14/06/2022

Activation d’un escadron de F-35 Aggressors !

aggressors squadron,f-35,usaf,les nouvelles de l'aviation

L’utilisation d’avions de combat Lockheed Martin F-35 « Lightning II » au sein d’une unité dite « Aggressor » est une réalité. Je vous en avais parlé en 2019 déjà.

Le 9 juin dernier, lors d’une cérémonie l’US Air Force activé le 65th Agressor Squadron (AGRS) au sein du 57th Wing sur la base aérienne de Nellis dans le Nevada. L’unité va exploiter des Lockheed Martin F-35A « Lightning II » dans le rôle d’entraînement au combat aérien de type « Red Air ». L’objectif étant d’entraîner le combat aérien dissemblable et d'évaluer et de développer de nouvelles tactiques. Pour ce faire,

Le 65th Squadron devra ainsi soutenir plusieurs activités telles que les exercices d’entraînement conjoints, des missions de formation de l’école d’armes de l’USAF, des programmes d’essais et d’évaluation opérationnels.

Rappel

La décision d’utiliser des F-35A de première génération au rôle d’adversaire a été prise en 2019, dans le cadre d’un programme global visant à améliorer les tactiques de combat en raison des menaces croissantes de cinquième génération de chasseurs en provenance de Chine, telles que le Chengdu J-20 et, dans une moindre mesure, le Su-57 russe. Cela a déjà impliqué l’utilisation de F-22 et F-35 de première ligne réguliers pour jouer le rôle de « l’ennemi » et à certaines occasions a attiré les rescapés de la flotte secrète de Lockheed Martin F-117 « Nighthawk » pour fournir des cibles furtives.

Développer la guerre en réseau  

L'utilisation de F-35 furtifs permettra au 65ème AGRS de reproduire des tactiques et des capacités d'adversaires potentiels de la cinquième génération. Il s’agit d’une réponse directe au développement des aéronefs adverses comme les J-20 et J-31 chinois et le Su-57 russe. En parallèle, les futures tactiques devront pouvoir s’appliquer de manière étendue face à la prochaine prolifération d’avions de 5ème et 6 ème générations. L’utilisation du F-35 permettra de jouer avec la signature afin de familiariser les pilotes avec ce type de réaction. De l’autre, les adversaires du F-35 devront faire face aux capacités de leurrage de leurs capteurs. Sans oublier les réactions de rapidités offertes grâce au capacités de guerre en réseau. 

Pour l’USAF, c’est une préparation nécessaire à la profonde révolution du combat aérien qui se prépare. Lors de précédents exercices « Red Flag », le F-35 a démontré le changement de paradygme du combat moderne avec des taux de létalités extrême dépassant parfois le 20 contre 1 face à différents adversaires de 4ème et 4++ génération, y compris des aéronefs européens. L’apport du F-35 à jouer le « rôle du méchant » offre ainsi une importante plus-value.

L’US Air Force veut de part cette décision accentuer la formation de ses unités, tant dans la continuité du combat aérien traditionnel qu’en direction de la guerre en réseau et de la furtivité. On peut reconnaitre ici que l’US Air Force prend très au sérieux la menace posée par les adversaires au cours de la prochaine décennie et que la mission de l'agresseur est absolument essentielle pour y faire face.

 « L’utilisation du F-35 comme agresseur permet aux pilotes de s’entraîner contre des menaces peu observables similaires à celles que les adversaires développent », a déclaré le colonel Scott Mills, commandant du 57th Wings.

Quel avenir pour les unités « Aggressors » ?

Si l’usage d’anciens aéronefs pour former des unités simulant l’ennemi est d’actualité, leurs avenirs pourraient être remis en question dans un proche avenir. L’intérêt aujourd’hui de l’USAF est de travailler dans l’interopérabilité entre ses flottes de 4 ème et 5 ème génération. Très bientôt, nombreux seront les Forces aériennes qui disposeront d’une flotte unique de F-35. Ce dernier permet non seulement un entraînement via le simulateur au sol, mais l’avion dispose de son propre programme interne de simulation. Un pilote peu très simplement s’envoler et activer ce dernier qui lui fournira des scénarii à jour en ce qui concerne n’importe quelles menaces combinées (avions, drones, défense sol-air) et ceci dans un vol bien réel. Là, encore c’est une révolution directement issue de la 5 ème génération qui se profile, avec comme résultat une suppression plus rapide des anciennes flottes. A voir, si l’avenir sera constitué de flottes « Aggressors » spécifiques de 5 & 6 générations ?  

aggressors squadron,f-35,usaf,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : F-35A du 65th Aggressor Squadron @ USAF             

Commentaires

Vu la livrée de ces F-35A, peut-on en déduire que leur furtivité en sera dégradée ?

Écrit par : Jo-ailes | 15/06/2022

@Jo-Ailes, on peut supposer que non, étant donné qu’il existait un F-117 tout peint en blanc... sans parler du Su-57 qui ont des livrées de différentes couleurs.

Écrit par : Harry Spotter | 15/06/2022

@Jo-ailes: La livrée utilisée est proche de celle des J-20 chinois. En conséquence elle n’aura pas d’impact en terme de dégradation. Ce serais d’ailleurs contraire au but recherché.

Écrit par : Pk | 15/06/2022

Merci pour vos réponses : les tons foncés absorbants généralement mieux les ondes, je me posais la question. Dans ce cas, cela veut dire qu'il pourrait très bien y avoir des F-35 à la livrée aux deux tons de gris... c'est étonnant que personne n'en ait fait usage.

Écrit par : Jo-ailes | 16/06/2022

@jo-ailes. Il y a d'autres moyens de dégrader cette furtivité, qui de toute façon n'est pas le seul élément qui caractérise le F-35. De plus, ne jamais oublier que l 'idée des agresseurs n'est pas,et de loin,le but de simuler l'US Air Force, mais un certain niveau de menace,y compris dans la tactique et la doctrine.

Écrit par : Baz driver | 16/06/2022

@Baz driver : Je ne cherche pas à trouver un moyen pour dégrader la furtivité, au contraire. Je craignais que cette peinture, plus claire, absorbe moins les rayonnements. Puisque selon les réponses que j'ai eu cela ne semble pas dégrader la furtivité (ce qui est assez logique, puisque cela semble être la même peinture que pour les cocardes US), je me demandais pourquoi les utilisateurs de F-35 n'adoptaient pas des livrées en deux (ou trois) tons de gris.

Écrit par : Jo-ailes | 16/06/2022

@Jo-ailes. Comme je le mentionne plus haut, la mission des "agresseurs" est de répliquer une menace. Ce niveau de menace varie en fonction, par exemple, d'un Red Flag 100% US ou international. Ces F-35A utilisés ne sont pas des F-35A au standard US, c'est à dire ne sont pas Combat Coded, mais répliquent au maximum les capacités d'un adversaire potentiel, c'est tout. Et la furtivité elle-même n'est qu'un des nombreux aspects de la 5ème génération. Et effectivement, la livrée ne joue aucun rôle. Pourquoi d'autres utilisateurs ne l'ont pas employé pour l'instant, ce n'est pas tout à fait vrai. L'US Navy utilise des couleurs très "flashy" sur ces dérives par exemple. Et peut-être que les canadiens continueront avec la " fausse canopée " peinte en dessous de la vraie.

Écrit par : Baz driver | 16/06/2022

Concernant la peinture, le site de Flugrevue semble donner le fin mot de l’histoire: la peinture est tout aussi absorbante pour les ondes radar et doit reproduire la peinture des avions furtifs chinois...

Écrit par : Harry Spotter | 21/06/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.