04/06/2022

Premier vol du B-21 « Raider » en 2023 !

R.jpg

Le premier bombardier d’essais Northrop Grumman  B-21 « Raider » devrait effectuer son vol inaugural en 2023 selon l’avionneur, soit avec un décalage du calendrier de 8 mois. Ce dernier précise également que l’avion démonstrateur sortira de la même chaîne de production qui assemblera toute la flotte de bombardiers, une étape qui prolonge le test initial, mais qui selon Northrop Grumman, cela réduira les risques.

Le premier avion d'essai B-21 «  Raider » approche raisonnablement d’un premier vol. L’avionneur prépare une série de complets en vue  d’être au plus prêt des aéronefs de série. Il s’agit de limiter les risques pendant la production. Ce processus intensif a obligé l’avionneur à repousser le premier vol de l'avion à 2023. Pour autant, il est toujours prévu de présenter le futur bombardier au public cette année.

Etat du programme

Northrop Grumman précise que le premier B-21 a terminé une première série d'essais ce mois au sol au sein du centre de tests de l'US Air Force à Palmdale, en Californie. Cela comprenait les tests d'étalonnage des charges avec la configuration des instruments de l'avion et à vérifier son intégrité structurelle en le soumettant à des contraintes variables. Ces tests ont été effectué avec succès. ce qui signifie que le B-21 initial soit l'un des six actuellement en production ou en test poursuit son avancée en direction du premier vol. La phase de test au sol consistera ensuite à mettre sous tension le bombardier, à tester ses sous-systèmes et à appliquer des revêtements et la peinture.

Puis l’avionneur commencera les essais moteur et des essais de roulage à basse et à grande vitesse. Le vol inaugural est prévu à partir des installations de la base aérienne d'Edwards en Californie, où ses essais en vol officiels auront lieu.

100 B-21 « Raider » Long Range Strike- Bomber

L'US Air Force prévoit d'acheter au moins 100 B-21. Une telle commande aurait pour résultat de réduire le coût unitaire, en amortissant le développement sur un grand nombre d'unités. En effet, actuellement le coût unitaire du B-21 est estimé à quelques 564 millions de dollars, soit un total de 80 milliards de dollars pour 100 bombardiers B-21.A cela, il faut encore ajouter les coûts d'intégration de la nouvelle bombe à guidage nucléaire B61-12 et du nouveau missile de croisière nucléaire (LRSO) sur le B-21.

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend le F-35 et plus tard le NGAD, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012. Le projet LRS-B est considéré, comme prioritaire, pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique Occidental et le Moyen-Orient.

238857909.jpg

Photo : Image de synthèse possible du B-21 « Raider »@ Northrop Grumann