26/10/2021

Le F-15EX « Eagle II » a été testé en conditions opérationnelles  !

1000w_q75-1.jpg

L’avionneur Boeing a livré deux exemplaires du nouveau F-15EX « Eagles II » à l’US Air Force, cette dernière a subi les essais opérationnels depuis la base aérienne de Nellis (AFB) au Nevada du 18 ou 25 octobre.

Après la réception des deux appareils en mars et avril de cette année, l’USAF à transférer les aéronefs à Nellis pour une prise en charge par le détachement AFOTEC 6 qui dirige le test opérationnel initial et l'évaluation du F-15EX avec des unités d'Eglin et de Nellis AFB, de la Garde nationale de l'Oregon et de la Floride. L'avion a subi une série de tests de développement pour s'assurer qu’il respecte les spécifications de construction et les normes de sécurité requises. Il a également mené des missions opérationnelles dans le cadre de l’exercice Northern Edge en Alaska. 

« L'objectif principal est de fournir la poussée initiale pour les tests opérationnels et l'évaluation afin d'évaluer véritablement la plate-forme d'un point de vue de bout en bout avec l'ajout d'un environnement de menace robuste que l’on peut simuler sur les installations de Nellis.
En plus des tests opérationnels de l'avion, l'événement de deux semaines implique également de tester le système de survie d'avertissement actif passif de l'avion. 

Les installations du complexe de Nellis offrent la possibilité de pouvoir non seulement faire un retour instantané sur les performances des avions, mais également de récupérer les données pour pouvoir les analyser de manière très détaillée, pour s'assurer que c'est ce qui se passait, ou encore mieux, pour pouvoir trouver les problèmes que l’ont peu rencontrés et utiliser ces données pour trouver les correctifs, puis les mettre en œuvre le plus rapidement possible. 

Selon les premiers retours, l’avion dépasse largement les anciennes versions et s’intègre bien dans le dispositif tenu par le F-35 et le F-22. Mais le F-15EX est également plus vulnérable que les appareils de 5ème génération (F-22, F-35). Il se doit de travailler en appuis, notamment pour apporter et délivrer un grand nombre d’armes.

Après les tests à Nellis, les deux F-15EX avions vont retourner à Eglin pour d'autres tests de développement. 

Le projet F-15EX « Eagle II »

1000w_q75-2.jpg

Sous la désignation de projet F-15EX, la nouvelle variante du jet offre des commandes de vol plus modernes, un grand écran unique et un radar amélioré. L'avion emportera également beaucoup plus d’armes avec plus de deux douzaines de missiles air-air, soit une capacité inégalée au sein de l’USAF.

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille depuis plusieurs mois sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15.  Pour Boeing, il s’agissait de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » (F-15X). La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions et donc combler une énorme faiblesse du F-35, sa capacité d’emport.

Boeing a doté le F-15EX d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif (AESA), avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS « Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offre la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité réside dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes. 

Capacité d’emport phénoménale :

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15EX « Eagle II » est bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’armes comme par exemple : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. Par ailleurs, il peut lancer des armes hypersoniques jusqu'à 22 pieds de long et pesant jusqu'à 7 000 livres. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration. Dernier élément, le F-15EX pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

La plate-forme nécessite également une formation transitoire minimale sans main-d'œuvre supplémentaire et peu ou pas de changements d'infrastructure, assurant la poursuite de la mission.

L'architecture OMS permet l'insertion rapide des dernières technologies aéronautiques. Pour soutenir davantage la cellule numérique et faire avancer l’insertion de technologique, le programme F-15EX utilise le précurseur à l’initiative DevSecOps du ministère de la Défense, visant à développer des logiciels sécurisés, flexibles et agiles. De plus, l'architecture des systèmes de mission ouverts garantit sa viabilité pendant des décennies. L'épine dorsale numérique du F-15EX, ses systèmes de mission ouverts et sa capacité de charge utile généreuse cadrent bien avec la nouvelle vision de l’USAF d'une future guerre en réseau.  Le F-15EX réunit les avantages de l'ingénierie numérique, des systèmes de mission ouverts et du développement de logiciels agiles rester abordable et évolutif pour les décennies à venir.

