09/01/2022

Allemagne, regain d’intérêt pour le F-35 !

IMG_7990.jpeg

Surprise, Berlin va reconsidérer l’avion de combat Lockheed Martin F-35A au détriment du Boeing F/A-18 E/F. Si tout semblait plier il y a quelques mois encore avec la commande effective d’Eurofighter et la préparation d’une commande mixte de Super Hornet et de Growler pour 2022, les essais en Suisse et en Finlande ont relancé le débat en Allemagne.  

Réflexion de la nouvelle coalition

Le changement de gouvernement en Allemagne jour un rôle prépondérant dans l’analyse des dossiers en cours, notamment ceux de la Défense. De plus, depuis les essais en Suisse et en Finlande, de nombreuses voix tant militaires que politiques font état d’un besoin de réévaluer le choix premier du binôme Super Hornet / Growler.

« Les Suisses ont été remarquablement transparents dans la façon dont ils ont pris leurs décisions, la qualité des tests effectués dans le cadre d’air2030 a été exemplaire de qualité » dixit la nouvelle ministre de la Défense allemande Christine Lambrecht.

Cette dernière a pris des mesures en vue d'une décision sur le successeur de l'avion de combat Tornado. La ministre de la Défense s'est entretenue jeudi avec le chancelier fédéral Olaf Scholz au sujet du projet d'armement. L’objectif maintenant et d’effectuer une réévaluation est de préciser une nouvelle fois si l'achat d'avions F-35 plus modernes pourrait être une alternative plus sérieuse que le Super Hornet. Après des années de dispute, les choses pourraient aller vite : les décisions pourraient bientôt être prises.

Rappel

2420917353.jpeg

Lors de son entrée en fonction en décembre 2021, la nouvelle coalition gouvernementale allemande composée du SPD, des Verts et du FDP s'est engagée à doter la Luftwaffe d'un avion pour succéder au Tornado. Le point crucial concerne l’emploi de bombes atomiques B61-12 et la participation allemande au programme de défense nucléaire.  La nouvelle coalition semble acquise à cet état de fait.

Le concept de dissuasion nucléaire de l'OTAN prévoit qu'en cas de guerre, les alliés ont accès aux armes nucléaires américaines, c'est-à-dire doivent pouvoir transporter les bombes jusqu'à la cible.

Pas de B61 sur le Super Hornet

Trois éléments motivent donc ce revirement en faveur du F-35. D’une part, le Boeing F/A-18 « Super Hornet » semble aujourd’hui dans une position de faiblesse. L’avion n’a plus les faveurs de l’US Navy qui veut aller de l’avant avec le F-35 et le futur F/A-XX. L’avion a été recalé lors des deux évaluations en Suisse et en Finlande, même si visiblement ce dernier n’était pas au dernier rang des évaluations. Et dernier point, la bombe B61 n’est pas pour l’instant installée à bord de l’avion et selon la NNSA, il n’est pas prévu de le faire. De plus, il faudrait que le Parlement allemand autorise en cas de sélection du Super Hornet l’intégration de la B61. Or, pour la écologistes allemands membres de la coalition, il n’est pas question de payer un supplément financier pour intégrer une bombe sujette à controverse. Par contre, les écologistes semblent enclins à fermer les yeux sur le fait que cette dernière est déjà certifiée à bord du F-35.

Pas de contre-indication

Si le choix du F-35 par l’ancien gouvernement allemand pouvait éventuellement froisser la politique européenne à l’époque, cette question n’est plus d’actualité avec les récents accords de développement du SCaf entre la France, l’Espagne et l’Allemagne. Berlin de son côté semble également particulièrement motivé à ne pas rater l’arrivée d’un avion de 5 ème génération, alors même que le futur SCaf n’est encore qu’en phase de préparation.  

Pour le chef de la Luftwaffe le futur avion doit pouvoir survivre dans un environnement contesté grâce à une faible observabilité par radar et signature infrarouge, avoir de faibles émissions électromagnétiques, offrir une capacité d'attente avec ses capteurs et ses armes et être capable de fusion de capteurs. De plus, une solution basée sur le F-35 renforcerait l'interopérabilité car d'autres membres de l'OTAN l'acquièrent et contribuerait à équilibrer l’excédent commercial avec les États-Unis. 

La B61 sur le F-35

Le F-35A est le premier chasseur de cinquième génération à être pratiquement certifié en tant que plate-forme à capacité nucléaire après avoir terminé la première démonstration complète de système d'armes et terminé le processus de certification de conception nucléaire. Au cours de la démonstration, deux F-35 ont largué des assemblages d'essais conjoints (JTA) B61-12, qui imitent une arme nucléaire à gravité tactique du monde réel, sur le champ d'essai de Tonopah dans le Nevada.

