les systèmes de la batterie)!
Bien que le F-35 ne soit que la première brique de ce système, la suite est en train d'arriver avec une intégration complète et approfondie de TOUS les systèmes. Actuellement on encore dans une phase transitoire.
C'est un peu ce que devait-être le SCAF, mais les USA plus en avance leur ont brûlé la politesse, car il n'y aura pas de place pour deux systèmes en Europe !
À présent, avec le F-35, les pays acquéreurs rentrent de facto dans cette nouvelle ère de la guerre connectée ou tous les systèmes sont des acteurs interopérants !
La supériorité de cet avion est totale et relègue tout le reste dans les oubliettes de l'histoire.

Écrit par : Sitras | 29/07/2022

@PK. Je ne remet nullement en doute la supériorité du système d'armes F-35. Mon propos est juste de tempérer un peu ces déclarations sur les resultats d'exercice... Des exercices avec des résultats similiaires, pour le F-15 ont eu lieu dans les années 80... Quand à ce qui vous a été montré, en effet nul doute que ce n'est que la pointe de l'iceberg.

Écrit par : Baz driver | 29/07/2022

@christ2002
La philosophie de développement du F-35 consiste à faire un nouvel avion sans tenir compte de ce qui existe déjà.
On parle ici d'un système d'arme (ou système des systèmes) et plus d'un vecteur de tir classique comme on peut l'entendre !
Cela induit l'idée qu'il n'est plus vraiment un chasseur au sens accadémque, mais qu'il s'agit d'autre chose !
En gros ; le F-35 s'inscrit comme le maillon d'une chaine composée de multiples intervenants dans laquelle il serait le vecteur de l'information (les yeux).
Dans cette chaine, vous trouverez un autre maillon qui assure le ravitaillement (le kero); actuellement le MQ-28 Loyal Wingman, mais d'autres solutions vont bientôt arriver.
Quant à l'armement (les feux d'artifice), vu sa soute rikiki, il faut comprendre que ce n'est pas l'avion qui le transportera, mais un autre vecteur décentralisé. Il y a fort à parier que le B-21 raider s'inscrira dans cette nouvelle logique de décomposition. Sans doute que le F-35 aura un contrôle offensif via les armes transportées par les B-22 (missiles, bombes).
Vous voyez, ça va très loin, et on ne sait pas encore le quart de ce qu'il sera vraiment, c'est passionnant en tout cas !

Écrit par : Bilobor | 29/07/2022

Encore merci de bien vouloir de publier ce texte.
Chers contributeurs, à mes yeux cette commande Polonaise est tout sauf une surprise.Si vous voulez me comprendre, je vous invite à lire mon message ici rédigé le 17 mai 2022. Il était consacré à " La Colombie opte pour les TA-50/FA-50 ".
A l'époque cette commande d'un lointain pays, si l'on est Européen, ne suscita aucune manifestation de la part des aficionados ordinaires lus sur ce site.
Pourquoi: Ce type de machine n'avait-elle aucune chance opérationnelle pour être alignée en Europe, donc de susciter ici des échanges ?
Ou alors n'exprimait-elle pas assez de " surpuissance " ou encore et à priori interdisait-elle d'entrer dans la cour des très grands ( soit un problème d'ego ).
Cette machine vous le savez tous et une machine idéale pour des aviations aux objectifs sérieux mais limités politiquement.Elle est suffisante pour répondre, en autonomie Etatique à des missions de base ( QRA, défense aérienne, engagement d'objectifs terrestres...... ).
Par ailleurs, si le destin l'impose, elle est apte a opérer en coalition avec des F,EF,XYZ non Nationaux et je n'en écris pas plus.........Vous me comprenez.
Je sais, que je vais fâcher, quand vous lirez la suite.
Si le dossier F35 Helvète n'aboutit pas, le bon candidat aux missions initialement évoqués par vos autorités est probablement le FA 50, si on oublie le GRIPEN.......
Ce message ne plaira pas, mais soyez réalistes.
Enfin, l'auteur de ce texte n'est ni Gauchiste, ni anti-militariste ni...manipulé.
Il est pour une réponse avec des moyens biens adaptés, sans des ++++++ à l'utilité douteuse.
A vous lire.

Écrit par : JGT | 30/07/2022

Bonjour tout le monde, nul doute que la volonté de faire du F-35 dès sa conception une composante d'un système global lui confère un avantage que les avions de "4ème génération" ne pourront hélas jamais rattrapé. Par contre je me demande du coup quelles sont les capacités du F-35 dans un environnement très contesté, avec de potentielles armes de brouillage assez développées? Mais c'est sûrement un cas de figure que les USA ont dû anticiper.

Écrit par : Bruno | 30/07/2022

@JGT. Si l'on suit votre raisonnement, ce n'est pas seulement la Suisse, mais toute l'Europe qui n'aurait besoin de rien d'autre que du FA-50. La Colombie, c'est en Amérique du Sud, aucun gros adversaire potentiel comme en Europe. Donc restons les pieds sur terre.

Écrit par : Baz driver | 31/07/2022

@Bruno,
Vous avez raison, les 4-gen. ne pourront jamais refaire leur retrard.
Ce n'est pas pour rien que la plupart des opérateurs 4-gen. on déjà opté pour le F-35 !
En France, l'acquisition de F-35 est encore tabou pour le moment, mais je constate qu'une mission française s'est rendue aux USA pour discuter de l'interopérabilité du Rafale avec le F-35 (article OPEX du 9-03-22).
Ce qui rend cet avion incontournable c'est qu'il est plus qu'un avion, c'est un système des systèmes, on est dans tout autre chose.

