23/01/2022

La Russie continue de moderniser son parc d’hélicoptères de combat ! 

3035638823.jpg

Moscou maintien sa politique de modernisation de ses forces armées, nous l’avons vu avec des nouveaux avions et des versions améliorées. En parallèle, les troupes disposent de plus de 220 hélicoptères de combat avec les Mil Mi-28 et Kamov Ka-52. La construction se poursuit pour les deux types et le développement de nouvelles modifications et améliorations sont à l’ordre du jour.

Commande du Mi-28NM

En juillet 2016, le premier vol d'un hélicoptère expérimental Mi-28NM, une version améliorée de la série Mi-28N "Night Hunter", a eu lieu. Au cours des années suivantes, l'hélicoptère a subi des tests complets, qui ont confirmé les résultats élevés de la modernisation. Début 2019, le Mi-28NM a montré son potentiel en Syrie. Toutes les caractéristiques ont été confirmées et l'hélicoptère a reçu une recommandation d'acquisition. Le premier contrat pour la production du Mi-28NM a été signé fin 2017. Il s'agissait alors d'un lot d'installation d'équipements. Le premier hélicoptère de cette commande a pris son envol au printemps 2019 et a été rapidement suivi par le second. 

Lors du forum Army-2019, un contrat de production en série à grande échelle a été émis. Le ministère russe de la Défense a commandé 98 hélicoptères Mi-28NM avec livraison du premier en 2020.

Kamov Ka-52M bientôt prêt

De son côté, l’hélicoptère de combat modernisé Kamov Ka-52M, dont le premier vol a eu lieu en août  2019 a terminé ses essais préliminaires. Selon le calendrier de développement de la Progress Aircraft Company du Russian Helicopters, le Ka-52 modernisé effectue actuellement des essais conjoint avec les forces russes. Ceux-ci devraient être terminés en septembre 2022 et permettre la livraison des premiers exemplaires avant la fin de l'année. Un contrat de 114 appareils est en préparations et portera le nombre de Ka-52 en service à près de 230 unités. Les appareils déjà en service seront portés au nouveau standard « M » d’ici 2027.

Le Mil Mi-28 NM 

2890876867.jpg

Cette nouvelle génération du Mi-28 dispose de l’expérience et de la conception du Mi-28UB. Cependant, de nombreuses améliorations sont incorporées à bord issues de l’expérience des combats en Syrie.

La version « NM » du Mi-28 dispose d'un radar Nadterechny Н025 monté sur mât du rotor principal permettant la détection et l’identification des cibles terrestres et aériennes en dehors de la visibilité visuelle. Le système détermine leurs coordonnées pour le tir et peut également transmettre les données de ciblage à terre et en direction des postes de commandement aéroportés. Le nouveau système de navigation permet un atterrissage sécurisé dans le brouillard et de nuit. Les pilotes disposent d’un nouveau viseur de casque qui affiche toutes les informations nécessaires pour le vol et pour viser des cibles dans tout le champ de vision. Le Mi-28NM dispose également de nouvelles capacités de tir air-air.

Le Mi-28NM est doté d’une motorisation plus puissante avec deux turbines VK-2500-03 utilisées pour équiper les Ka-52K « Katran ». Cette motorisation semble permettre d’atteindre les "600 kilomètres par heure (370 mph).

L'hélicoptère sera équipé de plusieurs nouveaux types de missiles. L'année dernière, le Ministère russe de la Défense a confirmé qu’il le serait adopté avec le Hermes-A, également connu sous le nom de « Produit 305 ». La portée de tir de ces munitions permettra au Mi-28NM d'attaquer des cibles à une distance de 15 à 20 km. Il deviendra également possible d'utiliser l'ATGM Chrysanthemum-VM à longue portée. Des travaux sont également en cours pour l’installation de missiles air-air R-74M modernes avec une tête de guidage infrarouge.

Le nouveau Kamov Ka-52 « M » 

3093866211.JPG

Le KA-52M disposera d'une avionique améliorée et d'une autoprotection renforcée, et s'inspirera de l'utilisation opérationnelle du KA-52 dans le conflit syrien.

Selon Russian Helicopters, la modernisation de l'hélicoptère impliquerait d'élargir "le rayon d'action des cibles, de la détection et d'identification de celles-ci", ainsi que "l'amélioration de l’utilisation des armes contre des cibles terrestres et aériennes. "Pour ce faire le Ka-52M devrait recevoir un radar à balayage électronique actif (AESA).

Nombre de ces améliorations découlent des observations faites sur les performances de l’hélicoptère en Syrie. Outre l’amélioration des capacités de combat du Ka-52, le programme de modernisation du Ka-52M a également pour objectif d’approfondir les points communs entre le Ka-52 et la ligne d’hélicoptères Mi-28, afin de rendre la production et les services de support plus efficaces et moins coûteux. Dans le cadre de cet effort, Boginsky a précédemment indiqué que le Ka-52 peut également recevoir un missile développé pour être utilisé avec le Mi-28NM.

Le Kamov Ka-52 « Alligator » est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4’000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2’500 m. Équipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char « Vikhr » d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon 2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Photos : 1 Mi-28 & Ka-52 2 MI-18NM 3 Ka-52M @ UAC/Rostec

 

 

Commentaires

L’économie russe semblent produire surtout des produits militaires… l’avenir sera difficile.

Écrit par : Al&X | 23/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.