La prochaine étape est la certification opérationnelle nucléaire pour assurer la formation et la validation des équipages de maintenance et des aéronefs aux emplacements souhaités des escadres où existent des missions F-35 à capacité nucléaire. L'approbation signifierait que les États-Unis ont un chasseur capable de frapper des cibles avec des armes nucléaires tactiques à l'intérieur d'un territoire hostile sans détection

Berlin optera-t-elle au final pour le F-35 ? La réponse, cette année encore.

web11-2017-2-f-35-cockpit-demo.jpg

Photos : 1 F-35 & B61 @USAF 2 Tornado @ Luftwaffe 3 Démonstration sim F-35@LM

 

 

 

Commentaires

La B61 , bombe gravitationnelle , est une plaisanterie que Washington , en terrain acquis , se plaît à utiliser pour imposer les avions US dans les flottes Otan . A l'époque des missiles hypersoniques , qui peut défendre sans être ridicule le concept d'un bombardement nucléaire de ce genre , comme on le concevait dans les années soixante ...Mais ça marche , tous les états vassaux européens , qui ne sont pas à avaler une couleuvre près , en font un élément décisionnel du choix de l'appareil de pointe dans leur arsenal . Reconnaissons que pour l'Allemagne , cela donne la mesure de son alignement politique , tant de dossiers économiques en cours avec le puissant partenaire américain , notamment énergétiques , pesant en même temps dans la balance .

Écrit par : philbeau | 09/01/2022

Pas trop étonné. On a bien compris que les US impose leur F35 et font tout pour les faire dévier du choix du F18. Faire une certification pour un seul pays et 30 F18, c'est peu probable et de toute façon l'Allemagne a toujours suivi le rythme de l'Oncle Sam. Ils vont surement prendrent mini 30 F35 (probablement +) et 20 EF2000 ECR. Et alors dans ce cas, quel sera le résultat sur le programme SCAF. Pas trop d'illusion la dessus.

Écrit par : Ronfly | 09/01/2022

Des Socialistes et des Verts qui s'engagent à doter la Luftwaffe d'un avion pour succéder au Tornado! Qui plus est le F-35! Le rêve!
Pourquoi en Suisse, nous n'avons pas une gauche aussi intelligente?

Écrit par : Harry Spotter | 09/01/2022

Question : L’Allemagne n’a-t-elle pas utilisé mis en scène le choix du Super Hornet / Growler en tant que leurre afin de ménager les susceptibilités européennes le temps des négociations sur le SCaF?

Écrit par : Martin | 10/01/2022

L'Allemagne ne cherche qu'à donner un gage à l'amérique, après avoir achevé la réalisation de Nord Stream 2.
Qui parmi les parlementaires allemands ira soulever l'absurdité d'une telle dépense ? Le F-35 sera destiné à emporter une bombe lisse, à l'heure où les puissances nucléaires utilisent des vecteurs supersoniques ou hypersoniques, ou des missiles intercontinentaux. C'est aussi anachronique qu'utiliser un trébuchet au lieu de canons d'artillerie. En vérité, le F-35 sera inutile, mais servira au mieux à rassurer l'administration Biden.
Enfin, notons l'incroyable hypocrisie de notre Ampelkoalition (coalition en feu tricolore), qui soutient l'achat d'avions de dissuation nucléaire, au moment même ou elle fait feu de tout bois pour faire interdire le nucléaire civil en Europe.

Écrit par : WincklerP | 10/01/2022

Quelque part, ce choix cartésien ne m'étonne pas ! Cela fait longtemps que comme d'autres, je disais que le choix du bon sens prévaudrait ! Ce qui se confirme aujourd'hui ! Je ne serai pas surpris non plus que les Français ne commandent aussi des F-35 après avoir tout fait pour nuire à leur concurrent !
Encore une fois, c'est une question de bon sens. Il n'est pas possible de tirer les Rafales jusqu'en 2050, date des premiers essais du NGF/SCFA. Il faut donc un autre avion entre le Rafale et le SCAF ! Or je vois mal le développement et surtout le financement d'un autre avion entre le Rafale et ce dernier ! La seule solution logique qui se dessine, c'est le F-35 ! Reste à savoir si les gens de bon sens de l'état-major sauront l'emporter sur les questions de prestige si chères à nos amis français ! Et là, ce n’est pas gagné ! Et la question du vieillissement des Mirage 2000 anticipe un choix qui ne pourra plus être repoussé indéfiniement !

Écrit par : Klustax | 10/01/2022

Philbeau, Ronfly: Vos commantaires deviennent de plus en plus risibles et d'un mode franchouillard désagréable, il fût un temps ou en France nous avions ce nous appellions la "politesse à la française" malheureusement vous êtes à vous deux le miroir de crasse des forums à la petite semaine. Défoulez-vous donc sur les sites franco-français vous y trouverez un réel public. qui corespondat à votre niveau.

Écrit par : Geg | 10/01/2022

Phibeau, Ronfly: Les USA imposent leurs avions ? AH, il ne vous est pas venu à l'idée que peut-être c'est bien le client qui décide ?? Non, les clients seraient donc tous de gros naïfs ? Allez vous êtes tous deux complètement hors sujet.

Écrit par : Vincent | 10/01/2022

@Phibeau: le F-35 peut emporter bien plus que la B61 et notamment prochinement des armes supersoniques, l'auriez-vous oubliez ou est-ce simplement un de vos commentaires emplis de frustration ? Vous étiez plus sérieux il y a quelques mois, là on sent la fatique ....

Écrit par : Yves | 10/01/2022

@Harry Spotter: nous avons la gauche la plus stupide au monde malheureusement

Écrit par : Marco | 10/01/2022

@Martin: je pensais exactement la même chose

Écrit par : Mirko | 10/01/2022

Le F-35 semble effectivement être un excellent avion d'attaque pour l'Allemagne.

