18/02/2021

Livraison du premier AT-6 pour l’USAF !

at-6e-top.jpg

L'US Air Force (USAF) a reçu son en premier avion d'attaque léger de type Textron AT-6E « Wolverine ». Au total, l’USAF a passé commande pour deux avions d'attaque légers AT-6 E. Ces appareils viendront compléter la paire de Embraer A-29 « Super Tucano ». Ces appareils seront utilisés pour poursuivre les essais d’engagement en matière d'attaque légère (LAE).

Un AT-6 spécifique :

La désignation AT-6E est spécifique à l'USAF pour le « Wolverine » comprend une configuration de base, ainsi que les communications par satellite avec une antenne située au sommet du nez et d'autres équipements comme une tourelle FLIR WESCAM MX-15D, qui comprend également un désignateur laser, de L3Harris. Pour en revenir aux communications, l’AT-6 E est doté de radios ARC-210/VHF/UHF/ avec cryptage AES / SATCOM / Iridium Cell Satellite / AERONet / Full motion ROVER vidéo.

On notera un élément particulier sur l’AT-6 E, soit la livrée camouflage de type « Europe » qui n’était plus de mise depuis la fin des années 1980.

L’AT-6 « Wolverine » Light Attack :

Basé sur la cellule de son avion d’entraînement militaire AT-6, Hawker Beechcraft a développé une version d’attaque au sol & surveillance pour répondre aux besoins d’appui au sol des unités antiguérillas et de lutte contre les narcotrafiquants. Cette solution devrait convenir selon son constructeur d’évoluer à proximité directe des Forces au sol et ceci de manière plus proche que les actuels A-10.  La réalisation de l’AT-6 Light Attack est la conclusion de nombreux essais effectués entre le constructeur et l’Air National Guard Reserve Command Test de l’Arizona.

L’appareil intègre un système de gestion NetCentric de combat dérivé de l’A-10, permettant l’utilisation d’un viseur de casque, une tourelle FLIR couplée à un armement complet. La cellule est renforcée et permet de résister aux impacts d’armes légères. L’AT-6 dispose également d’une turbine plus puissante que son petit frère, une Pratt&Whitney PT6A-68D de 1600 chevaux.

L’appareil doit donc pouvoir évoluer et surveiller les frontières, ainsi que les secteurs proches d’unités au sol. Permettre de détecter tout mouvement adverse et d’apporter si besoin une réponse armée.

Photo : L’AT-6 E « Wolverine » de l’USAF @ USAF

 

 

 

 

La production du Dash-8 suspendue !

Bombardier-Q400.jpg

De Havilland Aircraft of Canada a confirmé mercredi que la production de son turbopropulseur Dash 8-400 (Q400) sera suspendue de manière momentanée, une fois que l’avionneur aura terminé l'assemblage des avions restants dans son carnet de commandes. De plus, l’avionneur va poursuivre sa recherche d'un nouveau site de production une fois que le bail de son installation actuelle expirait cette année.

Pour l’avionneur, la suspension momentanée de la production du Dash 8-400 est une mesure responsable et prudente qui reflète les conditions actuelles de l’industrie et limitera la pression exercée sur le marché et la base d’approvisionnement de De Havilland Canada à mesure que la pandémie se redresse. En ce qui concerne la recherche d’un nouveau site de production, l’avionneur explique que l'ancien producteur du Dash 8-400, soit Bombardier, a vendu le site de Downsview en 2018 à une caisse de retraite qui a créé une entreprise pour gérer le développement immobilier commercial et résidentiel sur la propriété. En conséquence, De Havilland Canada a commencé à se préparer à quitter le site, pour se diriger vers un nouveau lieu de production.

Nouveau site d’assemblage :

Pour De Havilland Aircraft of Canada, la recherche d’un nouveau site d’assemblage au Canada coïncide avec un future reprise de la production du Dash 8-400. En attendant, l’avionneur travaille en vue de maintenir le Dash 8 à la pointe du marché des avions régionaux avec notamment un investissement important dans les services à la clientèle et l'équipe d'assistance, le réseau de distribution et les technologies de l'information, le développement de mises à niveau et de modifications, y compris un la version cargo et l'introduction de fonctionnalités de rénovation de la cabine telles qu'une extension de bac à bagages. Pendant ce temps, De Havilland Canada continue de fournir un soutien à la clientèle à temps plein et possède un inventaire de plus de 35 000 références nécessaires pour desservir la flotte en exploitation à partir d'entrepôts du monde entier.

Petit rappel :

En juin 2019, Bombardier a confirmé la clôture de la vente antérieurement annoncée des actifs du programme d’avions Q Series à De Havilland Aircraft of Canada Limited (anciennement Longview Aircraft Company of Canada Limited), une filiale de Longview Aviation Capital Corp., pour un produit brut d’environ 300 millions de dollars.  De Havilland poursuivra la production des avions Q400 en reprenant l’appellation d’origine Dash 8-400 au sein des installations de Downsview à Toronto et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series.

Le Dash 8-400 (Q400) :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Dash 8-400 (Q400) est le dernier-né de la gamme d’avions QSeries. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 90 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Photo : Dash 8-400 aux couleurs d’Air Canada Express @ Air Canada