22/06/2022

Berlin accélère le processus d’achat du F-35 !

IMG_7603.jpeg

Le choix allemand pour remplacer ses avions de combat PANAVIA Tornado par des Lockheed Martin F-35A  « Lightning II » est entré dans un « sprint final » Le Chancelier Olaf Scholz vient de confirmer cette demande lors du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Rappel 

En début d’année Berlin a reconsidéré l’avion de combat Lockheed Martin F-35A au détriment du Boeing F/A-18 E/F. Si tout semblait plier il y a quelques mois encore avec la commande effective d’Eurofighter et la préparation d’une commande mixte de Super Hornet et de Growler pour 2022, les essais en Suisse et en Finlande ont relancé le débat en Allemagne. 

L'Allemagne et l’avionneur américain travaillent sur un calendrier accéléré pour mettre l'avion en service avant la fin de la décennie. Selon un porte-parole du gouvernement allemand, Berlin a présenté une lettre de demande à Washington pour acquérir l'avion trois jours seulement après avoir annoncé le 14 mars qu'il avait sélectionné celui-ci dans le cadre du programme de remplacement du Tornado. De son côté le responsable de la stratégie et du développement du F-35 chez Lockheed M. J-.R McDonald, confirme cette demande express.

Lockheed Marti espère finaliser le contenu du paquet d'ici l'automne en préparation du processus d'approbation du Parlement allemand. Les détails du forfait devraient inclure le nombre d'aéronefs, les besoins en formation et les exigences en matière d'armement. L'Allemagne recevra des F-35A au standard Block 4 à la norme Technical Refresh 3 (TR3). Selon la demande allemande, 35 appareils seront commandés. Les appareils seront basés sur les installations de la base aérienne de Buchel

F-35 « made in Italy »

Berlin a par ailleurs fait part de sa demande pour une production en Europe au sein des installation de la FACO à Cameri en Italie. L’Allemagne rejoint ainsi l’Italie, les Pays-Bas et la Suisse qui se sont déjà positionné pour ce choix. L’'installation de Cameri n'est qu'à quelques minutes de vol de la frontière suisse et un survol de cette dernière permettra à l’Allemagne de réceptionner rapidement les aéronefs. Avec la forte demande du F-35 en Europe, Les Etats-Unis se montrent beaucoup plus favorables aux demandes des pays européens de faire produire leurs F-35 au sein de  l'usine italienne d'assemblage final et de contrôle. De plus, cela permet de dégager les lignes de production aux USA et de répondre à la demande initiale de Rome.

Accélération de la production

La capacité de production du F-35 est de 148 avions par an sur les trois lignes d'assemblage final en Italie, au Japon et aux États-Unis et devrait atteindre le chiffre de 158 prochainement. Jusqu'à présent 810 F-35 ont été livrés au total. Lockheed Martin estime que près de 550 F-35 seront en service en Europe d'ici 2035.

IMG_7706.jpeg

Photo : F-35A @ Aeronautica Militare

Commentaires

Il semble probable que l'Allemagne n'en reste pas là. De nouvelles commandes pourrait être passées d'ici quelques années car 35 appareils cela semble une flotte limitée à la vue des besoins, surtout qu'avec la fin proche du SCAF dans sa configuration actuelle et son entrée en service repoussée aux calendes Grecque...
A la vue des mesquineries récentes envers certains industriels Français (Dassault, Thales,...) de la part des Allemands lors du salon ILA 2022, la futur réorientation du programme semble scellée. Il n'y aura certainement pas de chasseur NGF Franco-Allemano-Espagnol et chacun trouvera une voie adaptée pour sa futur aviation de combat. On semble s'orienter pour Allemands et Espagnol avec du F35/Tempest/... et la France avec un Rafale F5 boosté et accélèré permettant en parallèle de développer un NGF en coop avec des partenaires internationaux (DRAL/HAL/HAI/Relance/EDGE...).

Écrit par : Foudre | 23/06/2022

Si tout semblait plié il y a quelques mois encore avec la commande effective d’Eurofighter et la préparation d’une commande mixte de Super Hornet et de Growler pour 2022,... la suppression du F-18 de la liste des appareils susceptibles d'emporter la B-61, le rendait non-pertinent pour les missions d'attaque nucléaire. En effet, l'Allemagne, et d'autres pays européens, assure ce type de missions au profit de l'OTAN.
-
https://fas.org/blogs/security/2021/12/fa-18_removed-from-fact-sheet/
-
Naturellement, je n'ai aucun doute sur la publication de ce commentaire à caractère informatif :-)

Écrit par : Jack | 23/06/2022

@jack: Si il n'y avait que la B61 comme argument en faveur du F-35 ! Sauf, qu'il faut prendre en compte l'aspect technologique du F-35 et el fait qu'il surpasse tous les aéronefs en occident. Cekà faut donc deux raisons distingues mais bien évidentes pour ce choix, même si la seconde et volontairement évincée par certains.

