12/01/2022

Vol inaugural du premier Tu-160M2 nouvellement fabriqué !

IMG_8745.jpeg

Ce 12 janvier a vu le premier Tu-160M2 nouvellement fabriqué effectuer son vol inaugural depuis l'aérodrome de l'usine d'aviation de Kazan, soit une branche de Tupolev (qui fait partie de la société UAC du groupe étatique Rostec).Ce tout nouveau Tu-160M2 « Blackjack » fait partie de la nouvelle série commandée par Moscou et qui viendra grossir la flotte de bombardiers stratégiques russe.

Le vol a eu lieu à une altitude de 600 mètres et a duré environ 30 minutes. L'équipage des pilotes d'essai de Tupolev PJSC a effectué des manœuvres pour vérifier la stabilité et la contrôlabilité de l'avion dans les airs. Le programme de reproduction d'avions Tu-160M1 sous la forme modernisée de Tu-160M2 a été lancé par décision du président russe Vladimir Poutine en 2015. Dans le cadre de la mise en œuvre du programme du contrat d'État entre le ministère de l'Industrie et du Commerce de Russie et Tupolev, la documentation de conception de l'avion Tu-160M2 a été entièrement numérisée en peu de temps, la technologie de soudage sous vide pour le titane les produits ont été restaurés, la production d'unités de cellule a repris, une nouvelle coopération a été formée entre des entreprises industrielles de premier plan dans le domaine de la métallurgie, de la construction aéronautique, de la construction mécanique et de la fabrication d'instruments, dont la partie principale fait partie de la société d'État Rostec. 

Denis Manturov, ministre de l'Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie, a souligné : « Nous avons restauré le cycle de production complet du Tu-160, mais déjà dans la modification M, en utilisant des moteurs modernisés, des systèmes de contrôle d'avions, des systèmes de navigation et des armes modernisés. La modernisation de l'usine aéronautique de Kazan a joué un rôle important dans la restauration de la production d'avions uniques : l'équipement des ateliers, la base d'essais en vol ont été mis à jour, la plus grande installation au monde de soudage par faisceau d'électrons et de recuit sous vide du titane a été mise en service. Aujourd'hui, nous voyons des perspectives importantes pour la plate-forme Tu-160 : un développement ultérieur permettra de l'utiliser pour de nouveaux types d'armes, y compris prometteuses. »

L'avion conserve son apparence, mais il a été créé sur une toute nouvelle base technologique utilisant les technologies numériques. Il s’agit d’un des projets les plus importants et les plus high-tech de l'industrie aéronautique russe du moment. La mise en œuvre de ce programme a nécessité non seulement la rénovation des installations de production, mais aussi la création d'un environnement numérique fondamentalement nouveau pour travailler sur le projet. Plusieurs bureaux d'études aéronautiques ont participé à la préparation de la documentation numérique du projet. Les nouveaux Tu-160M2 sont entièrement construits à partir de zéro. Les systèmes et équipements ont été mis à jour et modernisés à 80%.

IMG_8746.jpeg

Une flotte de 50 bombardiers

L’objectif est de construire 35 nouveaux bombardiers stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack » ce qui portera à 50 le nombre d’appareils en activité. En parallèle, les avions en service sont tous modernisés afin d’obtenir une flotte uniformisée.

La flotte actuelle de Tu-160M1 est en cours de modernisation, Le bombardier supersonique à géométrie variable Tu-160 modernisé comprend une amélioration des systèmes d’avioniques et du radar, de la motorisation ainsi que de l’armement.

Les Tu-160 en service reçoivent une avionique modernisée avec un nouveau cockpit doté d’écrans et de la nouvelle génération d’ordinateur de gestion de vol disponible. Une liaison électronique permettant la communication avec l’ensemble des aéronefs et des éléments des Forces russes est installée. L’avion est doté du nouveau radar Novella NV1.70  couplé au système de défense et de guerre électronique L402 Himalaya.

Les moteurs Kuznetsov NK-32-02 sont dotés d’un nouveau FADEC (Full Authority Engine Control) et de diverses améliorations concernant la maintenance.

En matière d’armement, le programme de modernisation va permettre de renforcer la capacité nucléaire de l'avion et la capacité de transporter 12 missiles Raduga NPO Kh-555 (AS-15 Kent) de croisière à longue portée ainsi que des bombes à guidage laser.

