27/08/2021

Des F-35 & F-15EX pour Israël !

Israel_air_force_will_receive_new_experimental_F-35I_stealth_fighter_aircraft_925_001.jpg

Israël prépare activement un nouveau processus destiné à aboutir à l'acquisition par l'armée de l'air de nouveaux avions de combat.  Après un long débat interne, l'armée de l’air israélienne a décidé d'acheter un troisième escadron de Lockheed Martin F-35I et un autre escadron Boeing F-15EX. On parle de 50 appareils au total.

Israël utilisera à la fois les mécanismes de financement existants et de nouveaux prêts. Le premier proviendra du financement militaire étranger annuel fourni par Washington en vertu d'un mémorandum d'accord américano-israélien de 2016. Le second d'un financement normal via le programme d'acquisition d'équipement militaire du pays.

F-35 & F-15 au menu

Le pays table sur deux types d’avion, soit le Lokcheed Martin F-35 A (F-35I Adir) et le tout nouveau Boeing F-15EX « Eagle II. L’idée est de mélanger les capacités complémentaires des deux avions. Israël dispose déjà de deux escadrons de F-35I « Adir ». Le F-35 est le chasseur multirôle le plus avancé au monde, combinant des capacités exceptionnelles de capteurs et de réseau avec des technologies avancées qui le rendent difficile à détecter. Ce dernier a été testé en opération pour frapper des cibles iraniennes en Syrie et l'aurait survolé le Liban et d'autres régions. D’un point de vue air-air, les israéliens confirment également que le F-35 surpasse les derniers avions russes en service qui sillonnent le ciel syrien. Aucun d’eux n’a été capable à ce jour, d’accrocher le F-35 israélien en mode air-air, le F-35 étant capable non seulement de se dissimuler, mais de fournir une réaction immédiate pour éviter toute facilité d’engagement de l’adversaire, celui-ci restant par contre en permanence sous la menace d’un tir de l’Adir.   En renforçant sa dotation en F-35 Israël, va démultiplier ses capacités air-air et air-sol.

Malgré les capacités exceptionnelles du F-35, Israël cherche à moderniser les capacités de sa flotte de F-15. Pour ce faire, la Force aérienne veut se doter de la nouvelle version du F-15, le F-15EX « Eagle II » surnommé le F-15IA dans le pays et moderniser certains de ses anciens F-15I.

Le F-15EX devrait permettre un emport massif d’armement grâce à sa capacité de 30’000 livres d'armes, tandis que le F-35 peut transporter 5’000 livres en interne et a jusqu'à 18’ 000 livres de capacité de charge utile totale lorsqu'il utilise des stations externes. Le F-35 peut transporter quatre à six missiles en interne sans augmenter la signature radar de l'avion, et dispose d'une capacité de transport supplémentaire lorsque la furtivité n'est pas requise. En comparaison, le F-15EX peut emporter jusqu'à 12 missiles externes

Adaptation des F-35I F-15IA

Les deux avions seront équipés de certains systèmes développés par Israël. Le F-15IA en transportera plus, car l'accès à ses systèmes de base est plus facile.  L'IAF prépare des essais de systèmes d'armes et de systèmes électroniques sur un avion F-35 d'essai spécial. Il a été construit selon un cahier des charges qui a pris deux ans à préparer. De l’autre, différents systèmes seront également incorporés sur le F-15IA. Actuellement 50 F-35 sont en commande en Israël, 20 ont été livrés. Avec cette future commande Israël va atteindre son seuil minimal de 75 F-35, mais la baisse de coûts généralisées permet d'entrevoir de nouvelles commandes avec un objectif plus élevé de 120 "Adir".

