15/08/2021

Le déploiement d’ODIN sur le F-35 est positif !

IMG_7521.jpeg

Le Bureau du programme conjoint (JPO) du F-35 Lightning II, en partenariat avec Lockheed Martin, a franchi une étape importante dans la transition vers la logistique du F-35 modernisée du réseau intégré de données opérationnelles (ODIN) système d'information en déployant du matériel ODIN dans deux escadrons de F-35. Cette intégration devait montrer l’efficacité du nouveau système de support logistique avant son déploiement à grande échelle.

Rappel 

A l’origine, le système d’information logistique autonome (ALIS) a été conçu pour soutenir les opérations quotidiennes de la flotte de F-35, allant de la planification des missions et de la planification des vols aux réparations et à la maintenance programmée, ainsi que le suivi et la commande de pièces. Mais ce dernier avait très vite montré de graves lacunes en termes de transport, d’efficacité et de cybersécurité.

En janvier 2020, Le Pentagone a déclaré que ALIS serait remplacé par le réseau intégré de données opérationnelles (ODIN) de Lockheed Martin, qui sera rationalisé pour plus d'efficacité. Lockheed Martin, le maître d'œuvre du F-35, travaille sur ODIN (Operational Data Integrated Network) dans le cadre du profil de financement actuel d'ALIS sans frais supplémentaires pour le contribuable. Selon LM, le système ODIN aura remplacé ALIS dans tous les F-35 en décembre 2022, à l'exception de ceux déployés à distance ou sur des navires. ODIN est conçu pour fournir des données en temps quasi réel sur les performances des avions et des systèmes dans le cadre de dispositions de cyber sécurités renforcées.


Déploiement d’ODIN

Le personnel du JPO, Lockheed Martin et les équipes de maintenance ont terminé l'installation d’ODIN Base Kit (OBK) le 16 juillet à la Naval Air Station Lemoore, en Californie avec l'appui de Strike Fighter Squadron (VFA) 125, et le 6 août à Nellis Air Force Base, Nevada, à l'appui du 422e Escadron d'essai et d'évaluation (TES). Il s'agit du premier des 14 déploiements OBK programmés entre juillet 2021 et début 2022. 

Avec les installations de Lemoore et Nellis, il y a trois OBK installés avec des escadronsde  F-35. En septembre 2020, l'escadron d'essais VMX-1 du Corps des Marines des États-Unis à la Marine Corps Air Station (MCAS) de Yuma, en Arizona, a évalué avec succès le matériel ODIN sur 30 jours de tests, et le matériel OBK y est resté en service depuis son installation. Un OBK supplémentaire est installé à la base aéronavale de Patuxent River, dans le Maryland, où il est un élément clé des opérations d'essais en vol du F-35 Integrated Test Force. 

Conçu par Lockheed Martin, l'OBK remplace l'ancien matériel informatique ALIS appelé serveur standard d'unité d'exploitation non classé (SOU-U). Le nouveau matériel ODIN est 75 % plus petit et plus léger, a un coût presque 30 % inférieur et est conçu pour exécuter à la fois le logiciel ALIS actuel, ainsi que ses futures applications logicielles et environnement de données ODIN de remplacement. 

3014548227.jpg



"La réduction de la taille et du poids [de l'OBK], sans parler de l'augmentation massive des performances, offrira une flexibilité maximale dans la capacité de l'Air Force à projeter la puissance aérienne", a déclaré le sergent-chef de l'Air Force. James Ferrell, surintendant principal de la production des F-35, unité de maintenance des aéronefs Bolt, 57e Escadron de maintenance des aéronefs (AMXS), Nellis AFB, Nevada. Le 57e AMXS possède et exploite les équipements de maintenance du 422e TES. 

Les installations de Lemoore et Nellis ont toutes deux été réalisées par du personnel de maintenance militaire assisté d'experts de JPO et de Lockheed Martin. Sur chaque site, l'installation et la configuration du matériel étaient terminées et les systèmes prêts à fonctionner en quelques jours, démontrant ainsi la pertinence et la facilité d'utilisation pour les administrateurs de ce nouveau matériel. 