Le Tu-160 sera également doté des nouveaux missiles Kh-101 et le Kh-102, avec des ogives nucléaires et conventionnelles. La puissance des ogives nucléaires est estimée à 180-200 kilotonnes. En outre, leur portée atteint les 5’500 km. Toutefois, pour augmenter la portée, il a fallu augmenter la masse de lancement de missiles de 700-800 kg, bien que le poids de l'ogive soit resté la même 400-410 kg

Avec une charge jusqu'à 40’000 kg et un rayon d’action (sans ravitaillement) de 12’297 km, et une vitesse maximale de 1’800 km/h le Tu-160 est l’une des armes les plus redoutable de la Russie. Conçu par le Bureau d'études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 « Blackjack » selon le code de l'OTAN (Cygne Blanc en Russie) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage.

En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son équipage comprend quatre pilotes.

IMG_8749.jpeg

Photos : Premier  vol du Tu-160M2 @ UAC

Commentaires

Avec un budget a peine supérieur à celui de la France les Russes sont devenus totalement indépendant sur leur industrie militaire!
La Russie est aujourd'hui bien plus forte que l'UE!

Écrit par : Loïc | 13/01/2022

J'invite ceux que ça intéresse de lire l'article sur le sort des Tu-160 dont a hérité l'Ukaine suite à la chute de l'empire Soviétique !
Ils ont laissé pourrir 19 de ces avions parce qu'ils n'avaient tout simplement pas les moyens de les faire voler ? Et quand ils étaient quasiment foutus, ils ont accepté d'en rendre quelques uns à la Russie en échange de leur dette de gaz ! Et le reste est parti à la feraille !!!
Assurément de grands artistes ces Ukrainiens !
Je vous partage le lien wikipedia anglais, la version française a été réécrite pour arrondir les angles saillants, histoire de mieux valoriser nos "nouveaux amis européens" !
https://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-160

Écrit par : Lisolon | 13/01/2022

Bonjour,

Il serait intéressant de savoir si la Russie a développé un logiciel de conception/simulation équivalent à Catia de Dassault Système et si elle a sa propre chaine de conception et fabrication de puces électroniques ou bien si elle 'fait son marché' en Asie. Cela relativiserait l'expression 'totale indépendance'.

Écrit par : bpapon60 | 13/01/2022

@Loic: Lol... Encore une bonne blague cette histoire de comparaison avec les Russes. Et toujours cette francophobie malsaine. C'est certainement un sentiment d'infériorité qui produit cela... Les Russes pérennisent du mieux qu'ils peuvent des capacités et industries héritées de l'URSS a une époque où tout les efforts étaient tournés vers leurs forces militaires. Le Tu160 date de 1987 tout de même, c'est à dire la guerre froide. Ce qui est certain, c'est que les Russes disposent de moyens très impressionnant et tout le monde en convient même si ils sont loin d'être épargné par les problèmes de dispo et de vieillissement de leurs équipements.

Écrit par : Ronfly | 13/01/2022

@bpapon60 >> Chez Tupolev la conception militaire est strictement confidentielle, l'avionneur a donc certainement ses propres logiciels, d'autant que la Russie est désormais bien installée en matière de CAO depuis au moins les années 2000. L'université tatare de Kazan par exemple a permis de développer deux logiciels majeurs et très en pointe, depuis son laboratoire portant le nom du fameux ingénieur Tupolev : Kompas-Graphik (du Russe Ascon) et ADEM (du Russe Adem Technologies). N'oublions pas que Dassault Systems avait développé Catia en partenariat avec des universitaires de l'Institut des systèmes informatiques de Novosibirsk (le laboratoire d'intelligence artificielle Ledas notamment), dès 1996. Pour la simulation des fluides la Russie offrait déjà Flow Vision de Capvidia et Flow EFD de Mentor Graphics... Le groupe Asco, maître de CAO, a d'ailleurs émergé en 1989 (Alexander Golikov et Tatiana Yankina) !

Écrit par : Mike | 13/01/2022

@Lisolon, le problème à l’époque avec le Tu-160 était entre autres le fait que l’huile nécessaire à faire fonctionner l’avion n’était plus disponible car le fabricant en avait arrêté la production faute de rentabilité. Donc on peut imaginer que pour l’Ukraine ce fut un héritage bien encombrant!

Écrit par : Harry Spotter | 14/01/2022

@Ronfly,
En l'occurrence, Loïc met juste en comparaison les budgets bruts, et il se trouve que la nation dont on connait le budget qui est le plus proche du budget russe, c'est le budget français...
Il n'y a rien de malsain à donner une comparaison, il n'y a pas de jugement, rien...
Et quand vous parlez de sentiment d'infériorité, rien de malsain? Pas de jugement de votre part?

Écrit par : Fab | 14/01/2022

il n'y a rien a dire mais un gros avion supersonique c'est beau.
Les soviétiques auraient pu prendre la peine de le peindre....

Écrit par : Le Parisien | 15/01/2022

@bpapon60
Les Russes utilisent CATIA.... Bon, souvent des versions piratées mais ils l'utilisent.

Écrit par : born-87 | 17/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.