F-35i "Adir"

pertama-di-luar-as-israel-terima-pesawat-uji-khusus-f35i-qwq.jpg

Le F-35I permet progressivement à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Les israéliens participent au programme F-35 avec notamment la production de 811 paires d’ailes par Israël Aerospace Industries (IAI). Elbit Systems fournit le viseur de casque du pilote. Il faut également noter, que les F-35 "Adir" israéliens sont sensiblement différents avec un système de communication unique dans le cockpit. De plus, les F-35 "Adir" disposent d’un second système de liaison de données, connu sous le nom de "Ravnet-300" et produit par la société Rafael Défense. Ce système qui est à certains égards comparables au système « Link16 » standard de l'OTAN, fonctionne nettement plus rapidement et permet plusieurs applications. Mais les israéliens vont encore plus loin, avec la préparation de l’intégration de systèmes indigènes à bord.

Boeing F-15EX « Eagle II »

2102628956.png

Boeing a doté le F-15EX d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif (AESA), avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS « Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offre la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité réside dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes. 

Capacité d’emport phénoménale :

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15EX « Advanced » sera bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’armes comme par exemple : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. Par ailleurs, il peut lancer des armes hypersoniques jusqu'à 22 pieds de long et pesant jusqu'à 7’000 livres. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration. Dernier élément, le F-15EX pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

La plate-forme nécessite également une formation transitoire minimale sans main-d'œuvre supplémentaire et peu ou pas de changements d'infrastructure, assurant la poursuite de la mission.

L'architecture OMS permettra l'insertion rapide des dernières technologies aéronautiques. Pour soutenir davantage la cellule numérique et faire avancer l’insertion de technologique, le programme F-15EX utilise le précurseur à l’initiative DevSecOps du ministère de la Défense, visant à développer des logiciels sécurisés, flexibles et agiles. De plus, l'architecture des systèmes de mission ouverts garantit sa viabilité pendant des décennies. L'épine dorsale numérique du F-15EX, ses systèmes de mission ouverts et sa capacité de charge utile généreuse cadrent bien avec la nouvelle vision de l’USAF d'une future guerre en réseau.  Le F-15EX réunit les avantages de l'ingénierie numérique, des systèmes de mission ouverts et du développement de logiciels agiles rester abordable et évolutif pour les décennies à venir.

Photos : 1 & 2 F-35I @ IAF 3 F-15EX Eagle II  @ Boeing

 

Commentaires

Au risque de réfréner un peu l'enthousiasme des aficionados du F35 , ce qui n'est pas dit ici est que le si remarquable F35 n'a pas l'allonge nécessaire pour aller frapper l'Iran , principale et peut-être seule réelle menace pour Israel .Et donc l'état hebreu demande ( sur financement US comme il est rappelé) à Joe Biden de lui fournir l'appareil le permettant , le bon vieux F15 remis au goût du jour :
https://www.meta-defense.fr/2021/08/27/israel-veut-de-nouveaux-f-15-payes-par-les-etats-unis/

Écrit par : philbeau | 27/08/2021

@philbeau : Sauf que meta-défense, média bien "français" fait exprès ne pas parler du F-35 largement gagnant en Suisse (entre autre), néglige la commande d'Israël et se montre particulièrement insidieux en isistant sur le fait que "se serait les USA qui finance l'achat"!!! Sauf, que Pk précise avec justesse ici les thermes de l'aide US! Comme quoi en France on est capable d'entourloupe... ! Si Israël commande 25 F-15EX, elle disposera bien de 75 F-35 ! au minimum.

Écrit par : Mathieu | 27/08/2021

@Philbeau: l'article de meta-defense n'est visiblement pas très objectif...peut-être auriez-vos mieux fait de vous abstenir...

Écrit par : Vincent | 27/08/2021

Accessoirement, je doute que le F-15 puisse atteindre l'Iran, y accomplir sa mission et revenir sans ravitaillement en vol. Ce qui oblige de facto à un détour par le golfe d'Aden...

Écrit par : chris2002 | 27/08/2021

@ Mathieu , Vincent : je ne savais pas qu'il était devenu interdit de critiquer , ou d'émettre des doutes sur le F35 , en Suisse ...Meta defense , qui quoique vous en pensiez est un site de référence international , donne un point de vue français , c'est la moindre des choses , comme d'autres sites américains donnent leur point de vue , qui n'est pas plus objectif . On se demande pourquoi il aurait fallu qu'il cite la Suisse dans son article sur...Israel (?) .Et quant au financement de la défense de l'état hébreu par le budget américain , il est inconvenant de le signaler ? Avec les incidences que ça a bien sûr sur l'équipement des forces israéliennes et le pourquoi de son origine ?

