03/02/2021

Le nouveau F-15EX « Advanced Eagle » effectue son vol inaugural !

IMG_5987 2.jpeg

Le tout nouveau Boeing F-15EX « Advanced Eagle » a effectué son premier vol hier, ouvrant la voie à la livraison anticipée des deux premiers appareils à l'US Air Force au plus tard ce trimestre déjà. L’avion a décollé et atterri de l'aéroport international de Saint-Louis Lambert, effectuant un vol d'essai de 90 minutes avant de se poser.

Le pilote d'essai en chef du Boeing F-15EX, Matt Giese, a vérifié l'avionique, les systèmes avancés et les logiciels du biréacteur multirôle. Une équipe de test surveillant les données collectées pendant le vol en temps réel a confirmé que l'avion fonctionnait comme prévu.

« Le vol réussi d'aujourd'hui prouve la sécurité et la disponibilité de l'avion à rejoindre la flotte de chasseurs de notre pays », a déclaré Prat Kumar, vice-président de Boeing et directeur du programme F-15. « Notre personnel est ravi de construire un avion de combat moderne pour l'US Air Force. Notre client peut se sentir confiant dans sa décision d'investir dans cette plate-forme capable d'incorporer les derniers systèmes de gestion de combat avancés, capteurs et armes en raison de la conception de la cellule numérique du jet et de l'architecture des systèmes de mission ouverts.

Jusqu’à 144 appareils :

En juillet dernier, l’US Air Force a attribué à Boeing un contrat pour la construction du premier lot de huit appareils. Les plans prévoient des acquisitions jusqu'à 144 avions pour venir compléter la flotte actuelle de F-22.

Le F-15EX « Advanced Eagle »:

Sous la désignation de projet F-15EX, la nouvelle variante du jet offre des commandes de vol plus modernes, un grand écran unique et un radar amélioré. L'avion emportera également beaucoup plus d’armes avec plus de deux douzaines de missiles air-air, soit une capacité inégalée au sein de l’USAF.

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille depuis plusieurs mois sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15.  Pour Boeing, il s’agissait de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » (F-15X). La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions et donc combler une énorme faiblesse du F-35, sa capacité d’emport.

Boeing a doté le F-15EX d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif (AESA), avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS « Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offre la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité réside dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes.

IMG_5986.jpeg

 

Capacité d’emport phénoménale :

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15EX « Advanced » sera bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’armes avec : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. Par ailleurs, il peut lancer des armes hypersoniques jusqu'à 22 pieds de long et pesant jusqu'à 7 000 livres. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration. Dernier élément, le F-15EX pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

La plate-forme nécessite également une formation transitoire minimale sans main-d'œuvre supplémentaire et peu ou pas de changements d'infrastructure, assurant la poursuite de la mission.

L'architecture OMS permettra l'insertion rapide des dernières technologies aéronautiques. Pour soutenir davantage la cellule numérique et faire avancer l’insertion de technologique, le programme F-15EX utilise le précurseur à l’initiative DevSecOps du ministère de la Défense, visant à développer des logiciels sécurisés, flexibles et agiles. De plus, l'architecture des systèmes de mission ouverts garantit sa viabilité pendant des décennies. L'épine dorsale numérique du F-15EX, ses systèmes de mission ouverts et sa capacité de charge utile généreuse cadrent bien avec la nouvelle vision de l’USAF d'une future guerre en réseau.  Le F-15EX réunit les avantages de l'ingénierie numérique, des systèmes de mission ouverts et du développement de logiciels agiles rester abordable et évolutif pour les décennies à venir. 

Un nouveau moteur :

Le moteur F110-GE-129 de General Electric est le seul moteur testé, intégré et certifié pour le F-15EX fly-by-wire. En 2014, GE a commencé à investir des ressources et s'est engagé à long terme à soutenir le F-15EX. Grâce à des insertions de technologies clés éprouvées issues des programmes de moteurs commerciaux de GE, SLEP met à niveau les composants critiques, notamment la chambre de combustion, la turbine haute pression, le compresseur et l'augmentation. Ces améliorations se combinent pour prolonger la durée de vie. La version du F110 destinée au F-15EX va réduire les coûts d'exploitation, augmenter la fiabilité et améliorer la sécurité. Le programme est conçu pour fournir une augmentation significative avec une amélioration de 25% du coût par heure de vol et une extension de 50% des inspections de phase moteur. 

boeing,f-15 ex. advanced eagle,us air force,nouveaux avions de comabt,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation romandie

Photos : Le premier vol du F-15EX & Cockpit @ Boeing

 

Commentaires

Je suis novice mais une question : cet avion aurait pû être proposé à la Suisse ? Si non pourquoi ?

