02/03/2021

Vol inaugural pour le drone « Loyal Wingman » de Boeing !

High-res_LW_FF_Stills-4.jpeg

Le drone démonstrateur furtif de Boeing le « Loyal Wingman » conçu et fabriqué en Australie a effectué son vol inaugural hier sous la supervision d'un pilote d'essai de Boeing surveillant le drone depuis un poste de contrôle au sol du Woomera Range Complex.

« Le premier vol du Loyal Wingman est une étape majeure dans ce projet à long terme et important pour l'armée de l'air et Boeing Australie, et nous sommes ravis de participer à ce test réussi », a déclaré le vice-maréchal de l'Air Cath Roberts, RAAF. Chef de la capacité de l'armée de l'air. « Le projet Loyal Wingman est un pionnier pour l'intégration de systèmes autonomes et d'intelligence artificielle pour créer des équipes homme-machine intelligentes.

Evd38WrXUAQsnzm.jpeg

Après une série de tests de roulage validant les opérations au sol, la navigation et le contrôle, et l'interface pilote, le drone a réussi un décollage par sa propre puissance avant de suivre une route prédéterminée à différentes vitesses et altitudes pour vérifier la fonctionnalité de vol et démontrer les performances du Conception du système d'association « Airpower ».

Développer l’Airpower Teaming :

Ce premier drone « Loyal Wingman » sert de base au système Boeing « Airpower Teaming » en cours de développement pour divers clients. Ce futur drone volera aux côtés d'autres plates-formes comme le nouveau F/A-18 E/F « Super Hornet » BlockIII, en utilisant l'intelligence artificielle pour s'associer aux actifs existants avec équipage et sans équipage pour compléter les capacités de la mission.

Avec le soutien de plus de 35 équipes industrielles australiennes et en tirant parti des processus innovants de Boeing, y compris des techniques d'ingénierie basées sur des modèles, telles qu'un jumeau numérique à des missions d'essais en vol numériques, l'équipe a pu fabriquer le premier drone d’essais de la conception au vol en trois ans seulement.

Des drones supplémentaires de types « Loyal Wingman » sont actuellement en cours de développement, et des vols en équipe sont prévus plus tard cette année.

WZJ5XITCCZHJDF7JOKIYL2MLF4.jpg

Le système de drone Airpower Teaming doit permettre : 

De fournir une performance équivalente à un avion de combat avec une capacité de parcourir plus de 2’000 milles marins.

Intégrer des ensembles de capteurs à bord pour soutenir les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et de guerre électronique

Faire appel à l'intelligence artificielle pour voler de manière indépendante ou avec l'appui d'un avion piloté, tout en maintenant une distance de sécurité entre tous les avions. Le drone doit à terme être capable de voler et d'appuyer « l’Advanced Super Hornet BlockIII» dans ses missions d'attaques et de pénétration.

Le système d’association de Boeing Airpower offrira un avantage perturbateur pour les missions habitées et non habitées des forces alliées.

 

4178080684.jpg

Photos : 1 Loyal Wingman au décollage 2 En vol 3 Lors de sa présentation 4 Image d’un avenir proche avec le Super Hornet @ Boeing  

08:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

Commentaires

Pourquoi l'Australie ??
C'est le premier projet de Boeing conçu à l’extérieur des USA.
Meme Israël, l'allier de toujours, n'a pas eu la chance d'avoir cela.
Est-ce par soucis économiques ??

Écrit par : MBMW | 02/03/2021

@MBMW: Israël travaille peut avec Boeing en comparaions de LM (F-16, F-35). A contrario l'Australie est engagée avec le Hornet, puis le Super Hornet et le Growler. Boeing a pu ouvrir un bureau d'étude dans le pays et plusieurs entreprises australienes ont rejoint le projet. Ceci pour une bonne raison, le projet Airpower Teming intéresse au plus haut point la RAAF qui pourrait être le premier client export après l'US Navy.