Écrit par : philbeau | 28/08/2021

@philbeau. Le F-35A a l'allonge nécessaire pour aller frapper en Iran, mais évidemment pas tout le territoire. Pour le F-15E ou EX, il ne pourra aller plus loin que si tout le vol se fait à haute altitude. Et c'est bien là le problème. Lui n'est pas furtif, et il devra traverser l'espace aérien de plusieurs pays pas forcément amis d'Israël. Si il devait le faire à la sauce opération "OPERA", ce serait un voyage sans retour....

Écrit par : Baz driver | 28/08/2021

@mathieu

F35 ou F15 (ou autres materiel) tout ceci est financé par les USA (et sur autorisation)

hors l'administration Obama avait fait savoir que dans le cadre de l'aide US, SEUL le F35 etait disponible pour israel

=> Israel a pris des F35 .... tout en demandant des F15, Cf le projet F15IA « Israël Advanced »
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/12/02/israel-lance-le-programme-f-15-israel-advanced-eagle-866572.html

+ je ne sais pas si c'est encore d'actualité, mais fut un temps les USA avait un accord avec l'arabie saoudite pour limiter le nombre de F15 en possession par les isrealiens

Écrit par : Laurent10 | 28/08/2021

@Phibeau : Meta-defense à le malheur d'être partial sur certains sujets notamment lorsque ceux -ci péjore le Rafale ou sont trop pro-F-35 par exemple, dans votre lien les choses sont très clair :

Meta-Défense: On insiste sur l'achat du F-15EX, mais on néglige le F-35 et il y a cette phrase : " F-15 payés par les Etats-Unis " qui laisse croire aux lecteurs que seul le Washington paye pour Israël !!


avia news : met sur pied d'égalité F- 35 et F-15EX dans le cadre de l'achat et précise avec jutesse : "financement existants et de nouveaux prêts. Le premier proviendra du financement militaire étranger annuel fourni par Washington en vertu d'un mémorandum d'accord américano-israélien de 2016. Le second d'un financement normal via le programme d'acquisition d'équipement militaire du pays."

Rien à voir donc pour le lecteur ! Il ne s'agit pas de critique de notre part comme vous l'écrivez, mais bien d'une remaruque sur une forme partiale dont le but est une information volontairement biaisée de la part d'un médias.

Écrit par : Mathieu | 28/08/2021

Philbeau,Laurent10: en ce qui concerne le financement militaire accordé par les différents gouvernements américains, cette assistante annuel varie d'un président à l'autre se 1,8 à 3 milliards de dollars. Le budget militaire israélien est en moyenne de 17 milliards de dollars annuel. NON, les USA ne finance pas notre budget, il s'agit d'une aide certes, mais la plus grande partie est bien le fait du budget de L'Etat Hébreu.

Écrit par : Liv | 28/08/2021

@ Mathieu : Méta-défense ne commente aucun sujet qui "péjoreraient" le Rafale , ce qui est votre cas , c'est un site d'information , pas de commentaires . C'est un site abondamment documenté , ce qui n'est pas votre cas , et qui a le mérite d'équilibrer un peu la presse spécialisée occidentale , sous influence anglo-saxonne marquée . Cela vous déplaît visiblement , c'est votre problème .
@ Liv : évidemment l'Amérique ne finance pas les dépenses courantes de fonctionnement de la défense israélienne , ni les investissements de Tsahal ou de la marine . Mais son soutien dans le domaine de l'aviation est prégnant , et bien sûr pas désintéressé , Israel étant son client attitré . Comment interprétez-vous les particularismes accordés , pour le F35 , en matière de liberté d'accès aux "boîtes noires" du F35 , refusée aux pays européens pourtant partie prenante industrielle , et , paraît-il , alliés de premier rang ?

