19/02/2021

Retrait partiel des bombardier B-1B « Lancer » !

3978913651.jpg

L’US Air Force entame une nouvelle réduction de sa flotte de bombardier stratégique Rockwell B-1B « Lancer » avec le retrait d’un premier exemplaire cette semaine. L’objectif vise la mise à la retraite de 17 appareils et de disposer au final de 45 aéronefs. Il s’agit du second retrait de l’appareil, le premier avait porté la flotte de 100 à 66 aéronefs.

Avec ce second retrait partiel de la flotte de B-1B, l’US Air Force prépare progressivement l’arrivée du futur nouveau bombardier furtif de nouvelle génération, le Northrop-Grumman B-21 « Raider ». Les appareils prévus pour le retrait sont les plus usés de la flotte. Selon l’USAF, l’entretien de ces bombardiers coûterait des dizaines de millions de dollars par avion.

Stocké et cannibalisé :

Les 17 B-1B seront stockés sur les base aériennes de Davis-Monthan, en Arizona et Dyess au Texas, où ils seront conservés pour venir servir de stock de pièces détachées. Ce choix fait partie de la demande de budget de l'exercice 2021, afin de soutenir et garantir la maintenance des appareils restants.

Nouvelle feuille de route :

Pour autant, le lien entre le départ de ces B-1B et l’arrivée des premiers B-21, doit encore être retravaillé. L’US Air Force doit fournir prochainement une nouvelle stratégie de feuille de route pour la gestion de la flotte de bombardiers détaillant comment sa « structure actuelle des bombardiers doit évoluer pour permettre de répondre aux exigences de la mission de frappe à longue portée ». La définition de la nouvelle stratégie est attendue ce mois-ci.

Une flotte restreinte mais modernisée :

Entré en service en 1986, la flotte de bombardier stratégique B-1B a subi une cure de jouvence, afin de se maintenir opérationnelle. Cette mise à niveau concernait le système de navigation et de communication et s’est achevée en septembre 2020.

maxresdefault.jpg

Les améliorations concernaient la mise à jour du système de navigation et d’affichage, la communication, ainsi que le radar et les systèmes d’armes. L’arrivée d’un affichage sur écrans couleurs, un système de liaison de données permet de renforcer de façon significative l’emploi de ce type d’avion au sein de l’US Air Force.

En plus de la capacité de transporter des bombes à guidage de précision et des bombes conventionnelles, le « Lancer » est maintenant capable de contenir plus de munitions en soute et pourra dans un proche avenir emporter des armes hypersoniques.

Selon le calendrier de l’USAF, la flotte restante de B-1B devrait rester en service jusqu’en 2036.

Le B-1B « Lancer » :

Le premier exemplaire a été livré le 29 juin 1985 à l'US Air Force. Le B-1B n’a cessé d'évoluer pour répondre aux exigences d'un champ de bataille en évolution rapide. Capable de remplir une mission nucléaire comme un bombardier classique, il est également capable d’effectuer des missions d'appui au sol classiques.

Développé par la firme Rockwell à partir de 1974, le B-1B « Lancer » est un bombardier à long rayon d’action et utilisant des ailes à géométrie variable. C’est l’Administration dirigée par le président Reagan, qui en 1981 lancé le développement de cet avion. Le premier B-1B est sorti d’usine en septembre 1984 et le premier avion fût livré au 96e Bomb Wing à Dyess AFB au Texas. Commandé à 100 exemplaires à l’époque, le « Lancer » a subi plusieurs améliorations, afin de l’adapter aux multiplications des menaces.

rockwell,bombardier stratégique,les nouvelles de l'aviation,usaf,b-1b lancer,blog défense

 

Photos : 1 B-1B en vol 2 Le B-1B est capable de délivrer un tapis de bombes 3 Au décollage @ USAF

Premier A320neo pour Air Côte d’Ivoire !

unnamed.jpeg

Le transporteur Air Côte d'Ivoire basé à Abidjan, a pris livraison de son premier A320neo, devenant ainsi le premier opérateur de ce type dans la région ouest-africaine. Cet avion de dernière génération rejoindra la flotte Airbus existante d'Air Côte d'Ivoire de six appareils.

Avec des niveaux d'efficacité améliorés, ce nouvel avion sera déployé sur le réseau régional d'Air Côte d'Ivoire pour desservir le Sénégal, le Gabon et le Cameroun. Des destinations comme l'Afrique du Sud seront ajoutées ultérieurement, soulignant la flexibilité opérationnelle de l'A320neo. Propulsé par des moteurs CFM Leap-1A, l'avion est configuré dans un aménagement confortable à deux classes avec 16 sièges en classe affaires et 132 sièges en classe économique. Les passagers bénéficieront de la cabine la plus large de tous les aéronefs à couloir unique, d'une connexion Internet haut débit et d'un système de divertissement en vol de dernière génération.

Le premier A320neo d'Air Cote d'Ivoire a décollé de Toulouse, transportant 1 tonne de biens humanitaires, dont du matériel médical et des jouets. En partenariat avec Aviation sans Frontières et la Fondation Airbus, la mission s'inscrit dans la démarche de responsabilité sociale d'entreprise d'Air Côte d'Ivoire. Les marchandises transportées serviront les ONG locales à Abidjan, soutenant ainsi le secteur de l'éducation et de la santé dans le pays.

Air Côte d'Ivoire dispose d'une flotte de dix avions, dont trois A319 et trois A320, desservant 25 destinations nationales et régionales en Afrique de l'Ouest et centrale.

La famille A320neo intègre les toutes dernières technologies, notamment les moteurs de nouvelle génération, les Sharklets et l'aérodynamique, qui, ensemble, permettent d'économiser 20% de carburant et de réduire le CO 2 . La famille A320neo a remporté 7 450 commandes de près de 120 clients.

P Photo : L’A320neo d’Air Côte d’Ivoire @ Airbus / H.Goussé