Écrit par : UnOurs | 10/01/2022

@Philbeau,
Pourquoi vous efforcez-vous de faire croire que le choix US est une nouvelle tendance au sein de l'Europe ? Cela fait 70 ans que l'OTAN/USA vendent leurs avions dans toute l'Europe ! A part quelques Saab et quelques Mirages III et V dans les années 1960 les pays Européens ont toujours acheté des productions US ! Avez-vous oublié le raz de marée des F-16 en Europe dans les années 1970 ? Allez, comme vous avez la mémoire courte, je vous rappelle le chiffres pour le plaisir ; Turquie 276, Pays-bas 213, Grèce 155, Belgique 170,Danemark 77, Norvège 74, Pologne 48, Portugal 45, Roumanie 12, Bulgarie 8 !
Impressionnant non ? Je constate donc qu'on est dans une forme de continuité en fait !

Perso, je pense que tenter de changer la plus puissante alliance militaire au profit d'une certaine idée de l'Europe que vous véhiculez est assez grossière ! L’Europe ne peut pas être gouvernée en fonction des résultats de l'élection française. En à peine 15 ans et 3 présidents français, la France est passée de la réintégration de la France dans le commandent de l'OTAN (sous Sarkozy), à une coopération complète avec Hollande qui avait saboté la commande des BPC, à un troisième président qui crache de nouveau sur l'OTAN ! Faudrait vous décider à la fin les gars parce que les virages à 180 degrés, c’est bon là ! Surtout que le locataire de l’Élysée n'a pas de vocation au delà de deux mandats ! Comment voulez vous que l'Europe adapte sa politique extérieure sur de tels critères ? C’est pas sérieux !
Faudrait que tu sortes (toi et tes copains) de l'écran de ton ordinateur pour avoir une lecture plus large du monde, l’Europe n’a pas commencée avec l’arrivée du dernier président Français, et sans te désobliger, elle lui survivra ! Et dites moi, quelle sera la politique du prochain président (e) après celui-ci ? Parce que à part brasser du vent ...euh ?

Écrit par : Victor | 10/01/2022

@Klustax. L'exemple américain du B-52 prouve que longévité peut rimer avec efficacité : premier vol en 1952, derniers exemplaires produits en 1963, encore en service et il semblerait pour encore plusieurs décennies !
L'utilisation des drones, "pilotés" depuis les airs ou le sols entrainent une véritable révolution de doctrine comme on a pu le constater dans le récent conflit entre l'Arménie et Azerbaïdjan.
De plus lors d'un conflit asymétrique, un avion de 5ème génération n'apporte aucune plus-value, là ou un A-10 ou même un A-29 peut faire le job avec plus d'efficacité pour un coût moindre.
De plus, en occident, les armées sont de plus en plus réticentes à engager un avion piloté lorsque d'autres moyens sont à leurs dispositions (missiles, drones) pour éviter de perdre des vies humaines.
Je pense donc, qu'avec des modernisations, de nouveaux drones et les missiles récemment mis en service l'AAE pourra passer du Rafale au Scaf ou d'un autre futur chasseur-bombardier. Il ne faut pas oublier que quelque soit le matériel, l'entrainement est primordial et peut faire la différence.
Les seuls pays détenant des avions supérieurs au Rafale, EF-2000 et Gripen sont les USA, peut-être la Russie et dans un proche avenir la Chine. Si la France était en guerre contre l'un d'eux, nous ne pourrions sans doute pas lutter, que ce soit avec des Rafale ou F-35.

Écrit par : Aston78 | 11/01/2022

@Philbeau et Ronfly,
On comprend assez bien que votre seul objectif à force de contre-vérités parfois grossières n'est autre que de soutenir la position des anti F-35 de l'initiative de la gauche et du mouvement sans armée suisse !
Ce qui en sois n'échape à personne et démontre s' il était encore nécéssaire que vos positions sont revenchardes et vicieuses !
Au dela de cet aspect, est-ce que vous vous posez la question de la suite de nos relations après cet épisode désagréable ? Celà laissera des traces à n'en pas douter et vous isolera encore plus sur le plan uropéen ou vos nouvelles idées pro-Européennes font sourir ! En à peine 15 ans, on a vécu les épisode de Sarkozy et Hollande qui ont été de grands Atlantes (pro-Otan) pour aujourd'hui revenir aux idées Gaullistes anti américaines ! J'aimerai vous poser une question ; après Macron et son ou ses mandats, ce sera quoi votre politique girouette là ?
Vou vous prenez très au sérieux mais l'Europe ne peut pas se connecter sur les politiques changeantes selon les quinquénats français ! Les Allemands l'ont bien compris eux aussi !

Écrit par : Mostra | 11/01/2022

@ victor , et d'autres : votre subit intéret pour l'Europe est touchant ...Vous souhaitez adhérer à l'UE , ou à l'Otan ? Ce n'est pas ce qu'on on a entendu récemment . Faudrait savoir ce ce que vous désirez , derrière votre écran d'éminents géostratèges .

