19/11/2021

Quel avion pour remplacer l’A340 de SWISS ?

Swiss_International_Air_Lines_Airbus_A340-313_HB-JMA_(26794267360).jpg

Le transporteur aux couleurs suisses SWISS doit remplacer prochainement ses A340-300. Pour ce faire deux appareils sont en concurrence, le Boeing B787-9 « Dreamliner » et l’Airbus A350-900. La décision du futur long-courrier devrait intervenir au printemps prochain pour une entrée en service en 2025.

Pour la compagnie le SWISS, le remplacement de ses cinq derniers Airbus A340 est déjà en préparation au sein du Groupe Lufthansa, la maison mère. Deux options sont possibles, le Boeing B787-9 « Dreamliner » et l’Airbus A350-900. En parallèle à cette décision, il le Groupe Lufthansa travaille à la modernisation d’Austrian Airlines. La décision porte surtout la répartition des B787 et A350 entre les deux compagnies suisse et autrichienne.

D’un point de vue des utilisateurs, SWISS compte plus de pilotes formés sur Airbus, alors que pour Austrian c’est tout le contraire. Mais le choix final devra compter sur le « business case ». En théorie, l’A350-900 pourrait être le favori pour SWISS, et ceci parce que, de par son standing, elle doit  proposer une première classe dans l'avion.

Une première classe qui change tout

Les planificateurs de Lufthansa réfléchissent donc sur le fait que l'A350-900 avec ses 67 mètres, mesure quatre mètres de plus que le B787-9. Il est donc plus facile d'accueillir une classe économique premium en plus des autres des classes traditionnelles. Bien qu'il existe des B787-9 avec quatre classes de transport, cette conception réduit le total de la capacité à 216 sièges. Ce qui serait finalement trop peu pour SWISS, alors que l’A350-900 offre 325 places en 3 ou 4 classes.

Lufthansa réfléchit donc au meilleur moyen d'installer une première classe dans un Airbus A350-900. À partir de juillet 2023, elle exploitera dix A350 avec la classe de voyage la plus élevée au départ de Munich. Si le choix chez SWISS se porte définitivement sur l'Airbus A350, la probabilité augmente à ce que les B787 aillent chez Austrian Airlines. Le Boeing B787 est déjà le favori des Autrichiens. En termes de taille, il est idéal pour les exigences du hub de Vienne par exemple. 

L’A350-900 

A350_Berlin_ILA_18.jpg

L’A350 XWB offre par nature une flexibilité et une efficacité opérationnelles inégalées pour tous les segments du marché jusqu’à très longue distance (17 900 km). Sa cabine Airbus by Airbus est le plus silencieux des aéronefs à double allée et offre aux passagers et aux équipages l'expérience de vol en vol la plus moderne. L'avion est doté de la dernière conception aérodynamique, d'un fuselage et d'ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs économes en carburant Rolls-Royce Trent XWB. Ensemble, ces dernières technologies génèrent des coûts d'exploitation réduits de 25%, ainsi qu'une réduction de 25% de la consommation de carburant et des émissions de CO2 par rapport aux avions concurrents de la génération précédente démontrant ainsi l'engagement d'Airbus de minimiser son impact environnemental tout en restant à la pointe de l'air. 

 Le B787-9 :

vietnam3_crop.jpg

Le B787-9 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-8, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bi-couloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » a volé près de 280 millions de passagers est permis des économies estimées à 28,7 milliards de livres de carburant.

Photos :  1 A340 SWISS @ Kambui 2 A350-900 @ Airbus 3  B787-9 @ Boeing

08:20 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

Commentaires

Les dernières (mauvaises) nouvelles de la FAA (problème de qualité dans la constructions des 787) va certainement peser lourd dans la balance.

Écrit par : Al&X | 21/11/2021

@AI&X & Guista : Tous les aéronefs ont des problèmes. L'objectif et de supprimer ceux qui seraient dangereux, pour les autres on corrige ce qui peut l'être. Par contre, on vole avec certains petits "bugs" et ceci jusqu'à la fin de vie de l'avion. Ce qui est faux consiste à faire croire qu'un avion serait parfait et n'aurait pas de petits défauts.

Écrit par : PK | 23/11/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.