Écrit par : PK | 02/03/2021

Boeing a racheté depuis la fin des années 90 de plusieurs entreprises australiennes :

de Havilland Australia
AeroSpace Technologies of Australia
etc.

De fait, Boeing Australia est la plus grosse filiale de Boeing en dehors du territoire US (plusieurs milliers d'employés).

Et outre les Hornet et dérivés, n'oublions pas que la RAAF et la RAA (Royal Australian Army) a des E-7, des P-8, des C-17, des CH-47 et bientôt des AH-64...
Les F-111 étaient aussi maintenus par Boeing, du temps où ils volaient encore...

Écrit par : chris2002 | 03/03/2021

@MBMW,
Il faut bien comprendre que les clients dans le domaine de la défense sont les nations. Chaque nation a la possibilité de travailler avec des industriels, d'effectuer des contrats, et d'y mettre des conditions.
Ici, Boeing n'a pas développé par choix un projet australien. Il se trouve que le gouvernement australien a collaboré avec Boeing sur ce projet. Pourquoi Boeing? Parce que Boeing a sa plus grosse succursale en dehors des USA qui se trouve en Australie depuis 2002, en rachetant 7 entreprises.
Les entreprises rachetées ont un éventail très large de compétences avec la recherche et développement, la production, l'aérospatial, la défense.
...
Maintenant, comment l'Australie a réussi à développer sur son sol le premier aéronef de combat depuis 1942?
L'Australie travaille depuis des décennies pour faire produire les équipements militaires localement, et accumuler les compétences via des transferts de technologies, ou dans ce cas, via des investissements (en 2016, le gouvernement mentionnait USD 1 $ milliard investi par Boeing depuis qu'ils se sont installés, 3'000 employés, en 2015, 1'000 fournisseurs australiens, et $ 400 millions d'achats auprès de ces fournisseurs).
Maintenant, cette stratégie commence à porter ses fruits, et ce n'est que le début.

Pour parler plus spécifiquement du cas de Boeing, l'Australie est un client important de Boeing depuis longtemps, très longtemps. Quand on dit Boeing aujourd'hui, il faut entendre McDonell Douglas, North American Aviation (North American qui a produit des avions "mythiques", le P-51 Mustang, le T-6 Texan, le B-25, le B-45 (premier bombardier à réaction de l'USAF), le XB-70 Valkyrie, le F-86 et F100 Sabre et Super Sabre.
Et pour moi, leur projet le plus intéressant reste le XF-108 Rapier, qui est tellement en avance sur ce qui s'est fait durant des décennies. Un appareil aux lignes légérement furtives, aile delta, soute pour armement).

Bref, pour en revenir à Boeing, les principaux groupes rachetés sont:
- McDonnell Douglas
- North American Aviation
- Hughes (Helico et satellites)
- Piasecki helocopter (à la base des CH-46 Chinook)
Et si on regarde l'historique des aéronefs achetés par l'Australie, ce qui fait Boeing aujourd'hui est plutôt bien placé !
Dans les années récentes, il y a:
- P-8 Poseidon
- E-7A Wedgetail
- AH-64 Apache
- CH-47 Chinhook
- C-17 Globemaster
- F-18 Super Hornet
- F-18 Hornet
- Boeing ScanEagle (drone)
- JP9102 prochain satellite de communications militaires
- Loyal Wingman
- Missile AGM-84 Harpoon
- JDAM (kit de guidage missiles)
Anciennement, il y avait:
- A-4 Skyhawk
- F-4 Phantom
- C-47 Douglas
- A28 Douglas
- A35 Douglas Dolphin
- DC-2, DC-3, C-47 Dakota
- prototype du B-29 Super fortress pour l'Australie.
- B-707 ravitailleur

Et il y a tout le secteur privé, flottes historiques et actuelles:
- Qantas (B737 NG, B787-9, B717 actuellement, historique: B707, B747, B767, DC-3, DC-4)
- Jetstar (B787-8, B717
- Virgin Australia (B737 NG, B737 MAX, B777-300ER)
- Express Freighters Australia (B737 et B767

Écrit par : Fab | 04/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.