Écrit par : philbeau | 28/08/2021

@liv

merci de votre precision,

pour ma part je voulais simplement souligner que pour beneficier de cette aide les americains (pour paraphraser Henri Ford) on dit:

"prenez l'avion que vous souhaitez, à condition que ce soit le F35.."

Écrit par : Laurent10 | 28/08/2021

@philbeau

Je lis régulièrement Opex360 et Méta-défense. Il faut quand même admettre que parfois c'est too much en ce qui concerne les critiques sur le F35. Il est bien sur normal et nécéssaire qu'il y'ait des critiques mais là ça devient presque systématique. Certaines tournures de phrases laissent volontairement au lecteur une description purement négative du F35. Moi même je reste assez sceptique à propos de cet engin mais quand je vois un Rafale qui rayonne dans chaque article et un F35 qui prend constamment des balles perdues même quand certains sujets ne le concernent pas directement, petite pensée à Opex360 quand je parle de ça, l'objectivité a déjà été perdue depuis des lustres.

Écrit par : yo | 28/08/2021

@Philbeau,
On a eu l'occasion avec le choix du F-35 Suisse de se rendre compte de la tentative de manipulation française pour orienter notre la compétition ! Tout le monde a encore en tête ce journal affimant que l'avion français était en tête de la compétition. Hors tout ceci a été contredit par les conclusions du rapport Air2030 qui dit explicitement que le F-35 a mené de bout en bout de la compétition. Vos mises en doute de l'impartialité de la procédure et de l'intégrité des officiels comme Mme Amherd ont fait le reste en vous discréditant définitivement par ici ! Allez faire joujou ailleurs avec vos journaux partisants et mensongers ! Vous êtes en terre du F-35 ici, dorénavant il faudra vous en rappeler et accorder plus de respect à notre avion national ! Tenez vous le pour dit !

Écrit par : Richard | 28/08/2021

@philibeau
Je ne pense pas que le problème vienne des critiques légitimes que l’on peut faire sur le sujet F-35, le problème est qu’aujourd’hui il y a un aveuglement dans une logique de critique à tout prix du F-35 qui commence à sérieusement se voir … et donc à faire perdre du crédit à ceux qui s’égarent dans ces écarts.

Oui la gestion du programme F-35 a été au mieux calamiteuse … au pire malhonnête…. Du moins pendant toute une première période. Oui les largesses autorisées à Lockheed Martin pendant des années posent question …. Mais pas plus que le fait que ce sont des personnels de cette même entreprise qui ont écrit avec ceux de l’USAF le rapport fondateur qui structurera ensuite les demandes du futur programme … qui allait ensuite être remporté par Lockheed Martin à la surprise générale.

Et oui bien sûr le F-35 est aussi une arme géostratégique de reprise en main de ses alliés par les USA, en réaction assez directe aux volonté d’indépendance stratégique des européens exprimées dans le traité de Maastricht.

Mais tout cela n’a que peu de rapports avec l’existence des capacités réelles de cet appareil. Oui sa mise au point est longue et semée d’embûches, mais aujourd’hui le F-35 offre clairement des certitudes sur des capacités majeures aux yeux des militaires de toutes les nations majeures … certitudes qu’aucun autre appareil actuel n’est capable de fournir… que ce soit le F-18, l’Eurofighter ou le Rafale pour parler de ses concurrents récents.
Et encore une fois cela n’a pas valeur de critique envers ces appareils qui restent utiles et performants dans leurs catégories et aspects respectifs… mais il faut tout de même savoir admettre que tous les avionneurs majeurs sont en train de préparer au sprint le remplacement de ces appareils … par des appareils qui ressembleront beaucoup plus au F-35 que leur prédécesseur. C’est une démonstration flagrante que ces avions actuels n’ont pas la possibilité de venir concurrencer le F-35 sur ses points forts.