Écrit par : philbeau | 11/01/2022

En parlant de l’initiative anti-F-35: si à priori le groupe pour une Suisse sans armée bénéfice d’un peu moins de publicité gratuite de la part des médias contrairement à l’hystérie lors de l’initiative anti-F-18, les médias n’en sont plus as moins insidieux. Car le choix de la Finlande pour l’achat de 64 F-35 a été complètement passé sous silence par les médias « suisses », alors que le choix de la Finlande pour 64 F-18 en 1992 avait fait la une de certains journaux. Le choix de l’Allemagne sera sans doute aussi dissimulé (sans parler des nombreux autres pays européens qui ont fait ce choix).

Écrit par : Harry Spotter | 11/01/2022

J'ai l'impression que les F-35 ont, jusque là, toujours remplacé des appareils US (F-16, F/A-18, AV-8B, etc) et éventuellement européen (Tornado). Si c'est bien le cas, les ventes de F-35 ont peut-être empêché Dassault de gagner certains contrats, mais il n'a pas perdu de "client". Il en a même gagné un en Europe de l'Est avec la Croatie. Je ne vois pas pourquoi il faudrait être revêche avec un bilan somme toute pas si négatif que ça...

Écrit par : Jo-ailes | 11/01/2022

Finalement on s'attendait plutot a ce choix qui se précise. Le F35 semble plus adapté que le F18 à la mission assignée et il est préferé par l'EMA Allemand. Par contre ce choix va poser des difficultés sur le programme SCAF. Le F35 avec un écosysteme particulier et complet qui arrivera en 2026/27 vient telescoper quelque peu le projet Europeen.Il y a peu de chance qu'ils s'équipent de seulement 30 appareils d'ailleurs.Les Français vont certainement engager une nouvelle approche et mettre la pression. Les rumeurs parlent d'une nouvelle orientation avec une alliance connexe. Tout dépendra également des elections en France. Certains expriment l'idee d'une augmentation massive des moyens de défense pour viser les 2% du pib pour ouvrir de nouvelles possibilites. En 2025 la France se rapprocherait des 50 mds d'euros (42 mds en 2022). Ce serait plus de 10 fois notre budget Suisse. Plutot impressionnant tout de meme.

Écrit par : lightfly | 11/01/2022

@Mostra,
Commentaire très juste...
J'ajouterai à cela que malgré les critiques anti-américaines et des accusations de nations étant à la solde des autres nations, les seuls à avoir déployé des troupes partout où les Américains le voulaient, c'est bien la France et ce depuis au moins 12 ans.
Il faut aussi mentionner que Philbeau aime critiquer les autres qui achètent américain, mais ne s'en privent pas lorsque c'est dans leur intérêt. Et quand ça arrive, ils bottent en touche. Le P-8 Poséidon allemand semble moins justifié selon Philbeau que les appareils américains pour la détection aérienne, E2, E3, ainsi que toutes les modernisations effectuées aux USA, alors qu'il existe les capacités en Europe pour le faire.
Et en plus, pour les capacités de détection aérienne, il va y avoir de nombreuses demandes dans un futur proche, donc un développement eût été intelligent. Mais pour un appareil de patrouille maritime, c'est fini, tous les marchés importants son perdus, ils ont tous acheté le P-8 Poseidon et il y a le Japon avec son propre appareil. Donc en ce sens, l'achat allemand est un choix pratique.
Pour le retard de l'A400M, la France a décidé d'acheter 4 C-130J notamment pour avoir 2 appareils capables de ravitailler les hélicoptères des forces spéciales.
Pourtant, l'ironie est que ces 2 appareils ont été livrés en 2019 et 2020, et que la certification de l'A400M pour cette tâche date de 2021.
MAIS surtout, pourquoi ne pas acheter en Europe quand des solutions existent sur étagère? Les C-295 ! A noter que en plus, c'est une nouvelle capacité des forces françaises, donc on peut se poser la question de l'urgence soudaine.

Pour le cas du F-35, il y a une mauvaise foi incroyable. Pour commencer, il y a un refus d'accepter le principe même d'une compétition lors d'un appel d'offre, et les conséquences d'un tel appel d'offre qui ne permettent pas au client de faire n'importe quoi.
Ce qui est ironique, c'est qu'avant les décisions suisses et finlandaises, bcp d'anti-F-35 par principe disaient qu'enfin on saurait quel appareil est le meilleur avec ces appels d'offres avec de vraies nations sérieuses. Mais quand le Rafale finit avant-dernier en Finlande, et en tous les cas pas premier en Suisse, alors c'est parce que les Américains menaceraient la Suisse...
Mais regardez la Suède, ils ont eu un comportement classe avec la Finlande. Ils choisissent de collaborer, et reconnaissent l'indépendance de la Finlande.
En gros, Philbeau n'aime pas l'UE, mais n'aime pas les pays qui ont décidé de ne pas intégrer cette union, parce que cest trop injuste. Il n'aime pas les diktats européens (qui n'existent pas vraiment), mais veut imposer de l'armement français à tous. Il veut plus de souveraineté pour son pays, moins pour les autres.
...
Et last but not least, il y a qqch d'intéressant dans l'ensemble des ventes du Rafale... Les soupçons de corruption.
Seul les contrats croates et grecs semblent clean, mais en même temps, la vente de ces appareil est ultra-subventionnée. C'est la France qui dépense de l'argent qui va droit dans les poches de Dassault. On n'a jamais vu une seule nation vendre son avion le plus capable en service (version F3R), alors qu'il n'y a pas assez d'avions en service d'après les forces armées.
Et pour les autres pays, là il y a bcp de questions à se poser.
En Inde, les soupçons de corruption sont immenses, et le coût du Rafale a explosé par rapport à ce qui était offert.
Pour les pays du Golfe, ce genre de contrat avec les nations qui financent l'extrémisation de l'islam en Europe est problématique par principe. On l'a vu dès le début des attentats terroristes dans le monde, tout partait des riches nations du golfe. Les conflits en Irak, en Syrie, en Libye sont encouragés par ces nations. Et au Yémen, les crimes de guerre sont constants, et l'armement français entre autre est utilisé contre les civils. Mais pas de problème, tant que ça donne de l'argent aux actionnaires de Dassault... Tous ces contrats négociés en dehors du cadre d'un appel d'offre sont plus que douteux.

