22/02/2021

Le futur PAK DP (MiG-41)est entré dans sa phase de développement !

Enr5qkpWEAEc-VA.jpeg

Le groupe russe aéronautique Rostec Corporation, propriétaire de l’avionneur Mikoyen Gourevitch alias « MiG », confirme que le PAK DP "MiG-41" est entré officiellement dans sa phase de développement. L’avion doit venir remplacer les actuel MiG-31BM en service actuellement.

Le PAK DP (Prospective air complex for long-range interception) sera un avion furtif lourd. Il devrait se situer dans la gamme des appareils de 5 ++ ème ou 6 ème génération. La conception du PAK DP a été finalisée à la fin de 2019, parallèlement à l'achèvement des travaux de recherche. En 2020, dans ce cadre de recherche, le ministère russe de la Défense a sélectionné le projet le plus prometteur. Les travaux sur l'intercepteur supersonique PAK DP utilisent les projets MiG-701 (Izdeliye 7.01), MiG-301 et Mikoyan MiG-321 commencés dans les années 1990. En tant qu'intercepteur à long rayon d’action, sa mission principale est censée compenser les futurs avions de reconnaissance actuellement développés par les États-Unis et la Chine. L’avion transportera un système de missiles intercepteurs à longue portée multifonctionnel (MPKR DP) qui distribuera plusieurs sous-missiles afin d'augmenter les chances d'intercepter des armes hypersoniques. Le PAK DP est également destiné à transporter des missiles antisatellites. 

Le PAD DP faussement nommé MiG-41 : 

Le projet final sélectionné pour la conception du PAK DP est connu sous la désignation IZD.41. Pour beaucoup de journalistes, les désignations PAK DP et IZD.41 ne sont en rien parlantes dans l'imaginaire collectif. De fait, une simplification de la dénomination a été faite en nommant le projet MiG-41. Or, pour l'instant le chiffre "41" n'est en rien validé pour la nomination finale de l'appareil. Ce dernier pourrait tout au si bien être nommé MiG-45, 50 ou 51. En conséquence le raccourci MiG-41 est à prendre avec des pincettes. 

Remplacer les MiG-31 :

Le bureau d’étude de MiG travaille sur la conception du nouvel avion depuis 2013 qui, selon certaines affirmations russes, pourrait atteindre des vitesses époustouflantes de Mach 3,5 et Mach 4,5. Pour atteindre de telles vitesses, c’est toute la conception des moteurs qui devrait être revue.  En effet, la limite pratique des turboréacteurs conventionnels est d'environ Mach 3,5. Le flux d'air à de telles vitesses rend l'utilisation d'un compresseur complètement inutile, c'est pourquoi un tout nouveau type de moteur doit être conçu si l'avion devait atteindre des vitesses plus élevées, soit un statoréacteur utilisant des ondes de choc pour comprimer l'air avant l'allumage, soit un turboramjet. Soit un turboréacteur et un statoréacteur logés dans la cellule, le flux d'air devant être redirigé par un séparateur. Mais les Russes arriveront-ils à réaliser une telle motorisation ? 

La solution du turboramjet a été proposée dans le cadre du Projekt Maksimum et dénommée D-102. Ces moteurs seraient capables de passer en mode statoréacteur afin de maintenir les vitesses de croisière maximales de Mach 4+ pendant des périodes de temps relativement longues. Cependant, ces moteurs à double usage seraient très probablement trop massifs pour être montés dans le fuselage. A moins de les montés à l’extérieur du fuselage. De fait, il est fort possible que le PAK-DA sera moins rapide que prévu, mais il surpassera les capacités actuelles du MiG-31. Le PAK-DP ne devrait pas être un avion spatial ni hypersonique.  

La Russie recherche depuis longtemps le remplacement de la flotte vieillissante d'avions de combat MiG-31 pour développer un nouvel intercepteur à longue portée, qui cherchera à s'appuyer sur le concept de base du MiG-31. La flotte d’avions de combat MiG-31 du pays devrait prendre sa retraite d’ici 2028 - 2030. Le chef de l'usine MiG a affirmé lors du Salon aéronautique de Moscou en 2017 qu'il s'agirait d'un avion complètement nouveau, « où des technologies entièrement nouvelles pour travailler dans la sphère arctique seront appliquées ». L’avionneur MiG explique que le concept « après qu'un projectile hypersonique est détecté par les radars au sol ou le réseau d'alerte précoce de la Russie, le PAK-DPlancera un missile intercepteur à longue portée. Ce missile se divisera en sous-missiles plus petits, qui attaqueront ensuite le projectile « de front ».

Le PAK DP emportera également des missiles air-air à longue portée R-37, en plus de nouveaux missiles spécifiques. Selon Rostec Corporation, l’avion devrait entrer en service d’ici 2030. Tout comme les affirmations de vitesses, on peut en douter. La conception du PAK DP avec des prototypes, puis des appareils de préséries pour ouvrir la voie à une production en série ne devrait pas intervenir avant 2035 au plus tôt, si tout va bien.

IMG_6249.jpeg

Photos : Images de synthèses d’artistes potentielles du PAK DP