08/01/2021

Arrivée du premier Mirage 2000D modernisé !

dassault aviation,mirage 2000d,armée de l'air,modernisation avion,blog défense,les nouvelles de l'aviation

En ce début de nouvelle année l’Armée de l’air française commence à réceptionner ses premiers Mirage 2000D modernisés. Le premier exemplaire a rejoint la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan le 7 janvier dernier.

Rappel :

La rénovation à mi-vie de la flotte Mirage 2000D, prévue dans la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 et placée sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement (DGA) et concerne 55 appareils. Elle permettra de doter le Mirage 2000D de capacités air-sol et air-air améliorées, ainsi que d’un système de navigation et d’attaque complémentaire, tactile et centralisé, qui facilitera le dialogue entre l’homme et la machine.

Série de tests :

Le nouveau standard du Mirage 2000D va subir des essais en vue d’obtenir sa certification opérationnelle. A ce propos, le DGA explique : « ces essais doivent permettre de valider l’objectif d’autoriser l’emploi du nouveau standard au sein des forces (telles que les ouvertures de domaine ou les campagnes temps chaud) et de permettre une transition opérationnelle optimale pour les escadrons chargés de l’employer au quotidien sur les théâtres d’opérations extérieures (OpEx) comme sur le territoire national. L’ambition est ainsi de pouvoir déployer, en opération, le M2000D rénové au cours de l’année 2022, après une période d’appropriation au sein des unités de la 3e escadre de chasse ».

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevés pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde et prochainement la Grèce (signature portée à fin janvier). Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

Plus précisément, la modernisation des « 2000D » concerne le système de navigation et d'attaque (SNA) qui est complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système est numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prend en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différentes, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II sont remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

dassault aviation,mirage 2000d,armée de l'air,modernisation avion,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : Mirage 2000D @SIRPA

B737 MAX, Boeing reconnaît ses fautes !

b737 max,boeing,les nouvelles de l'aviation

Dans le cadre des deux crashs ayant causés la mort des 346 passagers dans du vol 610 de Lion Air en octobre 2018 et le crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines en mars 2019, l’avionneur reconnait ses responsabilités.

Accord avec la justice :

Boeing a conclu une entente de plus de 2,5 milliards de dollars avec le département de la Justice des États-Unis pour régler les accusations criminelles qui concernent deux employé de l’entreprise. Ces derniers sont accusés d’avoir sciemment tromper la FAA ainsi que l’AEG au sujet du système d’augmentation des caractéristiques de manœuvre (MCAS).

. « En raison de leur tromperie, un document clé publié par la FAA AEG manquait d’informations sur le MCAS, et à son tour, les manuels de l’avion et le matériel de formation des pilotes pour les compagnies aériennes manquaient d’informations sur le MCAS », selon l’enquête du département de la Justice.

Peu de temps après l’accident initial, l’AEG de la FAA « a appris pour la première fois le changement effectué en ce qui concerne le MCAS, y compris les informations sur le MCAS que Boeing cachait à la FAA AEG ». « Pendant ce temps, pendant que les enquêtes sur l’écrasement de Lion Air se poursuivaient, les deux pilotes techniques de vol 737 MAX ont continué d’induire en erreur d’autres pilotes, y compris chez Boeing et la FAA, au sujet de leur connaissance préalable du changement au MCAS. »

La culture d’entreprise pas remise en cause :

Suite aux deux crash et les premières révélations, la culture d’entreprise de l’avionneur Boeing avait été remise en cause. L’enquête du département de la Justice montre que même si deux employés de Boeing avaient trompé la FAA, « l’inconduite n’était ni omniprésente dans l’ensemble de l’organisation, ni entreprise par un grand nombre d’employés, ni facilitée par la haute direction ».

Par contre, l’enquête montre que plusieurs examens techniques ont mis en cause un manque de communication efficace au sein de la FAA lors de la certification du B 737 MAX.

Cette solution n’épongera pas le chagrin des familles des victimes, mais ces dernières obtiennent les éléments de réponses nécessaires au deuil qui les animes depuis plusieurs mois. De son côté, l’avionneur va pouvoir progressivement tourner la page la plus sombre de son histoire. Les retours en vol du B737 MAX ont débuté depuis l’année dernière et vont continuer.

Photos : les B737 MAX d’Américan Airlines de retour en vol  @ AA