Écrit par : Fab | 12/01/2022

Rafale pour la Suisse, le scandale à la française, on apprend comment la France a voulu manipuler la vente de Rafale en Suisse :

Versement de recette fiscales des salaires des frontaliers pour 3,5 milliards de francs = Tentative de corruption indirecte. Et ceci à travers des approchent du département des Finances et de l’Economie.


Les articles démontrent également que le choix du F-35 avait été fait très tôt (comme expliqué ici) les excuses d’une pression de Biden sont fausses.

Le comportement de la France est simplement scandaleux :

https://www.20min.ch/fr/story/la-france-aurait-promis-3-5-milliards-a-la-suisse-pour-vendre-ses-rafales-647261373255

Écrit par : Jérôme | 13/01/2022

@Jérôme: je viens de lire l'article, oui, c'est grave, tentative de contourner le choix du DDPS en faisant miroiter des milliards en direction de deux autres Départements est une méthode particulièrement discutable et proche de la corruption.

Écrit par : Greg | 13/01/2022

Méthodes plus que douteuses de part des français, en utilisant un chantage politico-financier pour nous vendre le Rafale.

Écrit par : Marco | 13/01/2022

@FAB
Encore un défenseur d'un autre (Philbeau), décidément !
Je remarque que vous aussi véhiculez cette logique absurde de soumission aux USA ! Il n'y a rien de plus faux ! L'Europe n'a tout simplement pas les moyens de ses ambitions ! Sans les USA et leurs moyens logistiques, Barkhane n'aurait tout simplement jamais existé ! Les Américains possèdent des moyens de projection et de renseignements dont ne disposent pas les Européens ! Les Américains nous soutiennent à bout de bras avec leurs moyens dans nos opérations pendant que certains tentent le coup de la cinquième colonne ! Je n'y crois pas un seul instant pour deux bonnes raisons !
La première ; nous n'avons pas de ressources suffisantes pour assurer un conflit sur le moyen terme hors de nos frontières !
A ce sujet Barkhane nous montre la limitation des moyens Européens sur tous les plans; logistiques, renseignements et financiers ! Alors vouloir jouer les kakou à la Française alors qu'on n'a plus que des vieux Transall et quelques A-400 pas encore au point ....et qu'on compte sur les USA via l'OTAN pour assurer ce qu'on ne peut pas faire est assez risible, au pire malhonnête !
Deuxième aspect, la France tente de nous vendre l'idée d'une Europe de la défense 30 ans après avoir quitté la table du projet européen Eurofighter. Etonnant revirement (un de plus) qui se définit selon la présidence du moment ! Mais le plus inquiétant c'est que cela se fasse sur une démarche d’affaiblissement de l’OTAN alors que cette organisation assure la survie de l'Europe depuis 70 ans !
L’argumentaire que l’on retrouve sur les blogs selon lequel le continent serait prisonnier des USA dont les objectifs stratégiques diffèreraient de plus en plus de l'Europe est fallacieux !
Aussi faut-il rappeler que le principe fondateur de l'OTAN est l'engagement à une défense mutuelle !
En clair, si vous attaquez un pays, vous attaquez toute l’Alliance. Et donc si les USA ont besoin d'un coup de main en Asie, nous devons pouvoir l'accepter aussi ! L'alliance ne fonctionne pas que dans un seul sens ! Tenter aujourd’hui d’affaiblir cette alliance alors que la Chine et la Russie montrent les dents est une erreur ! Et les plus grands perdants de cette politique sont ceux qui la promeuvent ! L'Affaire Aukus démontre au besoin que la France qui se désengage sans le dire de l’OTAN ne représente plus un partenaire fiable pour les autres pays fondateurs ! Cela se vérifie par la prise de distance de l'Allemagne à l'Australie en passant par la Grande-Bretagne ! La France n’est plus une voix qu’on écoute ! On peut clairement parler de perte de souveraineté historique vis-à-vis de ses voisins et partenaires stratégiques !
Un autre aspect assez interpellant sont les choix successifs de la France envers l’OTAN au cours de ces 15 dernières années !
De Sarkozy à Hollande, on a connu la réintégration de la France à l'OTAN, l'épisode des BPC avec Hollande qui s'est révélé être un des plus fidèles serviteurs des USA et voilà Macron qui déterre les velléités gaullistes anti-américaines ???
Dites-moi donc quel crédit accorder à une nation qui change totalement de cap en si peu de temps ? Tout en omettant la grosse inconnue de la continuité d'une pareille politique en cas de changement du locataire Elyséen ! Coordonner une politique responsable en Europe doit se faire sur le long terme, avec des échéances sur 20, 30, 50 ans et ne peut être tributaire des résultats politiques des états, par essence très volubiles.

