15/06/2022

Le transporteur russe Aeroflot se recentre sur des aéronefs russes !

 

russie,guerre en ukraine,uac,uec,les nouvelles de l'aviation

 

La guerre en Ukraine et l’embargo sur les pièces d’avions Airbus et Boeing poussent les transporteurs russes à se tourner en direction de productions nationales (avia news du 15.04.22) en remettant en activité de vieux avions. United Aircraft Corporation (UAC) du groupe Rostec l’a bien compris et relance des projets, tel le Tu-214. Cette situation pousse UAC à promouvoir et diversifier davantage sa production.

Grosse commande pour Aeroflot

Le transporteur Aeroflot prépare de son côté une importante commande qui pourrait compter jusqu’à 300 appareils. Un accord pourrait être dévoilé lors du prochain Forum économique international à Saint-Pétersbourg du 15 au 18 juin. Selon un porte-parole d’UAC la commande devrait porter sur les familles d’avions de ligne régionaux Irkut MC-21 et Sukhoi SSJ100 et d’un petit nombre du Tu-214.

Selon le directeur général de Rostec, Sergey Chemezov, le groupe prévoit de livrer 110 avions civils d’ici 2025 et 500 d’ici 2030. La plupart iraient au groupe Aeroflot, qui, outre la société principale basée à Moscou, comprend Rossiya à Saint-Pétersbourg et Podeda, la compagnie aérienne à bas prix opérant à partir de l’aéroport Vnoukovo à Moscou.

Relance de l’approvisionnement national

Les sanctions contre la Russie ont rendu indisponibles le MC-21-300 alimenté par des moteurs Pratt & Whitney PW1400G. De fait, l’avion sera livré avec des moteurs russes UEC PD-14.

Le nouveau moteur russe United Engine Corporation UEC PD-14 doit venir remplacer les moteurs Pratt & Whitney PW1400G dont la fourniture a été interrompue à l’origine par l'administration Trump, invoquant des sanctions contre les entités de défense russes. Le PD-14 est un turbofan de dernière génération, développé par la société russe UEC-Aviadvigatel pour devenir le groupe propulseur alternatif de l'avion de ligne bimoteur Irkout MC-21. Le PD-14 fut dévoilé début 2010, avec des coûts de développement de 1,1 milliard de dollars.

Le PD-14 a été développé sous le programme fédéral « Développement de l'équipement d'aviation civile en Russie en 2002-2015 », il s'agit du premier moteur civil de l'histoire de la Russie à avoir été développé avec sa nacelle.

Le moteur dispose d’une soufflante de 1,90 m de diamètre, composée de 18 pales à grande corde faites en alliage de titane. Ce diamètre de soufflante apporte un taux de dilution de 8,5 : 1, ce qui est significativement plus important que sur les moteurs russes précédents, mais toujours légèrement en-dessous des taux de 10 : 1 obtenus par le CFM LEAP-1A ou de 12 : 1 par le PW1400G de Pratt & Whitney. Ce dernier est le moteur de base sélectionné par Irkout pour équiper le MC-21 à son entrée en service.  Parmi les éléments modernes intégrés sur le moteur, on trouve des générateurs de tourbillons aérodynamiques tridimensionnels dans les chambres de combustion et des aubes de turbines en matériau monocristallin. De même, le carénage entourant le moteur ainsi que sa nacelle étant constitués à 65 % de matériaux composites.

Lancement du SSJ-100 NEW

De son côté, Sukhoi prépare activement une nouvelle version de son SuperJet SSJ-100, le SSJ-NEW qui sera équipé de moteurs UEC PD-8 russes, plutôt que le Powerjet SaM146 résultant d'un projet commun avec le motoriste français Safran.

United Engine Corporation (UEC) a terminé avec succès le programme d'essais au banc du premier prototype du moteur PD-8 en mai dernier. Les tests ont confirmé que le moteur et ses systèmes peuvent fonctionner selon les paramètres de base définis dans les termes de référence et que les solutions de conception utilisées dans le produit sont correctes. Les ingénieurs ont effectué le nombre nécessaire d'essais pour enregistrer les paramètres de base du moteur dans tous les modes de fonctionnement, du mode « ralenti » au mode « plein gaz ». Le moteur PD-8 tire largement parti de l'expertise acquise lors du travail sur le moteur PD-14 son grand frère.

De fait, la nouvelle version sera fabriquée avec 95% de composants fabriqués en Russie. Outre la réduction de la dépendance vis-à-vis des fournisseurs étrangers, l'idée est de rendre l'avion moins cher et donc plus attractif pour les opérateurs régionaux. La certification de type de la nouvelle version serait prévue pour 2023, les premières livraisons aux compagnies aériennes ayant lieu en 2024.

Concernant les aménagements intérieurs des appareils, les équipementiers russes ont également commencé à fabriquer des intérieurs pour les différents modèles d’avions, qui remplaceront ceux précédemment expédiés du Royaume-Uni et des États-Unis et d’Italie.

UAC travaille également à l’exportation en visant différents marchés comme l’Asie, l’Amérique Latines, l’Afrique et le Moyen-Orient. Pour le groupe russe, la nouvelle gamme d’avions de ligne représente une alternative aux aéronefs Occidentaux, tant du point de vue du prix que de la dépendance politique.

russie,guerre en ukraine,uac,uec,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 SSJ100 2 MC-21 @ UAC