26/09/2021

Rolls-Royce remotorisera les B-52 !

Rolls-Royce-F130-B52.jpg

La flotte de bons vieux bombardiers Boeing B-52H va continuer à parcourir les cieux, l'US Air Force a annoncé avoir choisi la division nord-américaine de Rolls-Royce pour fournir des turboréacteurs F130 en vue de remotoriser le plus vieux bombardier de sa flotte. Rolls-Royce était en compétition face au CF34-10 de General Electric et le PW800 de Pratt et Whitney. 

Rappel

En 2017, l’US Air Force a publié les détails, ainsi que le calendrier et les concurrents susceptibles de venir fournir un nouveau moteur pour la flotte de bombardier B-52 « Stratofortress ». Au total, ce ne sont pas moins de 608 nouveaux turboréacteurs, qu’il faudra produire pour remplacer les huit Pratt & Whitney TF33 sur chacun des 76 bombardiers B-52H en service au sein de l'US Air Force.

Selon la Division de soutien logistique de l’USAF en charge des B-52, les centrales électriques des moteurs TF33 sont âgées de 60 ans et ne tiendront pas au-delà de 2030. De plus en raison de l'âge, les pièces sont en passe de venir obsolètes et la rareté ce celles-ci inquiètent les équipent de maintenance.

Par ailleurs, une étude a démontré qu’une remotorisation pourrait réduire la consommation de carburant de 20 à 40%. Le remplacement du moteur comprendrait donc la rénovation du système d'alimentation électrique du B-52H, l'installation de nouveaux générateurs et le câblage pour soutenir les nouveaux appareils électroniques. En 2016, l'Air Force dépensait environ 2 millions de dollars par moteur pour réviser les TF33 toutes les 6’000 heures de vol.

Le Rolls-Royce F130 

Rolls-Royce North America a été sélectionnée pour fournir le groupe motopropulseur du B-52 Stratofortress dans le cadre du programme de remplacement des moteurs commerciaux (CERP), prolongeant ainsi une longue histoire de motorisation de l'armée de l'air américaine.

Cette décision signifie que le moteur Rolls-Royce F-130 de fabrication américaine propulsera le B-52 pendant les 30 prochaines années. L'Air Force a fait cette annonce après une vigoureuse compétition pluriannuelle.

Le F130 et sa famille de moteurs commerciaux soit le Rolls-Royce BR700 ont accumulé plus de 27 millions d'heures de vol moteur. Le F130 affiche une fiabilité éprouvée, un coût de cycle de vie exceptionnel et un faible risque d'intégration. Une variante du moteur Rolls-Royce sélectionnée pour propulser l'emblématique B-52 est déjà en service avec l'USAF dans le monde entier, équipant à la fois les avions C-37 et E-11 BACN.

Le F130 offre une fiabilité exceptionnelle avec un haut niveau de préparation aux missions et de faibles besoins en maintenance. Une fois installé, le F130 peut rester sur l'aile pendant toute la durée de vie prévue du B-52. De plus, le moteur F130 offre un rendement énergétique nettement supérieur, une autonomie accrue et des besoins réduits en avions ravitailleurs. Tout aussi important, le moteur est prêt à être intégré à l'aide des outils d'ingénierie numérique de pointe de Rolls-Royce.

Rolls-Royce construira et testera les moteurs F130 dans son usine d'Indianapolis, dans l'Indiana, après l'achèvement récent d'un investissement de 600 millions de dollars pour revitaliser le campus de fabrication de pointe, fournissant certaines des installations de fabrication de pointe les plus avancées sur le plan technologique. La victoire du B-52 CERP crée une demande pour 608 moteurs plus les pièces de rechanges et un nombre limité de moteurs de réserves à produire sur le site et apportera 150 nouveaux emplois de haute technologie et hautement qualifiés pour l'État de l'Indiana.

Jusqu’en 2050

L'US Air Force confirme de son côté que la remotorisation du vénérable B-52H permettra à celui-ci de voler jusqu’en 2050. L’arrivée du nouveau moteur relance la carrière déjà impressionnante du B-52 dont l’arsenal diversifié est appelé à croître considérablement ces prochaines années, notamment avec l'ajout de nouveaux missiles hypersoniques.

USAF_B-52_participating_in_RIMPAC_2010.jpg

Photos : 1 B-52 & moteurs F-130 @ Rolls-Royce 2 B-52@ USAF

 

 

Les commentaires sont fermés.