10/09/2021

La RAF va retirer prématurément ses premiers Eurofighter!

F2722F43-6637-4C59-A55E-7CADAA18C95C.jpeg

 

La Royal Air Force va devoir retirer prématurément ses premiers avions de combat Eurofighter T1 malgré le fait que ces derniers ne soi qu’à mi-vie. Des questions de coûts sont en jeu, notamment pour assumer d’autres programmes.

Selon le plan nouveau directeur de la RAF, se sont 24 appareils de la première tranche (T1) qui seront retirés progressivement du service d’ici 2025. Initialement ces appareils devaient rester en service jusqu’en 2040.

Répondant aux questions à la Chambre des communes, le sous-secrétaire d'État parlementaire à la Défense, James Heappey, a déclaré que les Eurofighter de la tranche 1 qui étaient destinés à une retraite anticipée dans le document du commandement de la défense publié le 22 marsseraient retirés avec une moyenne de près de 60% de leur vie de fatigue de cellule restante. Actuellement, la RAF dispose de 30 avions Eurofighter Tranche 1 dans la flotte de maintien en puissance et les heures de vol moyennes prévues pour chacun des avions, lorsqu'ils atteindront leur date de mise hors service respective, sont de 2’544,8 heures de vol", a déclaré Heappey. L’Eurofighter Typhoon dispose théoriquement d’une durée de vie de 6‘000 heure. Les 2’544,8 heures ne représentent que 42,4 % de l'utilisation de la cellule. Avec ce chiffre moyenné sur l'ensemble de la flotte, un certain nombre d'avions livrés plus récemment auront volé beaucoup moins d'heures que cela. Sur les 53 appareils de la tranche 1 reçus par la Royal Air Force (RAF) initialement, 30 sont encore dsiponibles,soit 20 sont en service actif tandis que les 10 restants sont en stockage. 

Problèmes de rationalisation 

Cette décision pourrait sonner comme une surprise de la part de la RAF. En fait, cette dernière n’avait jusqu’ici pas le choix. La Royal Air Force britannique (RAF) se retrouvait coincée tout comme la Luftwaffe allemande avec la première tranche d’avions de combat Eurofighter T1 et devait composer tant bien que mal avec ce modèle d’avion compte tenu des limites des logiciels du T1, la RAF avait décidé de ne pas essayer de mettre à niveau ces plateformes particulières avec les améliorations des mises à niveau destinées aux standards T2/T3. De fait, les Eurofighter T1 de la RAF ne peuvent être utilisés qu’exclusivement que pour des tâches de défense aérienne. 

Le lancement du programme d’avion de 5ème génération Tempest à changer les perspectives. En effet, le programme du nouvel avion prend de plus en plus d’ampleur au sein de la RAF. Pour ce faire il faut maintenant dégager des fonds pour assurer les développements des principaux soit : la modernisation des tranches 2 & 3 de l’Eurofighter, assurer la finalisation de l’entrée en service du Lockheed Martin F-35B et pérenniser le programme Tempest. 

Difficile à vendre

Initialement la RAF aurait désiré vendre ses Eurofighter, mais tout comme l’Allemagne et l’Autriche, elle se retrouvent avec un appareil dont la version n’intéresse pas les Forces aériennes étrangères et on le comprend. Le Ministère de la Défense britannique doit se résoudre à réfléchir aux diverses option d’élimination des cellules.

Photo: Eurofighter T1 de la RAF@ RAF

Commentaires

A mon avis, le programme du Rafale va bientôt prendre la même direction et la cible des 180 Rafales dans l'AAE ne sera probablement jamais atteinte ! Sur 150 Rafales produits pour elle, il y a déjà 30 appareils (d'occasion, les plus vieux sans doute) qui vont déjà prendre le chemin de le Grèce et de la Croatie ! Il ne restera que 120 Rafales dans l'AAE, donc 30 pour le porte avion !

Écrit par : Stephane | 10/09/2021

C'est quand même consternant que cette cellule s'avère impossible à mettre à jour. Cela a vraiment été conçu avec un amateurisme invraisemblable.

Écrit par : lolo | 10/09/2021

Pour la même raison la Luftwaffe avait refourguée ses Eurofighter de la tranche 1 à l’Autriche qui à présent cherche à s’en débarrasser... et les rouges et les verts qui n’arrêtent pas de citer l’aviation autrichienne en exemple!

Écrit par : Harry Spotter | 11/09/2021

@lolo. Ce n’est pas impossible, juste très cher, et avec probablement le risque d’avoir des appareils aux capacités très proches des tranches 2/3, mais avec une architecture interne qui risque de différer un peu. Et un nombre très limité d’appareils.
D’ailleurs il serait intéressant de détailler un peu plus les choses, car les Eurofighter T1 block 5 sont déjà multirôles et désignés FGR.4 à la RAF (tout comme les eurofighter T2 et T3) Alors que les T1 block 1 et 2 sont eux seulement capables de mission air-air et sont désignés F.2 dans la RAF. Est-ce donc des F.2 ou des FGR.4 qui vont être retirés du service?