Le président actuel de la France ne manque pas d’ambition et il a visé très haut, mais ses arguments ne sont pas crédibles et la réponse que lui renvoient ses partenaires est sans équivoque.
Sans oublier que la politique n’est faite que de renvois d’ascenseur, de coups bas et de vengeances froides. Un paramètre que le très jeune et fougueux président français a sans doute oublié dans l’euphorie de l’instant et du succès rapide, mais que ses ennemis politiques comptent patiemment en attendant le retour de bâton ! Par comparaison, Merkel, la championne de la durée aux commandes d’un état de premier plan n’a jamais eu l’audace et l’ambition décomplexée du jeune président ! Est-ce par manque d’ambition ou par sagesse des vieux crocodiles qui ont appris à survivre et à durer dans des milieux hostiles à haut taux de létalité ? Le sort de l’atypique président actuel répondra bientôt à cette question.

Écrit par : Rastapopoulos | 13/01/2022

C est pas du chantage c est de la negociation.
Pour obtenir quelque chose il faut proposer autre chose, comme des offcets (du financement, des investissements ou dwa emplois). Cela fait partie integrante des negociations et c est tout a fait officiel (demander un pourcentage de la valeur par exemple).

Mais si pour vous negocier c est corrompre, libre a vous de ne rien demander en echange d un contrat...

Écrit par : Guillaume | 13/01/2022

@Fab. Je me permets de compléter votre analyse sur la France qui vend des Rafale à des pays du Golfe sans appels d'offres et proches de la mouvance islamistes.
- F-15 : en service en Arabie Saoudite
- EF-2000 : Arabie Saoudite, Oman, Koweït
- Tornado : Arabie Saoudite
- F-16 : Egypte, Oman, AEU (tiens LM...)
Nos amis américains et voisins européens n'ont pas d'états d'âmes pour favoriser leurs actionnaires ? Vous non plus qui avez vendu des Pilatus à l'Arabie Saoudite, à Oman, au Qatar, au EAU qui permettent aux pilotes de se familiariser avec des appareils de combats et des les utiliser "au Yémen, les crimes de guerre sont constants, et l'armement français entre autre est utilisé contre les civils." Ce n'est pas le cas des armements américains et européens ?
"Pour les pays du Golfe, ce genre de contrat avec les nations qui financent l'externalisation de l'islam en Europe est problématique par principe. On l'a vu dès le début des attentats terroristes dans le monde, tout partait des riches nations du golfe. Les conflits en Irak, en Syrie, en Libye sont encouragés par ces nations." Les américains, les européens sont exemptés de vos reproches ?

"Mais pas de problème, tant que ça donne de l'argent aux actionnaires de Dassault... Tous ces contrats négociés en dehors du cadre d'un appel d'offre sont plus que douteux." Ce n'est pas aussi le cas de Boeing, LM & Pilatus ?

Écrit par : Aston78 | 13/01/2022

@Greg,Marco,Jérôme..A lire consciencieusement
La Suisse a de quoi balayer devant sa porte avant d'accuser la France de mauvaise perdante. L'amateurisme dans toutes sa splendeur.

https://www.republik.ch/2022/01/12/die-kampfjet-saga-folge-1-der-geplatzte-deal-mit-paris

Écrit par : Ronfly | 13/01/2022

@ fab : préparez vos cartouches , et aiguisez votre acrimonie anti-française maladive . Nous n'en n'avons pas fini . Tout simplement parce que le F35 n'en a pas fini de vous apporter des déceptions , que vous aurez du mal à dissimuler . La suite bientôt .

Écrit par : philbeau | 13/01/2022

Bon?
Vous vous êtes bien défoulés?
Pour info Philbeau ne représente que lui-même, et en aucun cas la France et les français.
Et en même temps, quand je lis les articles de ce site, toujours bon dans l'information, je ne vois que des commentaires anti-français, proche du racisme, parfois en réaction à des types comme Philbeau, mais souvent gratuits.
Je vais vous faire une confidence: vous faites bien plus une fixette sur la France que les français sur la Suisse.
Alors ok visiblement ça vous fait du bien:
La France est arrogante, c'est une girouette, elle fabrique du matos de merde etc etc etc.
Bon, maintenant c'est fini?
Car niveau arrogance, voisins suisses, vous avez du répondant. Alors que chacun balaie devant sa porte, ok on a nos boulets (Philbeau par ex), mais vous avez les votre aussi. Dois-je en déduire que vous êtes tous comme ça? Arrogants, xénophobes (oui oui), donneur de leçons etc etc? Eh mais??? En fait vous êtes exactement comme nous, vous vous plaisez à croire le contraire, mais la teneur de 90% des commentaires que je lis ici le montre.
Donc, arrêtez avec vos airs supérieurs, vous n'êtes ni mieux, ni moins bien.
Merci de publier (pour une fois) ce commentaire.

