21/05/2022

La société suisse H55 sélectionnée par Pratt & Whitney pour le moteur hybride !

1074947507.png

C’est un grande reconnaissance pour la société suisse H55 d’André Borschberg, basée sur l’aérodrome de Sion avec la sélection de la part du motoriste Pratt & Whitney Canada (P&WC) pour venir équiper de batteries son projet de moteur hybride-électrique P804.  

Projet P804 

C’est en 2019 (avia news 17.07.21) que le motoriste Pratt & Whitney en collaboration avec Collins Aerospace ont confirmé le développement d’une propulsion hybride électrique. Il s’agit de lié deux technologies où les sources d’énergie indépendantes l’une de l’autre peuvent être utilisées en même temps ou individuellement. Le projet 804 est sous la direction de M. Jean Thomassin qui est le directeur. Il va superviser les efforts de construction et de mise au point du démonstrateur hybride électrique de Pratt & Whitney. 

Le projet P804 a pour but premier de faire la validation du concept de propulsion hybride avec une installation en parallèle, c’est-à-dire que les deux moteurs et les deux types d’énergies peuvent être utilisés en même temps pour faire tourner une seule hélice. L’avion de démonstration sera un DASH8-100 est sera équipé d’un moteur PW121 de série d’un côté. De l’autre côté il sera équipé d’un système de propulsion hybride d’une puissance de 2 mégawatts composé d’un moteur électrique et d’une turbine à gaz optimisée pour le vol en croisière, chaque moteur fournissant 1 mégawatt.

La technologie de propulsion hybride-électrique est un élément central de la stratégie de Pratt & Whitney visant à améliorer continuellement l'efficacité des systèmes de propulsion des avions, à l'appui de l'objectif à l'échelle de l'industrie d'atteindre zéro émission nette de CO2 pour l'aviation d'ici 2050. La société développe également des technologies pour soutenir une plus grande utilisation de des carburants alternatifs plus propres, y compris les carburants d'aviation durables (SAF) et l'hydrogène, chacun d'entre eux bénéficiera de l'efficacité accrue permise par les systèmes de propulsion hybrides-électriques. 

Le projet P804 doit également démontrer que cette technologie peut être installée sur des avions existants. Après la phase de validation, il sera alors possible de débuter la mise au point d’un premier système pour un modèle d’avion en particulier. Puis viendra le temps ou les avionneurs pourront développer de nouveaux appareils autour de cette technologie.

Le projet est soutenu des gouvernements du Québec et du Canada, pour développer cette technologie de propulsion durable. Collins Aerospace et De Havilland Aircraft of Canada sont des collaborateurs technologiques clés dans le projet de démonstrateur. Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l'Innovative Vehicle Institute (IVI).  

La reconnaissance de H55

La société H55 créé par André Borschberg (Solar Impulse) a pour but de remplacer les moteurs classiques par une solution entièrement électrique ou hybride conçue et développée entièrement en Suisse. Le cœur de l'offre de produits de H55 comprend un système de stockage et de gestion d'énergie léger, modulaire et certifiable. H55 propose également un système de propulsion électrique complet qui comprend la batterie de secours avec le moteur, le contrôleur de moteur, l'interface pilote et les commandes de puissance. Le H55 recevra son certificat de type par l'EASA pour sa propulsion électrique de 100 kW d'ici fin 2023. 

IMG_9179.jpeg

Ces technologies sont directement issues du projet Solar Impulse, H55 a fait ses preuves en ayant intégré et piloté 4 avions électriques. La société est donc bien placée pour accompagner ses clients dans le développement et la personnalisation de ses solutions technologiques pour une large gamme d'applications adaptées à la fois aux conceptions d'avions existantes et aux concepts futurs tels que les VTOL et les avions de transport en ligne.

La force de cette entreprise réside donc dans son expertise et son ingénierie. Mais du point de vue industriel. Le choix de H55 est une décision audacieuse de la part de Pratt et Whitney. Ce choix s’est basé sur la qualité de l’offre et le contrôle de ceux-ci.

En début d’année j’ai eu la chance de visiter H55, André Borschberg, que côtoie à travers diverses activités, explique qu’il est primordial que les systèmes de batteries conçus puissent être sûr et contrôlable. Pour ce faire l’entreprise a développé un logiciel et des capteurs qui surveille en permanence les blocs de batteries à fin d’éviter toute surchauffe qui conduirait à une panne ou un incendie. Le concept de batterie est également innovant et unique au monde. Pour André, il important de connaitre toute la chaîne de production, on ne peut pas se retrouve avec un élément produit par sous-traitant non certifiés.

IMG_9173.jpeg

Photos : 1 Dash8-100 du projet P804 @ P&W 2 Batteries développées H55 avec système de contrôle intégré 3 André Borschberg et l’une de ses collaboratrices, nous présente H55 @ P.Kümmerling

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.