Écrit par : Lisander | 31/07/2022

@Lisander : Il est normal que la France et les US se coordonnent sur l'interopérabilité des appareils puisqu'elle permet de réaliser des missions en parfaite coordination. Un tel échange d'informations est logique puisque les technologies d'échange de donnés utilisées par l'OTAN sont établies par les USA. L'usage de ces technos s'imposent donc à tous les membres de l'OTAN (dont la France, bien sûr).

Un échange similaire à eu lieu entre la France et les USA lors de la mise en service de la "Liaison 16". Au quotidien, la liaison 16 permet au F-18, F-16... de dialoguer avec les Mirage, ... et Rafale de l'armée de l'air française.

Plus d'informations sur la liaison 16 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liaison_16

Naturellement, l'usage de la L16 ne se substitue pas à la liaison de données souveraine utilisée par la France... Ce qui pose d'ailleurs débat quant à la confidentialité des données échangés avec la L16 : https://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-9447QE.htm

Écrit par : FredericA | 31/07/2022

@Bilobor. Il est bien clair que le système d'armes F-35 est conçu pour s'inscrire dans un ensemble de systèmes. Par contre le rôle que vous attribuez au B-21 sera plutôt celui des systèmes NGAD de l'Ar Force et de la Navy. Quand au drone MQ-28, ce n'est pas le ravitailleur. En effet c'est le MQ-25 Stingray qui est destiné à cette tâche et uniquement pour les variantes F-35B et C. Le MQ-28 GHOST BAST est également un produit de Boeing développé en Australie, un drone modulaire qui peut embarquer une charge utile différente en fonction des missions. De plus aux US on pourrait encore citer le drone de Kratos qui a déjà effectué des essais collaboratifs avec des F-35 et des F22. Une fois de plus, force est de constater que les US ont déjà pris une avance considérable dans l'usage d'effectueurs déportés comme aiment à le dire les français.

@Bruno. Ce que l'on appelle l'ensemble du "spectre électromagnétique " est une priorité absolue pour le F-35 et les autres programmes US, sans oublier le Cyber. Et le F-35 est dès la base conçu pour opéré dans un environnement très contesté sur ces plans là. Et il a pour lui un énorme avantage. Ce sont les moyens gigantesques, spatiaux, aériens, terrestres, Maritimes, sous-marins et j'en passe, des États-Unis de pouvoir collecter du renseignement électromagnétique dans le monde entier H24, et ainsi de nourrir la base industrielle US pour qu'elle puisse constamment développer et mettre à jour ses systèmes. Sans compter, que les programmes d'exploitation de matériels étrangers, récupérés ici et là, existent toujours. Ensuite les US ont les moyens d'organiser des très gros exercices, comme Northern Edge, pour tester grandeur nature et multi-services leurs systèmes dans dans des environnements hautement brouillés.

@Bilobor. La soute rikiki dont vous parlez, va passer à 6 points d'emport avec le Block 4. De plus, ce que les militaires américains veulent pour un avion de 5G, ce sont des armes de 5G. Et les choses bougent. Prenons la Spears britannique. On peut en mettre 8 en soutes en plus de 2 Meteor ou AIM-120 ou AIM-260. Concernant les missiles air-air, les choses bougent aussi. En plus du AIM-260, il y a le programme LREW, mais surtout le MAM. ce dernier serait un missile modulaire, qui pourrait être à deux étages pour très longue portée ou un seul étage pour portée intermédiaire. Et là cela devient intéressant. Cela permettrait typiquement à un F-35A ou C Block 4 d'emporter 3 missiles AIM-260, et 6 missiles de portée intermédiaire. Ou d'autres combinaisons. Sans oublier une chose, c'est que ces missiles à très longue portée sont très coûteux et on ne peut pas s'en procurer autant que l'on en voudrait. De plus dans un combat chasseurs contre chasseurs vous aurez peu d'opportunité de les engager en aussi grand nombre à longue distance, à moins que l'adversaire n'agisse très stupidement en termes de formations tactiques.

Écrit par : Baz driver | 01/08/2022

Encore merci de bien vouloir de publier ce texte.
Chers contributeurs, à mes yeux cette commande Polonaise est tout sauf une surprise.Si vous voulez me comprendre, je vous invite à lire mon message ici rédigé le 17 mai 2022. Il était consacré à " La Colombie opte pour les TA-50/FA-50 ".
A l'époque cette commande d'un lointain pays, si l'on est Européen, ne suscita aucune manifestation de la part des aficionados ordinaires lus sur ce site.
Pourquoi: Ce type de machine n'avait-elle aucune chance opérationnelle pour être alignée en Europe, donc de susciter ici des échanges ?
Ou alors n'exprimait-elle pas assez de " surpuissance " ou encore et à priori interdisait-elle d'entrer dans la cour des très grands ( soit un problème d'ego ).
Cette machine vous le savez tous et une machine idéale pour des aviations aux objectifs sérieux mais limités politiquement.Elle est suffisante pour répondre, en autonomie Etatique à des missions de base ( QRA, défense aérienne, engagement d'objectifs terrestres...... ).
Par ailleurs, si le destin l'impose, elle est apte a opérer en coalition avec des F,EF,XYZ non Nationaux et je n'en écris pas plus.........Vous me comprenez.
Je sais, que je vais fâcher, quand vous lirez la suite.
Si le dossier F35 Helvète n'aboutit pas, le bon candidat aux missions initialement évoqués par vos autorités est probablement le FA 50, si on oublie le GRIPEN.......
Ce message ne plaira pas, mais soyez réalistes.
Enfin, l'auteur de ce texte n'est ni Gauchiste, ni anti-militariste ni...manipulé.
Il est pour une réponse avec des moyens biens adaptés, sans des ++++++ à l'utilité douteuse.
A vous lire.

Écrit par : JGT | 01/08/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.