Écrit par : Jo l'indien | 13/01/2022

@Ronfly: Arrogant comme d'habitude... Le fait que le Rafale a ét balayé en Suisse comme en Finlande ne vous évitez soigneusement le sujet. Que votre gouvernement tente de manipuler de fonds dû pour tenter de vendre un avion de manière scandaleuse ...toujours rien ! Mais continuer donc à faire l'autruche, c'est votre droit, mais votre crédibilité est morte.

Écrit par : Jérôme | 13/01/2022

@Guillaume: Négociation ? Sur fond de recettes fiscales légalement dûes à la Suisse et retenues par votre gouvernement ? Non celà s'appelle de la piraterie et rien à voir avec les Offsets qui eux concerne le partenariat et le transfert industriels.

Écrit par : Stephan | 13/01/2022

@Jo l'indien: bien d'accord avec vous, il est temps que les trolls quittent ce forum pour le bien de tous.

Écrit par : Martin | 13/01/2022

@Ronfly, Jérôme, Guillaume, Greg: Attention à Republick.ch, ce médias comme beaucoup n'est pas spécialisé dans le domaine aéronautique ni militaire. Si une partie de ces informations sont à priori justes (reprise par d'autres médias) en ce qui concerne le déroullement d'air2030, les dates, les chiffres et certains commentaires sont simplement faux, des oublis comme l'audit commandé par Mme Amherd ou des références elles-mêmes fausses (Fake news démontrées) péjorent le dossier. L'analyse qui en résulte est loin de refléter la vérité.

En ce qui concerne l'approche du gouvernement français et l'offre à travers les recettes fiscales, je dirais que nous avons ici non pas de la "corruption", mais plutôt une grosse erreur d'appréciation politique, qui au demeurant déssert les intérêts tant suisses que français. Au final cette maladresse va jeter un peu plus la suspicion sur les relations entre les deux pays sur le très court terme. Au final, ce paragraphe sera assez vite passé aux oubliettes.

Écrit par : PK | 13/01/2022

On vous a acheté des pilatus, cela montre qu on est pas si fache que cela. :)

Par contre vous devez comprendre que du point de vue francais, le f35 a une valeur symbolique.
Le f35 est vu en france comme un risque vital pour toute l industrie en europe.

Vous auriez pris du f18, personne n aurai rien dit. C etait un choix

Je suis daccord que cette peur du f35 est exagere, et qu il y a un fort loby mediatique de dassault en france. Mais en meme temps c est normal... Ce qui etait en jeux c etait notre avenir dans le domaine.

Mais, avec la vente de rafales aux emirats, et la probable vente suplementaire a l inde, la france sera moins sur les nerfs par rapport au f35. Concrettement on est pas passe loin de la catastrophe avec le Rafale. Finalement on va avoir les moyens de faire un nouvel avion.
Avec les allemands, meme si perso je pense qu on travaille bien mieux avec les indiens.

Bonne journee

Écrit par : Guillaume | 13/01/2022

@Martin

De toute manière, cette confrontation en europe f35 vs Rafale tourne clairement en faveur du f35.
Et c est normale. On a fait l impasse sur la 5em generation, on a donc une petite traversee du desert de quelques annees en attendant le scaf, ou le tedbf (pure speculation mais je trouverau ca genial, car l inde a une vision tres proche de la france)

Cependant, en dehors de l Europe c est une bataille entre le su35 et le Rafale, que le rafale est en train de gagner et qui permet de pereniser l industrie francaise.

C est meme a se demander si il n y a pas un partage du marche entre la france et les etats unis, qui favorisent de fait le rafale grace aux sanctions anti materiel Russe dans les pays "tempons" qui ne peuvent faire partie de l otan.

Comme je le disais, pour la france c etait une question de survie. Et tout se negocie avec les etats unis.
Etats unis qui financent entre-autre nos operations au mali dans le cadre de l otan.
Donc, les choses sont toujours plus compliques que ne le laissent entendre les pro ceci ou les anti cela.

Écrit par : Guillaume | 13/01/2022

Bonjour à toutes et tous,
Encore merci de passer cette contribution.
Avec d'autres lecteurs je note le côté encore bien " énergique " de certains textes.
Pour notamment et surtout les pro de LM et de sa création très en vogue sur ce site, je vais vous parler de deux alliances militaires. Le pacte de Varsovie et " l'OTAN ".
Au fond c'est quoi aujourd'hui une Alliance Militaire ?
Vous me répondrez que c'est un acte Juridique par lequel des Etats petits ou moyens se regroupent sous la protection d'un Etat très puissant afin de bénéficier de la protection de sa force armée.
Si cet Etat puissant parvient à la garder, l'Alliance passée tiendra. Par contre si n'est pas le cas et ce pour des raisons de politique interne par exemple, elle disparaitra purement et simplement.
C'est ce qui est arrivé pour le Pacte de Varsovie avec la fin de l'URSS en 1991.
Et pour l'Otan un tel cas de figure est-il possible.
Froidement quand on observe les USA d'aujourd'hui, il nous faut envisager, sans trembler, ce cas de figure et ce dans la mesure ou cet Etat a connu et connait des situations et des événements internes graves ( crises des années 60,11 septembre 2001, interventions militaires rejetées par le peuple, envahissement du Congres, forte proportion des citoyens à choisir le confort illusoire de l'isolationnisme, corps social fragile etc, etc ).
Aussi s'équiper pour certains matériels évolués chez un fournisseur quasi unique dans un pays pas aussi solide que l'on pense communément, peut en fait se révéler à terme préjudiciable pour tous de ce côté ci de l'Atlantique.
En conclusion et à mon niveau de béotien, il est nécessaire de mettre sur pied un plan B en mesure d'amortir ou contrer les conséquences d'une hypothèse ici à peine décrite.
Au travail !!!!
D.J