Et le vrai gros problème est que certains s’évertuent à ignorer ou dénigrer les sources les plus fiables venant expliquer pourquoi les choses sont ainsi : nos militaires français passent régulièrement devant la commission de La Défense … il serait bon que les anti F-35 effrénés lisent ce que les militaires exposent comme priorité aux politiques qui contrôlent leur financement : connectivité et furtivité sont rabâchés comme points de retards ce qui ramène … sans le citer bien sûr … au F-35. Enfin si … le général français Lanata avait lui cité clairement le F-35 comme référence opérationnelle devant la commission, mais bien sûr on avait vite expliqué que c’était du vent ou une manipulation non factuelle.

Le vrai soucis c’est que le F-35 participe depuis un bon moment maintenant aux exercices militaires les plus réalistes et les plus impactant pour les aviations militaires occidentales : Red Flag et même Atlantic Trident en France …. Et son rôle y a été loin d’être secondaire.

Donc à un moment il va falloir arrêter de garder cette illusion d’échec industriel majeur et d’avion incompétent … car ce n’est pas ce qui revient du terrain. Et pour en venir à Israël , leur armée de l’air ne s’est pas faite imposer le F-35 : il faut savoir qu’ils ont même alourdi cet avion par rapport à la version originale du F-35A. Visiblement ceux qui ont vraiment l’avion entre les mains n’ont pas les mêmes doutes que les experts de salon sur son rapport poids / puissance ou sa capacité à manœuvrer.
Israël fait en avance exactement ce qui est prévu aux USA pour bientôt : Les F-35 vont travailler en binôme avec des F-15 qui vont servir de chariots à munitions …

Écrit par : Dany40 | 28/08/2021

Pour rappel, Israël a des ravitailleurs en vol, ce qui permet plus d'une approche... Les pays entre l'Iran et Israël ne sont certes pas en très bons termes mais ils ont peu de moyens d'interception. Tout reste donc possible. Il y a de fortes chances que les F-35I ont déjà survolé le sol iranien en missions de reconnaissance, rappelez-vous l'avion ukrainien abattu "par méprise" il n'y a pas si longtemps.

Écrit par : Noth | 29/08/2021

@Laurent10. Concernant votre remarque en fin de votre commentaire. En fait c'est le contraire. En effet lorsque l'Arabie Seoudite commenda 72 F-15S Strike Eagle, Israël ne voyait pas du tout ça d'un bon oeil. Et donc les US n'autorisairent dans un premier temps la présence de 60F-15S en Arabie, les 12 autres restants aux US. De plus seuls 40 d'entre eux étaient en configuration Strike Eagle. Les 20 autres étaient en configuration défense aérienne. Ces restrictions furent levées plus tard. Aujourd'hui l'Arabie Seoudite comptera 151 Strike Eagle lorsqu'elle aura pris livraison de tout les F-15SA et les anciens modernisés à ce même standard.

Écrit par : Baz driver | 01/09/2021

@Baz driver : la furtivité pour des missions de ce genre, sur l'Iran ou la Syrie, est surtout entretenue par un avion de contre-mesure et de brouillage, moins par les qualités furtives d'un chasseur.

Écrit par : Specht | 02/09/2021

@Specht. Dans ce cas plus d'effet de surprise. Donc raid massif avec beaucoup d'avions d'escorte, F-15C, F-35, et un déluge de feu, particulièrement lorsque le raid arrivera en Iran...

Écrit par : Baz driver | 04/09/2021

@Specht. Dans ce cas plus d'effet de surprise. Donc raid massif avec beaucoup d'avions d'escorte, F-15C, F-35, et un déluge de feu, particulièrement lorsque le raid arrivera en Iran...