Bonne journée

Écrit par : Nico | 03/02/2021

@Nico : Le F-15 est surtout un appareil de supériorité à très longue distance, de fait il ne répond pas au besoin spécifique de la Suisse.

Écrit par : Pk | 03/02/2021

Peut-être pour donner une réponse un peu plus détaillée à Nico vu qu'il est novice : le F-15, à la base appareil de supériorité aérienne et aujourd'hui multi-rôle, est un avion lourd conçu pour intervenir en profondeur loin derrière les lignes ennemies avec une importante force de frappe.
Au vu de ses capacités, il serait grandement sous-exploité par rapport aux besoins de notre pays. Et même "soulagé" de tout ce que nous n'avons pas besoin il reste un appareil de très grande taille qui serait bien à l'étroit entre nos montagnes et dans notre petit espace aérien.
Cet un bel avion, impressionnant, qui a su se réinventer, mais qui ne convient pas du tout à ce dont nous avons besoin.

Écrit par : Hira | 03/02/2021

Un appareil sur mesure pour le Canada ou l'Australie , je l'ai dit précédemment . L'Australie a fait le choix précipité du F35 , qui ne répond pas à ses besoins de pays - continent , comme cela peut être avancé pour un pays européen aux dimensions restreintes . Ils en reviennent à demi-mot depuis . Le Canada a eu le bon sens de se donner le temps de la réflexion ,puisse-t-il mettre cela à profit . Les Canadiens retrouveraient ainsi ,pour ceux qui s'en souviennent , un équivalent de leur fameux Avro CF100 ,ou du CF101 VooDoo ...

Écrit par : philbeau | 03/02/2021

@Philbeau : Ok, mais c'est le Super Hornet BlockIII qui en concours au Canada et non le F-15EX et puis ce dernier n'est pas forcement prévu pour l'exportation. Il y un standard senmsibelment inférieur soit le celui vendu au Qatar sous la désignation de F-QA (Qatari Advanced).

Écrit par : Martin | 03/02/2021

@Hira : il n'y a pas une énorme différence entre le F-15 et le SuperHornet. Or, il est probable que la Suisse adopte ce dernier.

Écrit par : Flutter | 03/02/2021

Merci pour vos retours !

Écrit par : Nico | 03/02/2021

Les taille et masse d'un F15 vs ceux d'un F18 sont assez semblables.
Le F15 est "typé" air-air, capacité recherchée pour l'avion Suisse.
Un adage dit : qui peut le plus, peut le moins.
Ne se vérifie-t-il pas dans cette situation ?

Écrit par : Gian | 04/02/2021

@ Gian

A vide le F/A-18 pèse 11 tonnes et le F-15, 20 tonnes, soit le double. Donc le F-15 est clairement un chasseur lourd qui n'est pas adapté aux besoins suisses.

Écrit par : Andre | 04/02/2021

@nico
Le premier élément de réponse est identique que pour le Grippen. Le F15 EX n'était pas prêt quand il a fallu faire des propositions. Il aurait été rejeté pour les même raison que le Gripen.
Le second élément c'est que ses dimensions le rendent plus difficile à adapter qu'une solution moyenne comme les Rafales ou Thyphon.
Enfin il faut avoir en tête qu'il est presque aussi cher en maintenance que le f35.
Pour sa capacité de pénétration et d'autonomie en l'air pour moi par contre je suis d'accord c'est plutôt un élément qui plaide en sa faveur. Même argument que pour le Rafale.

Écrit par : Herciv | 04/02/2021

@Flutter " il n'y a pas une énorme différence entre le F-15 et le SuperHornet"... A part que le F15 n'est pas un avion de la navy et par conséquent il n'a pas les structures renforcées. Le F15 est à la base un intercepteur Mach 2 alors que le SH va à Mach 1.6 max. D'ailleurs le F15 strike eagle pèse 7 tonnes des plus qu'un SH. Mais sinon oui les deux avions sont similaires .

Écrit par : yo | 04/02/2021

@Andre
Le F15E a une masse à vide de 15 tonnes (et non 20), sensiblement proche de celle du F/A-18 Super Hornet proposé à la Suisse (14,5t) en remplacement du F/A-18 Hornet, qui en effet ne fait que 11t à vide. Donc en soi, le F15EX auraient pu être une alternative.