De la même manière qu’un f-16MLU a des capacités probablement assez similaires à un f-16c/d mais n’est pas un f-16c/d.

Ou quand la marine nationale a fait transformer ses rafale F1 en Rafale F2 ou F3 (j’ai un doute), cela s’est quasiment apparenté à une reconstruction de l’appareil.

Écrit par : Chris2002 | 11/09/2021

Les commentaires de ce blog ne sont pas modérés mais orientés. Pour preuve les posts ci dessous. Bien que le Rafale ne soit pas le sujet de l article, en reponse au commentaire ci-dessous: le standard F1 a déjà été transformé au std f3. Quand à "l amateurisme invraisemblable" : 1 il faut lire et comprendre l article avant d ecrire n importe quoi. 2 voir le F35 dont les premiers exemplaires seront retirés sans jamais avoir été operationels 3 quand au retard des européens dont il est souvent fait reference, ces derniers n ont pas attendu 2021 ou 2030 pour (produire) et s equiper en avion de 4eme génération contrairement à la Suisse.

Écrit par : Gustav | 11/09/2021

@ Stéphane:

180 COMMANDES,152 livrés....24 (et non pas 30!!! )

180-24 => 156 AU MINIMUM si on se base sur vos affirmations (oui,il ne faut surtout pas oublier ceux restant à livrer! )

Hors,pour les 12 d'occasion vendus au Grecs,12 neufs ont étés commandés pour les remplacer.....ce que vous "oubliez"

156+12=> 168,et non pas 120 selon vos affirmations!



la "cible" de 180 est déjà atteinte,puisqu'il s'agit de commandes effectuées.....celle à laquelle vous pensiez est 225.....



Quand au "bientôt la même direction pour le PROGRAMME rafale",je tiens juste à vous rappeler que les Britanniques ne mettent pas fin au PROGRAMME Ef2000,mais se débarrassent de leurs premiers exemplaires non upgradables aux standards supérieurs...
Le programme Rafale continue,lui,avec le standard F4 mis en service vers 2024,et le standard F5 "en prévision" (si commande par un état quelconque! ) pour 2030

Écrit par : Grosminet | 11/09/2021

@Stephane. Vous allez un peu trop vite en besogne. La France continuera à acheter des RAFALE neufs et à moderniser les existants. Elle a beaucoup d'autres appareils à retirer du service avant de mettre ses RAFALE à la retraite. Pour ce qui est du Thyphoon T1 de la RAF, ce n'est pas une surprise. La RAF a trois programmes en route , Typhon T3, F-35, et le FCAS. Elle doit dégager des ressources, humaines et financières pour les assumer. Sans compter toutes les autres dépenses à assumer par la Grande-Bretagne pour sa force nucléaire qu'elle désire augmenter..Cela fait beaucoup,beaucoup d'argent...

Écrit par : Baz driver | 11/09/2021

Bonjour à toutes et tous,

première intervention de ma part sur ce blog que je suis attentivement, très intéressé par les infos données, et parfois aussi par les échanges qui les accompagnent.
En guise de première intervention je voudrais rassurer Stéphane.
Sur les 152 Rafale livrés à la France, 12 vont effectivement connaître une second vie en Grèce et peut être 12 autres (le contrat n'est pas encore signé) en Croatie. Cela fera 24 et non 30.
Et il est déjà prévu que les 12 Rafale cédés à la Grèce soient compensés, le contrat ayant été signé en début d'année par Mme Parly, ministre française de la Défense.
A compter de l'année prochaine c'est donc 28 (fin de la tranche 4)+12 Rafale qui seront livrés à l'armée de l'Air française et une nouvelle commande est annoncée en 2023 pour au moins 30 nouveaux appareils, la cible finale restant fixés à 225 selon les dernières lois de programmation militaire. Stéphane peut dont être rassuré.
Quant au nombre des Rafale Marine, 46 ont été livrés et 4 perdus; il en reste donc 42 (une dotation un peu juste sans doute) et non 30.

Par ailleurs, ce que met en lumière cet article et ses premiers commentaires, c'est qu'en matière d' "occasion" le Rafale reste intéressant à la différence des Eurofighters tranche 1.
Une raison à cela, le Rafale a été conçu pour évoluer au fur et à mesure des nouveaux standards, ce qui n'est pas le cas de la première tranche des Eurofighters (et oui on peut parler de gâchis au sujet de ces derniers).

