18/11/2021

La Norvège réceptionne son premier P-8A « Poseidon » !

23.png

L'Agence norvégienne du matériel de défense (NDMA) a accepté aujourd'hui le premier des cinq avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon » qui seront exploités par la Royal Norwegian Air Force (RNoAF).

« La Norvège est responsable de vastes zones maritimes dans une partie du monde stratégiquement importante, et le nouveau P-8A Poséidon représentera une amélioration considérable de notre capacité à protéger notre souveraineté et à comprendre les développements dans ces zones. La livraison aujourd'hui de notre premier P-8A est une étape importante dans la modernisation de la capacité des avions de patrouille maritime de la Norvège », a déclaré Mette Sørfonden, directrice générale de l'Agence norvégienne du matériel de défense. "Je suis très heureux que la NDMA soit bientôt en mesure de fournir aux forces armées norvégiennes une toute nouvelle génération d'avions qui joueront un rôle important dans la préservation de notre sécurité nationale pendant de nombreuses années à venir."

Le premier avion P-8A de Norvège, nommé Vingtor, a été livré à la NDMA lors d'une cérémonie au Museum of Flight de Seattle, Washington. Cette étape survient quatre ans après que la NDMA a conclu un accord avec l'US Navy pour le P-8A, et deux ans avant que le nouvel avion ne commence à prendre en charge les missions de patrouille maritime dans le grand nord de la Norvège.

Les quatre avions restants de la Norvège sont tous à un stade avancé de production et seront livrés à la NDMA en 2022. Les cinq P-8A remplaceront la flotte actuelle de RNoAF de six P-3 Orion et deux DA-20 Jet Falcon et seront exploités par 333e Escadron à la base aérienne d'Evenes.

Les sociétés norvégiennes Nammo, Kongsberg Defence & Aerospace, Andoya Space et Berget ont actuellement des accords avec Boeing qui font partie d'un plan de coopération industrielle sur mesure lié à l'acquisition par la Norvège de cinq avions P-8A. Boeing continue de travailler avec la NDMA et l'industrie norvégienne pour étendre ce plan et soutenir la croissance économique dans toute la Norvège.

Le 142ème P-8

La livraison à la Norvège marque également le 142ème  avion P-8 livré à des clients mondiaux, notamment l'US Navy, la Royal Australian Air Force, la marine indienne et la Royal Air Force du Royaume-Uni. Les premières livraisons en Nouvelle-Zélande, en Corée et en Allemagne auront lieu respectivement en 2022, 2023 et 2024.

À ce jour, la flotte mondiale de P-8 en exploitation a accumulé plus de 400’000 heures de vol sans incident. Le P-8 est un avion de guerre anti-sous-marine à longue portée, de guerre antisurface, de renseignement, de surveillance et de reconnaissance capable d'opérations à grande échelle, maritimes et littorales. En outre, le P-8 effectue des missions humanitaires et de recherche et sauvetage dans le monde entier.

Le Boeing P-8A « Poseidon » 

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

3267422998.jpg

Photos : le premier P-8A norvégien @ Boeing

 

L’Indonésie commande deux A400M !

unnamed-1.jpg

Le ministère indonésien de la Défense a commandé deux avions Airbus A400M en configuration multirôle de ravitaillement et de transport.

Ce contrat qui prendra effet en 2022 portera à dix le nombre de pays qui opèrent l’A400M. L’accord prévoit en outre un ensemble complet de prestations de maintenance et de formation. Une lettre d’intention portant sur une future acquisition de quatre A400M supplémentaires a également été signée.

Capable d’atterrir et de décoller à partir de pistes courtes et non aménagées, l’A400M renforcera les capacités de transport aérien de l’armée de l’air indonésienne, qui sera alors en mesure de réagir rapidement en cas de crise, comme il l’a démontré après le séisme et le tsunami qui ont touché le pays en 2018. L’A400M a été le premier gros avion de transport capable de livrer des charges lourdes telles qu’un camion-citerne, ainsi que de la nourriture, des vêtements et des équipements médicaux, en atterrissant sur une piste courte et endommagée à Palu (Sulawesi central, Indonésie).

L’A400M peut transporter sur des distances stratégiques des charges lourdes et de grandes tailles dans des endroits tactiques, tout en assurant le rôle de ravitailleur en vol. Il s’agit d’une solution idéale pour répondre aux besoins des forces aériennes en matière d’avion de ravitaillement et de transport.

Capable de voler rapidement à haute et à très basse altitude et doté de deux nacelles sous voilure, l’A400M est la plateforme idéale de ravitaillement en vol pour les avions de chasse et autres aéronefs. Grâce à son équipement de ravitaillement intégré, il peut être très rapidement converti en avion ravitailleur, et être facilement adapté pour répondre aux changements de missions et de scenarios d’opération. L’A400M, qui peut lui-même être ravitaillé en vol, est le seul appareil à offrir un tel niveau d’adaptabilité.

 L’A400M « Atlas »

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé par l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie et le Kazakhstan qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

L'A400M est certifié en standard pour être rapidement configuré comme avion-citerne. Transportant jusqu'à 50,8 tonnes de carburant dans ses ailes et dans le caisson central de l'aile, sans compromettre aucune zone de soute, deux citernes de soute supplémentaires peuvent également être installées, fournissant chacune 5,7 tonnes de carburant supplémentaires. Les réservoirs de soute séparés permettent l'utilisation de différents types de carburant, permettant à l'A400M de répondre aux besoins de différents types d'avions récepteurs.

En tant que ravitailleur, l'A400M a déjà démontré sa capacité à ravitailler des avions de combat tels que l'Eurofighter, le Rafale, le Tornado ou le F/A-18 à leurs vitesses et altitudes préférées, et est également capable de ravitailler d'autres gros avions tels qu'un autre A400M, C295 ou C-130 ainsi que des hélicoptères.

4108261546.jpg

Photos : 1 A400M aux couleurs de l’Indonésie 2 A400M en vol @ Airbus