25/05/2021

Airbus livre le 100ème A400M !

cq5dam-1.web.1280.1280.jpeg

Airbus a livré le 100ème avion de transport tactique A400M, l’exemplaire MSN111, est le dixième appareil réceptionné par l’armée de l’Air espagnole. L’aéronef a effectué son vol de convoyage le 24 mai entre Séville et Saragosse, où est basée la flotte espagnole d’A400M.

Dans la même semaine, la flotte mondiale d’A400M a franchi le seuil des 100’000 heures de vol dans le cadre de missions réalisées dans le monde entier par l’ensemble de nos huit pays clients. Tous les opérateurs de l’A400M ont exploité leurs appareils de manière intense lors de missions de secours d’urgence liées à la crise de la COVID-19 et mené des opérations conjointes. Ces jalons témoignent clairement de la maturité du programme A400M sur tous les fronts.

De nouvelles capacités

L’A400M a récemment effectué une campagne d’essais en vol importante, en vue de la certification des capacités de ravitaillement en vol des hélicoptères, avec le concours de la Direction générale de l’armement (DGA), réalisant ainsi l’essentiel de ses objectifs de certification, y compris le premier ravitaillement simultané de deux hélicoptères.

L’A400M est d’ores et déjà en mesure de larguer, de jour comme de nuit, 116 parachutistes par sauts simultanés depuis les portes latérales avec ouverture automatique de parachute, ou depuis la rampe arrière avec ouverture automatique de parachute ou par sauts en chute libre. Les récents essais menés en Espagne, en collaboration avec l’équipe de parachutistes d’essai de la Royal Air Force (RAF), visaient à étendre la capacité de largage par la rampe à 25’000 pieds (7’600 m) d’altitude en mode OA (ouverture automatique), et jusqu’à 38’000 pieds (11’582 m) en chute libre.

L’A400M a en outre effectué des essais supplémentaires en vue d’étendre sa capacité de largage, y compris de plateformes multiples par extraction (23 tonnes). La France et l’Espagne ont participé à ces vols. Un autre moyen de livrer du fret sur des pistes d’atterrissage austères sans équipement de manutention a également été certifié : charge militaire jusqu’à 19 t de palettes (en un seul passage) ou 25 t (en deux passages) sur pistes aménagées et non aménagées.

L’A400M a par ailleurs franchi une nouvelle étape décisive avec les vols de certification de ses capacités de vol automatique à basse altitude en conditions météorologiques de vol aux instruments (IMC). Cette capacité qui s’appuie sur des systèmes de navigation et des bases de données topographiques est une première pour un avion militaire. Elle rend l’avion moins détectable dans les zones hostiles et moins vulnérable aux menaces lors des opérations en milieux hostiles.

En service

Pour ce qui est des missions conjointes, l’armée de l’Air espagnole a mis un A400M espagnol à la disposition de l’armée de l’Air française pour transporter un hélicoptère Caracal de Cazaux (France) vers Tucson (États-Unis). Ce vol a permis au CLAEX (Centro Logístico de Armamento y Experimentación) et à la CECTA (Célula de Evaluación de Cargas) de valider le processus de chargement des A400M espagnols.

Parmi les principales missions militaires effectuées l’an dernier figurait la livraison par un A400M français de près de 40 t de nourriture, d’eau, de pétrole et de munitions destinées aux troupes stationnées dans la région du Sahel, en Afrique. Il s’agit du premier A400M à larguer du ravitaillement dans un pays non européen.

En outre, l’Allemagne a été le premier client à utiliser l’A400M comme ravitailleur dans des missions réelles, en appui à la mission « Counter Daesh », en Jordanie.

L’A400M « Atlas » 

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

L'A400M est certifié en standard pour être rapidement configuré comme avion-citerne. Transportant jusqu'à 50,8 tonnes de carburant dans ses ailes et dans le caisson central de l'aile, sans compromettre aucune zone de soute, deux citernes de soute supplémentaires peuvent également être installées, fournissant chacune 5,7 tonnes de carburant supplémentaires. Les réservoirs de soute séparés permettent l'utilisation de différents types de carburant, permettant à l'A400M de répondre aux besoins de différents types d'avions récepteurs.

 En tant que ravitailleur, l'A400M a déjà démontré sa capacité à ravitailler des avions de combat tels que l'Eurofighter, le Rafale, le Tornado ou le F/A-18 à leurs vitesses et altitudes préférées, et est également capable de ravitailler d'autres gros avions tels qu'un autre A400M, C295 ou C-130.

cq5dam.web.1280.1280.jpeg

Photos : le 100ème A400M destiné à l’Armée de l’air espagnole @ Airbus DS

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.