Pour rappel les 10 premiers Rafale au standard F1 (avec uniquement des capacités air-air, limitées qui plus est) ont été livrés à la marine française en urgence au début des années 2000 pour remplacer les Crusaders qui étaient à bout de souffle. Puis ces 10 premiers Rafale ont été placés sous cocon en 2008-2009 quand suffisamment d'autres Rafale marine (au standard F2 à l'époque) ont été livrés à la marine.
Ces 10 premiers Rafale ont ensuite été rétrofités directement au standard F3 entre 2014 et 2018 pour être rendus à la marine française. L'ensemble de la flotte des Rafale (y compris les premiers livrés) est en train désormais de passer au standard F3R qui permet entre autres choses la mise en oeuvre du missile Meteor et d'un nouveau pod de désignation.
Voici toute la différence entre un avion qui a été conçu pour évoluer et un autre qui ne l'a pas été, au moins pour sa première tranche.
Les eurofighters tranche 1 n'intéressent donc pour le moment aucun acquéreur potentiel et vont être retirés alors que semble se développer un marché du Rafale d'occasion, les appareils fournis révisés et rétrofités proposant encore un beau potentiel et de belles capacités.
Espérons que le SCAF et les nouveaux avions en cours de conception (Tempest, NGA) suivront l'exemple du Rafale et non celui de l'Eurofighter...

Écrit par : Sébastien | 11/09/2021

Vous avez partiellement raison Stephane avec la nouvelle commande de la Grèce (6) , la France va renouveler son parc ancien de Rafale .

Écrit par : Euclide | 12/09/2021

bonjour
@stephane
de gros doutes sur votre avis, justement, nous on arrive à vendre nos précédentes versions du Rafale, contrairement au Typhoon, et le SCAF (on a le temps de recevoir les derniers Rafale) volera de concert avec le Rafale...on verra..
@ lolo
A mon avis, sorti prématurément pour contrer le Rafale, ils en payent le prix maintenant...pour avoir un équivalent du Rafale qu'avec la dernière version !

Écrit par : Gtiery | 13/09/2021

@stephane
Pour les occasions :
- les 12 vendus à la Grèce : ils ont déjà été remplacé (commande officialisé par la ministre de la défense française et annoncé par Dassault).
- les 12 "croates" la ministre de la défense française a annoncé qu'il serait pas remplacer immédiatement, l'argent servira à acheter du matériel supplémentaire et a augmenté la disponibilité des rafales (actuellement le contrat Dassault a pour objectif 80% de disponibilité. Elle était de 76% mi-2020). La commande de remplacement a été annoncée pour 2024-2025.

Pour ce qui est de la cible globale la tranche 5 de 30 appareils a été annoncée (pas le ministre français de la défense) pour 2023, ce qui porterait 210 appareils (en comptabilisant les 12 appareils croates qui serait remplacés vers 2024-2025).

La grosse différence entre le Rafale et le Typhoon c'est que les modèles de pré-serie ont été produit en toute petite quantité pour le Rafale (10 appareils Marine F1 qui ont déjà été mis au standard F3R pour un coût non négligeable d'environ 3 appareils neuf), et en très grande quantité pour le Typhoon (53 appareils T1 pour les britanniques, les coûts de maj sont colossaux).

De plus la France doit maintenir sa ligne de production (pour ne pas perdre les compétences techniques) le temps que le successeur du Rafale soit en production et il faudra au moins 10 ans (si tout se passe bien) et au vu des commandes export en cours la tranche tranche 5 française (voir la tranche 6 si le SCAF prendre du retard) sera nécessaire pour maintenir la production.

Les deux pays ne sont pas dans des situations similaires et si rien ne dit que les 180 appareils prévu pour l'armée de l'air française soit effectivement livrés (ça seul le temps nous le dira), rien n'indique non plus que la cible ne soit pas atteinte.

Pour ce qui est des rafales M ce n'est pas 30 appareils mais 44 (48 déjà produits moins les 4 appareils perdus).

Cordialement

Écrit par : Emixam | 13/09/2021

@Chris2002, Gustav
En fait que le problème soit le coût prohibitif, ou l'impossibilité physiquement de le faire (il y a eu des communications de ce type), cela revient au même : c'est un constat d'échec. Ce n'est pas acceptable. Un avion doit être pensé pour être mis à jour à plusieurs reprises au cours de sa vie opérationnelle, ça doit faire partie du cahier des charges initial, donc lorsque c'est impossible à faire ou lorsque c'est prohibitif, c'est que cela a été mal conçu ou mal pensé au départ.
Il est à noter qu'il ne s'agit pas seulement d'un choix isolé d'un pays qui renonce par un choix stratégique pour s'orienter vers autre chose, tous les pays avec des T1 en arrivent à même conclusion. C'est un constat d'échec parce que c'est quand même une cellule moderne, plutôt bien motorisé, donc c'est incroyable d'en arriver à la conclusion qu'on préfère se débarrasser de telles cellules qui ont encore du potentiel
Avec un peu de recul, on arrive donc à faire évoluer durant des décennies toutes les cellules SAUF le Typhoon T1 ? Des B52 pendant 70 ans, des F16 durant 40 ans, des Mirages pendant 40 ans, etc etc
Si vous considérez que c'est une réussite, je ne partage pas ce point de vue et il semble que cela ait suscité de grosses tensions en Autriche, ce n'est pas sans raison : ils ont juste l'impression de s'être fait berner.

Écrit par : lolo | 15/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.