Écrit par : Marco | 23/06/2022

@Foudre: N'est-ce pas allez un peu en considération ? Berlin n'a pas de son côté annoncé qu'il se retirait du programme SCAF ! Il faut se baser sur des faits et non des suppositions, même si des doutes subsistes.

Écrit par : Greg | 23/06/2022

@Jack;
Votre ingénuité est touchante ! Peut-être ne savez-vous pas que l'armement atomique est un élément stratégique majeur dans la politique de défense de la France aussi ?
Prennez le NGF, pourquoi pensez-vous que les Français veulent autant la main mise en tant que maitres d'œuvre à votre avis ? Tout simplement pour s'assurer que le NGF sera apte à lancer la bombe nucléaire française ! 
Problème , les Allemands, de leur côté, veulent s'assurer de la même aptitude, mais pour la bombe américaine !
Vous comprendrez donc mieux les enjeux et certainement l'origine des blocages autour de ce programme. Avec des objectis majeurs aussi divergents (bombe nucléaire française et US), rien d'étonnant que les Allemands se méfient de confier le projet au seul décisionnel français ! Aucun avion n'a jamais transporté la bombe US et Française, c'est du jamais vu ce que le NGF propose.
Une petitz réflexion pour mieux comprendre, si vous faites d'excellentes pizzas, vous ne vous associez pas avec votre meilleur concurrent pour lui laisser le dernier mot sur tout ce qui sera important, c'est du suicide !

Écrit par : Glons | 23/06/2022

@Foudre,
Avez vous compris de quelle manière l'Allemagne renouvelle sa flotte?
Dire qu'elle a des besoins ne suffit pas pour avancer qu'elle va acheter plus de F-35!
En l'occurrence, l'Allemagne a pour le moment une flotte double composée d'Eurofighter et de Panavia Tornado.
La flotte qui DOIT être remplacée par l'Allemagne en ce moment, c'est le Tornado qui a déjà un âge avancé. Le Tornado allemand a principalement 3 missions.
1. Avion d'attaque, bombardier, soutien rapproché
2. Avion de guerre électronique et mission SEAD / DEAD
3. Dissuasion nucléaire avec la B61.
Pour la dissuasion nucléaire, le F-35 était la solution la moins chère et la plus simple. Et c'est principalement ce pourquoi les F-35 sont prévus. Alors ils sont swing role et vont servir dans divers domaines ! Mais ils seront basés et assignés à la dissuasion nucléaire.

Sauf que cela ne suffit pas pour remplacer le Tornado. Raison pour laquelle l'Allemagne a passé de nouvelles commandes d'Eurofighter.
85 Tornado sont en service en ce moment, et ce type sera totalement mis à la retraite en 2030.
Détail du remplacement:
1. 38 Eurofighter T4 (Quadriga)
2. il y a une version DEAD / SEAD / Guerre électronique proposée par Airbus qui devrait être sélectionnée !
Une commande de 15 appareils est prévue, et il a été présenté par la première fois à ce salon, et devrait entrer en service de 2028 à 2030 !
3. 35 F-35
A noter qu'au total, l'Allemagne prévoit 93 Eurofighter commandés au total (les 38 T4 sont compris dans cet objectif, et les 15 ECR prévus). Ils devraient remplacer le solde de Tornado, et probablement la tranche T1 de l'Eurofighter !

Pour le SCAF, son but n'a JAMAIS été de remplacer le Tornado, mais d'être le successeur de l'Eurofighter ! La France elle a fait le choix du tout Rafale, d'autres nations VEULENT continuer avec 2 plateformes! Et l'Allemagne est pragmatique. Elle ne va pas investir dans le développement d'un Eurofighter pour la mission nucléaire qui va coûter très cher, et qui ne pourra pas être vendu de toute manière !
Par contre, l'Allemagne est très claire sur le fait qu'elle veut développer et participer un maximum dans la conception du successeur à l'Eurofighter. Donc supposer qu'elle passerait de "essayer d'obtenir un maximum de tâches" sur le SCAF à acheter sur étagère sans retour pour l'économie allemande, il y a un monde !