Écrit par : Baz driver | 05/09/2021

@Dany40: "Je ne pense pas que le problème vienne des critiques légitimes que l’on peut faire sur le sujet F-35, le problème est qu’aujourd’hui il y a un aveuglement dans une logique de critique à tout prix du F-35 qui commence à sérieusement se voir …"
.
Non. Le F35 change temporairement la donne, c'est ce qu'on espère de tous les nouveaux avions. Disons que de 2015 à 2025 il aura un avantage relatif, et 10 ans sur 40 de vie active, c'est plutôt pas mal.
.
Le problème c'est que cet avantage est lourdement censuré par ses retards de production, et donc par son absence durant ces 10 ans dans les conflits auquels il aurait pu prendre part et démontrer son avantage (sauf Israël, encore que les F15 ont beaucoup tourné)... Passé 2025 l'avantage relatif s'amenuisera comme peau de chagrin. On ne lance pas un méga-super projet en 1999 sans qu'en face les gens restent les bras croisés pendant 25 ans. Il n'y a pas que le scaf ou le tempest dans les cartons, il y a la détection par grandes ondes qui est aujourd'hui stade de la conduite de tir et de la miniaturisation, en Allemagne et donc probablement en Chine, la conduite de tir IR a fait des bons prodigieux, l'OSF aussi !
.
Or une fois son gain relatif effacé, avec ou sans mises à jour, vont rester tous les défauts connus de l'avion : un trop gros chalumeaux, un seul réacteur plus difficile à diluer que deux, et toutes les concessions aéro imposées par la version VSTOL alors qu'en face d'autres avions seront mieux nés. En fait, le F35 sera prêt plus ou moins lorsqu'il aura effacé son avantage tactique, ce qui ne serait pas si grave s'il n'y avait pas un risque sérieux que ses concurrents le dépassent inexorablement (je ne parle pas du scaf). Les avions avec moins de compromis et plus aboutis aérodynamiquement donneront fatalement une meilleure cellule. Aucun doute que ce soit la voie Russe (en plus du scaf)
.
Ca c'est pour l'avantage tactique en conditions guerre de haute intensité. Pour le reste, qui est le lot commun de toutes les armées, le F35 est simplement trop cher et mal adapté, je ne reviens pas dessus.
.
Au delà de la politique, mon opposition est systématique car je crois cet avion dangereux, et accessoirement que le role de l'avion est entrain de changer hors des clous du F35. Et crois moi, j'aimerais bien me tromper et que cet avion fasse mieux le boulot que des zincs chinois low cost à l'horizon 2030.

Écrit par : pfff | 07/09/2021

@Pfff
Merci pour cette réponse car ça ce sont des arguments que je peux entendre et qui sont raisonnables meme si je ne les partage pas totalement.
Concernant le côté dangereux du F-35 je souscris totalement mais dans le sens que cet avion est avant toute autre chose une arme géostratégique. Son rôle était de participer à ramener dans le giron des USA les pays européens dans le contexte post guerre froide de construction européenne (et les débuts d’une idée de défense européenne). C’est certainement pour ça que ce programme a été lancé beaucoup trop tôt par rapport à la maturité (voire même l’existence) des technologies nécessaires à sa réalisation.
En proposant de fournir un F-22 low cost à ses alliés … et en y rajoutant ensuite toutes ces notions de connectivité et capacité de détection … les USA ont ouvert la porte à leurs alliés pour obtenir des technologies hautement stratégiques (la furtivite surtout à l’époque ) avec un coût de R&D quasi nul pour ces pays . Bref c’était noël avant l’heure !!

Mais cette raison fondamentale m’amène au point de désaccord concernant l’époque et la durée de pertinence. Le F-35 a accumulé les retards et soucis a cause de sa naissance bien trop précoce … on peut comparer ça avec le programme Appolo et la conquête de la Lune. Le timing a été forcé et précipité pour des raisons politiques et géostratégiques.
MAIS … cela veut dire que, si il est en retard sur les promesses faites , le F-35 n’est par contre pas en retard par rapport a l’époque de sa pertinence. Une preuve de ça ? Ce que font les concurrents directs !!!
L’exemple de Dassault est le plus frappant : le constructeur met à peine aujourd’hui en chantier le successeur de son Rafale … et les caractéristiques annoncées de ce nouvel avion vont le faire ressembler bien plus à un F-35 qu’à son prédécesseur le Rafale : Furtivite passive en pré requis majeur avec les compromis qui vont avec (Dassault annonce déjà un avion plus gros, plus lourd et moins maniable qu’un Rafale). Les notions de connectivité sont aussi au centre du projet . Ce nouvel avion ne sera pas opérationnel avant au mieux 15 ans. Et c’est pareil pour le programme anglais d’ailleurs .
Ce qui saute aux yeux c’est que tous les constructeurs majeurs partent sur des concepts furtif + connecté … ceux qui ne vont pas vers le furtif sont ceux manquant de capacités financières ou technologiques dans ce domaine (comme les russes ).
Avec ses vrais concurrents qui n’arriveront pas avant 15 ans le F-35 a clairement le temps d’acquérir de la maturité et stabiliser sa proposition technologique. Son seul vrai problème est que les conflits pour lesquels il a été imaginé sont eux en train de devenir réalité … le besoin d’avoir des F-35 opérationnels devient pressant sans compter les soucis de vieillissement des flottes qu’il doit remplacer.

