28/09/2021

L’Allemagne commande le P-8A « Poseidon » !

Die-Deutsche-Marine-ist-an-der-Beschaffung-der-Boeing-P-8A-Poseidon-interessiert--169FullWidth-740d086f-1805820.jpg

La marine américaine a attribué aujourd'hui à Boeing un contrat de production de cinq avions P-8A « Poseidon » pour l'Allemagne. Les premières livraisons devraient commencer en 2024 lorsque le P-8A « Poseidon » remplacera à terme la flotte allemande d'avions P-3C « Orion ». Avec cette commande, l'Allemagne devient le huitième client de l'avion de surveillance maritime multimission, rejoignant les États-Unis, l'Australie, l'Inde, le Royaume-Uni, la Norvège, la Corée et la Nouvelle-Zélande.

Rappel

En juillet de cette année, le ministère allemand de la Défense a signé une lettre d'offre et d'acceptation pour cinq Boeing P-8A « Poseidon » dans le cadre du processus de ventes militaires étrangères (FMS) du gouvernement américain. 

« Nous sommes ravis d'avoir finalisé cette vente à l'Allemagne et d'étendre notre présence dans le pays en apportant le P-8A et ses capacités multi-missions uniques à la marine allemande », a déclaré Michael Hostetter, vice-président, Boeing Defence, Space & Sécurité, Allemagne. « Le P-8 garantira la capacité de la marine allemande à effectuer des missions de surveillance maritime à longue portée et jouera un rôle central dans la région en tirant parti des infrastructures existantes en Europe et de l'interopérabilité totale avec les moyens les plus avancés de l'OTAN. »

Partenariat avec l’industrie allemande

L'industrie allemande est un partenaire essentiel du programme P-8A « Poséidon ». En travaillant avec des partenaires locaux, Boeing fournira des solutions de support, de formation et de maintenance qui apporteront la plus haute disponibilité opérationnelle pour remplir les missions de la marine allemande. Durant l’été, Boeing a signé des accords avec ESG Elektroniksystem-und Logistik-GmbH et Lufthansa Technik AG pour collaborer à l'intégration de systèmes, à la formation et aux travaux de maintenance. Les entreprises allemandes qui fournissent actuellement des pièces pour le P-8A comprennent Aircraft Philipp Group GmbH, Aljo Aluminium-Bau Jonuscheit GmbH et Nord-Micro GmbH.

« Avec des accords stratégiques et des partenariats industriels déjà en place, nous sommes prêts à fournir un package de maintien en puissance robuste pour la flotte P-8A de la marine allemande », a déclaré le Dr Michael Haidinger, président de Boeing Allemagne, Europe centrale et orientale, Benelux et pays nordiques. « En collaboration avec la marine allemande, le ministère fédéral de la Défense et l'industrie locale, nous assurerons une disponibilité opérationnelle maximale qui permettra à la marine allemande de relever l'ensemble de ses défis maritimes. »

Le Boeing P-8A « Poseidon »  

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Déployé dans le monde entier avec plus de 135 avions en service et plus de 350’000 heures de vol sans incident collectif, le P-8A fera considérablement progresser la guerre anti-sous-marine de l'Allemagne ; guerre anti-surface; renseignement, surveillance et reconnaissance; et les capacités de mission de recherche et de sauvetage.

2999541836.jpg

Photos : le futur P-8A aux couleurs allemandes @ Boeing

Commentaires

Bonjour,
Et tous ces avions à long rayon d'action patrouille où ? La Baltique c'est pas le Pacifique.

Écrit par : bpapon60 | 29/09/2021

Cinq appareils seulement , on peut penser qu'il s'agit d'une première tranche , qui permet à l'Allemagne de se désengager discrètement de la cour assidue que lui fait la France de Macron dans son projet franco-centré de "défense européenne". L'Allemagne n'a pas la même analyse que la France des moyens de faire face aux menaces futures , et comme toujours ne voit aucune issue en dehors de l'Otan et surtout du parapluie américain .Il est plus que probable, cela a été exprimé lors des élections législatives allemandes , qu'une prochaine étape sera le ralliement au club du F35 , qui dissoudra l'attelage déjà peu soudé du programme Scaf . Ainsi que les autres projets de "coopération"(Hélicoptères Tigre , char franco-allemand , etc...) . Un échec cuisant pour le locataire de l'Elysée , qui ambitionnait un rôle européen déterminant comme trophée de sa mandature .

Écrit par : philbeau | 29/09/2021

Votre analyse est encore une fois à charge. Les Allemands ne vous traient pas moins bien que vous ne l'avez fait avec eux il y a 30 ans, quand vous avez abandonné le projet commun d'avion européen au profit du Rafale. Vous les avez plantés en beauté, difficile aujourd'hui de venir crier à l'injustice ! Quand aux autre projets, je vous rejoins sur votre pessimisme. Idem pour le F-35 qui permettra d'impotantes économies d'échelles et d'expérience avec les Hollandais, Suisses, Italians, Belges et surtout Danois. Et puis cela coutera moins cher que de lancer seul le F-18 vieillisant en Europe. Je ne crois pas que Macron soit reponsable de ce gros gachis , sauf peut-être d'avoir envoyé une femme dans un monde de gros machos qui ne se respectent que entre eux !

Écrit par : Josy | 30/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.