La planification est en cours pour remplacer tous les serveurs SOU-U ALIS restants à partir de 2022. Le calendrier pour terminer les mises à niveau dépendra du financement disponible et des contraintes opérationnelles de l'escadron. 

"Avec ce nouveau matériel de serveur, le JPO dispose désormais d'un successeur viable au matériel du système ALIS vieillissant qui offre une mise à niveau significative des performances des unités F-35, à moindre coût et dans un package facilement supportable", a déclaré le colonel de l'Air Force Dan. Smith, directeur des systèmes de maintenance JEA chargé de superviser ALIS et ODIN. « OBK nous permet de remplacer le matériel avant que les problèmes d'obsolescence ne deviennent critiques et fournit un service plus rapide aux responsables de la maintenance. » 

De nouvelles possibilités

La nouvelle conception matérielle offre de nombreuses améliorations par rapport aux serveurs ALIS existants. Sa taille réduite est immédiatement évidente, avec deux boîtiers transportables de la taille d'une valise remplaçant un rack complet d'électronique, réduisant ainsi le poids de plus de 800 livres à seulement deux modules pesant moins de 100 livres chacun. Ses performances informatiques de nouvelle génération améliorent l'expérience utilisateur en démontrant des temps de traitement réduits jusqu'à 50 %, des interactions système avec des temps d'attente également réduits et une efficacité améliorée dans l'administration du système. Et parce que les serveurs sont basés sur des composants commerciaux actuellement disponibles, ils sont intrinsèquement plus faciles à entretenir et à prendre en charge. 

Pour l'avenir, le JPO et Lockheed Martin travaillent ensemble pour étendre davantage les avantages d'abordabilité de l'OBK, notamment en évaluant le potentiel d'héberger plusieurs escadrons d'exploitation sur un seul serveur, en concevant et en évaluant du matériel amélioré de la même manière pour d'autres fonctions classifiées, et en réduisant encore la charge de travail de administrateurs système sur les sites installés. Ces avantages seront réalisés à mesure que l'OBK sera étendu à l'ensemble de la flotte de F-35. 

Un changement très attendu

L'arrivée d'ODIN est très attendu chez les utilisateurs du F-35, car ALIS n'a jamais satisfait aux besoins. Les critiques ont débutés très tôt à juste titre. ODIN lui, semble faire une certaine unanimité, ce système tire les expériences de son prédecesseur. Lors de la présentation du F-35 à Payerne, des questions particulièrement rudes avaitent ponctués   le fonctionnement d'ALIS. L'arrivée d'ODIN est vécu pour beaucoup comme un véritable soulagement. 

844128621.jpg

 

Photos : 1 & 3 F-35 2 Maintenance via ODIN @ LM

 

 

Commentaires

Bonne nouvelle ! Merci pour ce site qui ne véhicule pas le F-35 Bashing et tous les clichés habituels ! Bravo à PK !

Écrit par : Omatt | 15/08/2021

@ PK : et si vous parliez du standard 4 du F35 , et de ses conséquences techniques et financières ? Depuis le choix de la suisse , vous êtes bien discret sur les problèmes du F35...
http://www.opex360.com/2021/08/13/le-f-35-porte-au-standard-block-4-aura-besoin-dun-moteur-modernise-qui-nest-pas-encore-finance/

Écrit par : philbeau | 15/08/2021

@Philbeau : J'y reviendrais une fois mon rendez-vous avec armasuisse effectué. Comme vous le savez, je n'ai pas été un "fan" de la première heure du F-35, mias fort est de constater que les retour que l'on peut galner depuis les essais et le choix en Ssuise sont assez déconcertants. Cocnerant le srandrard F-4/Block 4, il est possible que nous ayons choix en terne deux motorisations.. A suivre. Les problèmes du F-35 n'ont pas aétérés les essais bien au contraire. Par ailleurs ceux-ci diminuent et c'est tant mieux. Les éventuels surcoûts concernent principalement le Pentagone et non les pays acquéreurs à l'exportation. Nous reparlerons d'ailleurs d'une clause de contrainte imposée par Armasuisse sur les maladies de jeunesses, coûts de maintenance et sur les Offsets. Il reste des questions dont les réponses divent être clarifiée, je vous l'accorde volontiers.