Tout ceci étant dit … oui bien sûr il y a toujours la possibilité que les évolutions technologiques et stratégiques mettent à mal le concept du F-35 … comme pour tous les autres avions . L’idée d’une aviation 100% F-35 n’est d’ailleurs qu’un rêve de communiquant de Lockheed Martin, une flotte mixte avec des avions complémentaires (F-15 EX ou Advanced Hornet) sera certainement la voie choisie par les USA. Pour les autres pays acheteurs, ceux partant sur du 100% F-35 prennent un plus gros pari et/ou prévoient de s’inscrire dans des actions en coalition avec les USA.

Écrit par : Dany40 | 07/09/2021

@DAny40: évidemment les autres avions auront le même défaut, mais plusieurs points en leur faveur : une meilleure aérodynamique, 2 moteurs. Ca ce sont les concession de la version VSTOL que Russes et Européens n'auront pas à faire.
.
A titre d'info le mois dernier la défense philippine a suivi une aile volante de modèle inconnu (plutôt petite, design furtif, revêtement absorbant très probable... ), modèle plutôt américain que chinois...
.
Ensuite je pense très sérieusement que le concept d'avion de combat arrive à ses limites, à cause des avancées en détection, et des gains dans les drones qui deviennent de plus en plus importants. Les nuées de drones avec un maître éloigné vont être la norme dans 15 ans, avec éventuellement des drones jetables.
.
Pour les Gen 4++ ça dépendra de la stratégie d'emploi, mais il est très possible que d'un point de vue opérationnel, ils fassent mieux "en moyenne" puisqu'ils peuvent à la fois contrôler des drones pour la haute intensité et faire le travail le reste du temps, même si on perd en furtivité pure.
.
L'achat du F35 obligera la Suisse à coller au vendeur pour 30 ans, je ne doute pas que LM produira des drones en 2030, mais profitant d'un marché captif, ils coûteront nettement plus cher que l'une des options Européennes qui sera disponible...

Écrit par : pfff | 08/09/2021

@pfff. Oui les capteurs s'améliorent, et les moyens de s'en protéger aussi..vous connaissez la musique: mesure, contre mesure and on and on...rien n'est jamais figé.

Dany40. Oui les appareils du type du F-15EX continueront à jouer un rôle aux côtés de plateformes plus récentes. Cependant tant les concepts NGAD(US Air Force et NAVY), FCAS, SCAF, se dirigent vers des ensembles de systèmes qui comporteront de très nombreux drones. Pour le F-18AH, je me fais plus de soucis..La Navy veut se désengager dès que possible et veut arrêter d'acheter des appareils neufs plus vite que prévu. Les différentes commissions du congrès semblent pourtant leur imposer des commandes supplémentaires dans le budget 2022. A voir si le congrès suit. Il faut voir que dans son audience pour le budget 2022, l'amiral Guilday à fait comprendre qu'à l'orée des années 2040 il souhaite voir 60% de plate-forme inhabitée effectuer les opérations...

Écrit par : Baz driver | 08/09/2021

Il y a une poussée technologique vers l'utilisation plus importante d'appareils sans pilotes ... mais cela pose des soucis de culture dans les grandes institutions militaires, il y a des éléments de sécurisation du contrôle des drones à évaluer, et il y a la question d'accepter qu'une machine puisse décider d'elle même de faire feu.