Écrit par : Fab | 23/06/2022

@ Glons et @ Fab, merci !
Là soulignons le, il y a un effort d'au moins deux intervenants qui prennent la peine de mettre le sujet en perspective. Puissent-ils nous éviter des contributions qualifiables à minima et poliment " d'irraisonnées" de " surnuméraires " et parfois à la limite de la " xénophobie ".
@ glons votre vista n'aurait-elle pas été acquise en fréquentant un ex-site radar, là où vous savez ?.
Quant à @ Fab, il n'y a rien à redire sur le fond de votre contribution. Elle est normalement argumentée et partageable. Aussi, pour le recommander à des proches, il me semble inutile et contreproductif d'appuyer votre argumentaire par des mots en majuscules ( cf VOIT,JAMAIS etc.....).
D'après un connaisseur, ce pli peut engendrer chez des hyper-sensibles impliqués une hostilité navrante et je pèse mes mots.
Quant au père de ce blog, souhaitons lui un bon Week-end là, où il sera.

Écrit par : Market.Garden | 24/06/2022

Me damandant ou on en était avec l'initiatove anti-F-35, je suis tombé sur cet excellent article !
Tout y est, dont les raisons pour lesquelles l'initiative a très peu de chances d'aboutir à quelque chose !

Écrit par : Fridolon | 24/06/2022

@Fab: Je n'ai pas dis que le NGF remplacera le Tornado, au contraire, il arrivera 15 ans trop tard, c est pour cela que le F35 sera possiblement commandé en plus grand nombre d'ici là. Rien n'est sur j'en conviens. Et l'EF modernisé et commandé en supplément sera la en complément pour l'Allemagne. La guerre change tout et imposera une densification des moyens. Et ils ont les finances pour. Les 100 mds prévus en plus des 700 mds de budget de défense Allemand d'ici 2032 le permettra largement. De plus les faits sont là et bien là. Les défections et réagencement en cascades de ces derniers sur les différents projets communs sont visibles et ne sont pas idéalisés. Le MAWS pour 2032 et le choix soit disant
temporaire mais contredit par les 5 (+7) P8A d'ici 2030, le HTH et le choix du CH47, le Tigre mk3: l'Apache Enhanced en filigrane (demande d'information et propositions validée par les US pour une commande FMS), le MGCS et la bidouille des répartitions industrielles comme sur l'Eurodrone d'ailleurs, et le SCAF avec la renégociation sur le pilier 1 contraire à l'accord signé en 2018 avec la ... . Quant a ce SCAF, on sait très bien que ni la France ni l'Allemagne n'ont intérêt à être celui qui met fin au programme. Du coup cela va se faire probablement progressivement et sans annonces fracassantes mauvaises pour l'image. l'Allemagne avec le MGWS d'Airbus et la France avec le plan B de Dassault.
Au final rien n'est encore certain mais les nombreux revirements et blocages promettent des changements importants... En tous cas nous verrons bien ce qui sera fait.

Écrit par : Foudre | 24/06/2022

@Foudre. Que vient faire le CH-47 dans votre réflexion. Il n'y a aucun programme d'hélicoptère lourd en Europe. Même pour l'Apache. C'est un hélicoptère de combat lourd par rapport au Tigre, qui ne joue pas tout à fait dans la même catégorie.

Écrit par : Baz driver | 25/06/2022

@Foudre,
Si le NGF arrive 15 ans trop tard, et que vous supposez que l'Allemagne considère acheter du F-35 pour cette raison, alors vous pouvez dire exactement la même chose pour le Rafale et la France, car que ce soit le Rafale ou l'Eurofighter, l'entrée en service s'est faite dans la même période et le remplacement se fera aussi au même moment, et c'est bien ce qui est prévu.
Votre hypothèse de F-35 en remplacement de l'Eurofighter ne vient que de vous, et absolument rien n'indique que cela soit une option.
Et réellement, si vous faites cette hypothèse pour l'Eurofighter, c'est presque plus sûr que pour le Rafale, car il n'y a que un F-35C en alternative qui pourrait décoller d'un porte avion, et les Rafale M sont les premiers produits, donc les premiers à nécessiter un remplacement. Et ce d'autant que les Rafale Marine aux premiers standards ne peuvent plus être pleinement modernisés, à moins d'effectuer de gros investissements qui incluraient des changement structurels, mais rien de cela n'est prévu.
...
Pour la partie où vous mentionnez le budget allemand qui permettrait de monter en puissance en achetant plus d'avions, comme la ligne de production Eurofighter est garantie pour les prochaines 5 années sans problèmes, l'Allemagne pourra monter en puissance avec des achats locaux.
Et le F-35 sera surtout essentiel d'ici 20 ans, en attendant face à la Russie, l'Eurofighter est plus que suffisant!
Et comme le successeur de l'Eurofighter attendu est le NGF qui lui est furtif, l'Allemagne n'a pas de besoin du F-35 pour d'autres missions que le F-35. Et comme l'Eurofighter aura sa version SEAD / DEAD, il permettra lui aussi de pénétrer un espace aérien non sécurisé.
...
Pour vos exemples, ils manquent bcp de contexte. Et des exemples dans l'autre sens existent en France, mais personne ne fait l'hypothèse que le futur appareil français sera le F-35. Je pense notamment au E-2 Hawkeye, aux nombreux drones Reaper américains.
...
Prenons chacun des exemples cités:
1. l'avion de patrouille maritime européen...
Si vous regardez la marché des avions de patrouille maritime, le marché pour de grosses nations maritimes est inexistant, parce que tous ont acheté le P8 Poseidon! Donc cela fait qu'un développement européen n'est pas un investissement commercial, mais un coût sans retour possible sur l'investissement.
L'Allemagne n'est pas dans la même situation que la France. Les côtes allemandes se limitent à la Baltique et la Mer du Nord. Ses besoins en avions de patrouille maritimes sont limités. Et justement faisons un comparatif entre l'Allemagne et la France et du territoire à couvrir
- longueur des côtes: F = 17'659 km (selon IGN en 2022); A = 3'624 km (selon WRI)
- surface eaux territoriales: F = 460'262 km2 ; A = 16'900 km2
- surface ZEE (avec extension plateau continental: F=10'912'000 km2 ; A=57'000 km2
La ZEE française représente 191 fois celle de l'Allemagne. Et l'Allemagne a toutes ses eaux territoriales à portée de son territoire. Pour la France, la ZEE est partout sur la planète. Les besoins ne sont pas comparables.
Et dans les faits, les sous-marins dans la baltique n'ont pas les mêmes capacités que ceux dans l'océan. L'Allemagne fait face à un autre type de menace que la France. La France elle fait face à des SNLE russes et chinois principalement! La profondeur n'est pas la même, le niveau stratégique du besoin est incomparable. Donc ce choix allemand est un choix pragmatique !