Écrit par : FoxDelta | 04/02/2021

@Andre
Il s'agit du Super Hornet dont la masse à vide est 14.5T
Celle du F-15EX est de 17T
En revanche, leurs dimensions (longueur, envergure) sont similaires

Écrit par : James | 04/02/2021

@André, la masse à vide du F-A-18E est de 14.45tonnes. La masse à vide du F-15EX est de 14.38 tonnes...puor info.

Écrit par : Baz driver | 04/02/2021

@Yo ; Mach 1,8 pour le Super Hornet !

Écrit par : Marco | 04/02/2021

@James. 17t, c'est la masse avec les CFT vides installés....

Écrit par : Baz driver | 04/02/2021

F15EX est un super avion

Si je suis suisse, j'aurai aimé que la suisse achète cet avion

On peu s'imaginer que le pilote se sent à l'aise dans ce grand avion avec un chariot de missiles de toute catégorie, il se sentira prêt à affronter tout agresseur

En plus ce F15 EX a une suite de guerre electronique impressionnante

Écrit par : jojo | 04/02/2021

@Andre
Si le F-15 est un chasseur lourd qui n'est pas adapté aux besoins suisses, le F-18 SH ne le sera pas moins.

Écrit par : Gian | 04/02/2021

@Gian mais comme Boeing ne l’a pas proposé, il ne sera pas sélectionné pour air2030

Écrit par : Al&X | 05/02/2021

@jojo

"On peu s'imaginer que le pilote se sent à l'aise dans ce grand avion avec un chariot de missiles de toute catégorie, il se sentira prêt à affronter tout agresseur"

et du KEROSENE en quantité!

je rappel que la premiere limitation des capacités de vol d'un avion est son carburant disponible => pas assez de kerosene restant, pas de vol supersonique ni de PC

pour illustrer, la guerre des malouines:
- en theorie, les mirage III argentin aurait du balayer du ciel les harriers anglais
- en pratique, les mirage argentin, a court de kerosene arrivé au dessus des malouines, furent incapable de manoeuvrer correctement face aux harriers

Écrit par : Laurent10 | 06/02/2021

Petite question concernant le Gripen, dans la vidéo ci-jointe, ils disent que c'est une bête de guerre qui pourrait combattre les avions russes pour le compte de l'OTAN, pourquoi la Suisse ne le prend plus en compétition??

https://youtu.be/gED9r91Wghk

Écrit par : Raphael | 08/02/2021

@Raphael: lors des essais en Suisse, il a été implicitement demandé que les appareils soient pleinement opérationnels. Il n’était pas toléré de tester des systèmes ou sous-sytèmes encore en phase de développement. Ce qui est le cas malheureusement pour le Gripen E. De fait Saab s’est retrouvé contraint de renoncer à la participation.

Écrit par : Pk | 08/02/2021

@Raphael : En 2014, la Suisse avait sélectionné le Gripen avant les votations et les opposants avaient fait campagne en prétextant (entre autre) qu'il n'était pas encore au point. Lors de la seconde campagne d'évaluation, le gouvernement et l'armée ont exigé que les appareils testés soient déjà opérationnels, afin d'éviter ce même argument. La version E/F n'étant pas encore entièrement finalisée, le Gripen a par conséquent été écarté.
Ce qui est peut-être dommage, car s'il confirme les engagements de son constructeur quant à son prix et ses performances, il aurait été une alternative européenne relativement bon marché. Ce qui aurait (presque) pu aller dans le sens de la Gauche durant cette campagne...

Écrit par : Jo-ailes | 08/02/2021

@Raphael : parce que l'avion n'était pas prêt dans les délais pour concourir.
.
Pour que l'avion ait été présenté initialement et retiré ensuite par l'avionneur, c'étaient que ces lacunes étaient importantes. Normalement, perdu pour perdu, lorsque le jeu politique est clair, les avionneurs essaient quand même de concourir pour se faire de la pub. Pour qu'ils aient accepté de se retirer c'est qu'ils risquaient gros côté réputation (notamment au Brésil je pense)
.
Je ne sais pas si ces manques sont désormais corrigés, d'autant qu'ils n'ont pas été publiés, mais j'aurais des réserves sur plusieurs sous systèmes.
.
La vidéo est très belle. Au cinéma, ce sont toujours les gentils qui gagnent.

Écrit par : pfff | 08/02/2021

Merci beaucoup pour vos éclaircissements.

Écrit par : Raphael | 08/02/2021

Merci beaucoup pour vos éclaircissements.

Écrit par : Raphael | 08/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.