19/07/2021

Sukhoi présente le T-75, la nouvelle génération se confirme !

IMG_7353.jpeg

L’ouverture du Salon aéronautique MAKS 21 sur l'aérodrome de Ramenskoye près Moscou attire déjà les yeux du monde entier, avec en grande première la présentation du nouvel avion de combat monomoteur russe le « CheckMate ». En parallèle, ce nouvel appareil confirme un peu plus l’arrivée de la nouvelle génération d’avions de combat.

Le projet LFI S-21 est maintenant a donné naissance au programme d’avion LTS T-75 « CheckMate » "Échec et mat". Le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucun autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov. Ce nouvel appareil reprend les caractéristique des avions de la nouvelle génération avec des surfaces de contrôle de queue en forme de V et des baies d'armes internes, qui doivent permettre la dispersion des ondes radars. A l’avant, l’appareil est doté d’une entrée d’air sans dérivation et qui devrait permettre le vol supersonique. L’appareil reprend des éléments commun au Sukhoi Su-57 comme la verrière bulle et des stabilisateurs évasés permettant une bonne maniabilité et une signature radar réduite. Doté d’un radar AEASA et des dernières capacités de liaison de données, l’avion devrait être pouvoir offrir un appuis au Su-57.

L’appareil devrait bien reprendre le large panel d’armement du Su-57 lui offrant ainsi une pleine capacité multirôle. Question motorisation, l’avion devrait emporter dans un premier temps le même moteur que son grand frère le SU-57, soit AL-41F1 (produit 117) puis il recevra le nouveau moteur izdeliye 30.

Pour la Russie et l’exportation

IMG_7355.jpeg

Le nouvel appareil pourrait bien venir épauler son grand frère le Sukhoi Su-57 « Felon » au sein de la Force aérienne et spatiale russe en remplacement des MiG-29 et à la place du MiG-35.  Mais une version dédié à l’exportation verra très certainement le jour et pourrait intéresser plusieurs pays tout en venant concurrencer les appareils chinois.

La nouvelle génération

IMG_7332.jpeg

Qu’il soit produit ou non, le « CheckMate » confirme l’avènement de la nouvelle génération d’avions de combat. Furtivité, guerre en réseau, capteurs à haute sensibilité font maintenant partie de ce qui formera un profond changement de la guerre aérienne dans les 30 prochaines années. La plupart des pays l’ont bien compris, le Lockheed Martin F-35, le futur NGAD, les FC-31 et J-20 chinois, le ShinShin japonais sans oublier le KF-21 sud- coréen. Certes, tous n’auront pas les mêmes capacités furtives et des différences apparaîtront d’un modèle à l’autre. Cette nouvelle génération marque déjà une avancée technologique sans précédent révélée lors des essais en Suisse et qui devrait se confirmer à la fin de l’année en Finlande. L’Europe doit impérativement se concentrer et investir sur ses deux programmes de nouvelle génération, le SCaf et le Tempest en priorité sous peine de rater son entrée dans ce qui va révolutionner l’engagement des moyens aériens.

Photos : 1 le CheckMate  2 CheckMate illustré 3 la nouvelle génération, CheckMate, FC-31, F-35, KF-21@ Ivan Novikov, Senyang, LM, KAI