Écrit par : PK | 16/08/2021

@Philbeau
Comprenez qu'on n'est pas devenus aveugles aux problèmes du F-35 mais il faut tenir compte que cet avion est extrêmement novateur et que les problèmes font partie de la mise au point d'un tel système.Si le SCAF voit le jour, vous constaterez aussi les délais rallongés et les retards s'accumuler. C'est inhérent à ce type de projet au top des possibilités techniques. Il faut aussi rappeler que les non-conformités du F-35 sont communiquées par le site internet du département de la défense US, il ne s'agit pas de faits que veulent cacher LM ! Chapeau pour l'effort de transparence, je pense d’ailleurs que c'est cette démarche qui donne tant confiance aux différents acquéreurs. Ils n'achètent pas un chat dans un sac! Lorsque Dassault publiera les rapports techniques du Rafale sur Internet on pourra saluer l'effort de transparence ! En attendant on fait complètement confiance aux américains pour mener leur programme à maturité !

Écrit par : Jojo | 17/08/2021

Malheureusement le sujet F-35 continue à faire perdre la tête et pousse aux publications très orientées et largement discutables autour chez les pro que chez les anti F-35.

Je viens de tomber de ma chaise en lisant cette atrocité d’article :
https://www.areion24.news/2021/08/17/f-35-les-inconnues-ne-sont-toujours-pas-levees/
Je suis d’autant plus choqué que ce truc a été visiblement publié dans DSI, un magasine faisant quand même référence en France.

Cet article est tellement orienté et comporte de telles contre vérités qu’il en est terriblement choquant …. On croirait lire l’équivalent opposé d’un article pro F-35 du National Interest … sommes nous tombés si bas ?

Je vous livre quelques perles :

« Traditionnellement, un client n’est pas tenu de mettre à jour sa flotte de chasseurs » … va falloir prévenir tout le monde car tout le monde mets à jour ses appareils c’est une obligation opérationnelle et technique. Et en plus l’auteur prouve qu’il souhaite occulter l’importance du concept de concurrency dans le programme F-35.

« un chasseur que l’on ne s’embêterait même pas à inclure dans nos scénarios »… l’auteur explique l’inutilité du F-35 et cite un responsable de l’USAF par rapport à un scénario simulé d’attaque contre la Chine ne mettant en action côté US que le NGAD et des armes hypersoniques. ????? donc un scénario imaginant l’usage d’armes encore expérimentales … fussent t’elles déployées par des F-15EX ou des B-52.
Et de la on nous explique que l’utilité du F-35 est mort née car on ne le mets pas dans ce scénario futuriste.

L’auteur semble ignorer que le F-35 était au cœur des exercices bien réels Red Flag 2021 et Atlantic Trident (qui a eu lieu en mai en France tout de même …), des exercices qui préparent aux capacités de combat réelles et pas théoriques des prochaines années.

Bref … on est pas sorti de l’auberge …

Écrit par : Dany40 | 22/08/2021

@Dany40,

Laissez les parler,.... pendant que le F-35 est en train de s'imposer partout ; le résultat de l'appel d'offre finlandais ne faisant aucun doute ! Curieux de voir ce qu'ils vont dire quand le CheckMate russe et le KAI-FX coréens vont débarquer sur le marché pour achever le travail de sape commencé par le F-35. La technologie va de plus en plus vite, et les occidentaux complètement à la ramasse avec leurs vieux avions de quatrième générations feraient bien de très vite se mettre à jour. Au risque de perdre définitivement la partie ! D'autant plus que rien n'est clair concernant le NGF-SCAF. Selon le souhait des Allemands, il devrait être un gros avion lourd de la classe du Panavia Tornado, alors que les Français veulent un petit avion de la classe du Rafale ! Vous l'aurez compris, c'est très mal barré en Europe ! https://www.meta-defense.fr/2021/07/29/le-nouveau-chasseur-russe-checkmate-aurait-deja-un-premier-client-export/https://www.meta-defense.fr/2020/06/09/k-fx-general-electric-livre-le-premier-moteur-f414-pour-le-futur-avion-de-combat-sud-coreen/

Écrit par : Malone | 25/08/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.