1000w_q75.jpg

Photos : F-15EX à Nellis @ William R. Lewis

Commentaires

A mon avis le DevSecOps doit surtout permettre à terme de donner au F-15 EX la capacité d’utiliser la liaison de donnée MADL … et ainsi utiliser cette liaison de donnée nouvelle génération dans ses communications avec le F-35.
Ce sera à confirmer … à surveiller de près :)

Écrit par : Dany40 | 26/10/2021

Bonjour
A t on une idée du prix comparé au F22 et F35?

Écrit par : Maurice Gabay | 27/10/2021

@Pk. Petite remarque: le F-15EX n'est pas doté d'un radar APG-63(V)3 amélioré mais bien d'un radar différend, l'APG-82(V)1. Ils ne partage que l'antenne et la source d'alimentation. Pour le reste, le back-end du premier est dérivé de celui du APG-63(V)1 et celui du deuxième de l'APG-79.

Écrit par : Baz driver | 27/10/2021

Petite question pour les spécialistes:
Cette version du f15 a t il une version amélioré/nouvelle/différenete du F15-C?

Écrit par : Le Parisien | 27/10/2021

@Daby40. Le MADL sera indispensable au F-15EX pour jouer son rôle avec le F-35..et le F-22 qui intègre également cela dans sa modernisation.

Écrit par : Baz driver | 28/10/2021

@Maurice Gabay. Toujours difficile de comparer les prix (cellule plus tous les systèmes internes). Le seul élément de comparaison réel est le prix Fly-away. Le F-35A est actuellement à 77millions de $ l'unité. Pour le F-15EX, prenez l'image d'en haut, enlever lui les CFT, les pylônes d'ailes et central, la nacelle Lantirn de navigation, l'IRST, la nacelle d'attaque Sniper, et le prix Fly-away annoncé par Boeing est de 80 millions de $. Mais les premiers appareils des budgets précédents et actuels de l'Air Force les mettent à environ 100 millions de $ l'unité.

Écrit par : Baz driver | 28/10/2021

@Le Parisien. Les trois ! Le F-15C dans l'US Air Force , en Arabie Saoudite, au Japon, le F-15J, sont uniquement des avions de supériorité aérienne, mais pour le Japon cela va changer. En Israël, il y a belle lurette que les F-15A à D sont multi-roles. Mis à part le fait que le F-15C et le F-15EX sont pour l'un monoplace et l'autre biplace, leur aérodynamique et leurs dimensions sont les mêmes. Mais là s'arrête les points réellement communs. A l'intérieur ce sont deux bêtes differentes. Le F-15C a une masse à ide 13 tonnes, le F-15EX est à prêt de 15 tonnes sans CFT. Celle du F-15-EX est renforcée pour accepter une masse totale au décollage de près de 37 tonnes contre 31 pour le F-15C. Les commandes de vol du F-15C etaient hybrides, avec un système hydro-mecanique combiné à un système FBW le CAS. Sur le F-15EX on a des commandes Full FBW. Et pour le reste toute l'avionique, le cockpit sont changés. Et le F-15EX en devient un avion absolument multi-roles.

Écrit par : Baz driver | 28/10/2021

@Baz driver:
merci pour toutes ces infos.
Qu'en est il des moteurs?
les mêmes? améliorés?

Écrit par : Le Parisien | 29/10/2021

A mon sens un sacre concurrent pour le rafale F4
sur des marches asiatiques de multiroles et les pays riches qui pourront se payer a la fois du f35 et f15ex seront costauds

Écrit par : mikeul | 31/10/2021

@Le Parisien. Le F-15C est équipé de moteur Pratt&Whitney F100-PW-220 d'une poussée max statique non installé de environ 10,6 tonnes. Le F-15EX est équipé de moteur General Electric F110-GE-129 avec une poussée max de 13tonnes statique non installé.

Écrit par : Baz driver | 05/11/2021

@Le Parisien. Le F-15C est équipé de moteur Pratt&Whitney F100-PW-220 d'une poussée max statique non installé de environ 10,6 tonnes. Le F-15EX est équipé de moteur General Electric F110-GE-129 avec une poussée max de 13tonnes statique non installé.

Écrit par : Baz driver | 05/11/2021

@Baz driver merci pour la réponse

Écrit par : Le Parisien | 06/11/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.