12/02/2021

Bombardier cesse la fabrication du Learjet !

2735358394.jpg

C’est une double mauvaise nouvelle pour les passionnés d’aviation, l’avionneur canadien Bombardier va cesser de fabriquer la famille d’avions d’affaires Learjet et supprimera du même coup 1’600 emplois dans le cadre d'un vaste plan visant à accroître la rentabilité et à réduire les coûts.

La production de l'emblématique avion privé, qui est arrivé sur le marché il y a près de six décennies, cessera au quatrième trimestre. Cette décision doit permettre à l’avionneur de se concentrer sur ses jets d'affaires « Challenger » et « Global » plus gros, plus rapides et plus lucratifs. Il est vrai que la concurrence sur le marché des jets de petite et moyenne cabine s’est accrue ces dernières années et pour Bombardier, il fallait faire un choix crucial.

Ces mesures iront vers un objectif d'économies de coûts de 400 millions de dollars par an d'ici 2023. Cette décision est l’ultime travail de réorganisation engagé par l’avionneur canadien après la vente de son programme d'avions C Series à Airbus et du Q400 à De Havilland. Sans oublier le mois dernier la vente de sa division ferroviaire à Alstom SA.

Fin 2021 :

La ligne d’assemblage des LearJet sera fermée d’ici la fin de 2021. Le LearJet est devenu en quelques années l’un des avions d’affaires les plus populaires au monde. L’avion a accumulé plus de 3’000 livraisons depuis ses débuts en 1963 et était autrefois l'incarnation même du voyage de luxe pour des célébrités du monde entier.

Bombardier continuera d’offrir à long terme un plein soutien pour la flotte d’avions Learjet et, à cet effet, elle a lancé le programme de refabrication Learjet RACER pour les avions Learjet 40 et Learjet 45. Ce programme inclut un ensemble d'améliorations comprenant des composants intérieurs et extérieurs, une nouvelle avionique, une connectivité à haut débit, des améliorations des moteurs et une amélioration des coûts de maintenance des avions. Le programme de refabrication RACER sera offert exclusivement par le centre de services de Bombardier situé à Wichita, au Kansas.

Les installations de Bombardier à Wichita continueront de servir de principal centre d’essais en vol de l’entreprise et d’être un élément clé de son réseau mondial de service. De plus, Bombardier a désigné Wichita comme le Centre d’excellence pour ses activités liées aux avions spécialisés et prévoit que les installations joueront un rôle de premier plan dans les futurs contrats de modifications d’avions pour missions spéciales.

Le LearJet est petit morceau de la Suisse :

Initalement, Learjet était un fabricant aérospatial américain de propriété canadienne de jets d'affaires à usage civil et militaire basé à Wichita, au Kansas. Fondée à la fin des années 1950 par William Powell Lear sous le nom de Swiss American Aviation Corporation, elle est une filiale du Canadien Bombardier Aéronautique depuis 1990, qui la commercialise sous le nom de « Bombardier Learjet Family ». La conception préliminaire de Lear était basée sur un avion militaire américain expérimental connu sous le nom de Marvel, remplaçant les turboréacteurs montés sur le fuselage par des turbomoteurs à soufflante canalisée. Cependant, cette conception préliminaire a été abandonnée et la conception finale du Learjet a été plutôt adaptée à partir d'un avion de combat d'attaque au sol suisse des années 1950, le FFA P-16. La structure de base de l'avion suisse P-16 a été considérée par Bill Lear et son équipe comme un bon point de départ pour le développement d'un avion d'affaires, et a formé la Swiss American Aircraft Corporation, située à Altenrhein, en Suisse et composée d'ingénieurs de conception de Suisse, Allemagne et Grande-Bretagne. L'avion était à l'origine destiné à s'appeler le SAAC-23. L'aile avec ses réservoirs de carburant et son train d'atterrissage distinctifs des premiers Learjet a peu changé par rapport à ceux utilisés par les prototypes de chasseurs. Bien que la construction du premier jet ait commencé en Suisse, l'outillage pour la construction de l'avion a été déplacé à Wichita, en 1962. Bill Jr a déclaré qu'il avait fallu trop de temps pour faire quoi que ce soit en Suisse malgré les coûts de main-d'œuvre moins chers. LearJet était dans un bureau temporaire qui a ouvert en septembre 1962 alors que l'usine de l'aéroport de Wichita était en construction. Le 7 février 1963, l'assemblage du premier Learjet a commencé. L'année suivante, la société a été rebaptisée Lear Jet Corporation. Le Learjet 23 original était un six à huit places et a volé pour la première fois le 7 octobre 1963, le premier modèle de production étant livré en octobre 1964. Un peu plus d'un mois plus tard, Lear Jet est devenu une société publique. Plusieurs modèles dérivés ont suivi, avec le premier vol du modèle 24 le 24 février 1966 et le premier vol du modèle 25 le 12 août 1966. Le 19 septembre de la même année, la société a été renommée Lear Jet Industries Inc.

615868795.jpeg

Photos : 1 LearJet 75 2 le premier LearJet 23 @ Bombardier

Commentaires

Triste nouvelle, en effet. C'est une grande page de l'Histoire de l'aviation civile qui se tourne...

Écrit par : Jo-ailes | 12/02/2021

Intéressant historique , sur la genèse méconnue de cet élégant petit jet , indémodable , et qui a inspiré beaucoup de successeurs concurrents . Les amateurs de beaux avions vont le regretter en effet . Et ne manqueront pas de s'interroger sur cette spirale descendante de Bombardier qui ne cesse de tailler des "branches mortes" pour survivre .

Écrit par : philbeau | 12/02/2021

A noter que la REGA a volé en Learjet 24 et 35. C'était un peu de "nos" P 16 aux couleurs Suisse !

Écrit par : Pz 87 | 12/02/2021

@PZ87 je me souviens parfaitement de la REGA la dessus. dans ces années là. D'autres pays l(ont utilisé comme avion propice s aux AIREVAC, comme les allemands ,: pour la petite histoire avec un Lear 24 une directe BALE HAMBOURG à 2 h du MAT, avec la complicité de tous les controleurs français et allemands en un rien de temps pour amener un coeur à un petit bébé. on avait pas le temps de glander en l'air..
MAis je crois qu'on verra encore des Lear longtemps..

Écrit par : Lotser68 | 13/02/2021

Et pour ceux qui veulent en savoir plus, lire l’excellent livre « Prototypes suisses d’avion à réaction N-20, Lear Jet, Piranha » de Luc Leonardi aux éditions Secavia.
Le projet Piranha est aussi très intéressant

Écrit par : Al&X | 14/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.