07/06/2022

Nouvelle mise à jour pour les E-6B « Mercury » !

Boeing_E-6B_Mercury_US_Navy_162783_taxi_ETNG.jpg

En 2017, l’US Navy cherchait à recapitaliser sa flotte aérienne de E-6B de commandement et de contrôle, ne pouvant lui trouver un remplaçant dans l’immédiat. L’avion doit donc rester en service jusqu’en 2038. Pour ce faire un programme de mise a été mis à jour. Ce dernier est aujourd’hui terminé. La Navy travaille maintenant en vue de la mise à niveau du Block II.

Le premier Boeing E-6B Mercury de l'US Navy est arrivé sur les installations de Northrop Grumman en Louisiane pour les mises à niveau du Block II des systèmes de commande et de contrôle. Le premier avion E-6B Mercury de l'US Navy a été intronisé a fin de subir les modifications du Block II dans le cadre d'un nouveau contrat intégré de maintenance et de modification (IMMC).

Le contrat IMMC de 111 millions de dollars vise à mettre en place des communications stratégiques aéroportées améliorées pour l'avion. Dans le cadre du nouvel IMMC, le délai d'exécution des modifications devrait être de six mois. 

Le Boeing E-6B « Mercury »

Le Boeing E-6 « Mercury » est un poste de commandement aéroporté destiné à la marine américaine dans le cadre d'une riposte nucléaire. Il est directement basé sur la cellule du B707. Sa mission est dite « TACAMO » pour « Take Charge And Move Out », « prendre en charge et s'en aller ». L ‘E-6B est doté de plusieurs équipements électronique de haute technologie, tels un GPS différentiel, divers systèmes de communications à basse et très basse fréquence. Dans ce cas deux antennes filaires sont tractées et rangées dans des conteneurs spéciaux dans le fuselage de l'avion. La première a une longueur de 1 220 mètres et la seconde de 7 925 mètres. Elles permettent de communiquer avec les submersibles en plongée. Outre sa livrée blanche caractéristique l'E-6 « Mercury » se reconnait au premier coup d'œil par le bulbe d'extrado sur le fuselage qui renferme divers équipements électroniques dont le système radar AN/ALR-66. Au-dessus de son cockpit triplace l'avion dispose d'un réceptacle de ravitaillement en vol destiné à lui accroitre le rayon d'action. Le Boeing E-6 « Mercury » est le plus gros avion à avoir porté les couleurs de la marine américaine.

Photo : E-6B « Mercury » @ Acturus