14/01/2021

Le F-35 oscille toujours entre défaillances et améliorations !

C8811B94-AADB-4DA8-A230-39628377CBF7.jpeg


Le bureau des évaluations du Pentagone tire à nouveau à « boulets rouges » sur le programme. F-35. Si ce rapport devait rester confidentiel, le groupe Bloomberg News vient d’en révéler le fond. Selon les informations disponibles, le rapport dénonce le grand nombre de déficiences, encore présentes au sein du programme.

871 déficiences logicielles et matérielles :

Ce nouveau rapport revient une fois encore sur les nombreux 2bugs » qui animent le programme F-35. Au total, on identifie toujours 871 déficiences logicielles et matérielles qui pourraient compromettre les missions ou la maintenance de l’avion. Rappelons qu’en 2018 le Bureau du pentagone avait identifiés 941 failles.

Rectifications à la peine :

Pour autant l’avionneur Lockheed Martin travaille à la résolution des nombreux problèmes. Mais force est de constater que ceux-ci sont tenaces. Le programme F-35 fait l’objet d’une mise à niveau du « Bloc 4 » d’un coût d’au moins 12,1 milliards de dollars visant à corriger les lacunes du passé et à introduire de nouvelles capacités par incrémentation de six mois jusqu’en 2026 pour faire face aux menaces actuelles. Le plan comprend la modernisation de certains avions déjà construits et utilisés aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon.

Mais le rapport dénonce le fait que le nombre global de lacunes ouvertes n'a pas changé de manière significative depuis début 2018, et ceci en raison de problèmes continus avec la qualité initiale du logiciel dans le Bloc 4 et des capacités de test en laboratoire et en vol limités, résultant en un taux élevé de découvertes de problèmes lors des tests et sur le terrain.

Pour Robert Behler, directeur des tests et évaluation pour le Pentagone, « le processus du Bloc 4 ne fonctionne pas», « Cela entraîne des retards importants dans les calendriers planifiés et entraîne une mauvaise qualité des logiciels, contenant des lacunes.» Les modifications logicielles « destinées à introduire de nouvelles fonctionnalités ou à corriger des lacunes ont souvent introduit des problèmes de stabilité ».

Robert Behler ajoute que seulement 10 des 871 lacunes non résolues citées impliquent des problèmes de « catégorie 1 » potentiellement graves, définis comme des lacunes critiques qui pourraient compromettre la sécurité du pilote ou de l'aéronef ou dégrader l'efficacité de la mission. C’est à comparer avec 102 problèmes graves parmi les 941 cas cités en 2018. Il y donc une certaine amélioration, au sein du programme, mais celles-ci sont insuffisantes et de l’autre les déficiences secondaires sont encore trop présentes.

20 ans déjà :

Le programme F-35 fêtera cette année ses 20 ans depuis que ce dernier a été sélectionné. Or pour R.
Behler, le programme souvent encore trop de maladies de jeunesses. En plus des défauts techniques, le programme F-35 fait face à un déficit de 10 milliards de dollars dans le budget prévu du Pentagone pour 2021 à 2025. Le plan budgétaire final de l'administration Trump appelle à demander 78 milliards de dollars pour la recherche et le développement, l'achat d'avions, les opérations et la maintenance. Mais l’unité indépendante d’analyse des coûts du Pentagone estime que 88 milliards de dollars seront nécessaires, selon une analyse de juin 2020.

12BD0D70-053D-4CBC-BDDF-A52690000FB4.jpeg

Photos : F-35 @ USAF

Commentaires

Le F-35 est avant tout un avion politique, personne n'est dupe ! Les clients achètent la PAX AMERICANA avant tout ! Il aurait le double de défaillances que ça n'arrêterai personne ! L'angle technique compte moins que l'alliance politique et militaire qu'il apporte ! Vous auriez du vous en rendre compte depuis le temps! De plus, les programmes US ont souvent été des catastrophes avant de devenir de belles réussites, renseignez vous; Phantom, B-52, F-111 etc !

Écrit par : Jojo | 14/01/2021

Quelques questions :
Que vaut réellement la version F-15 Silent Eagle par rapport au F-35 ??
Est-ce que ce F-15-SE aurait pu être plus fiable, aussi furtif et plus redouté que le F-35 ??
Est-ce que nous avons assisté depuis plus de 10 ans au sauvetage de LM ??