Ce qui est certain c'est que la connectivité est un point crucial, et on sait que la liaison de donnée du F-35 est en avance sur tous les concurents. Les interviews dans le cadre de l'exercice Atlantic Trident en France sont d'ailleurs instructives ... un représentant de l'armée de l'air française a rapporté une conversation avec les américains sur un soucis précis pour la collaboration avec le F-35 : Le F-35 produit et transmet une quantité de données qui est très au dessus de ce que les appareils alliés ont l'habitude de gérer. Bien sûr nous ne saurons pas comment ils ont géré çà (classifié) mais c'est un indicateur fort

Écrit par : Dany40 | 08/09/2021

@Dany40. Les problèmes de culture existent, certes mais les jeunes générations s'y adapterons. Pour ce qui est des drones 100% autonomes (IA) je partage votre questionnement pour ce qui est de la décision d'agir seul.

Pour le reste de votre commentaire j'etendrais cela à l'inter-operabilite en général, et ce depuis l'utilisation de la radio dans un avion....elle concerne tous les aspects d'émission/réception des différents systèmes entre plate-formes elles-mêmes. Cela a toujours été un défi. Même aux sein de forces armées d'un même pays. Y compris en terme d'utilisation opérationnelle. Je pourrais mentionner le dernier exercice Northern Edge entre forces américaines. C'est un souci pour les états-majors et particulièrement pour l'OTAN. D'ailleurs les récentes déclarations de son responsable le prouvent, puisqu'il demande fermement à ce que tous ces nouveaux programmes mettent une grande priorité sur ce terme d'inter-operabilite.

Écrit par : Baz driver | 09/09/2021

"@DAny40: évidemment les autres avions auront le même défaut, mais plusieurs points en leur faveur : une meilleure aérodynamique, 2 moteurs. Ca ce sont les concession de la version VSTOL que Russes et Européens n'auront pas à faire."

@pfff. Les russes s'orientent eux aussi pour au moins un programme vers un appareil monomoteur. Le Su-75.

Écrit par : Baz driver | 11/09/2021

@Ce qui est certain c'est que la connectivité est un point crucial, et on sait que la liaison de donnée du F-35 est en avance sur tous les concurrents.
.
La L16 est obsolète depuis longtemps, son renouvellement était attendu. Mais le propre d'un système de communication est de communiquer, ce qui veut dire qu'il faudra impérativement que d'autres systèmes d'armes que le F35 en soient équipés, incluant tous les appareils de l'OTAN.

Écrit par : pfff | 12/09/2021

@Pfff remarque très intéressante car en effet il y a là un vrai sujet.

Le MADL du F-35 est une liaison à haut débit qui n’est plus dans les standards de la liaison 16. Et à ce jour rien d’équivalent n’est en approche chez aucun concurrent (du moins publiquement à ce jour).
D’ailleurs cette transmission massive de données du F-35 est un des soucis de « réglage » abordé dans les interviews des pilotes de l’exercice Atlantic Trident (communications entre F-35 et Rafale).
Mais force est de constater que le F-35 arrive à communiquer avec les avions sous liaison 16, les multiples exercices en atteste et on sait que les appareils alliés ont largement profités des données fournis par les F-35 (qui a été surnommé mini-AWACS d’ailleurs ).
Mais oui cela oblige le F-35 à ne pas utiliser les capacités spécifiques de son MADL (haut débit et discrétion) ce qui pose des questions en cas d’opération commune.
Ce qu’on sait par contre c’est qu’il existe des « boîtiers MADL » qui permettent à un système d’armes d’acquérir la capacité à communiquer avec les F-35 via MADL.
Cela a été dévoilé durant un exercice de l’US Navy ou un navire de guerre de classe Arleigh Burke a été doté de ce boîtier … un test très concluant qui a démontré comment un F-35 pouvait permettre de déclencher des ripostes d’auto défense du navire contre des missiles étant encore au delà de l’horizon… un gain de réactivité appréciable.
Il y a donc une facette possible de la pression à avoir des F-35 si on est « alliés » dans ce sujet des liaisons de données

Écrit par : Dany40 | 14/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.