Écrit par : JOUGLET | 13/01/2022

@Jo l'indien

Il n'y a pas d'anti France, ni d'acrimonie comme certains le disent ! Nous aimons la France, elle est grande et influente ! C'est la première destination touristique mondiale ! Cela dit quelque chose sur ses valeurs et la perception valorisante qu'en a le monde ! Son histoire et son patrimoine de par leur richesse et leur beauté se classent parmi les plus prestigieux au monde ! Si les Chinois ne copient pas les Rafales, ils achètent des châteaux français pour les démonter et les reconstruire à Péking. Donc, voire de l'anti-france dans ma démarche est tout à fait fortuit !
Ce qui m'interpelle, c'est la question de savoir où elle va ! Je suis dans l'immédiateté et dans un intervalle de la décennie ! Point au-delà
Et c'est dans cet intervalle que se posent une série de questions liés à notre passion commune de l'aviation militaire et certains choix politico- militaires !
Pour moi, les questions posées sont légitimes. Et pour conclure, il faut relativiser l'importance de nos échanges qui ne vont pas fondamentalement impacter ce beau et merveilleux pays qu'est la France auquel nous sommes tous liés culturellement, il faut aussi le dire !

Écrit par : Rastapopoulos | 14/01/2022

Phillebeau et Ronfly entre autres
La stratégie européenne française tend notamment à promouvoir l’idée une défense européenne autonome. Cette dernière est la seule en mesure de booster l’industrie française de l’armement, et parallèlement à contribuer substantiellement au financement de l’armement nucléaire français en échange du « parapluie nucléaire » pour tous les pays de l’UE, tout en contestant l’utilité de l’OTAN. La Grande-Bretagne partageait cette stratégie pour les mêmes motifs, sans l’élément strictement anti-OTAN. Ce pays ayant quitté l’UE, la France se retrouve seule à défendre cette perspective. Tant que l’Allemagne demeure la puissance industrielle et financière que l’on sait, (soit 2 domaines fondamentaux d’influence en politique internationale), que les orientations éthiques et politiques des pays du Nord de l’Europe et celles de certains pays de l’Est subsistent, jamais un tel projet, en l’état, ne se réalisera. Ceci dit, il serait opportun, à mon humble avis, d’éviter l’erreur de considérer l’industrie aéronautique militaire, comme outil essentiel en politique étrangère, et de promotion d’intérêts économiques et scientifiques fondamentaux. Les principaux animateurs du blog, autour de PK l’ont bien compris et contribuent ainsi à maintenir son excellence.

Écrit par : Asra Basta | 14/01/2022

Bonjour Pascal

Avez-vous eu de nouvelles infos sur l’achat de F35 par l’Allemagne ?

Il semblerait que le gouvernement referait une nouvelle mise à jour d’étude sur l’achat d’avion et que Boeing aurait relancé sont F18E et son growler ? en proposant d’autre partenariat.

Je vous remercie

Écrit par : jean1 | 14/01/2022

@pk
je ne sais pas si ce paragraphe va être passé aux oubliettes. Je pense que la France à mal à son Europe. Le président actuel était un fervent partisan d'avancées pour L'Europe et il est probable que çà sera la dernière fois avant longtemps. Pour sa défense l'Europe dans sa quasi unanimité préfère les US.
Dans ces conditions je ne vois pas la France continuer à chercher à améliorer ses relations avec ses voisins. Il n'est pas impossible que les prochains efforts de la France soient réorientés vers des contrées plus orientales.

Écrit par : herciv | 14/01/2022

@Philbeau.
"@ fab : préparez vos cartouches , et aiguisez votre acrimonie anti-française maladive . Nous n'en n'avons pas fini . Tout simplement parce que le F35 n'en a pas fini de vous apporter des déceptions , que vous aurez du mal à dissimuler . La suite bientôt ."
@Philbeau.
Quel est votre propos? Le F-35 a " mouché " tous ses compétiteurs dans les appels d'offre qui les ont confronté. Que l'appareil rencontre certains problèmes est inévitable, mais pas insurmontable...

Continuez à déverser votre venin sur Opex 360 et quittez ce blog.... continuez également à pourfendre vos voisins européens, belges ,anglais et surtout allemands sur ce même Opex 360, mais de grâce, arrêtez vox inepties sur ce blog lorsque vous parlez du F-35A. Vous étiez, comme beaucoup de vos compatriotes, le premier à dire que les choix suisses et finlandais seraient de vrais juges arbitres basés sur de vrais évaluations. Mais sitôt les décisions prises, vous les tournez en mascarade politique.. Faites donc l'autruche... même certains opérationnels français osent mettre en avant les avancées et avantages du F-35. Mais, cela, en France cela passe mal.

Bon week-end.

Écrit par : Baz driver | 15/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.