Écrit par : MBMW | 14/01/2021

@MBMW:le F15 est d'abord un gros intercepteur avec une très grosse autonomie (2000km, 11T d'armes), permettant une très grosse profondeur stratégique typique des USA, du Canada ... ou de la Russie. Son successeur est le F22.
.
Le F35 (6.5T d'armes, 1000km) fait effet de modèle réduit à côté, et c'est plutôt un bombardier.
.
L'absence régulièrement remarquée du F22, l’abandon du F22 pour la version SE du F15 pose des question, mais plutôt sur les coûts & performances du F22.

Écrit par : pfff | 15/01/2021

C'est la fête pour le f- en ce début d'année. Le responsable sortant des achats de l'USAF appel à baisser le nombre de f-35.
Roper a expliqué que les chasseurs de l'armée de l'air doivent être prêts à établir une domination aérienne dès le premier jour d'une guerre (ainsi que des satellites pour sécuriser les communications établies.) "S'ils ne gagnent pas la journée, alors il n'y aura pas de temps pour le reste des services de se joindre". C'est pourquoi la quantité de F-35 disponibles importe, a-t-il dit, ainsi que la qualité de ses capacités.

Will ROPERT :
"En ce qui concerne la qualité, je pense que tout le monde se sent satisfait lorsque le F-35 passe les tests, mais il est très axé sur le bloc quatre comme prochaine étape à franchir. La quantité est directement liée à la possibilité de réduire le coût par heure de vol", a-t-il déclaré. Et pour l'instant, le F-35 a un bon "prix autocollant", mais son coût de possession n'est pas là où il devrait être, ce qui remet en question les quantités que l'armée de l'air pourrait devoir acheter". "

Écrit par : Herciv | 15/01/2021

Le USMC est satisfait avec le F-35B.
Les autres versions souffrent du concept JSF.

Écrit par : Corday | 15/01/2021

ça me fait mal au cœur pour nos voisins européens embarqués dans ce projet, même si l'Italie a su tirer son épingle du jeu, mais les autres vont devoir assumer la maintenance prohibitive de cet avion jusqu’à son remplacement.

D'ailleurs une dernière question :
Quid des F-16 Belges, Portugais, Hollandais ?? vu l'état du F-35 pas encore mature, un retrofit des F-16 en block V serait salutaire en attendant la fin de cette TV novelas F-35 ?? Ou est-ce que ça serait un aveu d'echec politique (avec les conséquences électorales habituelles) s'ils décidaient l'upgrade et le maintien des F-16 ??

Écrit par : MBMW | 16/01/2021

On ne sait plus quoi penser avec ce F-35. Lors des confrontations "Red flag", il aurait écrasé la concurrence. Et il n'est pas au point. ??

Écrit par : Flutter | 17/01/2021

@Flutter : En mode guerre en réseau, il parfaitement normal que le F-35 soit plus performant que ces concurrents aujourd'hui. Là, ou il faut faire la part des choses c'est que au-delà de ce mode l'avion à encore d'énormes maladies de jeunesse. Par contre, les nouveaux standards prévus pour le Rafale F4, le Super Hornet BlockIII et l'Eurofighter T4 seront eux aussi fonctionnels en mode en réseau. A différence du F-35 que ces derniers peuvent continuer à fonctionner lorsque le mode "réseau" est compris. Un F-35 isolé (ils volent toujours à 4) ou lorsque qu'une panne diminue le réseau, ce même F-35 se retrouve en dificulté face à un adversaire classique.

Écrit par : Pk | 17/01/2021

En complément d'information:
https://www.meta-defense.fr/2021/01/15/will-roper-veut-remplacer-le-f35-par-le-ngad-dans-lus-air-force/

Deux visions diamétralement opposées

Écrit par : prossi | 18/01/2021

En ce qui concerne le logiciel, on est dans le cercle vicieux classique:
Raisonablement et rationnellement les équipes de développement devraient se concentrer sur la résolution de ces 10 lacunes critiques (qui n’ont malgré tout pas l’air de l’être tant).
Mais cela retarderait tout le plan.
Alors on continue à ménager la chèvre et le choux et à la fin, il n’y a aura ni chèvre, ni choux.

Partout la même chose avec le software: on s'accommode des erreurs et on exige plus de fonctionnalité car avec le software: We can!

Écrit par : Al&X | 18/01/2021

@AI&X
Le rapport est plus explicite que vous sur le vrai problème. Ce qui manque vraiment ce sont les tests avant la mise en production. Pour découvrir le plus vite possible des choses qui couteront des fortunes ensuite si c'est découvert trop tard.

Écrit par : Herciv | 18/01/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.