2. L'hélicoptère lourd, initialement il s'agissait d'un programme européen poussé par l'Allemagne. La France était intéressée mais n'a jamais débloqué de budget. Or développer un nouvel hélicoptère qui en plus serait complexe car lourd coûte cher.
Mais même si le type est américain, c'est l'Allemagne qui produit cet hélicoptère. L'Allemagne ne fait pas que l'assemblage mais produit les structures, etc...
Donc dire que c'est américain est trop simplificateur et ne correspond pas tout à fait à la réalité. Et en plus il n'y avait pas d'alternative crédible.

3. Pour le Tigre, l'Allemagne a entièrement raison de ne pas confirmer cette mise-à-jour. Vous avez vu le coût? Il est hallucinant. Comparatif
- Tigre Mk3 France: modernisation 42 Tigre, €2.8 milliards, €66.67 millions unité
- Tigre Mk3 Espagne: modernisation 18 Tigre, €1.18 milliards, €65.55 millions unité
- AW-249 Italie: 48 héli, €2.7 milliards, €56.25 millions unité
Comparons à ce que le Royaume Uni fait aussi. Modernisation de 50 AW-64 au standard AH-64E pour $ 3 milliards, A priori ça semble être dans le même ordre de grandeur. Sauf que pour un niveau technologique équivalent, la modernisation comprend:
un nouveau moteur (+10 en réserve), tous les mêmes types d'éléments modernisés, et les ajouts de divers transferts de données, de positionnement inertiels et GPS, les divers capteurs modernisés ou remplacés, la capacité de collaborer avec les drones (MUM-T), 300 nouveaux casques, contremesures, capteurs départ de tirs, vitesse améliorée.
Sauf que ces 3 milliards comprennent $2.3 milliards en maintenance et formation jusqu'à 2040. La modernisation est de $14 millions par unité.
Pour les USA, 72 AH-64 modernisés + 10 neufs coûtent $1.2 milliards.

En voyant ces prix, je pense qu'on peut aisément conclure que le Tigre de Airbus coûte bcp trop cher ! Et mettre la pression sur Airbus pour baisser les prix est clairement un bon choix de la part de l'Allemagne !

Mais pour le NGF au sain du SCAF, tout comme d'ailleurs le programme MAWS, l'Allemagne est toujours intéressée. Elle veut son propre chasseur qui fasse travailler les Allemands.
Et le MAWS est l'équivalent au SCAF là où le nouvel avions de patrouille serait le NGF. Travailler en commun sur un système de collaboration en réseau avec des effecteurs reste la stratégie à terme. Et pour la France, le faire avec l'Allemagne qui aura le P8 est en réalité une bonne chose. Il y a tellement d'utilisateurs du P8 que de lier les effecteurs français au P8 ne fera qu'ouvrir des portes, probablement plus en réalité que sur le nouvel avion de patrouille maritime, et cela à cause du timing du nouvel appareil français qui arrive 15-20 ans après le remplacement du P-3 Orion, et qui sera probablement très similaire !

Écrit par : Fab | 25/06/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.