11/09/2021

F-35, le suisse Montana rachète le belge Asco !

IMG_7774.jpeg

Le choix suisse du F-35 avait une seule faiblesse, celui de ne pas avoir complètement rempli son carnet de compensation industrielles. Celui-ci doit être réglé d’ici quatre ans après la signature du contrat, auquel cas Lockheed Martin serait contraint de payer des pénalités.

Intérêt de l’industrie

Les industriels suisses commencent à se presser au portillon des investissements. Cette semaine le fournisseur de l'industrie aéronautique suisse Montana Aerospace a racheté le belge Asco Industries, spécialisé dans les composants pour ce secteur et notamment engagé dans la production de pièces pour le F-35. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué. Asco est basé
à Zaventem, près de Bruxelles, l’entreprise dispose de sites de production en Belgique, en Allemagne, aux Etats-Unis et au Canada et compte près de1’200 collaborateurs.

La société suisse Montana Aerospace en achetant le fabricant de pièces d'avions Asco Industries élargit ainsi son offre et se positionne sur le F-35 en Europe. Asco Industrie est notamment spécialisée dans la fourniture de volets de bord fuite, soit le dispositif hypersustentateur pour l’industrie civile et militaire avec par exemple l’A400M d’Airbus.  

view.jpeg

"Avec l'acquisition d'Asco Industries, Montana Aerospace renforcera encore ses compétences en matière de conception de produits, de tests et de fabrication de composants et d'assemblages en métal dur pour les structures d'aile et de fuselage", a déclaré Montana Aerospace dans un communiqué. 

La société suisse Montana Aerospace compte 5’000 employés sur 28 sites sur quatre continents. Avec l’acquisition d’Asco Industries, la société suisse Montana Aerospace va pouvoir disposer d’un atout majeur dans la conception et la fabrication de dispositifs hypersustentateurs, d'assemblages mécaniques complexes et de composants fonctionnels majeurs pour l'industrie aérospatiale. Asco Industries fabrique en effet les ailerons haute-vitesse (Flaperon Spars) du F-35 en Belgique.

RUAG engagé sur le F-35

De son côté la société RUAG Australie, une division de RUAG Suisse travail sur le système d'actionneur de verrouillage qui ouvre et ferme les portes de la baie en quelques secondes pour permettre au F-35 de déposer sa charge utile plus rapidement et de maintenir sa capacité de furtivité. Le composant comprend 27 références et est assemblé dans le système d'entraînement de la porte de la baie.

L'amélioration de l'excellence concurrentielle et la réduction des délais qui en résultent ont permis à RUAG de répondre à la totalité de la demande de volume de production pour le programme F-35, dans les trois variantes d'avions. Des améliorations continues ont été mises en œuvre tout au long de la chaîne d'approvisionnement, de l'approvisionnement en matières premières à l'usinage, au traitement spécial, à l'assemblage, aux tests et, enfin, à l'emballage et à l'expédition au client.

Le système d'actionneur de verrouillage ouvre et ferme les portes de la baie en quelques secondes pour permettre au F-35 de déposer sa charge utile plus rapidement et de maintenir sa capacité de furtivité. Le composant comprend 27 références et est assemblé dans le système d'entraînement de la porte de la baie.

L'amélioration de l'excellence concurrentielle et la réduction des délais qui en résultent ont permis à RUAG de répondre à la totalité de la demande de volume de production pour le programme F-35, dans les trois variantes d'avions. Des améliorations continues ont été mises en œuvre tout au long de la chaîne d'approvisionnement, de l'approvisionnement en matières premières à l'usinage, au traitement spécial, à l'assemblage, aux tests et, enfin, à l'emballage et à l'expédition au client.

dgo3je52ac431.jpg

À propos du F-35

Le F-35 « Lightning II »  est le chasseur multirôle de 5ème génération le plus avancé au monde. Trois variantes du F-35 remplacent les anciens chasseurs de l'armée de l'air, du Corps des Marines et de la marine des États-Unis, ainsi que des forces aériennes d'au moins douze autres pays du monde, dont les membres européens de l'OTAN que sont le Royaume-Uni, l'Italie, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège, la Pologne et  s’ajoutent également l’Australie, le Japon, Israël, Singapour, la Corée du sud et la Suisse.

Plus de 690 avions F-35 ont été livrés et sont utilisés à partir de 29 bases dans le monde. Plus de 1’ 460 pilotes et 11’025 techniciens de maintenance ont été formés, et la flotte de F-35 a dépassé les 430’000 heures de vol cumulées. A ce jour, 2’595 appareils sont en commandes.

Photos : 1 F-35 @Sgt Alex Cook  2 Pièce fabriquée par Asco @ Asco 3 Portes des baies ouvertes @ LM

 

 

Commentaires

Merci PK,
Le F-35 se révèle effectivement une poule aux oeufs d'or en Belgique ! Cet avion est totalement bancable ! Toutes les sociétés dans le monde qui participent au programme ne s'en désolidariseraient pour rien au monde ! Même le Canada qui semblait réfractaire est en train de changer d'avis ! Fait éloquent, aucune société canadienne n'a quitté le programme, bien qu'ils soient partenaires de premier rang ! Même Trudeau qui en avait fait une promesse de campagne est en train de se raviser ! https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1810863/ottawa-versement-70-millions-dollars-f-35

Écrit par : Sim | 12/09/2021

@Sim: c'est un commentaire pour le moins étrange. Les armées étant payés par les impôts, que des sociétés privées trouvent un avion particulièrement lucratif n'est pas en soi la meilleure nouvelle du monde... Tout dépend de quel côté du porte-monnaie on se trouve.

Écrit par : pfff | 14/09/2021

Il faut aussi se rappeler que les militaires canadiens ne sont pas contents du tout du choix de Trudeau de faire machine arrière vis à vis du F-35.
…. Trudeau est bloqué car ses militaires ne valideront aucun autre appareil … la situation est donc pour l’instant bloquée …

Écrit par : Dany40 | 14/09/2021

Je ne dis que ce qu'il se passe en Belgique, les retombées économiques de cet avion sion énooooormes ! Les américains respectent à la lettre leurs engagements et cela se concrétise par des $$$ sonnants et trébuchants ! Venez voir ici en Belgique (c'est si facile de critiquer depuis la France derrière son ordinateur), l'avion n'est même pas encore arrivés qu'on atteint déja presque le milliard de compensations indstrielles prévues par le contrat !

Écrit par : Sim | 15/09/2021

@Sim,
on a aussi entendu beaucoup d'inquiétudes des milieux d'affaire belges sur la réalité des retombées demandées dans la mesure où la plupart des sous-traitants du F-35 avaient été choisis par LM bien avant la décision d'acquisition belge (et a fortiori bien avant la décision suisse).
Il est vrai que depuis, le retrait de la Turquie du programme a pu ouvrir des opportunités pour des nouveaux entrants. Est-ce le cas pour Asco ? L'article ne le dit pas.

Quoi qu'il en soit, l'activité industrielle et les profits autour du F35 (comme autour de tout autre programme) ne se multiplient pas comme les petits pains : si la société belge Asco est rachetée par la société Montana, la charge de travail restera peut-être en Belgique (et donc ne fournira pas plus d'activité en Suisse) mais les profits réalisés partiront sûrement vers la Suisse (et donc ne resteront pas en Belgique). C'est la dure loi du capitalisme international.
Mais peut-être Lockheed Martin et le gouvernement américain réussiront-ils à faire croire qu'une même activité de sous-traitance doit compter au titre des compensations à la fois pour celles promises à la Belgique et pour celles promises à la Suisse ?
Aux négociateurs suisses du contrat d'être attentifs sur ce point, comme sur beaucoup d'autres.

Écrit par : Sébastien | 15/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.